Que pensez-vous de mon histoire ?



moutnai
Cette question a été posée par moutnai, le 01/03/2009 à à 21h30.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Contes et histoires.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 moutnai a écrit [01/03/2009 - 21h30 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
moutnai

LE MYSTERIEUX PETIT HOMME DES LABOS.

Cinquième jour…
Un, et puis trois…
Matin…
Sept heures…
Vent…
Obscurité…

« -J’ai encore sommeil!Bailla Mawéna.
-Tu n’es pas la seule à l’avoir ! S’exclama Caca-prime. »
Et ils regardèrent en même temps l’horizon lugubre qui s’offrait à eux. . Il faisait frais à cause du vent et du mauvais temps.
Les deux jeunes gens avaient, en effet, encore la tête ensommeillée. C’est difficile de toujours devoir se lever à cinq heures du matin pour aller au lycée. Ce matin, ils étaient, comme à leur habitude, sur le dernier banc qui se trouvait à l’extrémité de la cour principale de l’établissement. De leur emplacement, ils avaient une vue assez importante du lycée. Observer et critiquer les personnes qui passaient et arrivaient étaient comme un rituel. Ils étaient entrain de parler du professeur qui venait de passer, quand soudain Elastic-man débarqua. Alors les étudiants pouffèrent de rire.
« -Comment peut-on être aussi flasque et laid ! S’esclaffa l’adolescent.
-C’est vraie, il est moue, approuva Mawéna, et regarde son accoutrement. »
Elastic-man, en effet, comme le dit son surnom, avait un corps élastique qui avait l’air de toujours vouloir se tordre, malgré les efforts que faisait le propriétaire du ledit corps. Au moins cela lui a permit de rentrer dans la fameuse catégorie de guignols de la classe, et donc de l’établissement entier. Par contre, Caca-prime, de son prénom Eric, avait possédait un corps bien proportionné. Il n’était pas proprement vu comme quelqu’un de musclé ou beau, mais du haut de son mètre quatre-vingt, ça faisait un bien à l’œil humain que d’observer son anatomie. Ses cheveux bruns formaient une touffe constamment en désordre sur sa tête. Ses yeux en amande étaient d’un vert bleu perçant. Il avait des lèvres minces et qui devenaient charmantes lorsqu’il souriait. Ses longues mains blanches firent soudainement un geste élégant dans le vide, et indiquèrent à son amie qu’ils devaient cesser. A force de rire, les deux étudiants avaient oublié la fraîcheur, et la menaçante obscurité qui couvrait les lieux. Ils commencèrent à se dérider et à parler du cours qui allait débuter dans une demi-heure. Et c’est à ce moment là que Mawéna pris son agenda et regarda s’ils n’avaient pas d’exercices de physique chimie à faire.
« -Quel movais temps ! S’exclama la jeune fille en fouillant ses affaires.
-Ouais, un temps de chien, acquiesça Caca-prime, on aurait dit que Compte Dracula s’est enfin réveillé !
-Mmmm….Mmmm, ah ! Je l’ai !
-Alors ?....
-On est….On est … On est… Vendredi…Mmmm …..Vendredi…..Vendredi… Ah ! Treize !
A ces mots, Caca-prime laissa échapper un long frisson.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 michelline a écrit [02/03/2009 - 08h24 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
michelline

Je la trouve trop courte ... oui trop courte pour être commentée, ou pour en dégager le thème, enfin je veux dire je l'aurai apprécié encore un peu plus si çà aurait été plus longue ... mais en gros c'est bien, le style (à part les petites fautes d'orthographes :-)) ! Puis je ne vois pas la relation avec le titre ...




 moutnai a écrit [02/03/2009 - 09h13 ]  
moutnai

En fait, c'est le début d'un roman ou nouvelle (je n'ai pas encore décidé) que j'écris. C'est une histoire policière.Je voulais juste voir quelques avis.... Mais si tu veux, je mettrais la suite. Mais je n'ai pas encore finit. A vrai dire, je viens de le commencer. :-/




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 brooke a écrit [02/03/2009 - 09h55 ]  
brooke

