Pourquoi beaucoup d'èléves n'aiment pas les mathématiques ?



hihimimita
Cette question a été posée par hihimimita, le 09/08/2012 à à 17h10.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Cours.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 steph34 a écrit [09/08/2012 - 21h48] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
steph34

La difficulté des maths est que certains élèves...



[ Lire la suite de la réponse écrite par steph34 ]



Réponses



 Elfe de la nuit a écrit [09/08/2012 - 17h48 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Elfe de la nuit

Sûrement parce que difficile, il y a beaucoup de règles à connaître. Mais je pense que c'est surtout qu'ils sont influencés pas les autres. Vouloir faire comme les autres au point de se convaincre de ne pas aimer cette matière. Pour ma part, les maths sont un cours comme un autre...




"A l'école, on m'a demandé ce que je voulais être plus tard, j'ai dis "heureux", ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, je leur ai répondus qu'ils n'avaient pas compris la vie" John Lennon


 steph34 a écrit [09/08/2012 - 21h48 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
steph34

La difficulté des maths est que certains élèves n'ont pas acquis les bases. Au lycée, si tu n'as pas acquis les bases du collège, tu ne peux pas réussir ou comprendre le reste de l'enseignement et les profs ne peuvent pas revenir sur tous les points non plus.
Les maths ne sont pas difficiles. C'est une matière qui demande cependant bcp de travail d'acquisition des théorèmes et règles de calcul... Il faut aimer les chiffres également.
Pour moi, cette matière a été au lycée une passion... J'adorais tout simplement mais je n'ai pas décroché le 20 au bac, juste un petit 19 et je m'en suis voulue.




Au revoir


 titous05 a écrit [09/08/2012 - 23h41 ]  
titous05

Non mais 19 c'est bien :-C
Faut arrêter là ^^'
"je suis déçus j'ai gagné la coupe du nord pas de calais au foot mais la coupe de la ligue.. !"




 betinaweb a écrit [10/08/2012 - 00h52 ]  
betinaweb

Les profs de maths ne sont pas tous des fins pédagogues et ne transmettent pas le goût de cette matière.Il faut aller vite et ne pas revenir sur ce qui n'a pas été compris.Tous les élèves n'avancent pas au même niveau.C'est dommage.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 carter a écrit [10/08/2012 - 01h05 ]  
carter

La France est le pays qui a produit le plus grand nombre de mathématiciens célèbres (les médaillés Field sortent souvent de l’Ecole française de la rue d’Ulm, le « graal » de l’enseignement supérieur dans le monde en maths). La raison est fort simple : par souci d’égalité des chances- suite à l’idéal républicain- les mathématiques sont devenues l’outil idéal de sélection des futures élites. En France, la sélection scolaire se fait par les maths ; vous ne le saviez pas ?

D’où le fait que le baccalauréat maths est le plus prestigieux. L’idée est que, comme nous souffrons tous à assimiler cette science (le cerveau humain fonctionne par pragmatisme et non par logique, comme le démontrent les sciences cognitives), le principe méritocratique peut s’épanouir grâce à cette discipline ; puisque les surdoués en maths sont tout simplement en nombre négligeable…

C’est d’ailleurs vrai : les matheux avaient au départ les mêmes capacités que les non-matheux ; sauf qu’ils se sont mis à trimer dur pour assimiler cette science belle mais austère des dérivées, primitives, matrices et autres cotangente…
Toutefois, l’idéal républicain est battu en brèche lorsque l’on sait que ce sont les enfants des enseignants qui réussissent le mieux leurs parcours scolaires ; malgré la supposée « égalité des chances face aux maths » !

Le prix Nobel de physique Richard Feynman s’était retrouvé dans une école française lors d’un de ses voyages dans notre beau pays. Quel ne fut pas sa surprise lorsqu’il découvrit que les petits français avaient des notions pointues en primitives et en intégrales !
-« C’est absurde, s’insurgea-t-il, ces enfants ne comprennent pourtant rien à un circuit électrique, ni à l’accélération d’une masse ! A quoi leur sert un tel savoir si ce n’est pas pour en saisir son application pratique dans la vie de tous les jours ?» (Grosso modo, car je cite de mémoire)

Il avait mis le doigt sur un point vrai : la sélection par les maths est devenue dans notre pays totalement délirante : il est impressionnant de voir que l’on emmerde des enfants avec des concepts dont – à moins de devenir ingénieur- ils n’en auront par la suite aucune utilité !

De plus, cette mise en avance des maths dans le cursus scolaire joue contre les Mathématiques en tant que tel : comment apprécier un savoir qui se déguste dans le calme et la sérénité lorsqu’il revêt l’enjeu anxiogène de la réussite scolaire ? Trop angoissés, les élèves ont du mal à comprendre que cette science est avant tout récréative et ludique. A propos, les tronches patibulaires des profs n’améliorent pas la chose !

Les Maths demandent un esprit ludique. Or une telle pression est mise sur la tête de chaque enfant qu’il se met à intérioriser l’idée que s’il ne réussit pas dans cette discipline, son parcours scolaire risque d’être heurté !
Autant dire que les enfants abordent les maths avec angoisse, crainte et colère ; ce qui ne va pas les aider à assimiler cette discipline !

Colère d’autant plus intériorisé que le prof a tendance à faire croire à ses élèves que les mathématiques sont au sommet de l’intelligence humaine et que , par conséquent, s’ils ne sont pas capables de comprendre ; c’est qu’ils sont des imbéciles ! La peur d’être idiot est l’angoisse qui parcourt souvent l’échine des élèves. A ce con de prof, il faudrait lui expliquer que toutes les créations humaines sont au sommet de l’intelligence : la littérature, la philosophie, la peinture. Toute Science ou Art est un sommet de l’intelligence humaine. Les mathématiques n’en ont pas l’exclusivité !

Il suffit de voir les ratures en rouge du correcteur d’une copie d’un élève pour comprendre en quoi les maths sont utilisées pour détruire l’estime de soi de l’élève : « Faute ! Zéro ! Nul ! Vous ne comprenez rien ! ». On met l’accent sur la faute et non sur l’erreur ! Alors qu’en Maths, pour progresser, il faut justement apprécier de tomber dans les méandres de nos erreurs pour mieux les éviter par la suite !

Bref, les mathématiques ne peuvent que dégouter les étudiants car :
-enjeu scolaire déterminant versus une Science qui doit être vu comme ludique pour réussir. Contradiction entre un enjeu tres anxiogène et l’esprit ludique qu’il faut aborder pour comprendre cette science.

-ils n’osent pas dire au prof qu’ils ne le comprennent pas, de peur de passer pour des imbéciles alors qu’en Maths, qui sont par définition un jeu de résolution d’énigmes chiffrées, on débute normalement en ne comprenant rien!

-hégémonie de cette discipline pour réussir scolairement et universitairement ; ce qui ne peut qu’irriter les personnes conscientes de l’égalité de tous les savoirs…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 steph34 a écrit [10/08/2012 - 09h11 ]  
steph34

"Toute Science ou Art est un sommet de l’intelligence humaine.", rien de plus à ajouter. Très belle contribution de Carter.




Au revoir


 Hera a écrit [23/08/2012 - 14h31 ]  
Hera

Hehe je suis d'accord avec l'elfe de la nuit.
Étant plus jeune je disais ne pas aimer les maths pourtant j'étais douée.
J'avais 16 de moyenne en 3° sans travailler. Et il s'est avéré que j'avais une copine qui n'aimait pas ça ...
J'ai passé un bac technologique scientifique et aujourd'hui jsuis chimiste.




Répondre à hihimimita






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.