C'est quoi le pacte de responsabilité ?



caro
Cette question a été posée par Caro, le 27/01/2014 à à 14h42.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Développement.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Caro a écrit [27/01/2014 - 14h42 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Caro

J'entends parler de ça tous les jours depuis plusieurs semaines, mais je n'ai pas compris ce que c'était vraiment que ce pacte de responsabilité. Quelqu'un pourrait m'expliquer un peu ?




 Anonyme a écrit [28/01/2014 - 14h06 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Anonyme

Je crois que personne ne le sait vraiment.
Le pacte de responsabilité semble être une nouvelle invention de François Hollande pour donner l'impression que le chômage va baisser et que les entreprises vont recruter plus d'employés.
Inverser la courbe du chômage qu'il disait ? Moi je crois plutôt que ça va s'empirer avec son truc. Si les entreprises ne veulent pas embaucher elles n'embaucheront pas et puis c'est tout.




 cochise_fr a écrit [28/01/2014 - 18h57 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Une entreprise n'embauche pas pour faire plaisir, mais parce qu'elle a des clients et des commandes. Tous les cadeaux faits aux entreprises sont allés depuis 40 ans , vont, et iront aux bénéfices des actionnaires, directement ou indirectement mais ils finiront bien là. Sauf dans l’administration et les services publics on a jamais vu une entreprise garder 10 personnes de plus que ce dont elle a besoin pour le travail à faire. D'ailleurs, une des premières demande du patronat est de pouvoir licencier à loisir au gré des besoins.....ce que je comprends tout à fait de leur part, mais qui doit s'accompagner de conditions sociales de dignité pour l'ensemble des salariés....et là ils ne sont bien sur pas d'accord.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [28/01/2014 - 23h39 ]  
papiguy

Si toutes les entreprises françaises étaient des multinationales côtées en bourse, on pourrait considérer son argumentation comme étant plausible.
Cependant il oublie que le premier employeur de France est l'artisanat, avec des effectifs très limités par entreprise, l'embauche d'une seule personne représentant une marche difficile à franchir en période de crise.
Par ailleurs le tissus industriel se renouvelle en permanence par la création d'entreprises, celle-ci étant freinée par des charges sociales très lourdes.

A l'inverse, on peut remarquer qu'alors que les charges diminue régulièrement dans toute l'Europe, elles augmentent tout aussi régulièrement aux USA où elles sont maintenant plus élevées.

Si les entreprises françaises sont susceptibles de "jouer le jeu" du Pacte, rien n'est moins sûr en ce qui concerne les grands groupes américains qui mettent en place des montages financiers pour échapper à la taxation en Europe, y font leurs bénéfices et paient leurs taxes aux USA.

Inciter à embaucher n'est pas stupide mais l'impact sera limité à l'artisanat et aux PME, et pas indolore pour les finances de l'Etat. L'urgence serait plutôt de mettre sur la tables des discussions européennes les questions de l'harmonisation plus rapide de la fiscalité et de la lutte contre l'évasion fiscale.




 cochise_fr a écrit [29/01/2014 - 03h13 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous rêvez tout debout Papiguy.!!
L'harmonisation européenne, personne ne la veut actuellement à part ceux opposés à cette Europe là, et qui sont largement minoritaires actuellement.

S'ils la voulaient, il y a longtemps qu'elle aurait eu lieu, et c'est même la première chose qui aurait du se faire avant même les accords commerciaux de libre circulation généralisée.

Il y a un écart de 1 à 10 entre les divers pays de l'Europe pour leur économie, il est impossible dans ces conditions de faire partout pareil sauf à faire préalablement un coup d'état pour l'imposer par la force. C'est la seule solution en dehors de l'explosion.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [29/01/2014 - 15h01 ]  
papiguy

"S'ils la voulaient, il y a longtemps qu'elle aurait eu lieu":
Faux et irréaliste, c'est le grand Chef Indien qui dort debout !
Une harmonisation dans ce domaine ne peut se faire que progressivement car les taxes représentent l'essentiel des recettes des états, et on ne peut modifier les équilibres budgétaires que par étapes successives.

