Où passe l'argent public ? Avez vous des exemples de dérives ?



cochise_fr
Cette question a été posée par cochise_fr, le 04/09/2013 à à 07h21.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Développement.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 papiguy a écrit [11/09/2013 - 10h04] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
papiguy

Il faut préciser le sens des mots avant de les utiliser, car...



[ Lire la suite de la réponse écrite par papiguy ]



Réponses



 cochise_fr a écrit [04/09/2013 - 07h21 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Je me doute que la liste des dérives pourra être longue....mais c'est toujours bon à savoir et à faire savoir.

Prenons par exemple la région Ile de France:
- son site internet à 400000 euros
- ses subventions....disons bizarres....à la filière de l'huile d'olive palestinienne

http://www.politique.net/2013090301-ile-de-france-olive-palestinienne.htm

Je suis certain que vous saurez compléter une longue liste à venir d'argent public gaspillé.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 nayege54s a écrit [04/09/2013 - 09h57 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
nayege54s

Petit exemple récent et dont vous avez parlé sur un autre sujet d'ailleurs : la première salle de shoot à Paris qui a couté la modique somme de 1 million d’euros.
Vous pensez vraiment que c'est ce que voulaient les français en cette période ? Je ne crois pas.
Bon OK ça n'est pas du gaspillage à 100% mais je pense que ça aurait pu être beaucoup mieux utilisé une telle somme.




 bougainvilliee a écrit [04/09/2013 - 10h04 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
La liste est extrêmement longue en effet, et va des syndicats aux ors de l'Élysée.

Nous voulons exporter notre "démocratie", mais sommes nous en démocratie, où dans une République-royale instituée par Napoléon ?




Le doute est ma seule certitude


 Eduardo93d a écrit [04/09/2013 - 10h59 ]  
Eduardo93d

Ce que les hommes politiques se mettent dans les poches, c'est selon moi le meilleur exemple de dérive de ce qui est fait avec l'argent public.
Vous vous rendez compte de ce qu'ils touchent par mois ? Sans compter ceux qui ont plusieurs mandats ? Et sans parler des autres avantages dont ils bénéficient...
Si on revoyait déjà ça, peut être qu'on aurait des hommes et des femmes moins attirés par l'argent et plus concentrés sur la politique du pays. Parce que tout ça, qui le paye ? C'est nous.




 filou a écrit [04/09/2013 - 11h15 ]  
filou

La Roseline et ses vaccins contre la grippe A, c'était pas mal dans le genre gâchis financier.
Mais y a du bon quand même ! Au moins cela a enrichi les laboratoires pharmaceutiques...




hello


 papiguy a écrit [04/09/2013 - 12h53 ]  
papiguy

Il suffit de consulter les rapports de la Cour des Comptes. La collection est impressionnante.

http://www.ccomptes.fr/




 cochise_fr a écrit [04/09/2013 - 16h58 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais justement, Papiguy, il y a ce que l'on trouve dans les rapports de la cour des Comptes....et encore plein d'autres qui n'y figurent pas....et c'est de ces dérives là que je souhaite qu'on parle en plus des autres.....comme les 40000 euros dont j'ai parlé au début par exemple.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [04/09/2013 - 19h57 ]  
papiguy

Avant de chercher les brindilles il faut voir les poutres. Un des rapports de la Cour des Comptes (référé) relatif aux concessions d'installations hydroélectriques fait état de la non application de la Loi et d'une perte pour l'Etat d'environ 50 millions d'euros en 2013. On est loin des 40000 euros donnés à la filière des olives palestiniennes !

