Comment faire pour se sentir plus en sécurité dans la rue ?



marietoutou
Cette question a été posée par marietoutou, le 08/04/2014 à à 15h24.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Criminalité.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 papiguy a écrit [08/04/2014 - 19h25 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Il faudrait peut être arrêter ces idioties !
La France n'est pas le Far West à l'époque héroïque pas plus que la Cour des Miracles.
Pour avoir circulé dans pas mal de pays, je peux affirmer que j'étais très souvent content de rentrer en France. Rares sont les pays où je me suis senti tranquille à toute heure du jour ou de la nuit comme en France (Je peux citer le Canada, la Thaïlande, Singapour...).

Les partis politiques ont tellement mis en avant la politique sécuritaire, suivant bêtement le FN sur le terrain de la démagogie, que le syndrome de la peur s'est installé chez les plus crédules.




 cochise_fr a écrit [08/04/2014 - 20h32 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Alors, Papiguy, expliquez nous pourquoi vous fermez la porte de chez vous en partant si vous ne craignez pas que quiconque y entre et se serve.?

La sécurité est la base de toute vie en collectivité.
La délinquance est une guerre de certains contre la société, que cette guerre soit justifiée ou pas par les circonstances. Ce n'est pas en justifiant la délinquance que celle ci va baisser... au contraire. Ce n'est pas parce que c'est pire ailleurs que l'on doit se satisfaire de notre délinquance nationale....pour une bonne partie d'origine étrangère.

La sécurité, c'est lorsqu'on peut, n'importe où, laisser sa voiture (ou son logis) ouverte avec les clés dessus sans qu'elle soit vandalisée ou volée.

D'ici là, la bonne place des délinquants est à l'écart de la société dans des lieux de travail surveillés pour empêcher les récidives. Les prisons, elles, ne doivent être réservées qu'aux délinquants particulièrement dangereux pour eux-même ou pour les autres ou pour la société....ce qui n'est, à mon avis, qu'une toute petite part des délinquants....heureusement.

Quant à la réponse à la question:
Il n'y a aucune solution tant que les délinquants auront plus de droits que les gens honnêtes et seront encouragés à continuer par le laxisme judiciaire.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [08/04/2014 - 20h53 ]  
papiguy

"Alors, Papiguy, expliquez nous pourquoi vous fermez la porte de chez vous en partant si vous ne craignez pas que quiconque y entre et se serve.? ":
Ne mélangeons pas tout, le sujet est le sentiment d'insécurité dans la rue. La porte de son logement qu'elle soit ouverte ou fermée n'a rien à voir dans ce sujet.

Et toujours dans l'amalgame et l'exagération "La délinquance est une guerre":
Bientôt, le Grand Chef Indien va préconiser l'abandon de l'arc et du tomahawk au profit des armes de destruction massive pour vaporiser les voleurs de pommes !

Et encore dans la caricature "Ce n'est pas parce que c'est pire ailleurs que l'on doit se satisfaire de notre délinquance nationale": personne n'a dit que "notre" délinquance était acceptable. On parle ici du sentiment d'insécurité et donc du ressenti, ce que j'exprimais dans ma première réponse, et là tout est relatif et subjectif. Arrivé au Canada j'y ai ressenti un sentiment de sécurité très agréable car j'arrivais du Brésil, le souvenir d'une petite agression pour vol encore à l'esprit. Le loueur de voiture que je questionnais sur les précautions à prendre m'a répondu que je pouvais laisser la voiture ouverte mais qu'il valait mieux éviter de laisser les vitres baissées et mon camescope sur la banquette à côté de mon porte monnaie...

et la cerise sur le gateau "Il n'y a aucune solution tant que les délinquants auront plus de droits que les gens honnêtes et seront encouragés à continuer par le laxisme judiciaire.": plus faux et plus crétin que cela, tu meurs...mais comme c'est le catéchisme FN on repasse le plat...




 cochise_fr a écrit [08/04/2014 - 21h23 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"et là tout est relatif et subjectif"
Eh bien laissez les lecteurs se faire leur idée au lieu de lancer des fatwas à chacun de vos messages.