çà commence bien, bonne continuation moutnai ... t'es très bonne en littérature !!!




 alp a écrit [02/03/2009 - 13h36 ]  
alp

Salut, Soigne ton orthographe, sois bien claire dans tes descriptions et essaie de ne pas faire de longueurs, (33 lignes pour à peine deux minutes d'action). Développe et oriente ton histoire afin d'intéresser et de surprendre le public désiré.




 moutnai a écrit [02/03/2009 - 17h34 ]  
moutnai

Désolé pour l'orthographe, mais je ne peux pas faire mieux! :( j'ai toujours été nulle là dessus. (En plus le français n'est même pas ma langue maternelle!) Si je le fais long, c'est pour bien présenter l'histoire et ensuite l'intrigue.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 moutnai a écrit [02/03/2009 - 18h19 ]  
moutnai

sa voisine ne remarqua rien, et continua à lire ce qu’il y avait dans son agenda :
« -Ah ! Miracle, clama-t-elle, pour une fois on n’a rien. C’est rare de ne pas avoir de devoir à faire en physique chimie quand on est en première S ! Elle était joyeuse et releva enfin son visage. Son sourire se crispa à la vue de l’expression de son ami. Elle se figea. Mais qu’a-t-il donc ?
« -Vendredi treize ?!...
-Oui, répondit-elle.
-Tu ne saisis pas ?
-Non…
-Mais on est un vendredi treize ! Et ça porte malheur !
-Quoi ? Tu crois à ces trucs débiles ? Se moqua Mawéna.
-Ben oui !
-Pff…
-Bonjour ! Salua gaiement Laetitia à l’improviste.
La nouvelle venue fit alors la bise à ses deux amis. Elle s’enquit de leur santé et remarqua donc la nervosité du jeune homme. Quand elle su ce qui le mettait dans un pareil état, tout de suite elle le rassura et le calma. Après cela, ils se remirent à observer les gens qui passaient.


Je me mis à observer les gens qui passaient. Je doutais de ce que j’allais faire. Mais c’était plus fort que moi et je ne pouvais et ne voulais pas résister. J’ouvris le robinet et me mis de l’eau sur le visage. Il m’était insupportable de regarder ce visage affreux. Dire que je lui ressemblais tellement ! Son sang et ses gênes coulaient en moi. L’acte horrible que me dictait ma génétique était inévitable. C’est donc docilement que je me dirigeai vers les labos. Et précisément, la salle 123 contenait ce que je voulais. Et je le pris donc.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 lucius a écrit [02/03/2009 - 22h51 ]  
lucius

Moutnai,
j'aime toujours te lire,insolente et drole à la fois,et en plus tu nous a déjà gratiffié de poèmes,et maintenant une histoire!

Merci.

Je trouve cela trés bien que tu écrives,c'est un trés bon exercices pour tes neurones.

Ton histoire...est par contre un peu bancale.Je ne veux pas te faire de gros repproches,mais plutot t'encourager à faire mieux,car tu en as l'étoffe.

Quelques conseils?

Il te faut tout d'abord une histoire;toute simple!
Un gars qui prend le train et qui se retrouve dans un wagon plein d'étranger,par exemple.
Ou encore un type qui est recalé au bac et qui va mentir et faire un faux pour aller à la fac.

Une histoire toute simple,et aprés tu lui mets un thème.

Par exemple,le type dans le train est raciste et il va devoir cohabiter avec les autres voyageurs.
Dans le deuxième exemple,le type qui a triché au bac réussit ses études à la fac,sans tricher,et devient un avocat qui doit défendre un tricheur dans une histoire de jeu.

Tu comprends bien;une histoire,un thème.
Il faut évidement rendre compte assez vite dans le roman du thème,mais on ne dévoile pas tout de suite l'histoire(évident).

Ensuite,tu construits comme un film ton récit,avec des chapitre qui correspondent à des scénes.
A toi d'avoir de l'imagination pour créer du suspense si besoin.

