Comment immigrer au quebec avec sa famille ?



patrick22
Cette question a été posée par patrick22, le 16/09/2007 à à 11h30.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Cabinets de recrutement.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 patrick22 a écrit [16/09/2007 - 11h30 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
patrick22

bonjour je me presente je m'appelle tamburrini patrick j'ai 36 ans et je souhaiterais immigrer au quebec, je suis marié et pere de deux enfants agés de 12 et 7 ans , je suis actuellement militaire et j'ai servit deux fois sous les couleurs de l'ISAF en Afghanistant, je suis diplomé en mecanique automobile diesel et essence et j'ai egalement un diplome de mecanicien camion, mon epouse a un diplome de vendeuse retoucheuse dans le textile et nous aimerions venir vivre au quebec, que devons nous faire pour reussir ce challenge. merçi pour votre aide.




 elmarco06 a écrit [18/09/2007 - 11h19 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
elmarco06

salut patrick,

La premiere chose a faire est de savoir si tu fais parti de la population qui intéresse le Québec, tu peux faire l'évaluation en ligne, ça se trouve facilement sur des sites officiels du Québec.

Si tu rentres dans leurs critères normalement tu peux rentrer en contact avec des représentants Québécois à partir des sites WEB pour lancer les procédures. Attention il faut compter 10 à 12 mois de procédures pour tout faire dans les règles et les démarches sont payantes !!!

Mais à priori ça vaut le coup, j'ai des cousins qui ont immigrés à Montréal et ils ne veulent plus revenir :)

Bon courage et bonne chance
Marc




plus 2Q moins 2N


 fred99 a écrit [08/03/2008 - 07h06 ]  
fred99

En analysant ton métier, je crois que tu vas bien t'en sortir au québec. Le probleme ici est surtout la reconnaissance des diplomes avancés, comme en médecine, mais des cours de mises a niveau vont bientot se créer (comprendre 5-6 ans). Mécanique, ça semble bon, surtout de camion, si tu t'y connais avec l'informatique des camions. Ici je crois (presque sûr, à confirmer) que la relève en mécanique ne suffit pas à la demande et les vieux prennent leur retraite a cause l'arrivée de l'informatique en mécanique. Pour ta femme, le textile ici ça a plongé grave. Au québec il y a moins d'endroits pour tout ce qui est raffiné et s'adresse à une minorité de clientèle, du genre retouches... C'est un petit marché et l'essentiel des vetements est maintenant importé, a cause de la fermeture d'usines locales.




 Impartiale a écrit [25/03/2008 - 16h10 ]  
Impartiale

Que devez-vous faire? Vous armez de patience et ne pas rechigner sur les postes en dessous de vos compétences, reconnaître que vous avez tout à apprendre, faire profil très bas pour ne pas froisser les locaux et ne pas regetter de perdre ce que vous avez gagné en France! Votre temps, votre patrimoine. Apprécier l'instruction déplorable de l'éducation Québécoise, les fautes d'orthographes des professeurs, le manque total de culture générale la régression du niveau scolaire de vos enfants qui si, un jour vous décideriez de rentrer au bercail leur redoublement sera assuré! Chercher pendant des lustres un médecin de famille qui acceptera de vous soigner et savoir que 75% des français retournent en France dans les 5 années de leur arrivé avec pertes et fracas. Vous souhaitez-toujours vivre au Québec? D'autres en ont fait l'expérience, sachez lire et entendre les témoignages. le Québec c'est une grande désillusion.




 fred99 a écrit [26/03/2008 - 23h33 ]  
fred99

Le message de "Impartiale" est justement partial, elle prend partie. Ici, le coût de la vie est bien moins élevé même s'il tend à progresser. Je suis un Québécois de 23 ans et mon français écrit est excellent. Bon il est vrai qu'un mécanicien d'ici (justement) fait sans doute des fautes ici et là, mais les problèmes dont parle Impartiale sont surtout localisés à Montréal (l'île ou la ville, pas la grande région). Les français vont (malheureusement) surtout s'implanter à Montréal, là où l'éducation publique est la plus déplorable en ce moment. En réalité, soyons francs, comme le Québec tente de franciser chaque année une part des 50 000 immigrants qu'il recoit qui ne sont pas tous de langue maternelle française et qui, de surcroît, vont TOUS s'installer à Montréal dans cette ville bilingue (de moins en moins francophone d'ailleurs), les institutions francophones de cette région ont eu tendance à diminuer leurs exigences ces dernières années. Saviez-vous que ce qu' Impartiale ne dit pas, c'est qu'il y a énormement d'écoles semi privées-publiques au Québec proportionnellement à la population? Ce sont en majorité d'anciens couvents de soeurs ou des collèges religieux qui sont demeurés privés mais qui sont par contre devenus laïcs et qui sont actuellement financés par le public à 40% minimum. Et ce n'est pas la mère à boire: environ 3500$ au total par année en incluant le coût des livres et des vêtements pour un collège de qualité sur la rive-sud de Montréal qui se conforme et surtout dépasse les exigences du programme éducatif du gouvernement. Je vous conseille de vous informer sur ces collèges. Le mien était le Collège Saint-Paul. Finalement, il est bien plus facile de démarrer une entreprise ici selon moi. Si vous êtes des entrepreneurs motivés et créatifs, certains domaines sont même encore laissés vacants, donc peu ou pas de compétition provenant du Québec ou du Canada. Personnellement, je connais un français qui s'est installé à Varennes (enfin! au moins une personne qui a reconnu le potentiel) et qui y possède, depuis 5-6 ans environ, un commerce des tatouages et de piercing. Il s'est très bien débrouillé comme vous pouvez le voir sur son site www.dermogriffe.com. Pourtant, il existait bien des commerces de tatouages à proximité (Longueuil). Mais ceux-ci n'étaient pas aussi stricts concernant la propreté ou le service, donc les clients y viennent maintenant pour se faire tatouer. Peut-être pourriez-vous communiquer avec lui...

