Qu'est ce que le nombre d'Avogadro ?



hosur
Cette question a été posée par hosur, le 06/10/2010 à à 11h55.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Chimie physique.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Jazzy a écrit [06/10/2010 - 16h15 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Jazzy

Le nombre d'Avogadro est un indice utilisé en chimie. Il désigne le nombre d'entités constituant une mole. Il porte le nom du physicien Amedeo Avogadro qui établit la première analyse.
Ce dernier était en train d'étudier les lois qui gèrent la dilatation et la compression des gaz, lorsqu'il découvre que deux gaz différents peuvent contenir le même nombre de molécules, s'ils sont soumis aux mêmes conditions de pression, de température et de volume.
Ainsi, le personnage réussit à prouver que le nombre en question correspond au nombre d'atomes se trouvant dans 12 grammes de carbone 12.
Ce chiffre, appelé aussi la constante d'Avogadro, dispose d'une certaine dimension qui coïncide avec l'inverse d'une quantité de matière. Il est exprimé en «mole à la puissance moins un ». L'hypothèse du physicien concernant cette constante a longtemps subi des oppressions, notamment dues à la philosophie scientifique qui prévalait à l'époque.
En effet, il était strictement interdit d'avancer des hypothèses, soit des thèses non démontrées. Ainsi, il fallait en rester à la théorie qui n'exige aucune démonstration. Ampère constitue son seul allié dans la démarche.
Dans les rangs des positivistes qui s'opposent à cette conception, l'on trouve Berthelot, Dumas et La Chatelier. Il a fallu attendre l'intervention de Maxwell en 1870, à travers le calcul de la pression cinétique, pour enfin valider les résultats obtenus par Avogadro. Le choix de l'explication « 12 grammes de carbone 12 » a été seulement fixé en 2005.
Toutefois, des problèmes jugés par les spécialistes « d'impureté » persistent. Ceci est dû en grande partie à la différence qui oppose les ingénieurs et les théoriciens. Les premiers se contentent de leurs hypothèses alors que les derniers exigent une certification. Cette constante peut donc encore évoluer avec le temps et avec les recherches qui se poursuivent.




 cochise_fr a écrit [06/10/2010 - 16h26 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,

http://dispourquoipapa.free.fr/sciences/sc0058.htm




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [06/10/2010 - 17h18 ]  
betinaweb

Bonjour cochise,
ce lien a au moins le mérite d'être clair,merci.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


Répondre à hosur






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.