" il est impossible dans ces conditions de faire partout pareil sauf à faire préalablement un coup d'état pour l'imposer par la force. C'est la seule solution en dehors de l'explosion.":
Complètement stupide et inspiré par le discours de régression des extrêmes, en particulier celui du FN qui veut effectivement tout détruire sans rien proposer d'autre que faire un retour illusoire dans le passé.




 cochise_fr a écrit [29/01/2014 - 19h36 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Une harmonisation dans ce domaine ne peut se faire que progressivement"
C'est ce qui se fait....et qui permet justement de ne rien faire....pour le plus grand plaisir de ceux qui profitent du système en place et dirige la charrette.

L'harmonisation doit (aurait du) se faire AVANT la création, permettant ainsi d'avoir une cohérence dans les économies voisines. Les 6 seraient restés 6, cela aurait pu fonctionner.....mais les malins de la finances ne le voyaient pas d'un bon oeil. Et ils ont gagnés.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [29/01/2014 - 20h49 ]  
papiguy

"L'harmonisation doit (aurait du) se faire AVANT la création,..."
Encore une erreur monumentale !

La taxation n'est qu'un des éléments d'une harmonisation qui doit concerner bien d'autres domaines: les normes techniques, les législations concernant le commerce, les règles relatives à la circulation des biens et des services, les normes sociales,...

Tous ces domaines interagissent les uns sur les autres ce qui nécessite une hiérarchisation et une planification de la mise en place progressive des éléments harmonisés.

On ne peut commencer le travail d'harmonisation sans avoir défini un cadre, des obligations et des droits, c'est à dire un Traité qui lie les pays membres.




 cochise_fr a écrit [30/01/2014 - 03h05 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je ne vous parle pas de taxation, mais de gouvernance commune:
- salaires équivalents et dignes pour tous.
- protection sociale équivalente
- impositions voisines
- consommation à coûts voisins
- justice commune
- finances communes
- enseignement commun
- police et douane commune
- armée commune
etc..
c'est à dire tout ce qui n'existe pas malgré un demi siècle d'existence.

Quand on a rien de commun ensemble, on ne vit pas ensemble.....il me semble.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [30/01/2014 - 10h06 ]  
papiguy

"Je ne vous parle pas de taxation, mais de gouvernance commune: "
Mais quel est donc le sujet, sinon celui de la baisse des taxes sur les entreprises ?

"- salaires équivalents et dignes pour tous....
- armée commune "
Merci pour avoir complété ma liste permettant ainsi, si l'on prend chaque sujet un après l'autre, de vérifier que des avancées très importantes ont eu lieu dans tous ces domaines au sein de l'UE, contrairement à ce que le Grand Chef Indien, décidément très mal informé, affirme sans honte.




 cochise_fr a écrit [30/01/2014 - 10h49 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Où voyez vous des avancées.? Il n'y a rien de commun en Europe en dehors des finances et du commerce.....et c'est bien cela qui crée les tentions actuelles au regard des différences existantes entre les pays avec une très forte tendance à tirer toutes les lois sociales vers le bas et tous les salaires vers le bas aussi. Si vous rêvez de vivre comme un chinois, moi pas.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [30/01/2014 - 11h25 ]  
papiguy

"Il n'y a rien de commun en Europe en dehors des finances et du commerce.":

Comment est-il possible de sortir des idioties pareilles ?
Ceux qui affirment des contre-vérités pareilles sont aussi ceux qui dénoncent l'intrusion de l'UE dans tous les domaines ! Il faudrait savoir.

Il suffit d'aller sur le site de l'UE pour connaître l'état d'avancement des harmonisations et des projets communs (car une union se construit en travaillant dans deux directions: on harmonise l'existant et on met en place des projets communs nouveaux).