En matière de gaspillage on peut appliquer la Loi de Pareto qui dit que 80 % du montant total des gaspillages sont générés par 20 % des dossiers. S'intéresser aux broutilles n'est pas la bonne piste, compte tenu du nombre limité de personnes en charge de la chasse au gaspi.




 cochise_fr a écrit [05/09/2013 - 01h46 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"..compte tenu du nombre limité de personnes en charge de la chasse au gaspi."
Voilà bien la raison pour que cela continue en toute impunité. Comme pour toute délinquance, le fait de ne pas réprimer les "petites broutilles" conduit à en faire de plus grosses, et de plus en plus grosses, toujours pas réprimées autrement que par des actions de presse. On peut chercher les condamnations pour détournements de fonds publics, sauf quand cela est à un profit personnel. Tant qu'il n'y a pas d'enrichissement personnel, personne ne fait rien si ce n'est une petite tape sur les doigts et on peut continuer de plus belle...


Il est vrai aussi que demander à des fonctionnaires d'enquêter sur des fonctionnaires puis faire juger des fonctionnaires par d'autres fonctionnaires, puis condamner des fonctionnaires par d'autres fonctionnaires n'est pas chose aisée.

Heureusement que la presse et internet sont là pour lever certains lièvres.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [05/09/2013 - 08h27 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Déménagement annulé au ministère de l'agriculture: 28 millions d'euros dépensés en pure perte.

http://www.politique.net/2013082101-ministere-agriculture-le-foll-28-millions.htm

Déménagement du ministère de la Défense: 2 milliards d'euros pour le plaisir d'un "Pentagone à la française".




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [05/09/2013 - 11h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
On continue avec les subventions à la presse en ligne......et on s'étonne ensuite que la presse ne fasse pas grand chose contre les pouvoirs en place: cul et chemise ces gens là.

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/montant-des-subventions-a-la-presse-en-ligne-2012

7.600.000 euros quand même pour les copains.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [06/09/2013 - 13h32 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Les compétences de la région Ile de France sont décidément très étendues: après la Palestine et son huile, elle s'occupe aussi du climat de Dakar au Sénégal....pour 140000 euros....toujours aux frais des contribuables bien sur. C'est tellement facile dépenser l'argent des autres.

http://www.politique.net/2013090501-ile-de-france-dakar.htm




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [06/09/2013 - 14h45 ]  
papiguy

Dans le passé la coopération avec les pays étrangers était le privilège de l'état. La décentralisation a transféré une partie de cette coopération aux Régions. Il n'y a rien là de bien scandaleux. Au contraire même, cette nouvelle forme de coopération permet de tisser des liens au plus près des besoins des collectivités régionales étrangères. De plus, elle n'est pas liée à une majorité au pouvoir central.

Puisque selon le Grand Chef Indien il y a scandale à entretenir des liens avec certains pays dans lesquels nous avons des intérêts à défendre, pourquoi ne pas supprimer tout forme de coopération et laisser la place à la Chine, la Russie et les USA.




 cochise_fr a écrit [07/09/2013 - 03h23 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Autrement dit, tant que d'autres usent de la corruption, tout le monde doit user de la corruption.?.?

Elle est belle votre vision de la politique.....qui est celle actuelle d'ailleurs.

Oui, effectivement, il faudrait supprimer toute aide financière qui n'est pas spécifiquement compensée par autre chose, clairement identifié et de valeur au moins supérieure. Pour tout le reste, il s'agit de détournements de fonds publics, dont la métropole a grandement besoin pour combler ses dettes grandissantes, chaque jour grandissantes.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [07/09/2013 - 15h01 ]  
papiguy

Le délire obsessionnel du Grand Chef Indien lui fait voir la corruption partout, et coopération rime forcément avec corruption, défense de sa présence et de ses intérêts à l'étranger avec gaspillage.
Quelle est donc triste cette vision du monde et de l'humanité....




 cochise_fr a écrit [07/09/2013 - 20h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Hélas oui, Papiguy.
Tant que la misère, la faim, ou la pauvreté ne seront pas reconnus comme crimes contre l'humanité, les capitalistes peuvent dormir tranquille. Je suis triste de voir qu'ils ne seront jamais jugés pour cela.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [07/09/2013 - 21h05 ]  
papiguy

