Peut-on prétendre à un prêt commun en étant en concubinage ?



isi
Cette question a été posée par ISI, le 11/10/2008 à à 11h53.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Credit immobilier.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 cochise_fr a écrit [11/10/2008 - 12h19 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Dans les limites légales, une banque peut prêter à qui elle veut.
La loi lui impose de vérifier les conditions d'endettement du (des) demandeur, et la banque cherchera à obtenir les meilleures garanties possibles. Il reste donc à connaitre vos possibilités d'endettement et les garanties que vous pouvez produire pour obtenir.... ou pas, ce prêt..... quel que soit l'objet du prêt d'ailleurs.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 missminimi a écrit [08/03/2012 - 11h25 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
missminimi

Oui tu peux prétendre à un prêt en étant en concubinage mais bon étant donné que ce statut n'est pas reconnu vous devrez soit diviser le prêt en deux (tous ne le font pas) où alors prendre la deuxième personne en tant que garant pour l'inclure dans le prêt et vous arranger avec elle pour les remboursement des mensualités.




Don't panic let love in !


 cochise_fr a écrit [08/03/2012 - 18h58 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Non, Missminimi, dans ce cas, les deux personnes sont caution solidaire, c'est à dire que la banque peut réclamer la totalité du solde du prêt à l'un des deux ou aux deux à sa guise en fonction des revenus de chacun et de leur accessibilité. Si l'un des deux fait défaut, tout sera à la charge de l'autre.... et à vie, avec inscription en cas de défaut de paiement.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Raberamar a écrit [14/04/2013 - 21h01 ]  
Raberamar

Il faut effectuer quelques démarches juridiques afin de pouvoir en bénéficier personnellement. La plupart des concubins choisissent l’indivision permettant de partager correctement les biens immobiliers selon les dépenses de chacun. Cette forme juridique possède aussi un autre atout qui permet de gagner plus si tu as financé plus. Il existe également la société civile immobilière, très utilisée par les investisseurs désireux d’avoir leur résidence principale. Cependant, les couples concubins l’utilisent quand même. Cet accord est donc plus formel et plus conséquent et doit contenir les statuts de la société ; l’archive du registre du commerce ; l’énonciation du ou des gérants (s). Concernant le financement, les emprunts sont signés par la société. Il existe toutefois des risques sur les répartitions qui, parfois, ne s’accordent par au financement réel de l’un ou l’autre. Il faut une grande précision et une bonne répartition du notaire. Pour un concubin n’ayant pas d’abattement et fiscalement catégorisé comme tiers, cela pourrait être une perte.




Répondre à ISI






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• Le prêt hypothécaire : quels sont les risques ?




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.