Quelques exemples pour illustrer ces deux types d'actions:

sur l'impact de projets nouveaux en région:
http://www.europe-en-auvergne.eu/etat-d-avancement-du-programme-competitivite-regionale-et-emploi-feder.html

sur l'union bancaire et la politique de l'emploi:
http://www.touteleurope.eu/actualite/revue-de-presse-letat-davancement-de-lunion-bancaire-europeenne-un-taux-de-chomage-des-jeune.html

sur les politiques sociales:
http://www.drees.sante.gouv.fr/les-indicateurs-sociaux-dans-l-union-europeenne-avancement-et-perspectives,5348.html

sur la politique maritime:
http://bookshop.europa.eu/fr/rapport-sur-l-tat-d-avancement-de-la-politique-maritime-int-gr-e-de-l-ue-pbKL8009972/

sur les politiques de santé:
http://www.atelier-europe.eu/blog/2009/01/m%C3%A9decine-transfrontali%C3%A8re-et-avancement-du-projet-de-carte-europ%C3%A9enne-de-sant%C3%A9-hpro-card.html

sur l'énergie
http://www.europe-en-france.fr/Focus-sur-des-projets-exemplaires/Grace-aux-Fonds-europeens-plus-de-securite-dans-l-approvisionnement-du-reseau-electrique-en-Corse

et pour finir et histoire de sourire, l'UE s'intéresse même aux poulaillers en Guadeloupe
http://www.europe-en-france.gouv.fr/Focus-sur-des-projets-exemplaires/Le-Fonds-europeen-agricole-pour-le-developpement-rural-participe-a-la-construction-de-poulaillers-en-Guadeloupe




 cochise_fr a écrit [30/01/2014 - 11h56 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais on s'en fout de "l'état d'avancement et des perspectives".....il ne s'agit que de l'état d'inexistence. Cela vous arrange bien (ou au moins les financiers, industriels et commerçants actuels) de faire durer ce genre d'étude sur 50 ans.

Tout ce que vous citez n'a aucun rapport.
C'est bien pour cela que l'on rejette non pas l'Europe, mais cette Europe là.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [30/01/2014 - 12h44 ]  
papiguy

"il ne s'agit que de l'état d'inexistence":
même placé devant l'évidence, le Grand Chef Indien continue à la nier, c'est dire l'état d'avancement de son lavage de cerveau par ceux dont il défend les thèses. Il est vrai que le négationnisme fait partie de celles-ci....
Dans ces conditions, comment peut-on discuter ?




 cochise_fr a écrit [31/01/2014 - 03h34 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Évitez quand même de prendre les autres pour des idiots:
- Où sont les salaires commune.?
- Où sont les couvertures sociales communes.?
- Ou sont les protections aux frontières communes.?
- Où est l'armée commune.?
- Il n'y a que la monnaie commune
- Où sont les fiscalités communes.?
- Où sont les charges sociales communes.?

Vous voyez bien qu'il s'agit d'inexistence.!!

Que des fonctionnaires européens très grassement payés et défiscalisés passent de longues heures en vaines palabres ne fait pas avancer le schmilblic d'un iota.....ce qui est le but des dirigeants actuels. Ils faut brasser du vent, alors ils brassent du vent.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [31/01/2014 - 10h46 ]  
papiguy

"Vous voyez bien qu'il s'agit d'inexistence.!! "
FAUX, CARICATURAL et toujours MENSONGER !!!!!

Quand on affirme il faut pouvoir prouver, et personne n'a dit que l'harmonisation était totale. Au minimum, le fait que les sujets soient évoqués montre bien la volonté d'agir.

- sur les salaires:
avant d'instaurer un salaire minimum européen il faut que tous les pays aient instauré ce dispositif. L'Allemagne, principal obstacle au salaire minimum européen vient de faire un pas en avant.
http://www.touteleurope.eu/actualite/le-salaire-minimum-en-europe.html


- sur la protection sociale:

une politique commune existe depuis 1987
"En 1987, l%u2019Acte unique étend les compétences communautaires à la santé et à la sécurité au travail. Les traités de Maastricht (1992) et Amsterdam (1997) renforcent la politique sociale européenne"
http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/union-europeenne/action/politiques-communautaires/qu-est-ce-que-europe-sociale.html


- sur la protection commune aux frontières:

. l'ouverture des frontières intérieures s'est accompagnée d'un renforcement des frontières extérieures
http://europa.eu/legislation_summaries/justice_freedom_security/free_movement_of_persons_asylum_immigration/index_fr.htm

. mise en place du système Eurosur entré en vigueur le 2/12/2013
http://www.mediapart.fr/journal/international/021213/eurosur-un-nouveau-systeme-de-protection-des-frontieres-de-lunion-europeenne

. mise en place d'une force d'intervention rapide, dispositif évoqué par la LDH
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2013

- sur l'Armée commune:
c'est le point le plus sensible car symbole de l'indépendance de chaque pays. Malgré les difficultés la politique de défense a commencé à se mettre en place par des coopérations dans le domaine industriel et également sur le terrain par des accords entre pays (France /Allemagne, France/Grande Bretagne,...).
La création de l'Eurofor (Etat major en Grèce) qui est déjà intervenu sur plusieurs théatres d'opération et va intervenir en République Centrafricaine à la demande de l'ONU marque une étape significative.
http://www.i-defense.org/Vers-une-armee-europeenne_a102.html

- sur l'harmonisation fiscale:
, cette harmonisation a commencé au tout début de la construction européenne avec le Traité CEE
http://europedia.moussis.eu/books/Book_2/5/14/index.tkl?lang=fr&all=1&pos=169&s=1&e=10
. adoption d'un projet de directive instituant une assiette commune pour l'impôt sur les sociétés (directive ACCIS)
http://www.europarl.europa.eu/oeil/popups/summary.do?id=1203072&l=fr&t=E

- sur les charges sociales:
c'est probablement le domaine qui a le moins avancé car il ne peut résulter que d'un ensemble de convergences, en particulier budgétaires.
http://europa.eu/legislation_summaries/institutional_affairs/treaties/lisbon_treaty/ai0023_fr.htm


Maintenant, si le grand Chef Indien continue sa désinformation, on peut entrer dans le détail, car il est facile de trouver des précisions. Mais quand on veut nier en permanence pour mieux démolir, on refus




 papiguy a écrit [31/01/2014 - 10h57 ]  
papiguy

Mon message, un peu indigeste, a été tronqué, mais cela permettra de séparer les faits de la polémique.

On peut certes entrer dans le détail, ergoter et faire des procès d'intention, mais il n'en reste pas moins que plus de la moitié du travail législatif français est basé sur des travaux européens. Le travail du Parlement et du gouvernement est d'ailleurs passablement pourri par des polémiques stupides (du genre "théorie du genre"), et la France reçoit régulièrement des coups de pied au c.. sous forme d'amendes parce qu'elle ne tient pas les délais dans la mise en place des directives à l'élaboration desquelles elle a participé.

Ce sont les partis populistes comme le Front de gauche et le FN, relayés de façon stupide et suicidaire par certains membres des partis "traditionnels", qui en désinformant et manipulant freinent les avancées de l'UE aux faux prétextes de nationalisme, de protection contre l'immigration et l'insécurité et d'indépendance.




 cochise_fr a écrit [31/01/2014 - 17h14 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Comme vous le mentionnez.....tout cela est ....en cours....en création...en cours d'avancées...en cours d'harmonisation....c'est à dire inexistant.

Les frontières dites 'communes' sont en pas mal d'endroit des passoires à gros trous..... et tout le monde le sait depuis le départ.

TOUTES ces fonctions n'ont pas à se créer sur un siècle, mais auraient du être existantes (ou très voisines aux nuances près) AVANT de décider de vivre ensemble.
C'est ce qu'on appelle "mettre la charrue avant les bœufs"....et on en voit le résultat pitoyable dont quelques profiteurs bien placés tirent de confortables profits.....car tous les milliards jetés en pure perte pour les économies nationales ne sont pas perdus pour tout le monde.

Pendant la crise économique que supporte 99% de la population depuis plusieurs années, les 1% des plus aisés ont augmenté leurs patrimoines et leurs revenus de 20 à 30%.....cherchez l'erreur.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [31/01/2014 - 18h54 ]  
papiguy

Nul n'est plus sourd qui ne veut pas entendre.
Les lecteurs auront, eux, tout loisir de se rendre compte de l'enfumage tellement gros pratiqué par le Grand Chef, qu'il en perd toute crédibilité, puisqu'il nie l'évidence et des faits tangibles et vérifiables.