Ou comment ne pas répondre et sortir du sujet. Après le délire obsessionnel de la corruption généralisée, on rejoint les sommets avec l'utopie. Pour un peu on se croirait Place Saint Pierre, mais n'y a t-il pas une petite contradiction entre ces bons sentiments et le refus des coopérations, des aides et des subventions.
La lutte contre la corruption ne passe pas par la suppression de toutes les activités où elle est susceptible de fleurir, parce qu'on ne ferait plus rien, mais par la lutte contre les dérives.




 cochise_fr a écrit [08/09/2013 - 04h35 ]  
cochise_fr

Bonjour,
FAUX.!!
La corruption n'existe que parce qu'elle n'est pas combattue, ou à tout le moins, qu'elle n'est combattue que mollement quand elle y est. Il existe des solutions simples qui consistent à faire des contrôles ( ce qui suppose qu'on veuille les faire) en quantité (ce qui suppose le personnel et les moyens) ET des sanctions dissuasives pour les fraudeurs en tous genres (là encore cela suppose une législation adaptée, rapide et efficace).

Hors aucune des conditions ci dessus ne sont réunies, et cela ne date pas d'hier. La volonté politique n'étant pas à l'ordre du jour, cela fait de tous les politiques au pouvoir des complices des fraudeurs au minimum (quand ils ne sont pas plus actifs dans les détournements de fonds publics).

Il est vrai que c'est tellement facile de dépenser l'argent des autres, et même l'argent que les autres n'ont pas......

On en est quand même à 1920 milliards d'euros de dettes des telles pratiques depuis 40 ans.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [08/09/2013 - 08h37 ]  
papiguy

Enfin, on devient raisonnable !
Ce ne sont pas les activités des hommes qui sont condamnables, mais leurs dérives. Donc, la coopération et les subventions sont à considérer comme des outils utiles et parfois générateurs d'économies pour l'état.
Vouloir combattre la corruption tout azimut est louable mais déraisonnable car comme cela a été souligné il faut des moyens que nous n'avons pas, ou alors le ratio économies/coût des moyens deviendrait défavorable.
Il faut donc cibler les dérives les plus coûteuses et y mettre les moyens, tout en faisant des opérations "statistiquement ciblées" sur les petits délits, afin que l'impunité ne s'installe pas.
Bien d'accord sur la nécessité de sanctions exemplaires.




 cochise_fr a écrit [08/09/2013 - 10h41 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Bien sur que la France a tout à fait les moyens de faire une autre politique. La France a tout à fait la possibilité de retrouver son indépendance. Cela ne relève QUE de la volonté politique.....volonté d'indépendance que l'on a plus depuis des lustres, à force de baisser son pantalon devant tout le monde.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [08/09/2013 - 11h24 ]  
papiguy

L'indépendance n'a rien à voir dans ce débat, la participation dans une Union Européenne n'est pas exclusive de la défense de ses propres intérêts, certains étant même mieux défendus dans ce cadre que dans celui d'une France isolée. On le voit bien avec le débat a




 papiguy a écrit [08/09/2013 - 11h30 ]  
papiguy

Oups, validation intempestive...
On le voit bien avec les tractations actuelles autour de l'intervention en Syrie. La France a recherché désespérément l'appui de l'UE, et sa voix est maintenant nettement plus forte et crédible qu'elle l'a obtenu. Ceci est le contre-exemple nécessaire et suffisant de la dégringolade du pantalon, en dehors de tout débat d'opinion sur la pertinence de la position française.




 cochise_fr a écrit [08/09/2013 - 21h46 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La Syrie est le parfait exemple de dégringolade du pantalon.....justement.
Il est vrai que lorsqu'on parle d'Europe, on ne parle pas de la même Europe.

M.Van Rompoy est totalement opposé aux frappes militaires....vous avez raison, ils sont tous d'accord...pour ne rien faire.

