Baisse de la TVA à 5,5 % à qui cela profite ?



manifofie
Cette question a été posée par Manifofie, le 08/10/2009 à à 13h52.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Brasseries.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 lucius a écrit [10/10/2009 - 12h23] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
lucius

Ce que vous ne savez pas....Je ne veux pas défendre le...



[ Lire la suite de la réponse écrite par lucius ]



Réponses



 Manifofie a écrit [08/10/2009 - 13h52 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Manifofie

Baisse de la TVA à 5,5 % dans la restauration pour ou contre ? à qui cela profite ?




manie


 Mana a écrit [08/10/2009 - 14h52 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Mana

Attention, il y a aussi de fausses baisses de la TVA chez certains restaurateurs. C'est à dire que dans certaines brasseries j'ai pu remarquer une hausse des prix juste avant la baisse de la TVA à 5.5%...
Normalement le profit réalisé par les restaurateurs doit servir à améliorer leur services, augmenter les salaires de leurs employer etc... normalement la baisse de la TVA profite à la fois au consommateur et au restaurateur qui ont du appliquer la baisse sur au moins 4 de leurs produits à la carte.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 Toli. a écrit [08/10/2009 - 15h45 ]  
Toli.

La baisse de la TVA dans la restauration est une mesure qui va coûter 3 milliards d’euros de manque à gagner pour l’Etat en 2010. Cette mesure du 1er juillet 2009 était conditionnée à des accords mais qui n’étaient pas obligatoires pour chaque restaurateur. La branche s’était engagée à créer 40 000 emplois en deux ans (20 000 en postes d’apprentis et 20 000 en contrats pérennes). Les restaurateurs devaient aussi augmenter les salaires particulièrement bas dans la branche et/ou moderniser leurs équipements ainsi que baisser leurs tarifs.
Or, rien de tout ça ne s’est passé. Selon le rapport d’hier du Conseil des prélèvements obligatoires rattaché à la Cour des comptes, le taux réduit de TVA ne devrait permettre la création que de 6 000 emplois à long terme… Exit donc les 40 000 embauches prévues…
Quant à la baisse des prix, Monsieur Séguin qui dirige la Cour des comptes a été entendu par la commission des Finances du Sénat et il a déclaré qu’il était « réservé sur le respect des engagements d’embauche et de baisse des prix (…) Les effets de la TVA réduite en termes d’emplois ne sont pas démontrés »…
Les prix étaient en effet sensés diminuer d’au moins 11,8 % sur 7 produits…
Quant à l’augmentation des salaires, aucune donnée n’est à ce jour parue…

Bref, la baisse de la TVA était une promesse de campagne de Nicolas Sarkozy… L’UMP avait d’ailleurs distribué des tracts d’adhésion après l’application de cette mesure aux restaurateurs…

Certains ont joué le jeu mais ils ont l’air d’être rares et comme l’a dit Mana, d’aucuns se sont précipités pour augmenter les tarifs avant la baisse de la TVA pour montrer qu’ils jouaient le jeu de la baisse des prix après coup…

… Bref… Tout ça coûte bien cher à l’Etat pour pratiquement aucun résultat…
Certes, il fallait rétablir l’équilibre avec la restauration rapide, mais il eût mieux valu appliquer à celle-ci une TVA à 19,6 % plutôt que de baisser la TVA chez les restaurateurs et compter sur des « engagements » nullement obligatoires pour qu’il y ait une répercussion sur les prix, les embauches et les salaires…

…Les dindons de la farce sont une fois de plus les Français car il faudra bien trouver ces 3 milliards quelque part et où les trouvera-t-on selon vous ??? Dans la poche des Français bien évidemment !!!




 Leumas80 a écrit [08/10/2009 - 17h36 ]  
Leumas80

Je suis allé dans un resto de la côte Picarde en été et ils se sont tenus à mettre les prix avant la baisse et après la baisse, sur ceux qui étaient bien sûr réduits.
En moyenne, c'était assez intéressant et on pouvait avoir un menu à 11 euros seulement, comprenant entrée, plat, dessert.
Et à ce que j'ai vu sur la carte, un bon pourcentage de plats était en baisse.
Ce resto a donc respecté son "contrat" et de plus, en discutant avec le patron, il nous a dit avoir embauché 2 employés (cas exceptionnel?)




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 cochise_fr a écrit [08/10/2009 - 18h14 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce qui devait arrivé est arrivé.... il n'y a pas de quoi s'étonner. Le patronat en a garder la majeure partie sous toutes sortes de prétextes fallacieux, à commencer par celui de "la crise".

Autant je trouve normal que la TVA soit la même pour MacMachin et pour la Tour d'Argent il me semblerait plus judicieux de mettre la TVA à 19.6 partout...... car personne n'a besoin d'aller au restaurant, quelle que soit sa catégorie... surtout pour manger des saletés pour la santé.. Ce n'est qu'un geste de facilité pour ne rien faire chez soi en matière de cuisine et d'alimentation.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Leumas80 a écrit [09/10/2009 - 09h05 ]  
Leumas80

Je ne pense pas qu'il faille dire que c'est toujours un geste de facilité pour ne rien faire chez soit.
Effectivement, celui qui ne jure que par la restauration rapide pour manger à son travail, c'est vraiment une question de facilité.
Mais moi, je considère que le restaurant est synonyme de plaisir avant tout.
Que ce soit le restaurant Mac Machin comme tu dis cochise ;-) ou la Tour d'Argent (Euh... alors, là, vraiment exceptionnellement!). Le premier, ça sera pour le plaisir des enfants, le second, pour une occasion particulière.
Lorsque les passages au restaurant deviennent plus régulier, cela devient soit de la fainéantise, soit que le porte monnaie est bien fournie (parce que même 11 euros comme je l'ai dit par menu, ça reste cher quand même).
Je te rejoins aussi sur la TVA à 19,6 pour tous.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 lucius a écrit [10/10/2009 - 12h23 ]  
lucius

Ce que vous ne savez pas....Je ne veux pas défendre le patronat,loin de là,
mais s'il y a bien eut une baisse de la TVA pour les restaurateurs,
l'aide à l'embauche CHR(café-hotel-restaurant) a été supprimée!