"le souvenir d'une petite agression pour vol encore à l'esprit."
Vous avez bien de la chance de prendre un vol pour 'une petite agression' qui sans doute ne justifie donc qu'une petite sanction....voir pas de sanction du tout (pourquoi pas.?).

On ne vous a pas tué donc ce n'est pas grave et vous vous estimez heureux.? C'est avec ce genre de raisonnement que le laxisme judiciaire s'installe. Alors qu'une lourde sanction de privation de libertés (c'est à dire du travail et de la ré-éducation en zone surveillée jusqu'à ce que l'on considère la leçon apprise) pourra passer l'envie de recommencer et serait un exemple pour ceux qui envisageraient de faire la même chose.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [08/04/2014 - 21h55 ]  
papiguy

"Eh bien laissez les lecteurs se faire leur idée au lieu de lancer des fatwas à chacun de vos messages. ":
C'est l'aveugle qui se moque du borgne:
- l'aveugle spécialiste des affirmations gratuites
- l'aveugle qui récite sa leçon encore et encore, comme si cela permettait de résister à l'envahisseur,... et à tout propos, déviant du sujet pour y parvenir
- l'aveugle qui... je renonce à aller plus loin tant ce serait inutile et d'ailleurs hors sujet

Au fait, Arte diffuse aujourd'hui une émission sur les dangers du populisme en Europe, l'insécurité étant le cheval de bataille de cet extrémisme, ce n'est pas totalement hors sujet.




 papiguy a écrit [08/04/2014 - 22h08 ]  
papiguy

Un article intéressant à lire, même si l'année concernée est 2005:
http://www.liberation.fr/societe/2006/12/19/douze-millions-de-vols-et-d-agressions-en-france_4761

- Le nombre d'agressions déclarées est environ 3 fois plus important que les statistiques de la police, mais il comprend les agressions verbales (qui contribuent au sentiment d'insécurité), ainsi que les actes de vandalisme (y compris ceux liés aux manifestations souvent exploitées par les groupuscules d'extrême droite)

- "La majorité des agressions se déroulent dans des lieux publics et près de six fois sur dix, la victime de violences physiques connaît son agresseur.": le promeneur qui n'a de différend avec personne n'est pas concerné, mais ces règlements de compte contribuent au sentiment d'insécurité.




 cochise_fr a écrit [09/04/2014 - 02h12 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Merci de cet article....de 2005....portant sur 25000 personnes interrogées (14000 ménages).....autrement dit un sondage d'opinion.

Outre le fait que tout cela a 10 ans (l'insécurité est actuellement bien pire), cela ne fait vraiment pas sérieux, ce qui explique sans doute "un décalage important entre les déclarations des victimes et les statistiques mesurées par l’activité policière."

Avec des extrapolations de cette nature basées sur un sondage, comment peut on croire aux conclusions tirées de cette imposture.? On enfonce des portes ouvertes et cela ne démontre rien sauf aux gogos avides de statistiques bidouillées.

Et déjà avec les réserves ci-dessus on note:
- "Moins de 24% des atteintes aux biens font l’objet d’une plainte, particulièrement les actes de vandalisme"
- "Plus d’un vol sur deux n’est pas déclaré, à l’exception des vols de voiture qui sont déclarés à 90% et des cambriolages à 70%"
auxquels je rajoute:
- les rackets de commerçants
- les rackets d'écoliers
- les menaces locales en cas de dénonciation
- les refus de la police ou de la gendarmerie d'enregistrer une plainte
- les plaintes classées sans suite
- les plaintes dont on entend jamais plus parlé, même les victimes.
etc, toutes choses qui rendent la vie des gens honnêtes très angoissantes et pour lesquelles personne ne fait rien ou presque. C'est tellement plus facile de récupérer 90 euros et 4 points de permis pour une ceinture pas bouclée (ou autres) .!!