Si la France veut jouer les 'va't'en guerre' , elle a toutes les forces nécessaires sans avoir à consulter qui que ce soit, mais encore faudrait il que le pays soit menacé, ce qui n'est pas actuellement le cas que je sache. Quand on veut jouer aux justiciers alors qu'on est même pas capable de faire régner l'ordre dans son propre pays, d'avoir une justice décente, d'avoir une économie décente, on a guère de poids à vouloir donner des leçons de morales à d'autres pays, pas forcément très démocratiques, mais pas forcément moins que le nôtre non plus.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/09/2013 - 12h30 ]  
papiguy

Evidemment, et la recherche du soutien de l'UE est bien la démonstration que l'UE a plus de poids que la seule France.
Par ailleurs, et contrairement aux affirmations gratuites du Grand Chef Indien, la France n'a pas les moyens d'intervenir seule sans courir de gros risques (par exemple, nos missiles de croisière ont une portée limitée comparée aux matériels américains).

Enfin, heureusement que le ridicule ne tue pas, car comparer le régime actuel en Syrie à notre démocratie n'est que pure fantaisie.




 cochise_fr a écrit [09/09/2013 - 13h54 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La France est très loin d'être une démocratie. A peine 50% de la population est représentée dans les assemblées nationales. Rien que cela suffit.....et il y en a bien d'autres.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/09/2013 - 14h03 ]  
papiguy

"La France est très loin d'être une démocratie. A peine 50% de la population est représentée dans les assemblées nationales. Rien que cela suffit....."

Cet exemple suffit en effet, ...... à démontrer que 50 % des électeurs votent en toute liberté, et que le reste a décidé de ne pas être représenté, toujours en toute liberté. :-D




 bougainvilliee a écrit [09/09/2013 - 15h51 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Tant que nous vivrons sous une monarchie-Républicaine initiée par l'usurpateur Napoléon, et remise, sans cesse, au goût du jour, nous ne serons ni en République, ni en démocratie. et les dérives n'en seront que plus nombreuses.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [09/09/2013 - 16h02 ]  
papiguy

Le fait de vouloir obtenir de l'argent sans effort est une tentation humaine et elle existe quel que soit le mode de gouvernement. Il semble que le végétal regrette le mode de gouvernement antérieur au premier empire, donc la royauté, si on fait abstraction de la parenthèse de la Révolution qui n'a été qu'une des formes de la dictature (justice expéditive, droit de vote limité,...).
Il y a vraiment de quoi rire...




 bougainvilliee a écrit [09/09/2013 - 16h05 ]  
bougainvilliee

"L'argent public", s'il est public, devrait nous appartenir, et nous devrions être garant de son emploi.
A moins d'exercer mal notre contrôle sur son emploi, mais, il n'a de "public" que le terme.
Son emploi, n'étant pas, par évidence, "public".

Les "Grands de ce monde", en font ce qu'ils veulent.
Et c'est "secret défense", pour la bonne cause et la bonne marche de notre pays.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [09/09/2013 - 19h40 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"50 % des électeurs votent en toute liberté, et que le reste a décidé de ne pas être représenté, toujours en toute liberté."

FAUX Papiguy, Il y a impossibilité à être représenté par le système de vote mis en place. Seule la proportionnelle intégrale est garante de la représentativité de la population (sous réserve que la possibilité de se présenter soit ouverte). La démocratie n'a rien à voir avec la prise de pouvoir d'un parti sur une population. Sur chaque sujet public les gouvernants doivent convaincre une majorité, et peu importe que ce soit ou pas la même à chaque fois. Bien sur, cela suppose une éducation politique de tolérance et de service public, en remplacement de la politique de service privé qui s'applique depuis des lustres. Avoir la confiance de la population pour être au pouvoir n'a rien à voir avec un chèque en blanc sur les finances publiques du pays.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/09/2013 - 21h33 ]  
papiguy

Complètement FAUX et DEPASSE !

