Le bouddhisme est-il une secte?



felicite
Cette question a été posée par félicité, le 23/01/2010 à à 20h55.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Bouddhisme.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 félicité a écrit [23/01/2010 - 20h55 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
félicité

le bouddhisme est-il un secte?




 betina a écrit [23/01/2010 - 22h14 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betina

Le Bouddhisme n'est pas une secte mais une philosophie de vie,une spiritualité,et pour certains une religion.
L'amour,la sagesse,la liberté,la compassion,la paix,la solidarité sont les valeurs associées au Bouddhisme.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 ftm_bi_végét a écrit [23/01/2010 - 22h31 ]  
ftm_bi_végét

Bonjour félicité,
certain-e-s la considère comme une secte oui.
Au Japon par exemple, il ne sera pas rare de voir le mot 'doctrinie' être mis en Français )par secte mais çan'a rien à voir avec le mot 'secte' en France qui aurait plutôt une mauvaise connotatio.
La différence entre secte et religion, si ma mémoire est exacte (dans un dictionnaire) serait le nombre de pratiquant-e-s / croyant-e-s.
Et beaucoup, en effet croient que c'est plutôt une philosophie de vie qu'une religion ou une secte. Mais quelle religion ou secte n'est pas philosophie de vie?




 papiguy a écrit [24/01/2010 - 13h23 ]  
papiguy

Si on cherche une définition du mot "secte" dans les dictionnaires, on constatera que ceux-ci sont en retard et que leur approche définit la secte essentiellement comme une dérive par rapport à la religion dominante.

On trouve une analyse bien faite dans le rapport de la Commission d'enquête sur les sectes remis à l'Assemblée Nationale:

"On conçoit dès lors l'impossibilité juridique de définir les critères permettant de définir les formes sociales que peut revêtir l'exercice d'une croyance religieuse, a fortiori de distinguer une Eglise d'une secte. "

http://www.prevensectes.com/ass-nat.htm

L'approche retenue:
"Parmi les indices permettant de supposer l'éventuelle réalité de soupçons conduisant à qualifier de secte un mouvement se présentant comme religieux, ..... :

* la déstabilisation mentale ;
* le caractère exorbitant des exigences financières ;
* la rupture induite avec l'environnement d'origine ;
* les atteintes à l'intégrité physique ;
* l'embrigadement des enfants ;
* le discours plus ou moins anti-social;
* les troubles à l'ordre public ;
* l'importance des démêlés judiciaires ;
* l'éventuel détournement des circuits économiques traditionnels ;
* les tentatives d'infiltration des pouvoirs publics.

En se basant sur cette approche, et en retenant les valeurs citées par betina, on ne peut qualifier le Bouddhisme de secte.

Cependant, certaines associations peuvent se cacher derrière une "étiquette Bouddhiste", pour endormir la méfiance des futurs adeptes et des pouvoirs publics et ensuite exercer des pratiques sectaires.




 Nono182 a écrit [24/01/2010 - 15h17 ]  
Nono182

Je crois que chacun aura sa propre définition... il n'est pas rare que si l'on considère le bouddhisme comme une secte alors les autres religions peuvent aussi être classées comme sectaires!




 cochise_fr a écrit [24/01/2010 - 16h50 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Toutes les religions sans exception sont des sectes..... qui ont réussies.... c'est la seule nuance. Concernant les pratiques, on peut dans toutes les religions trouver des pratiques répréhensibles puisqu'y adhérer c'est s'exclure des autres..... quand ce n'est pas les combattre.

Aucune religion n'est tolérante puisqu'il faut convaincre de nouveaux adeptes, que ce soit de gré ou de force. Une religion qui ne le ferait pas mourrait.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betina a écrit [24/01/2010 - 17h41 ]  
betina

Une religion n'est pas une secte pourquoi essayer de convaincre de nouvelles personnes,chacun fait sa démarche,personne n'est obligé,et notre vie n'est pas formatée en fonction de la religion à laquelle on appartient à part pour les extrémistes,vos propos sont très contestables,il ne faut pas tout mélanger.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 cochise_fr a écrit [24/01/2010 - 18h17 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Pourquoi donc ne peut on pas appartenir à plusieurs religions simultanément.?
Avez vous des exemples qui soient possibles et admis par les religions considérées.?.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betina a écrit [24/01/2010 - 18h28 ]  
betina

Quel intérêt auriez-vous d'appartenir à plusieurs religions?mais rien ne vous empêche d'aller au culte d'une autre religion et d'apprendre à la connaître.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 papiguy a écrit [24/01/2010 - 18h39 ]  
papiguy