Maintenat,il te faut des personnages qui ont du "coffre",qui pourrait exister.Il faut leur donner du relief.
Pour cela,invente et mets en fiche une galerie de personnages;habilles-les,donne leur nom,prénom,état de faille(marié?enfants?veufs?....).
Tous ne vont pas cohabiter dans la meme histoire,pas grave,tu garde des personnages pour un autre roman!
Tu peux faire le choix d'avoir un héro récurrent,mais il faut le faire évoluer au cours des histoires,ou bien avoir toujours des personnages différents.

N'es pas peur maintenat dés que tu as une idées,que tu vois quelque chose d'intéressant,de le noter dans ton calepin,quant bonne auteur tu as toujours sur toi.
Avec un stylo.


:-)

J'espére que cela peut t'aider,et nous ont aura de bonnes histoire à lire!




Gare au gorille !


 moutnai a écrit [03/03/2009 - 17h19 ]  
moutnai

Merci pour tes conseils Lucius, mais j'ai déjà l'histoire en tête, (je sais déjà qui est l'assassin, les victimes, les détectives etc...) .Mais je vais quand même essayer de m'améliorer.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 moutnai a écrit [03/03/2009 - 17h56 ]  
moutnai

Les cours allaient débutés dans à peine deux minutes, et Zak, le dernier membre du groupe n’était toujours pas arrivé. Les trois élèves durent donc aller chez Mr Tatsu le professeur de physique chimie sans leur camarade.
Le cours se déroulait lentement et calmement, quand Zak se fit entendre dans le couloir. Il lui était impossible de faire une arrivée discrète ! Sa cohorte de fille l’accompagnait toujours avec des cris et des rires hystériques et stridents. Pour le surprendre, Mr Tatsu ouvrit précipitamment la porte. Il le sermonna pendant quelques instants dans le couloir, puis ils entrèrent dans la salle. Tout le monde riait.
Soudain, la porte grinça doucement en s’ouvrant. Naturellement toute la classe se qui ça pouvait être. Mais ce bruit fit ressurgir l’inquiétude de Caca-prime. Au bout de quelques secondes d’attente, il entra. C’était lui. Encore lui. Lui qui avançait grâce à ces petits pas. En l’apercevant, nos quatre amis se regardèrent mutuellement, puis jetèrent des regards curieux et soupçonneux à l’inconnu. Inconnu, il ne l’était pas vraiment. En effet, il leur était assez familier. Il travaillait comme assistant dans les laboratoires du lycée. Cet assistant aidait les professeurs de physique chimie et de science de la vie et de la terre à installer les materiels.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 lucius a écrit [07/03/2009 - 11h28 ]  
lucius

Et la suite...?




Gare au gorille !


 moutnai a écrit [07/03/2009 - 19h28 ]  
moutnai

Désolé mais je n'ai pas encore écris grand chose, je n'avance pas.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 lucius a écrit [08/03/2009 - 00h17 ]  
lucius

Allez,que diable!
Parles nous plus de tes personnages;dévellopes,l'histoire va venir se greffer...




Gare au gorille !


 moutnai a écrit [08/03/2009 - 09h24 ]  
moutnai

J'ai fait quelques modifications... J'ai ajouté des tritres:
Chapitre 1
...
Vent..
Obscurité...
1.Un beau jour pour Compte Dracula
....les gens qui passaient.
2.Quand la génétique s'en mêle.
....et je le pris donc.
3.Un petit homme aux petits pas




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 moutnai a écrit [08/03/2009 - 09h33 ]  
moutnai

En fait, c'est encore le brouillon. Donc, ne soyez pas étonner des changements que j'effectuerai




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 la chirurgienne a écrit [11/03/2009 - 18h59 ]  
la chirurgienne

envoi moi le roman après qu'il soit tapé




 lucius a écrit [11/03/2009 - 19h05 ]  
lucius

Pour lui voler?
Vas donc voir un éditeur sérieux moutnai.




Gare au gorille !


 la chirurgienne a écrit [17/03/2009 - 14h03 ]  
la chirurgienne

non pas question je voulais dire après qu'ils soient publiés. juste pour le lire !!!!




 lucius a écrit [17/03/2009 - 14h50 ]  
lucius

Bien sur bien sur....