La démocratie exige, pour être viable, qu'un,e majorité se dégage, afin d'obtenir la cohérence et la continuité des actions. Si on voulait aller au bout de la logique défendue par le Grand Chef Indien (et par le FN), il faudrait que toutes les tendances politiques soient représentées dans les Assemblées et à fortiori au Gouvernement. Donc nous verrions élus, et aux postes de commande, des représentants des anarchistes et des extrémistes de tous bords. Autant demander à notre pays de se suicider.

Et qu'on ne nous dise pas que les majorités se feraient au gré des sujets, la 4 ème République a amplement démontré que cela conduirait à l'immobilisme et à des magouillages permanents.




 bougainvilliee a écrit [10/09/2013 - 20h39 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Et vive l'anarchie, qui n'est pas ce que l'on caricature aisément




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [10/09/2013 - 21h30 ]  
papiguy

Il est évident que quand le cerveau a pris la forme d'une bouillabaisse, l'anarchie semble naturelle et raisonnable. :-D




 cochise_fr a écrit [11/09/2013 - 07h58 ]  
cochise_fr

Bonjour,
13 millions de subvention pour de la tomate polluante française.....subvention européenne pour de la communication et des investissements.....privés. C'est aussi votre argent.

http://www.politique.net/2013091001-petro-tomate-subventions-ue.htm




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [11/09/2013 - 09h29 ]  
papiguy

Les fonctionnaires de la Commission Européenne qui ont accordé cette subvention doivent être rouges de confusion comme des tomates. Là il ne s'agit pas de magouilles mais de pure bêtise :-D

Pour que cette culture soit écologique il faudrait que le chauffage des serres soit réalisé avec des panneaux solaires ou des éoliennes. L'industriel breton devrait demander une nouvelle subvention à l'UE pour ce faire !




 bougainvilliee a écrit [11/09/2013 - 09h40 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
L'Anarchie c'est l'absence de "Pouvoir".

Or sachant que le "Pouvoir" est une des plaie de notre système.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [11/09/2013 - 10h04 ]  
papiguy

Il faut préciser le sens des mots avant de les utiliser, car depuis des lustres, y compris dans les dictionnaires, le mot anarchie a dévié de son sens premier, effectivement "absence de pouvoir" pour devenir synonyme de chaos.
Dans ce sens premier l'anarchie n'est concevable que dans une petite communauté localisée sur un espace restreint, dans laquelle la plupart des gens se connaissent, et où les décisions prises n'impactent pas d'autres communautés. Il est évident que ce type d'organisation ne peut en aucun cas fonctionner à l'échelle d'un pays.
Dans l'absolu même, l'absence de pouvoir sur les autres est une utopie, voire une idiotie car dès lors qu'au sein d'une communauté des décisions sont prises, elles le sont à la majorité. Même si cette règle est admise par tous, elle n'en est pas moins une forme de pouvoir, temporaire il est vrai, exercé sur la minorité. Cette forme de pouvoir peut engendrer des frustrations voire des rancoeurs potentiellement génératrices de conflits et de violence. Si l'élan de la création de la société "libertaire" peut atténuer ces frustrations, le temps qui passe et la routine finiront, l'élan passé, par faire leur oeuvre de déstabilisation et de destruction.




 cochise_fr a écrit [14/09/2013 - 05h43 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Un bon livre pour les soirées d'automne.....sur les dépenses et l(organisation de l'assemblée nationale.

http://www.politique.net/2013091301-assemblee-nationale-zone-wifi-40-000-euros.htm

Faire des économies ne devrait pas être aussi difficile qu'on le dit, surtout en ajoutant les fraudes en tous genres.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [14/09/2013 - 09h19 ]  
papiguy

Les deux exemples cités montrent que malgré le "tous pourris" de rigueur, on trouve encore des députés intègres ....




 cochise_fr a écrit [14/09/2013 - 11h34 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ne vos réjouissez pas trop vite.
Ils dénoncent....ce qui ne leur coûte rien,....ils en font des livres, ce qui leur rapporte.... et ils votent les lois, ce qui les rend complices du système. Le "tous pourris" est malheureusement tout à fait d'actualité.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [14/09/2013 - 12h46 ]  
papiguy

"Ils dénoncent....ce qui ne leur coûte rien":
donc cela n'a aucune valeur ? Seules les dénonciations claironnées par le FN ont du mérite ?