Il nierait l'existence de l'Eurofor même s'il en voyait un détachement défiler sur les Champs Elysées. Il dirait que les 450 personnels de la Task Force de la Garde aux Frontières extérieures de l'Union sont des images de synthèse, ...(*)

Pour le Grand Chef Indien, ce qui est en cours et déjà en application n'existe pas.
En suivant cette logique, pour une maison en cours de construction les fondations n'existent pas tant que la toiture n'est pas posée.

Mais ceci est la pratique habituelle du FN qui utilise le mensonge et l'affabulation en méthode de discussion.


(*) quelques informations complémentaires datant de 2007
"Frontex, l%u2019agence de surveillance européenne des frontières de l%u2019UE, a enfin obtenu les moyens qu%u2019elle réclamait, alors qu%u2019elle avait annoncé il y a peu, son intention de rendre permanente ses patrouilles en Atlantique et en Méditerranée. Créé l%u2019été dernier, l%u2019organisme pourra à présent compter pour ses opérations sur 116 navires, 27 hélicoptères, 21 avions et divers équipements techniques (caméras, radars, etc..), mis à sa disposition dans les Etats membres. Et également, donc, sur 450 gardes frontières pour assurer ses opérations, comme l%u2019a acté la réunion des 27 ministres de l%u2019Intérieur.". (JDD.fr du vendredi 20 avril 2007)

Les 116 navires sont probablement en bois, les 26 hélicoptères des modèles réduits et les 21 avions en papier...




 cochise_fr a écrit [01/02/2014 - 04h40 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Pour reprendre votre image que je partage volontiers:
NON, une maison n'existe pas tant qu'elle n'est pas habitable par ses propriétaires. Il peut rester des finitions mais le principal doit être opérationnel de suite à l'entrée des propriétaires. D'ailleurs essayez de revendre une maison "en construction" au prix de la maison finie....vous verrez la nuance. Une maison n'existe pas à la signature des plans.

Pour l'Europe c'est pareil.

"les 450 personnels de la Task Force de la Garde aux Frontières extérieures de l'Union sont des images de synthèse"
C'est effectivement à peu près cela (des images de synthèse) car c'est plutôt 30000 qu'ils devraient être pour garder les frontières de l'Europe.... ce qui explique sans doute les gros trous dans la passoire.
Et on peut reprendre le même raisonnement pour le matériel militaire mis en œuvre. Il suffit de comparer avec l'armée française pour la France....qui ne représente que 20% de l'Europe et a quand même des petits trous dans sa passoire. Le budget de la défense française est d'environ 30 milliards d'euros, et semble juste limite pour les besoins de la France seule. C'est dire les manques pour l'ensemble de l'Europe, tant en personnel qu'en matériel ou qu'en financement.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [01/02/2014 - 10h05 ]  
papiguy

"Pour l'Europe c'est pareil.":
Foutaises, la France, l'Allemagne, l'Italie, les USA ne se sont pas construits ainsi. L'unification a été l'aboutissement de processus plus ou moins longs en fonction de l'histoire. L'Europe ayant été déchirée à plusieurs reprises par des guerres, on ne pouvait décréter l'Union sans que des relations plus normalisées se soient établies. Quoi de meilleur pour établir la confiance nécessaire à toute construction que de commencer à construire ensemble ?

La position du grand Chef Indien est totalement irréaliste et n'est mise en avant que comme moyen de dénigrer.


"C'est effectivement à peu près cela (des images de synthèse) car c'est plutôt 30000 qu'ils devraient être pour garder les frontières de l'Europe.... ce qui explique sans doute les gros trous dans la passoire. ":
Sauf qu'il ne faut pas oublier que les dispositions du plan Eurosur viennent en addition à la protection des frontières déjà en place. Par ailleurs, les frontières intérieures de l'UE ayant été abolies, les ressources correspondantes ont été réorganisées pour renforcer les frontières extérieures et les contrôles ponctuels "intérieurs" (douanes volantes et vérifications par des organismes comme la DGCCRF).