Une fois publié,TU N AURAS QU A L ACHETER,COMME TOUT LE MONDE.




Gare au gorille !


 la chirurgienne a écrit [18/03/2009 - 17h14 ]  
la chirurgienne

Non moutnai est un ami dans le forum d accord? je pense que je dois être parmi les première pour lire son premier roman; tu m'a pas compris je te jure .

;-(




 la chirurgienne a écrit [18/03/2009 - 17h20 ]  
la chirurgienne

je pense que notre débat n'aide plus moutnai




 moutnai a écrit [18/03/2009 - 17h37 ]  
moutnai

Parlez, si vous voulez, ça aide toujours, mais en ce moment je n'ai pas tellement envie d'écrire ni de lire. :( En plus, je n'ai as vraiment le temps, y a les cours qui ont repris, en plus, dès que je rentre de l'école, je dois bosser sur la rédaction de mon TPE, alors.....Les loisirs, sont pour plus tard....




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 la chirurgienne a écrit [19/03/2009 - 16h24 ]  
la chirurgienne

j t'oncourage moutnai pisk ta vraiment l'esprit litééraire ke dieu soit avc toi et j te souhaite tt la réussite continu a écrire quand il ya l'inspiration d'accord j'attends plus de détail




 moutnai a écrit [04/04/2009 - 16h29 ]  
moutnai

SOUVIENS-TOI

Il avait des yeux couleur de joie
Sa voix, bien des fois, s’installait tout au fond de moi.

Toutes les nuits, mon bel amant
Doucement, s’approchais de moi.
Souviens-toi, Bel Amant
Souviens-toi des tendresses d’autrefois.

Il avait des yeux couleur de joie
Sa voix, bien des fois, me caressait avec émoi.

Toutes les nuits, mon bel amant
Tendrement, imposait sa loi.
Souviens-toi, Bel Amant
Souviens-toi des promesses d’autrefois.

Il avait des yeux couleur de joie
Sa voix, bien des fois, me berçait chaque fois.

Toutes les nuits, mon bel amant
Amoureusement, m’embrassait de ses lèvres de soie.
Souviens-toi, Bel Amant
Souviens-toi des maladresses de la première fois.

Il avait des yeux couleur de joie
Sa voix, une fois, s’est éloignée de moi.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 moutnai a écrit [04/04/2009 - 16h32 ]  
moutnai

Voilà un poème.....J'avais un peu d'inspiration, et je l'ai écris. J'espère que ça vous plaira. :-/




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 moutnai a écrit [21/04/2009 - 17h48 ]  
moutnai

Je ne sais pas ce que j'ai maintenant, mais, j'ai tout le temps envie d'écrire. Donc voilà un autre poème.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 moutnai a écrit [21/04/2009 - 17h53 ]  
moutnai

DECHIREMENTS

Ravagé par tant de doute
Mon cœur se meurtri
Ignoré par tous
Mon cœur se langui
Et lentement, je me sens aspirée
Dans une sombre confusion.
Mon corps est intimement lié
A cette intense passion
Certes, comme une dragonne
Je me bats sans cesse
Mais sur la raison,
C’est le cœur qui l’emporte.
Mon cœur souffre de milles maux.
Alors je me mis à chercher
Les remèdes indispensables
A ces battements sans fin
La raison m’interrogea ainsi :
-Que cherches-tu donc, cœur ?
-Ma vie.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 dannie a écrit [22/04/2009 - 09h12 ]  
dannie

à 16 ans t'arrives à écrire de si beaux poèmes ! t'es vraiment bonne en littérature ... t'as vraiment du talent, j'ai aimé "Déchirement" c'est presque comme lire Victor Hugo !