Je vous jure que la situation que décrit Impartiale est exagérée.




 krach40 a écrit [23/06/2008 - 20h47 ]  
krach40

Ce qu'écrit Impartiale peut sembler cru, mais c'est la triste réalité que les fonctionnaires du ministre de l'immigratin du Québec essaient de cacher. C'est normal, ces derniers ont des objectifs chiffrés d'idiots, eh je veux dire d'immigrants Francais à recruter.

Sachez que le Québec est le seul pays au monde courtiser les candidats à l'immigration. Pourquoi ?

Fréquentez les forums (non censurés) de Francais ayant immigré au Québec. Posez-vous des questions, et puis sutout, FAITES PREUVE DE BON SENS. Et si après tout ce que vous avez lu, vous persistez à croire que le paradis sur terre existe, alors vous aurez mérité ce qu'il vous arrivera.

Le message de Fred99 montre qu'on ne peut faire confiance aux pure-laines.




 fred99 a écrit [27/06/2008 - 01h17 ]  
fred99

Je n'ai jamais dit qu'ici était le paradis sur terre. Krach est probablement frustré car il s'est fait avoir par un fonctionnaire créatif. Il faut dire qu'ici le nombre d'heures de travail par semaine est bien plus élevé, ce qui fait qu'on ne peut pas venir ici en pensant passer seulement du bon temps à la campagne... Il est impératif d'avoir un plan de carrière avant d'immigrer. Aussi réalisez donc une fois pour toute que la france est un pays tout à fait exceptionnel au sein même de l'europe, où tout est plus esthétique mais rien ne bouge, pas de grande croissance et de possibilités pour un petit travailleur de classe moyenne, tout le contraire d'ici. Pour cela il faut vouloir y mettre les heures, surtout les premières années.

Autre exemple comme ça: un français que je connais passionné de jeeps s'était mis à en acheter un peu partout dans des cours de débris au Québec il y a quelques années. Son commerce a duré une quinzaine d'années et il s'est fait un bon profit au final (en les retapant, peinturant, vendant.




 NicheTags a écrit [11/09/2010 - 22h34 ]  
NicheTags

En allant sur http://www.quebec-immo.com/immigrer-quebec.html et en feuilletant les différentes ressources fournies sur les pages de ce site qui donne plein de conseils utiles aux immigrants investisseurs, vous trouverez sûrement réponse aux questions que vous vous posez. Le Québec n'est certainement pas le paradis sur terre, mais c'est un pays où il fait bon vivre quand on a un métier qui correspond aux besoins du marché actuel et futur, car vous serez plus ou moins assuré d'avoir un relativement bon niveau de vie, sinon il vaut mieux rester en France, car il est préférable de galérer éventuellement en France que de ne pas avoir un bon emploi au Québec. En fait, vous devez vous poser deux questions essentielles : pourquoi voulez-vous émigrer de France et pourquoi désirez-vous immigrer au Canada ou dans un autre pays. Vos motifs d'émigration doivent correspondre à vos objectifs d'immigration. Par ex., si vous voulez quitter la France parce que selon vous on y paie trop d'impôts en tant que salarié, alors le Québec n'est vraiment pas fait pour vous, car le taux d'imposition y est beaucoup plus élevé (au minimum 27% en comptant les impôts du fédéral et ceux du Québec, plus toutes les autres taxes). A contrario, si vous voulez explorer de nouveaux horizons parce qu'il est trop difficile ou compliqué de développer une entreprise en France ou que les entreprises y paient trop de charges sociales, alors le Québec est un bon pays pour immigrer en tant qu'entrepreneur, commerçant ou professionnel.




Répondre à patrick22






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.