Il faut croire que ces dispositions sont bien réelles car l'immigration a baissé dans l'UE. Par ailleurs, la LDH ne manifesterait pas son inquiétude s'il s'agissait de la poudre aux yeux.


"Le budget de la défense française est d'environ 30 milliards d'euros, et semble juste limite pour les besoins de la France seule. C'est dire les manques pour l'ensemble de l'Europe, tant en personnel qu'en matériel ou qu'en financement.":
Merci de justifier la nécessaire coordination des projets et des moyens existants.
Quelle que soit l'opinion qu'on puisse avoir sur la pertinence des interventions en Libye, dans le Golfe et l'Océan Indien et en Afrique Occidentale, force est de constater que sur un plan pratique la coopération européenne bi ou multilatérale a permis de "monter" des opérations crédibles.
Le dernier accord signé entre la Grande Bretagne et la France pour la production de drones est un exemple de ce que peuvent être des étapes d'une "harmonisation". Cela passe par des opérations concrètes et non par des théories fumeuses.
Un autre exemple est la construction d'Airbus qui a commencé par l'étude et la construction d'un avion moyen et a abouti à l'émergence d'un géant seul capable de mettre en pièce le monopole de Boeing, et accessoirement de créer des milliers d'emplois.

On se demande pourquoi le FN qui prétend vouloir défendre les intérêts de la France, s'acharne à détruire la construction européenne, pour le plus grand profit du libéralisme forcené d'outre atlantique (et d'ailleurs) alors qu'il prétend le combattre.




 cochise_fr a écrit [01/02/2014 - 12h21 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous confondez ce qui existe en France (et est pourtant loin d'être parfait) avec les lacunes de bien d'autres pays en Europe. Si tous les pays avaient les services de la France, il n'y aurait pas tant de problèmes.

Il faut détruire non pas l'Europe, mais cette Europe là, ce qui n'est pas la même chose. Et comme certains pays veulent conserver l'Europe actuelle, il faut d'urgence en sortir avant qu'elle n'explose en vol.

Airbus est un très mauvais exemple, car Airbus s'est fait sans l'Europe et n'a aucun besoin de l'Europe pour exister. Des accords comme celui-là sont d'excellents accords entre les pays constructeurs qui peuvent se faire et se poursuivre sans l'Europe actuelle avec des états indépendants.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [01/02/2014 - 12h59 ]  
papiguy

"Airbus s'est fait sans l'Europe et n'a aucun besoin de l'Europe":
FAUX et archi FAUX
car les sociétés qui ont participé à la création d'Airbus ont toutes l'Etat parmi leurs actionnaires et que la majorité d'entr'elles travaillant pour la Défense Nationale ne peuvent agir sans le soutien des gouvernements.

"Face à cette recrue d’intérêt, les gouvernements allemand, britannique et français s'entendent pour désigner une seule entreprise nationale pour les représenter (Arbeitsgemeinschaft Airbus pour l’Allemagne, Hawker-Siddeley pour le Royaume-Uni et Sud-Aviation pour la France). Le projet 15' onClick="correctionSuggest('reponse','15',this);">HBN-100 est officiellement choisi et une demande de financement est faite auprès des trois gouvernements le 15 octobre 1966. Pour la première, le projet est présenté sous le nom d'« Airbus A300 ».
http://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus




 cochise_fr a écrit [01/02/2014 - 13h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"car les sociétés qui ont participé à la création d'Airbus ont toutes l'Etat parmi leurs actionnaires et que la majorité d'entr'elles travaillant pour la Défense Nationale ne peuvent agir sans le soutien des gouvernements."

Mais c'est justement ce qui démontre qu'on a pas eu besoin de l'Europe, qu'on a pas besoin de l'Europe, et qu'on peut tout à fait se passer de l'Europe actuelle.
Les accords entre états sont tout à fait suffisants pour cette coopération industrielle (ou autre).