Les délinquants ont pour l'instant la belle vie de pouvoir impunément pourrir la vie des honnêtes gens....mais il serait judicieux que ce soit l'administration qui change de comportement avant que ce ne soit les populations qui s'érigent en policier ou en juge.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [09/04/2014 - 02h20 ]  
betinaweb

Je me sens en sécurité dans la rue,par contre dés que la nuit tombe c'est psychologique j'ai peur et je ne sors pas seule et ça depuis toujours.Peur de quoi,je ne serai pas vraiment le dire,c'est surtout qu'il fait nuit et que la nuit tous les chats sont gris. :-D
Je pense que beaucoup de femmes sont comme moi.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 marietoutou a écrit [09/04/2014 - 08h57 ]  
marietoutou

N'importe quoi papyguy, vous vous prenez pour qui ? Vous savez où j'habite ? Vous connaissez mon quartier ?
Oui je me fais régulièrement embêter dans la rue, et c'est pour ça que je pose cette question, qui êtes vous pour affirmer que ce sont des idioties ?
Vous êtes peut être de ceux qui vont me conseiller de m’habiller avec un sac poubelle pour ne pas me faire emmerder dès que je passe la porte de chez moi ? En tout cas votre réponse ne répond en rien à la question donc si vous n'avez rien d'autre à dire, allez vous disputer sur un autre sujet. Merci.




 papiguy a écrit [09/04/2014 - 11h23 ]  
papiguy

Hep, marietoutou!
Personne n'a dit que vous racontiez des fadaises. D'ailleurs, lé référence à l'article de 2005 montre bien que vous n'êtes opas la seule à avoir un sentiment d'insécurité. Mais il faut bien différencier les choses:
- se faire embêter dans la rue n'est pas la même chose qu'être réellement mis en danger. Voici quelques dizaines d'années, avant que le féminisme ne remette certaines choses à leur place (dont les hommes), il était "normal" pour un jeune de harceler les jeunes femmes dans la rue, et on ne parlait pas pour autant d'insécurité.
- par la suite, la révolte des jeunes face à une société qu'ils ne comprenaient plus, s'est exprimée par des agressions verbales à l'égard des plus agés, du genre "les bourgeois, c'est comme les cochons..." d'un certain Jacques Brel.
- enfin, les discours xénophobes et racistes ont exacerbé les clivages au sein de la société, et entrainé des réactions de la part de ceux qui se sentaient rejetés . La crise n'a pas arrangé les choses.

Ajoutons à cela le rôle des médias, prompts à donner une caisse de résonance au moindre fait divers, et celui des partis politiques, qui impuissants à résoudre les problèmes imposés par la crise, trouvent commode de focaliser l'attention sur l'insécurité. Ceci leur permet de gesticuler, que ce soit dans l'avalanche de mesures sécuritaires inefficaces et superflues, ou bien dans la dénonciation du "laxisme" des gouvernants.

Pour l'extrème droite l'insécurité permet de désigner les boucs émissaires commodes que sont les étrangers et l'Union Européenne aux frontières passoire, ceci en mentant grossièrement.

Donc, chère marietoutou, sans vous dire d'aller promener votre chien chien ailleurs, lisez un peu mieux les réponses qui vous sont faites en oubliant un peu votre nombril que personne n'a songé à égratigner.
Les humains sont un peu comme les chiens, la peur qu'ils sentent chez l'autre initie ou encourage l'agressivité, mais vous semblez mieux connaître les chiens que les humains (pardon, la plaisanterie basée sur votre pseudo était trop facile, la personne qui est derrière ne doit pas se sentir visée).




 cochise_fr a écrit [09/04/2014 - 11h36 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il est effectivement inacceptable qu'une fille (ou une femme) ne puisse se promener seule de jour comme de nuit sans être au mieux embêter, insultée, moquée, ou bien pire dans les cas extrêmes.

Mais quand on entend la police dire que les insultes 'c'est pas grave' (sauf envers eux bien sur) que les gestes déplacés 'ne font de mal à personne' ou que les menus larcins et autres agressions 'légères' (comme si cela existait.!!) ne sont quasiment jamais condamnées en justice, il ne faut pas ensuite s'étonner que les comportements de goujats (au mieux) ou de criminels (en pire) se multiplient. Comme ils savent qu'en dessous de 5 ans de prison ils n'en feront sans doute pas un seul jour, la vie est belle.

