Pourquoi la profession des parents est-elle si importante pour nos chers professeurs ?



steph34
Cette question a été posée par steph34, le 09/08/2012 à à 10h02.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Collège.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 



Réponses



 steph34 a écrit [09/08/2012 - 10h02 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
steph34

A chaque rentrée scolaire, mes professeurs nous demandaient de remplir une fiche avec la profession du père et de la mère. Selon vous, à quoi cela peut-il servir ?
Un enfant d'ouvrier ne peut-il pas réussir ?

J'avais aussi remarqué le changement de regard de certains professeurs sur ceux qui avaient un parent médecin ou avocat par exemple. Je pense personnellement qu'il y a discrimination entre les enfants dès le début. Savoir la profession du père sous prétexte qu'il faut connaître l'élève et savoir qu'il ne pourra pas être aidé à la maison n'est qu'une excuse bidon puisque nous savons tous que les professeurs n'ont pas le temps pour chaque élève.
Avez-vous également ressenti cette différence ?

Autre question qui va un peu loin mais pourquoi pas : pensez-vous que la différence que vous avez ressenti vous suive à l'âge adulte vous faisant réflechir à votre tour à procréer ? Réflexion sous la réflexion...

Merci.




Au revoir


 Cadmus a écrit [09/08/2012 - 12h47 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Cadmus

ça c'est une très bonne question steph ... As tu connu ce que tu dis ? . Mon père est ingénieur et je n'ai pas pour autant été favorisé , au contraire , je passais souvent mes mercredis après-midi en retenue...; Sinon même gamin ça me paraissait bizarre ... En 5e j'avais marqué tout un tas de conneries et j'avais fini chez le proviseur. Je pense que cette question ne concerne pas tout le monde, mais juste ceux qui ont vécu cette différence .
Cadmus




"L'humour n'est jamais mal placé. Où qu'il se place, ça reste de l'humour." Jean Yanne


 Elfe de la nuit a écrit [09/08/2012 - 12h50 ]  
Elfe de la nuit

Oui, c'est vrai j'avais remarqué cette discrimination. D'ailleurs ça m'a fait plaisir de leur emboucher un coin en ayant de très bons résultats alors que mes parents ne sont pas avocat ou médecin ou je ne sais quoi d'autre tout aussi "prestigieux" alors leurs yeux :-D
Je déteste les profs qui font ça. Je crois que c'est un peu ça aussi qui me motive en cours :-)




"A l'école, on m'a demandé ce que je voulais être plus tard, j'ai dis "heureux", ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, je leur ai répondus qu'ils n'avaient pas compris la vie" John Lennon


 MlleLoxie a écrit [09/08/2012 - 13h01 ]  
MlleLoxie

Bonjour Stéphanie (allias Steph34)! C'est vrai, les professeurs nous font tous remplir une fiche d'informations en demandant quels sont les métiers que pratiquent nos parents... Je pense que cela leur permet, si un élève a un quelconque problème au niveau du comportement ou alors du travail, de voir où est le problème et qui est/sont les responsable(s), généralement ils stéréotype presque tout l'monde et trouvent ça très normale et commun qu'un élève d'ouvriers ne réussisse pas ses études (ils remettent en cause son éducation) donc ils les prennent moins en considération qu'un élève d'avocat ou alors de médecin. A partir du moment où l'élève ressent qu'il est mis à part, qu'il est moins estimé que d'autres et donc qu'il y a une grande différence entre lui et ses autres, celui-ci perd confiance en lui, manque d'assurance. On a tous le besoin d'être égaux aux autres. Et oui c'est une déscrimination qui ne se voit pas souvent mais qui tout de même reste présente dans certains établissements ou aves certains professeurs. Et comme tu vois j'ai mon propre avis qui est fondé à propos de ça car j'ai été témointe de cette injustice, je suis moi-même fille d'une mère qui vie seule avec ces trois enfant et ayant pour métier "agent d'entretien en nettoyage".
En effet cette différence (discrimination) ne laisse pas aucune trace je pense qu'elle nous suit sous forme de souvenir jusqu'à l'âge adulte et nous donne envie de procréer pour voir et faire réussir notre progéniture et combattre cette différence. Du moins c'est c'que je ressens moi.
Et crois moi c'est pas cette différence qui va me faire échouer dans mes études, c'est si peu pour moi, après tout dépend des personnes. Voilà tout... Amicalement.
:-)




Garde le sourire, du moment qu'il est vrai.


 fanatsy a écrit [09/08/2012 - 13h13 ]  
fanatsy

Bonjour,
Le fait de demander la profession de nos parents que ce soit par oral comme j'ai pu l'avoir ou bien sur une fiche que l'ont nous demandait de remplis est pour moi une façon de faire un premier profil de l'élève, comme on peut en faire une avec la première impression.
Savoir la profession de l'élève pour ainsi le classé dans un milieu social permet de mieux connaître l'élève.
Bien sur cette démarche reste prosaïque et ne permettra pas de connaître parfaitement l'élève de par une simple fiche de présentation, c'est devenu plus une formalité.
Pour exemple, ma mère a été professeur puis infirmière, et mon père infirmier, l'argument qui ressortait le plus souvent quand j'étais petit c'était que vu que ma mère était prof' j'allais avoir de bonne note, ça ne c'est pas vérifié plus tard ^^.