"et ils votent les lois, ce qui les rend complices du système.":
car voter des lois c'est se rendre complice de ceux qui les violent ?

et cerise sur le gâteau
"ils en font des livres, ce qui leur rapporte":
car produire une chose utile devient méprisable dès lors que cela est rémunéré. Donc travailler pour un salaire est méprisable, fabriquer des produits utiles aux consommateurs est détestable car cela peut rapporter de l'argent.... il est vrai que l'argent est source de corruption. Donc il faut revenir au troc: je t'échange 500 kg de salade plus 40 kg de pommes de terre et un vieux vélo d'enfant contre un jeu de pneus pour ma voiture, ....

Tout ceci est totalement absurde, incompréhensible et en définitive ridicule. A vouloir trop convaincre on se prend les pieds dans le tapis, à moins d'être complètement tordu pour avoir une pareille "logique". Dommage....




 cochise_fr a écrit [14/09/2013 - 13h37 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce que vous décrivez est effectivement ridicule, mais sans rapport avec ce que je dénonce.

La plupart des détournements de fonds se font en toute légalité, c'est à dire avec des lois qui les autorisent...et ont été votées par les parlementaires....devenus complices.
La plupart des fraudes sont organisées par des cabinets spécialisés (y compris des banques) qui profitent des lois en vigueur, lois qui ont été votées par les parlementaires....devenus complices.

Le meilleur exemple est la mise sous tutelle bancaire de la création monétaire depuis 1973, grâce à Giscard et Pompidou, et reprise par les lois européennes à peu près dans les mêmes termes. C'est de cette loi (ou ces lois) approuvées par le parlement que découle les dettes abyssales de la France et d'autres pays européens.....qui continuent à grossir chaque jour avec la bénédiction des gouvernants actuels. 1600 milliards d'euros des 1900 milliards d'euros de dette de la France sont des intérêts financiers appauvrissant la richesse nationale au profit d'intérêts privés. Tous les citoyens sont concernés....à l'insu de leur plein gré....y compris sans doute quelques générations futures.

...mais circulez, il n'y a rien à voir.!! Dormez bonnes gens, l'état veille sur vous.!! Vous avez le droit d'y croire.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [14/09/2013 - 13h55 ]  
papiguy

"C'est de cette loi (ou ces lois) approuvées par le parlement que découle les dettes abyssales de la France":
FAUX, cette dette provient de l'incapacité des gouvernements à établir et respecter des budgets en équilibre.

Pour que la monnaie unique ait un sens et une valeur réelle sur les marchés financiers il ne fallait pas qu'elle dépende du bon vouloir d'un seul état capable de faire marcher la planche à billets. L'harmonisation passait bien par la nécessité de mettre tous les pays devant la même obligation de rigueur budgétaire, et donc la "mise sous tutelle". C'est ce qui est pratiqué pour les personnes handicapées incapables de gérer leur budget.




 cochise_fr a écrit [14/09/2013 - 14h28 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais justement.....ce n'est pratiqué qu'en Europe....et nulle part ailleurs....et c'est bien pour cela que cette pratique non généralisée crée de profondes injustices commerciales dans la guerre mondiale du commerce international.