Un exemple, cochise_fr,
Lors d'un séjour professionnel en Asie, j'étais en train de visiter une grande ville et un autochtone qui me servait de guide occasionnel, m'a emmené visiter deux temples bouddhistes à l'écart des circuits touristiques habituels.
A chaque fois il m'a demandé de lui laisser quelques instants pour prier après m'avoir expliqué les rites (bougies, feuilles d'or à coller sur le statue de Bouddha,...). Il m'a aussi indiqué "Vous pouvez aussi prier votre Dieu au travers de ces rites, car il est aussi le mien sauf qu'il ne porte pas le même nom ici".
Bel exemple de sectarisme ?




 cochise_fr a écrit [24/01/2010 - 19h32 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Cela n'est pas ma question, je ne vous parle pas de tourisme ou d'apprentissage culturel...... mais d'adhésion pleine et entière à une autre religion, en permanence, ou plutôt en alternance permanente, et suivi des pratiques religieuses attachées à chacune d'entre elles.

Pour autant que je sache, il n'y a pas d'exemples de cette sorte.

Un catholique n'est pas protestant, n'est pas bouddhiste non plus ni autre chose, et réciproquement, car les religions sont exclusives, qu'elles soient agressives ou pas. On peut ne pas avoir de religion, être donc laïc et-ou athée, mais dès que l'on se revendique d'une d'entre elles, on exclue automatiquement toutes les autres. On peut éventuellement se "convertir".... mais l'exclusion persiste à l'égard des autres.

Je n'ai jamais dit qu'être sectaire était toujours répréhensible (c'est d'ailleurs bien le problème de cette commission pour le déterminer), mais juste que l'appartenance à un groupe (religieux ou pas d'ailleurs) qui exclue les autres est un acte sectaire..... point.!! Il faut juste assumer cela. Cela n'interdit d'ailleurs pas le dialogue avec les autres..... juste l'adhésion.

Si ce sont les mots "sectes" ou sectaires qui choquent, c'est regrettable.... mais il faut appeler un chat... un chat.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betina a écrit [24/01/2010 - 20h42 ]  
betina

Je ne comprends pas bien votre discours,je vous demande quel intérêt pourrait-on avoir d'appartenir à deux religions?je ne vois pas,alors les partis politiques sont sectaires vous ne pouvez pas adhérer à deux parties en même temps,il faut savoir se positionner et choisir.Ce qui n'empêche pas le dialogue inter- religieux.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 betina a écrit [24/01/2010 - 20h43 ]  
betina

excusez moi pour les fautes,pas de e à parti :-o




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 cochise_fr a écrit [24/01/2010 - 20h56 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"alors les partis politiques sont sectaires"
Tout à fait Betina.... c'est pour cela que je n'adhère à aucun.

Ceux qui soutiennent des idées venues d'ailleurs se font exclure si ce n'est pas dans la ligne du parti..... ce que je trouve idiot.... car dans chaque parti il y a au moins une idée bonne pour tous ou commune à d'autres. Pourquoi alors rejeter cette idée sous prétexte que c'est un autre qui l'a émise.? C'est l'idée qui compte, pas le nom de l'émetteur.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 mermour a écrit [22/02/2010 - 13h32 ]  
mermour

le bouddhisme tolère que l'on pratique une autre religion en même temps il est déconseillé à un bouddhiste de parler de ses pratiques spirituels à qui ne lui à rien demandé; et a fortiori encore moins d'aller prêcher... la 1ère étape du bouddhisme est la compréhension juste, c'est à dire qu'on doit commencer par être d'accord avec les principes bouddhistes pour être bouddhiste. Si on est pas d'accord on est pas bouddhiste, c'est principes sont expliqués clairement sans rien de cacher ni d'occulte, le bouddhisme ne promet rien, ne vend rien et propose simplement un chemin pour mettre fin à sa propre souffrance et son propre mal-être quotidien.




 claude55 a écrit [31/08/2010 - 13h59 ]  
claude55

Le Bouddhisme est certainement la plus méconnue des spiritualités en Occident, même par les soi-disant spécialiste. J'en fais l'expérience puisque je suis le chemin que le Bouddha a enseigné et que l'on nomme le Dharma depuis plus de 17 ans.
Le "Bouddhisme" est une PHILOSOPHIE de vie et une science de l'esprit, pour certains elle est une religion, mais mais dans le "Bouddhisme" il n'y a ni Dieu, ni Dogme , ni recherche de s'imposer ou de convertir. Le Dalai Lama averti toujours les Occidentaux "garder votre religion mais cela n'empêche pas de suivre le chemin de Bouddha dont le but est la CESSATION DE TOUTES SOUFFRANCES.
Que voyez vous de sectaire dans cette spiritualité ?




 tuseki a écrit [25/03/2011 - 02h45 ]  
tuseki

un humoriste disait que le christianisme est une secte qui a réussi






Répondre à félicité






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.