Quant aux victimes de ces délinquants, qu'elles se démerdent....surtout quand elles vivent dans le même quartier. Les politiques sont entièrement responsables de cet état de fait et de cette insécurité galopante qui pourrit la vie de millions de gens qui n'ont rien demandé et rien fait de mal.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [09/04/2014 - 11h44 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"- se faire embêter dans la rue n'est pas la même chose qu'être réellement mis en danger. Voici quelques dizaines d'années, avant que le féminisme ne remette certaines choses à leur place (dont les hommes), il était "normal" pour un jeune de harceler les jeunes femmes dans la rue, et on ne parlait pas pour autant d'insécurité"

Vous devez vivre dans une bulle bien protégée pour dire de telles sottises.!!

SI.!! SI.!! se faire embêter dans la rue EST une agression au minimum morale si elle n'est pas physique....et cela ne date pas d'hier. Vous....ne parliez peut être pas d'insécurité, mais les victimes de ces actes, elles, en parlaient déjà.!!....et on ne les écoutait pas....nuance d'importance.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 marietoutou a écrit [09/04/2014 - 11h52 ]  
marietoutou

Tout à fait d'accord, et ça pèse beaucoup sur le moral contrairement à ce que peut croire papyguy.
De ce type d'agression à l'agression physique il n'y a qu'un pas, et combien de personnes en sont victimes ?
Je suis sûre que si je répondais ou si j'essayais de me défendre je me ferais prendre à parti physiquement.
Je ne sais pas où vous vivez papyguy mais vous êtes loin de la réalité on dirait




 papiguy a écrit [09/04/2014 - 11h56 ]  
papiguy

Dans l'industrie et les services, quand on a mis un problème en évidence, on utilise des procédures pour le résoudre, ou du moins en limiter les conséquences.

Bien évidemment on s'attache d'abord à essayer de déterminer la ou les causes possibles à l'origine du problème.
La méthode la plus souvent utilisée est celle du diagramme en "arête de poisson" qui permet de lister et d'organiser toutes les causes possibles et de les organiser dans l'ordre logique de leur apparition (une cause a pour conséquence un évènement qui peut être une des causes...).
Ensuite on essaie de déterminer la ou les causes qui produisent le plus d'effets. La méthode de Pareto est la plus souvent utilisée. Les statistiques disent que, grosso modo, 20 % des causes produisent 80 % des effets).

Au lieu d'essayer d'appliquer des méthodes similaires à des questions telles que le sentiment (ou la réalité) de l'insécurité, l'extrême droite désigne les coupables à priori, et les gouvernements, qui ne veulent pas se voir qualifiés de laxistes, se hâtent de pondre des lois répressives qui font plus de dégâts qu'autre chose quand elles sont appliquées à la lettre. C'est stupide d'un côté comme de l'autre.




 papiguy a écrit [09/04/2014 - 12h04 ]  
papiguy

Les propos de marietoutou et de cochise_fr illustrent parfaitement la façon dont le FN utilise le thème de l'insécurité, attise les peurs,... pour orienter les votes en sa faveur, comme le font tous les partis populistes. a ne pas réfléchir plus loin que le bout de la laisse de son animal de compagnie, les marietoutou se laissent abuser par la fumée du calumet de l'Indien qui promet la paix dans les rues des visages pales.
C'est triste...




 marietoutou a écrit [09/04/2014 - 14h05 ]  
marietoutou

Mais qu'est-ce que le FN a à voir la dedans ? Là je dois dire que ça me dépasse comme discussion :-o
Je vous parle de mon quotidien et des expériences que je vis tous les jours, je ne parle pas d'un sentiment injustifié.
Quand je dis que je me fais embêter régulièrement ce sont des faits, et ça n'est PAS NORMAL.
Si vous voulez banaliser ce type de violences, c'est votre problème, mais c'est à cause des gens comme vous que ça ne s'arrange pas !




 papiguy a écrit [09/04/2014 - 15h21 ]  
papiguy

"Je vous parle de mon quotidien et des expériences que je vis tous les jours, je ne parle pas d'un sentiment injustifié. ":
Personne n'a dit que ce sentiment n'était pas justifié, un sentiment l'est toujours pour celui ou celle qui est concerné(e), mais cela reste un sentiment et en tant que tel peut être éloigné de la réalité objective.