 moutnai a écrit [25/04/2009 - 18h05 ]  
moutnai

SOUS UNE NUIT ETOILEE

Par une courte nuit étoilée
Dans une sylve faiblement éclairée
Le bonheur m’a donné un heur inespéré.
Comme les étoiles nous épiaient
Alors, mon Cœur m’a révélé
Qu’elles jalousaient ma beauté.
Cette nuit là, dès que nous fûmes arrivés
Tendrement, il me dévêtit avec volupté.
Ses belles mains chaudes m’ont doucement caressée.
Et une folle ivresse m’a traversée.
Une éternité, notre étreinte a duré.
Ah ! Même Casanova ne le surpassera jamais
Oh ! Plus calme que mon adoré
Aucun ne pourrait l’être assez
Oh ! Plus beau que mon fiancé
Aucun ne pourrait l’être assez.
Sa voix doucement m’a envoutée
Et je m’endormis sur son corps, comblée
Tandis que mon Cœur de son corps me berçait
Ses yeux caressants n’avaient qu’à me regardée
Et pour lui, fidèlement, je serais allée
Dans les contrées les plus désertées.
Par une courte nuit étoilée
Dans une sylve faiblement éclairée
L’amour s’est présenté à mes côtés.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 moutnai a écrit [25/04/2009 - 18h15 ]  
moutnai

J'espère que je ne vous paraît pas trop lourde avec mes poèmes..... :-o Mais voilà un autre.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 moutnai a écrit [28/08/2009 - 20h07 ]  
moutnai

J'ai recommencé à écrire. Ce sont etentiellement des nouvelles. Dites-moi ce que vous en penser! En voici une:

L’ARBRE SANS FEUILLE

Sous l’arbre sans feuille, j’écris. Sous l’arbre sans feuille, le crayon entre mes doigts laisse son emprunt sur la feuille aux petits carreaux. Ce qu’il écrit, trace et dessine, il le fait automatiquement après que mon cerveau et mes doigts le lui ont dicté. Il n’appuie pas fort comme d’habitude. Sous l’arbre sans feuille, je réfléchis. Sans l’accord de mon cœur, ma tête pense, élabore un plan. Mais ce cœur est aussi en parti responsable de ce que ma tête a décidé de faire. Ma tête, malgré tout son savoir, tout ce qu’elle pense, tout ce qu’elle sait, elle sait qu’elle ne devrait pas écrire ce qu’elle écrit ; pourtant elle le fait, elle ne peut pas s’en empêcher.
 Et si je me présentais ! Bon, je m’appelle Ludovic Constant. J’ai vingt ans, je mesure un mètre soixante-seize (pas très grand me direz-vous !), je pèse soixante-huit kilo, et je suis brun aux yeux noir de jais.
J’ai fini ce que j’étais entrain d’écrire. Je me lève et fais marcher mes pieds un peu engourdis chaussants du quarante-deux. J’entre dans ma voiture et démarre. Arrivé chez moi, ou plutôt chez moi et ma copine, je pousse un soupire d’encouragement. A cette heure, dix-sept heures, je sais qu’elle est chez nous. En effet, je la trouve dans le mini salon, assise sur le canapé, sirotant un liqude rouge, du sirop peut-être ou autre chose.
Dès qu’elle m’aperçoit, elle me montre son regard désolé et incertain de ces derniers temps. Je marche vers elle, un sourire forcé aux lèvres. Elle presque tout de moi. Et je dis bien presque tout ! Elle ne soupçonne pas que dans ma main, dans ma poche droite, je tiens un petit pistolet avec anti- bruit.
 A un mètre d’elle, en un rien de temps, je sors le pistolet et lui met une balle dans le front. Ca y est, je l’ai fait, je l’ai tuée. Je fais en sorte que le sang qui coule de sa jolie tête ne tombe pas par terre, par tout. Puis je vais dans les toilettes me laver les mains et le visage. Je retourne dans le mini salon, fouille dans son sac, trouve son rouge à lèvre rouge vif. Je l’ouvre et écris depuis son buste jusqu’à son bas ventre ceci :
Femme sensuelle
Femme belle
Femme comédienne
Femme mienne
Je finis de lui enlever le reste de ses vêtements et, ainsi nue, je l’emmène. Je sais qu’à cette heure, les gens qui peuplaient l’immeuble étaient encore ou déjà absents.
Je la dépose tendrement, minutieusement sous l’arbre sans feuille, témoin de notre rencontre, de nos moments heureux et gardien de son corps et de sa mort. Je l(embrasse une dernière fois. Puis je repars. En chemin, j’entre mes mains dans mes poches. Elles caressent le pistolet et la feuille aux petits carreaux.
Lorsque j’arrive chez moi, je rencontre des policiers. Tout de suite ils me passent les menottes aux poignets. Je n’ai pas le temps de comprendre, de réagir. Mon plan était pourtant infaillible !!!
 Ludovic ne savait pas que à seize heures, sa voisine madame Blanchet, était sortie beaucoup plus tôt du travail, du lycée, car son père venait de mourir. Elle était venue prendre quelques affaires chez elle avant d’aller chez ses parents, ou du moins chez sa mère.
 Plus tard, les policiers découvriront une feuille contenant ceci :
Toi, toi, toi
Déesse de mes rêves
Toi, toi, toi
La plus belle des Ève
Toi, toi, toi
Sens de ma vie
Toi, toi, toi
Femme chérie
Toi, toi, toi
Pire traitre d’entre les traitres
Toi, toi, toi
Avec l’autre tu veux être
Toi, toi, toi
Qui m’a tout promis
Toi, toi, toi
A moi seul tu es promise