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [01/02/2014 - 13h33 ]  
papiguy

Si la construction européenne n'avait mis en place la pratique de réunions régulières à différents niveaux, les industries aéronautiques et de défense des pays européens en seraient encore à se faire concurrence ou auraient plus probablement disparues.

C'est la position stupide de la France à propos de l'Eurofighter qui a provoqué l'isolement de Dassault et la mévente actuelle du Rafale. L'Eurofighter aurait certainement été un avion plus performant avec l'apport de Dassault qui n'aurait pas maintenant besoin du soutien de l'Etat Français.

C'est pour éviter ce genre de bévues qui coûte de l'argent au contribuable français qu'il faut un cadre européen.

Par ailleurs, seule une entité politique puissante peut s'imposer face à des industriels que le libéralisme forcené à renforcés et rendus moins contrôlables.




 cochise_fr a écrit [01/02/2014 - 16h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais vous rêvez.!!
Malgré l'Europe actuelle que vous vénérez tant, la concurrence est permanente entre les pays de l'Europe, que ce soit celle de l'euro ou celle sans l'euro. L’Angleterre est un concurrent pour les avions de Dassault par exemple, ce qui n'empêche pas la coopération dans Airbus.

Et il s'y ajoute souvent le dumping social en prime.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [01/02/2014 - 17h10 ]  
papiguy

Oui il m'arrive de rêver à des interlocuteurs qui ne font pas semblant de ne pas comprendre.
Pourtant c'est simple:
- d'un côté on parle de la création d'un groupe industriel européen
- de l'autre le grand Chef Indien évoque la concurrence entre les pays européens.
Les deux sont des réalités mais les deux ne s'opposent pas, car le réalisme a su prévaloir.

Pour être plus clair, j'ai simplement écrit que si les sociétés AERONAUTIQUES européennes ne s'étaient pas associées pour fusionner dans un grand groupe, elles auraient probablement disparu, tuées par la concurrence qui existait entre elles et par celle, inégale que leur opposait le géant américain Boeing.

C'est clair maintenant Grand Chef, ou faut il développer ?




 cochise_fr a écrit [03/02/2014 - 12h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je vais donc vous répéter que c'est la démonstration flagrante qu'on a aucun besoin de l'Europe pour faire des accords constructifs entre états maîtres chez eux.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/02/2014 - 12h30 ]  
papiguy

Répéter une ânerie comme une leçon bien apprise ne suffit pas pour avoir raison contre la logique, l'évidence et l'histoire.
Une phrase a été prononcée par un Président de la République, qui peut résumer ce qui devrait être la conception moderne du nationalisme
"la France est notre patrie, l'Europe est notre avenir ".




 cochise_fr a écrit [03/02/2014 - 16h17 ]  
cochise_fr

Bonjour,
L'Europe peut être, mais sûrement pas celle-là. Et les réformes à apporter pour devenir recevable ne seront jamais appliquées par les dirigeants actuels. Même les pays ne sont pas d'accord entre eux, ce qui retarde toute décision importante. Cette Europe là doit mourir pour qu'une autre renaisse , peut être, de ses cendres.

La France n'est d'ailleurs plus non plus notre patrie puisque les décisions se font ailleurs.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/02/2014 - 17h16 ]  
papiguy

"La France n'est d'ailleurs plus non plus notre patrie puisque les décisions se font ailleurs.":

On peut dire aussi, la Bretagne n'est plus notre coin à nous puisque les décisions sont prises à Paris.

C'est oublier un peu vite l'organisation réelle de l'UE, ce qu'on appelle le principe de subsidiarité, et les clauses de sauvegarde. La France est à l'origine d'un certain nombre d'instruments européens et a obligatoirement participé à la mise en place de tous.
C'est oublier aussi que les règles européennes nous donnent indirectement un droit de regard sur ce qui se passe dans les autres pays, avec l'information préalable....