Les USA, le Japon, la Russie, la Chine, l'Inde, le Brésil...etc ont TOUS leur propre monnaie.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [14/09/2013 - 14h57 ]  
papiguy

Dans la guerre du commerce international il vaut mieux avoir des alliés. et sinon des alliés du moins des associés. Si une entité peut peser sur les règles de ce commerce, ce n'est pas la France seule, et ce n'est pas parce qu'elle aura sa monnaie qu'elle pèsera davantage.
Les USA, le Japon, la Russie,....peuvent imposer leur loi à la France seule, mais pas à l'UE, première puissance économique mondiale.
La régression de l'abandon de la monnaie unique serait non seulement une erreur économique mais une faute à l'égard des citoyens français qui auraient à subir les conséquences de cette "connerie" (car il faut bien appeler les choses par leur nom).




 cochise_fr a écrit [14/09/2013 - 15h45 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Et pourquoi donc voulez vous que la France, ou même l'Europe, ait vocation a imposer au monde entier sa vision de la vie en société.? Sur quoi voulez vous peser.? Se prétendre gendarme quand on est pas capable de faire régner l'ordre dans son propre pays est d'une grande prétention. On en voit et on en paye d'ailleurs les conséquences.

Que la France et ses dirigeants se concentrent sur le bien-être des français serait déjà un énorme progrès.....qui ne semble pas à l'ordre du jour des dirigeants actuels. De plus en plus de français se rendent compte du prix de l'utopie européenne actuelle, telle qu'elle est organisée (je devrais dire désorganisée).

Pour rappel:
L'Islande, petit pays qui a su dire "merde" aux banques et aux banquiers et qui avait engagé des pourparlers pour intégrer l'Europe vient de renoncer à cette perspective pour garder son indépendance.

On ferait bien de prendre exemple sur ces islandais tout à fait raisonnables.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [14/09/2013 - 16h05 ]  
papiguy

Un peu de suite dans les idées ne ferait pas de mal
"Et pourquoi donc voulez vous que la France, ou même l'Europe"
Ce n'est pas moi qui ait parlé de guerre économique. Dans une guerre il faut se défendre, voire attaquer, et pour cela il faut se placer dans les meilleures conditions. Il ne s'agit pas d'imposer quoi que ce soit, mais de ne pas se mettre en situation de faiblesse, ce qui serait le cas si la France revenait à sa monnaie nationale comme le préconise le FN.

"L'Islande, petit pays qui a su dire "merde" aux banques et aux banquiers et qui avait engagé des pourparlers pour intégrer l'Europe vient de renoncer à cette perspective pour garder son indépendance. ": c'est non pour conserver une indépendance toute relative, mais par réflexe de frilosité égoïste, devant les difficultés rencontrées dans la zone Euro. D'autre part, l'Islande n'a pas du tout dit "merde" aux banques, c'est une déformation de la réalité.
L'Angleterre, qui n'a pas voulu intégrer la Zone Euro, ne se porte pas mieux pour autant.
Dans les deux cas, l'histoire nous dira à terme, si ces deux pays n'auront pas à regretter une décision de court terme manquant cruellement de vision.




 cochise_fr a écrit [14/09/2013 - 16h39 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Évidemment, nous ne parlons pas de la même Europe.
C'est actuellement que nous sommes en situation de faiblesse face au reste du monde. C'est l'Europe qui met des menottes aux dirigeants nationaux au titre de la solidarité des voleurs.
Les dirigeants de l'Europe, anciens de Goldman Sachs, n'ont évidemment pas la vocation de l'abbé Pierre.....et pourtant ils dirigent.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [14/09/2013 - 18h07 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Nous dérivons depuis au moins dix ans.

La prochaine bonne étape serait que nous nous échouions, pas s'enliser, ni de se perdre corps et biens.

Mais l'Europe veille.
Vive sainte-Europe ! et tant pis pour les laïques, il faut se sauver avec ou sans sein.
le bateau coule.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [14/09/2013 - 18h27 ]  
papiguy

Que celui ou celle qui a versé du désherbant au pied du végétal se dénonce :-D




Répondre à cochise_fr






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.