Il est bien certain qu'un harcèlement régulier est parfaitement inadmissible et devrait exposer ceux qui le pratiquent à des sanctions. Tant que cela reste verbal la sécurité n'est pas en cause et nous sommes tous plus ou moins victimes d'autres formes de harcèlement.

Sans vouloir leur trouver des excuses, il est même probable que ceux qui harcèlent les passants dans les rues sont eux même victimes de pressions injustes: chômage, tracasseries policières en raison de leur faciès, moqueries liées au handicap,...

Nous vivons dans une société ou l'égoïsme domine les relations entre les personnes, ou le sens du bien commun disparait et dans laquelle le mot communication est devenu exclusivement synonyme de propagande.

Faire preuve de courtoisie est presque d'un autre âge, éduquer par l'exemple une illusion dépassée. comment voulez vous que des jeunes fassent preuve de savoir vivre (je ne parle pas de courtoisie mais de respect) quand au sommet de l'Etat on a un pantin agité qui traite les autres de "pov con" ?

Ce n'est pas à l'Etat d'éduquer les gens, il doit se contenter d'appliquer la loi et d'assurer la sécurité à laquelle tous ont droit. Mais il ne suffit pas de prononcer les mots magiques "le Gouvernement doit, ou ils n'ont qu'à" pour régler quoi que ce soit.
La vie en société est l'affaire de tous.




 betinaweb a écrit [09/04/2014 - 16h35 ]  
betinaweb

papiguy a raison,ce n'est pas l'état qui peut régler les mauvais comportements des personnes.
C'est l'affaire de tous.Nous sommes dans une société devenue tellement individuelle qu'un troupeau de personnes ne réagira pas aux invectives d'une seule personne.

parler du FN n'est pas anodin,papiguy a encore raison,ce parti pousse à la haine de celui qui est différent.En cette période de crise certaines colères ne sont pas retenues,les raisons sont valables pas les moyens.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [09/04/2014 - 20h16 ]  
cochise_fr

Bonjour,
On ne doit pas vivre dans le même monde.

On se fout éperdument de la procédure suivie ou pas, On veut juste que cela cesse. Vous employez les mêmes méthodes que le gouvernement devant un problème: on crée une commission....comité théodule inefficace, improductif et coûteux.

"Ce n'est pas à l'Etat d'éduquer les gens,"
Bah voyons.!!
SI.!! SI.!! c'est à l'état à éduquer les jeunes, ce qu'il ne fait pas par le circuit ordinaire de l'éducation nationale, plus préoccupée de la théorie des genres que du vivre ensemble, de la politesse, de la langue française correctement parlée et écrite, du calcul y compris mental, et des apprentissages de base de la vie en société, ce qu'on appelait jadis l'éducation civique, l'apprentissage, l’entrée dans la vie active, tout cela étant bien préférable à faire croire que tout le monde peut faire BAC +5 même là où il n'y a que trois postes par an.

Et pour celles et ceux qui sont moins jeunes, c'est encore de l'éducation qui manque aux peines infligées jusqu'à ce que la leçon soit sue en lieu et place d'une incarcération d'où l'on ressort avec des galons de délinquance et un enseignement à la délinquance renforcée (ce qui est une éducation même si ce n'est pas la bonne) .....quand la peine est appliquée ce qui devient de plus en plus rare. C'est alors le sentiment d'impunité qui prédomine chez les délinquants et les incite bien évidemment à récidiver.