La France n'a pas été dépossédée de sa monnaie, elle en a choisi une autre, commune avec les pays membres de l'Eurozone, et a ainsi mutualisé les risques. A quel taux la France pourrait-elle emprunter maintenant si elle avait conservé une indépendance monétaire plus que relative, car l'indépendance se vérifie dans les faits ?




 cochise_fr a écrit [03/02/2014 - 17h30 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"La France est à l'origine d'un certain nombre d'instruments européens et a obligatoirement participé à la mise en place de tous"

C'est bien ce qu'on lui reproche.!!
Rien qu'à la dernière élection présidentielle, il était question de renégociation du traité.....on voit ce qui en est advenu.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/02/2014 - 18h03 ]  
papiguy

"Rien qu'à la dernière élection présidentielle, il était question de renégociation du traité.....on voit ce qui en est advenu."

Hé oui, les partis traditionnels ne se privent pas d'utiliser la démagogie pour vendre leurs salades lorsqu'il s'agit de se faire élire. Taper sur l'UE étant devenu un sport national, pourquoi s'en priver.
Seulement, une fois arrivé au pouvoir, on doit bien faire face aux réalités et oublier la démagogie.

L'organisation de l'UE était trop complexe, avec un volet social beaucoup trop limité. C'est ce qui a conduit à la proposition de Constitution qui apportait des simplifications importantes en plus d'un volet social plus développé. Comme des cons, les Français, sans avoir même lu le projet de Constitution, l'ont refusé alors qu'il apportait ce qu'ils demandaient.

Il est heureux que le Traité de Lisbonne ait en partie réparé cette escroquerie de basse politique franchouillarde, mais il est dommageable que d'autres avancées aient été bloquées. Nous en payons le prix actuellement, en particulier sur la scène internationale.




 cochise_fr a écrit [03/02/2014 - 19h10 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous êtes de mauvaise foi.
En France il n'y a que trois partis qui "tapent sur l'Europe"....le FN, Le Front de Gauche, et Debout la République.
Tous les autres baissent leur froc, lèchent les bottes, payent, et disent 'Merci Oh Dieu sacré de l'Europe qui apporte le bonheur à tous.!!'....enfin surtout à eux.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/02/2014 - 19h38 ]  
papiguy

Il a la mémoire courte, le Grand Chef Indien.

Un certain nombre de caciques, barons et autres éléphants, tant au PS qu'à l'UMP, avaient été chargés de promouvoir le non au référendum, directement ou indirectement, pour ne pas se couper d'un électorat qu'on avait bien conditionné pendant des années.
L'Administration Bruxelloise était alors un bouc émissaire commode:
- la réforme sera impopulaire: ce n'est pas nous qui imposons, c'est l'UE
- la mesure est favorable à la France: le gouvernement a décidé....(en oubliant que souvent l'UE est à l'origine).




 cochise_fr a écrit [04/02/2014 - 02h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais oui, les mêmes qui ont ensuite voté le traité à Versailles.

On sait bien que la grande majorité de nos élus ont des vestes à revers. Ce n'est pas une découverte et cela remonte jusqu'au sommet de l'état.....et depuis longtemps.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [04/02/2014 - 14h50 ]  
papiguy

Hé oui, ainsi que je l'ai déjà écrit, on se défausse sur l'UE par commodité électorale, mais comme on n'est pas tout à fait idiot, on se rend compte qu'on en a trop fait et on répare partiellement sa bêtise en faisant quand même avancer le schmilblic.




 cochise_fr a écrit [04/02/2014 - 23h01 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Le schmilblic" est un nom qui sied tout à fait à l'Europe actuelle.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [04/02/2014 - 23h19 ]  
papiguy

Et ceux qui en parlent à tort et à travers et sur la base d'informations mensongères veulent le détruire sont aussi dégourdis que le Papi Mougeot du sketch de Coluche, la fourberie en plus. :-D




 cochise_fr a écrit [04/02/2014 - 23h57 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous êtes Papiguy Mougeot.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [05/02/2014 - 00h17 ]  
papiguy

A force de vouloir enfumer les autres avec son calumet, le Grand Chef Indien a fini par s'enfumer lui même, il n'arrive plus à lire correctement, le pôvre :-D




Répondre à Caro






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.