Hé oui,
le gouvernement sarkosien a fait mine de donner quelque chose,
mais il le reprend ailleur d'une autre façon.

Il est donc normal que les restaurateurs ne baissent pas beaucoup leurs tarifs....et surtout qu'ils n'embauchent pas!

Il faut si faire,
le gouvernement actuel passe son temps à faire ce genre de choses.




Gare au gorille !


 cochise_fr a écrit [10/10/2009 - 12h55 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Foutaise Lucius que ce genre d'arguments.!! Ce n'est en rien une justification.

C'est exactement comme les chefs d'entreprise qui font du chantage aux emplois pour obtenir des remises de charges ou des subventions.
Cela s'apparente à du chantage, à du racket, et devrait être condamné par la loi pour s'opposer au bien être du peuple en en détournant les fonds publics. Ces gens n'ont qu'à prendre sur leur patrimoine.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 lucius a écrit [10/10/2009 - 13h10 ]  
lucius

Tout de meme cochise,
200 euros en moins pour chaque emploi créé,
cela fait pas mal d'argent.

reprends donc le prix du café,environs 1 euros 10 (ici à Rennes).

Si tu enléves les frais(électricité,gaz,pas de porte),le prix du café lui-meme,puis la tva,puis le salaire,
il faut en vendre beaucoup des café pour arriver à 200 euros.

Ce que je voulais surtout mettre en relief,c'est le fait que l'état se vante d'avoir fait quelque chose,d'avoir "donné" d'un coté,
mais en fait il reprend de l'autre.




Gare au gorille !


 Toli. a écrit [10/10/2009 - 13h19 ]  
Toli.

C'est normal que l'aide à l'embauche soit supprimée pour les restaurateurs dès lors qu'ils s'y retrouvent très bien avec une TVA à 5,5% ! On ne voit pas pourquoi ils auraient cette aide en plus !!! D'ailleurs, très souvent, ils emploient des gens au black et cela ne date pas d'hier. D'ailleurs, personne n'arrive aujourd'hui à justifier cette baisse de TVA, qui a été fixée, rappelons le quand même, sur la base du volontariat, personne n'obligeant les restaurateurs à appliquer une baisse des prix, à une embauche ou à un relèvement des salaires... 3 millions partis en fumée, c'est tout... Car le gouvernement n'a pas eu le courage de faire payer les Mac Machins à hauteur de 19,6 %... C'était couru d'avance pour faire respecter une promesse de campagne électorale... Mais cela coûte à tout le monde... Et aussi, à ceux qui ne vont jamais au resto...




 lucius a écrit [10/10/2009 - 13h24 ]  
lucius

Bof,
on revient juste à la tva des années 80,
car avant elle était à 5.5.
C'est plutot quant elle a été augmenté y'a 20 ans qu'il fallait raler.
Aujourd'hui,
vous raler parce qu'on la baisse...et que vous n'en profitez pas.
remettez vous en question.

Moi de toute façon,
je vais jamais au resto,
je cuisine souvent mieux que ce qu'on y propose.
et sa me coute moins cher.




Gare au gorille !


 Toli. a écrit [10/10/2009 - 13h56 ]  
Toli.

3 milliards... Qui va payer ? Moi non plus je ne vais pas au resto... Ca passera dans les impôts de toute sorte... Pour faire plaisir à un électorat à qui l'on a demandé de cotisé pour l'UMP.




 lucius a écrit [10/10/2009 - 14h24 ]  
lucius

Ben tu sais quoi voter aux prochaines élections....




Gare au gorille !


 ethanlef a écrit [25/04/2013 - 15h50 ]  
ethanlef

C’est essentiellement l’immobilier qui bénéficie de cette baisse mais les autres secteurs font encore l’objet de discussions. En fait, c’est surtout un plan de sauvegarde visant à relancer la vente et la location de bâtiments. Cette mesure a été prise surtout pour les logements sociaux. Elle a été longuement débattue afin de trouver un accord commun et elle augmentera à l’avenir lorsque la situation sera plus stable. Sachons que la cause de cette baisse provient des États-Unis depuis leurs problèmes immobiliers de 2008 qui ont eu des répercussions en France. L’immobilier est en effet un secteur très fragile. La moindre crise venant d’un pays développé peut s’étendre partout dans le monde. La prise de ces mesures draconiennes tend à éviter une propagation et à ré-avantager l’immobilier. En 2011, la plupart des secteurs ont bénéficié de cette offre, ce qui a relancé l’économie française. Actuellement, avec la crise grecque qui touche tous les pays européens, la France est menacée par une nouvelle récession économique.




Répondre à Manifofie






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.