Le chromosome du crime détermine t-il forcément le destin du porteur ?



mana
Cette question a été posée par Mana, le 18/09/2007 à à 11h32.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Criminalité.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Mana a écrit [18/09/2007 - 11h32 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Mana

Pensez-vous que celui qui est porteur de l'anomalie génétique XYY, XYYY ou encore XYYYY ( et oui c'est possible ! ) est obligatoirement destiné à être enfermé entre 4 murs ? Pensez vous que ce chromosome c'est l'assurance d'une agréssivité incontrôlée et incontrolable du porteur ? La génétique qui détermine le crime..... Quel est votre point de vue ?




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 cochise_fr a écrit [18/09/2007 - 23h39 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Qui a pondu cela ??
Si c'était vrai, je pense qu'on le saurait déjà, et si on vérifie l'ADN de tous les délinquants, on s'apercevra que c'est faux. Que penser ?
Que des gens passent leur temps de travail à cela me lamente au regard de tâches urgentes et de recherches à pratiquer immédiatement pour soulager la souffrance humaine.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Mana a écrit [19/09/2007 - 14h59 ]  
Mana

Bonjour Cochise. Tu ne crois pas au chromosome du crime? Pourtant c'est bien vrai, j'ai bien suivi mes cours de biologie à la fac et avec une oreille attentive quand on parle d'un sujet aussi grave que celui là. Bien entendu tous les délinquants n'ont pas le chromosome du crime, je rappelle que c'est une anomalie génétique rare tout comme celles qui concernent les chromosomes X et Y. Des scientifiques ont bel et bien appelé le chromosome Y "chromosome du crime" après l'étude très méticuleuse des caryotypes de "fous dangereux". Il y aurait aux États-Unis dans un centre spécialisé du type "Cadillac", un homme possédant 4 chromosomes Y (XYYYY), il serait complètement incontrôlable.... Mythe ou réalité.... réalité !!!! ;-)




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 Carcarax a écrit [23/09/2007 - 14h19 ]  
Carcarax

Le rêve ressurgit. Enfin la bonne méthode pour trouver les criminels, un crible valable pour sérier la population. Apres la Physiognomonie, la génétique, ce nouvel oracle de nos destinés. A l'arrière plan les jolies petites cases où l'on pourra dés la naissance placer des criminels en devenir. Négation absolue du libre arbitre, réduction d'un humain à ses gênes et surtout la confortable idée que ce n'est pas le milieu qui crée les criminels mais une sorte prédestination biologique. Ce serait aussi nier le monstre qui sommeille en chacun de nous, nier que bien souvent le masque du criminel n'est que l'exacerbation de nos visages. Le doux rêve manichéen des deux camps. Comment être assez aveugle pour ne pas voir que nous fautons peu, plus par peur des conséquences que par une réelle adhésion à nos lois. Serait il aussi facile de s'extraire du « camps » des méchants ? Cela ôterait même tout mérite à ceux qui ont toujours menés une vie droite. Je veux bien convenir que la constitution d'un individu puisse orienter quelque peu son destin. Par exemple qu'un positionnement génétique fasse qu'un être sécrète plus d'adrénaline qu'un autre et soit ainsi plus à même de s'emporter. Mais l'on me fera jamais croire hormis en cas d'aliénation grave que ce n'est pas la volonté d'une personne qui en dernier lieu reste le moteur des ses actions. De plus si cette théorie est exacte, les criminels n'existeraient plus, ce seraient des malades et à ce titre ne pourraient plus être punis. Par conséquent cela ne nous conduirait pas à grand-chose. Agir avant que l'irréparable soit commis ne semble t-il pas amoral ? En effet serait-il juste d'enfermer une personne pour une action qu'elle n'aurait pas encore commise ?




comme ils sont heureux, comme ils sont heureux tous ceux qui ne sont pas moi, tous ceux qui ne sont pas rongés par les dévorantes inquiétudes des rêves impossibles !!!


 bubul01 a écrit [07/12/2008 - 22h23 ]  
bubul01

Peut être est-ce vrai dans une petite minorité des cas que des gènes rendent quelqu'un agressif, incontrôlable, ou peut être que cette anomalie génétique n'a rien à voir et que les chercheurs ne se sont pas penchés sur l'enfance, après tout même un porteur de ces gènes si ils existent peuvent être maltraités, le site suivant devrait t'intéresser :

http://alice-miller.com/index_fr.php




Répondre à Mana






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• Al Capone : figure emblématique du crime organisé




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.