'Sans vouloir leur trouver des excuses, il est même probable que ceux qui harcèlent les passants dans les rues sont eux même victimes de pressions injustes: chômage, tracasseries policières en raison de leur faciès, moqueries liées au handicap,... "

Là encore, BAH voyons.!!
Il ne faut pas leur trouver d'excuses, mais vous en trouver quand même apparemment. Pourtant, il y a plus de 10 millions de pauvres dans ce pays, et heureusement, il n'y a pas 10 millions de délinquants. Les problèmes de vie de chacun ne sont pas une excuse aux agressions, aux viols, aux meurtres, aux rackets, à la fraude et aux trafics en tous genres. C'est ce genre de raisonnement qui amène les gouvernants au laxisme généralisé et à l'inaction.

C'est surtout vous qui diffusez de la haine envers des gens que vous ne connaissez même pas.
Betinaweb, c'est bien vous qui écriviez:
"Je me sens en sécurité dans la rue,par contre dés que la nuit tombe c'est psychologique j'ai peur et je ne sors pas seule et ça depuis toujours".

Vous êtes tellement conditionnée que vous semblez trouver normal d'avoir peur quand on est une fille seule la nuit dans la rue ou les transports publics. Eh bien NON!! cela n'a rien de normal..... pas plus qu'il serait normal qu'une voiture non fermée soit vandalisée ou volée, pas plus qu'un domicile soit visité et vidé de son contenu en l'absence de son propriétaire.....qu'on a l'audace d'accuser de meurtre quand celui-ci a tué son agresseur.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [09/04/2014 - 20h34 ]  
betinaweb

Je n'ai pas peur dans les transports publics,c'est vrai j'ai été conditionnée par des parents qui me racontaient des tas d'horreur,sur ce qui pourrait m'arriver la nuit.
Et je ne suis pas la seule de ma génération à avoir entendu de tels propos.

Heureusement que l'on se fait pas attaquer à tous les coins de rue,ça se saurait.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 papiguy a écrit [09/04/2014 - 21h08 ]  
papiguy

"On se fout éperdument de la procédure suivie ou pas"
et comme on se fout également de savoir à quoi de sentiment est du, on propose n'importe quoi , mais toujours dans le registre répressif.
il y a peu on en était aux camps de travail, nostalgie quand tu nous tiens...

"SI.!! SI.!! c'est à l'état à éduquer les jeunes": le Grand Chef Indien a probablement été éduqué, on ne sait par qui, mais l'état a été défaillant dans sa mission d'instruction, car le fumeur de calumet ne semble pas connaître la différence entre éducation et instruction.
Et bien sûr, comme les citoyens, dans son monde de pensée unique, sont incapables d'initiative et de réflexion, c'est à l'Etat de tout faire.

"C'est ce genre de raisonnement qui amène les gouvernants au laxisme généralisé et à l'inaction. ": et ce sont les raisonnements de ce genre qui favorisent les idéologies fascistes.

"vous semblez trouver normal d'avoir peur quand on est une fille seule la nuit dans la rue ou les transports publics. Eh bien NON!! cela n'a rien de normal.": alors pour les gens qui ont peur du noir il faudrait supprimer la nuit ? Encore une fois, c'est l'amalgame entre des sentiments et la réalité des faits, avec toujours le même objectif qui est de capitaliser sur la peur et faire admettre des politiques liberticides. On appelle cela du conditionnement.




 cochise_fr a écrit [09/04/2014 - 22h03 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Parce que poursuivre et faire condamner des délinquants c'est...."admettre des politiques liberticides".....?????

Elle est super celle là.!! Les lecteurs apprécieront....les victimes conditionnées en particulier.....et les victimes morales aussi.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/04/2014 - 22h12 ]  
papiguy

"Parce que poursuivre et faire condamner des délinquants c'est...."admettre des politiques liberticides":

Merci de confirmer que la seule idée de génie pour faire baisser le sentiment d'insécurité c'est la répression à tout crin. C'est inefficace et primaire.




 cochise_fr a écrit [10/04/2014 - 05h20 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Inefficace et primaire".?.?....c'est sûrement mieux de les laisser en liberté.....Bah voyons.!!

Notez que vous serez à la mode Taubira, ce qui est dans l'air du temps.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à marietoutou






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.