Ludovic ne savait pas qu’à 13 heures, Eve se confiait à une amie. Elle avait décidé de resté avec Ludovic car elle l’aimait plus que tout, plus que l’autre.
 Plus tard, Ludovic se réveille et est content que ça ne soit qu’un rêve, ou plutôt un cauchemar.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 cécile1 a écrit [28/08/2009 - 21h16 ]  
cécile1

ton histoire super! :-)




 moutnai a écrit [29/08/2009 - 11h52 ]  
moutnai

Merci :-/




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 moutnai a écrit [29/08/2009 - 12h05 ]  
moutnai

YEUX COULEUR NOSTALGIE
Il me fixait de son regard angélique, triste, nostalgique, qui me disait : « Vois, regarde, contemple comment fut ma vie. Ephémère et légère, lourde et accablante, merveilleuse et capricieuse. Personne ne me connaît réellement, intérieurement. Toi ! Jeune poète, fais frémir ces lèvres crispées et muettes, fais-les vibrer ! Tels sont mes ordres et ma volonté ! Vois comme j’ai gardé cette habitude de donner un ordre ! Ah ! Que malheur fut mon existence ! » Tous les soirs c’était ainsi. Je l’admirais, pourtant aussi je le prenais en pitié. Et je m’endormais sous ses yeux las.

ça c un poème en prose que j'ai écrite.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


 Toli a écrit [22/02/2010 - 09h23 ]  
Toli

C'est bien mais ça fait un peu trop "teenager"

Même si ça a son importance, je trouve que tu insistes trop sur les yeux. ("Une larme veut jaillir de ces yeux verts", "dans ces doux yeux coupables", "à mon égard dans leurs yeux", "Mes yeux s’arrêtent sur son visage", "ses yeux d’un vert profond", "ni voir ses yeux noirs", "Je souligne mes yeux d’un trait noir", "Puis, je ferme les yeux")

Il y a aussi quelques petites incohérences au début quand tu dis: "J’ai un visage innocent" et juste après: "...dans ces doux yeux coupables."

Il y a aussi quelques fautes d'orthographe. :p

Sinon c'est bien. Tu écris ça juste pour toi ?




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 betina a écrit [22/02/2010 - 14h59 ]  
betina

Je vois Toli que tu n'es pas inquiet par cette prose,je t'avoue que j'ai eu froid dans le dos,peut-être suis-je trop marquée par les faits divers?




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 moutnai a écrit [22/02/2010 - 17h27 ]  
moutnai

Désoler, je ne remarque même pas que j'insiste sur tel ou tel mot :(
Et encore désoler pour les fautes. Et........j'écris ça pour moi, car lorsque l'inspiration est là je ne peux y échapper. Mais j'aimerai bien publier un jour. Et peut-être devenir carrément écrivain.
Au fait, c'est bizarre, je ne vois pas le poème et la nouvelle que j'avais posté.




Il vaut mieux un serpent dans une maison qu'un imbécile qui la fréquente..


Répondre à moutnai






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.