L'homme eut la foie et cette fois ce fût un homme. Le mal est-il celui que l'on combat ou que l'on inculque ? La vérité est souvent illusion mais apporte rédemption. Mon adresse: uhtb.wnpdhrf@ubgznvy.se , codée avec le code de césar, la clé est 13.


 steph34 a écrit [09/08/2012 - 13h15 ]  
steph34

Y a t-il une personne parmi vous qui à la fac a entendu parler des statistiques de réussite des étudiants par rapport aux métiers de leur parent, de leur filière bac, ... ?
Lorsque j'étais étudiante, le responsable de la faculté avait alors parlé des résultats en disant qu'aucun élève de BAC STT ou STG maintenant n'avait réussi tout cela parce que les parents de ces élèves sont généralement des ouvriers selon les stats. Je n'ai pas pu avoir les chiffres car je suis partie de la fac juste après pour des raisons qui me sont personnelles.

Autre cas, autre histoire. Au collège, la fille d'ouvrier que j'étais, a été mise au fond de la classe pour mettre au premier rang la fille du notaire avec ces copines. Nous n'étions pas nombreux dans cette classe mais ça m'a laissé un très désagréable souvenir.

Autre cas, autre histoire. Au lycée, la fille de l'avocat ou d'un médecin dans ma classe n'ont jamais été sanctionné alors qu'elles ont pu enfin surtout la fille de l'avocat fait sauter des cours plus d'une fois sans excuse.

etc, le plus raison a été la différence qu'avait le directeur de l'école primaire pour le fils du maire de notre ville et la fille du médecin de notre village.

Ce sont les filles et fils de... pardonnez moi cette question pour ceux qui sont dans ces cas. Je ne vous juge pas sur votre appartenance, je souligne juste cette différence qui apparaît parfois dans nos écoles publiques.




Au revoir


 steph34 a écrit [09/08/2012 - 13h18 ]  
steph34

fanatsy, voilà bien la preuve que l'emploi des parents est utilisé pour donner une étiquette à l'élève. Inversement, l'élève d'ouvrier a de mauvaises notes car il est fils-fille d'ouvrier.




Au revoir


 steph34 a écrit [09/08/2012 - 13h21 ]  
steph34

Pouvons-nous véritablement combattre cette différence ?




Au revoir


 Cadmus a écrit [09/08/2012 - 13h48 ]  
Cadmus

Ce n'est peut être pas le cas dans tout les établissements... Pas ceux que j'ai fréquenté en tout cas: au contraire j'étais plutôt la bête noire de mes profs . Après je comprends bien ce que tu as vécu , et tu dois sûrement être tombée sur des cons ; Faut pas faire de généralité .. Au lycée le "chouchou" des profs était fils de balayeur et de caissière. J'avais de très bons résultat , mais mon comportement faisait tout foirer , et mon père avait beau être ingénieur ça n'y changeait rien. Dans ma scolarité je n'ai jamais connu ça , d'ailleurs nos places en cours étaient choisies selon notre nom de famille : mon nom est en O ( je suis norvégien je précise ) donc je me retrouvais souvent vers le fond , et pourtant j'étais un "fils de"
Cadmus




"L'humour n'est jamais mal placé. Où qu'il se place, ça reste de l'humour." Jean Yanne


 fanatsy a écrit [09/08/2012 - 13h49 ]  
fanatsy

steph34 tout comme vous et MlleLoxie je n'ai pas eu l'impression que la profession de nos parents respectifs dans les classes que j'ai pu faire puisse être une cause de différences de traitements par nos professeurs.
J'ai pensé qu'ils pouvaient en tirer un premier profil de l'élève, mais court et sans intérêt sur la duré de nos études, aucune personne ne peut être jugé à partir de fait extérieur à sa personne.
Ce n'est pas parce que ma mère était enseignante, et qu'elle connaissait également le directeur et certain professeur dans mon école primaire et collège il me semble que j'ai eu le droit à un quelconque traitement de faveur, j'étais punis comme les autres et traité comme les autres.




L'homme eut la foie et cette fois ce fût un homme. Le mal est-il celui que l'on combat ou que l'on inculque ? La vérité est souvent illusion mais apporte rédemption. Mon adresse: uhtb.wnpdhrf@ubgznvy.se , codée avec le code de césar, la clé est 13.


 steph34 a écrit [09/08/2012 - 14h34 ]  
steph34

Je suis donc contente pour vous tous. Si quelqu'un veut me faire part de son expérience, qu'il ou qu'elle n'hésite pas.




Au revoir


 betinaweb a écrit [10/08/2012 - 01h10 ]  
betinaweb

Tu n'as pas tort Steph.J'ai entendu un prof dire,celle-là est fille de femme de ménage,ce n'est pas un problème si elle redouble.
Une autre dire si elle ne travaille pas mieux,elle finira femme de ménage ou caissière à prisunic.J'étais présente au conseil de classe et j'ai demandé à cette prof de mesurer ses paroles et d'avoir un peu plus de respect pour les ouvriers.Du coup le proviseur lui a demandé de s'excuser pour ses propos.

Bien sûr que certains profs font des différences entre les élèves en fonction du statut social des parents.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 steph34 a écrit [10/08/2012 - 09h00 ]  
steph34

Betinaweb, merci. Il faut savoir se taire pour certains sujets et d'autres il faut l'ouvrir. Celui-ci est difficile à admettre mais pourtant bien existant. Bravo à toi d'avoir su ouvrir ta bouche pour contrer des abrutis.




Au revoir


 bougainvilliee a écrit [10/08/2012 - 12h23 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
parce qu'ils vivent de leur progéniture.
Mais en oubliant, ou en refusant de voir, qu'ils oeuvrent pour la dénalité.
L'équilibre de la natalité, en France, vient des immigrés (pourtant vilipendés), alors que le fond de la population autochtone est vieillisante et sans beaucoup d'enfant.




Le doute est ma seule certitude


Répondre à steph34






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.