Emprisonné pour avoir insulté Rachida Dati qu'en pensez-vous ?



iona
Cette question a été posée par Iona, le 31/07/2009 à à 09h16.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Blog Politique.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Mana a écrit [31/07/2009 - 10h16 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Mana

De la prison ferme pour une insulte... ça me fait doucement rire en fait.
Rappelez-moi, c'était quoi son rôle à Rachida Dati ? Garde des Sceaux ? Ministre de la Justice ? Alors je dis un grand bravo et j'applaudis cette justice ! (ironie pour ceux qui n'auraient pas compris)
Cette femme issue d'une famille d'immigré a oublié qu'elle ne devrait pas se servir de la Justice pour essuyer une petite contrariété. Des insultes ? J'aimerais bien le voir ce fameux texto.
Bien sur, il ne faut pas être bien malin pour envoyer ce genre de SMS depuis son portable par dessus tout mais cela ne vaut en AUCUN CAS une peine de 3 mois de prison ferme. C'est le genre de peine qu'on peut prendre pour vol avec violence.
Je devrais apprendre à ne plus être étonné de rien dans le pays des droits de l'homme.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 Toli. a écrit [31/07/2009 - 14h51 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Toli.

C’est vrai qu’il ne faut pas être très malin pour envoyer des menaces et des insultes par SMS à une Garde des Sceaux ! Les faits se sont déroulés dans la nuit du 30 au 31 juillet. Une femme de 30 ans et un jeune homme de 22 ans ont envoyé un texto en menaçant « de tout faire péter sur Toulouse » avec en guise de conclusion, une insulte adressée à Rachida Dati. La femme avait pu se procurer le numéro de téléphone portable de Rachida Dati dans la base de données des numéros secrets de SFR, qui était son employeur. On ne sait pas exactement quels étaient les termes de l’insulte en question. L’homme a effectivement été condamné par le tribunal correctionnel de Toulouse à trois mois ferme mais il a déjà effectué sa peine en détention préventive. La femme a écopé d’une amende de 1 000 euros et le jeune homme à 800 euros d’amende.
Ce qui surprend dans cette affaire, c’est que la réaction policière a été complètement disproportionnée car la police judiciaire a été aidée dans sa tâche par la cellule de l’antiterrorisme ! Des moyens incroyables pour un délit finalement assez fréquent car qui n’a jamais reçu de texto désagréable ?
Autre point d’interrogation comme le dit Mana, une insulte vaut-elle trois mois de prison ferme ? Non, bien évidemment ! Si tous les expéditeurs de SMS insultants étaient incarcérés, on ne saurait plus où les mettre !
Et puis… On aimerait aussi que de graves affaires de délit d’initiés, d’abus de biens sociaux, de ventes de frégates interdites, etc, etc., soit, elles, autant prises au sérieux par la police et par la Justice car dans bon nombre d’affaires crapuleuses, les politiques ne sont jamais punis avec des procédures à rallonge dont à la fin, on ne sait même plus le pourquoi du comment… Regardez Clearstream ! On en est où ? Nul ne sait…
En tout cas, Rachida Dati a été virée et finalement, beaucoup de Français poussent un « ouf »… C’est déjà ça !




 Nomau a écrit [01/08/2009 - 13h44 ]  
Nomau

La peine et les moyens mis en oeuvre dans cette affaire sont - c'est vrai - exagérés. Maintenant, il est normal, dans le principe, qu'une personne soit punie pour des propos insultants, ce qui n'est pas normal, c'est qu'on ait des peines aussi démesurés dans ce genre d'affaires, et, par opposition, aussi peu de peines pour les violences verbales commises tout les jours.




"le vase donne une forme au vide, et la musique au silence..."


 divial a écrit [01/08/2009 - 13h58 ]  
divial

il est normal, dans le principe, qu'une personne soit punie pour des propos insultants ok mais cela devrait s'appliquer aussi à notre nain sarko




 lucius a écrit [01/08/2009 - 14h21 ]  
lucius

Ouais,
le "casses toi pov'con" aurait du lui couter une ammende.
En tout cas,moi il me dit ça,je lui colle une patate dans les chicos direct,
suivi d'un remonte burnes méniscal




Gare au gorille !


 lucius a écrit [01/08/2009 - 14h35 ]  
lucius

Ce qui est le plus étonnant,
c'est que nos prisons sont pleines à craquer,
et beaucoup de gens ayant fait bien pire qu'insulter dati,sont condamnés mais jamais incarcérés...

Près de 20 % des condamnations à la prison ferme restées sans suite : c'est le chiffre alarmant que révèle le dernier rapport de l'Inspection générale, dont Le Figaro a pris connaissance. En début d'année, 82 000 peines d'emprisonnement restaient «en attente d'exécution»...

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/07/21/01016-20090721ARTFIG00007-prisons-82000-condamnations-sans-suite-.php

La justice française,
c'est une bande de francs-maçons dégénérés,
qui en fait produisent de l'injustice à longueur de temps,
volent les citoyens,
les rabaissent....

Qu'ils continuent,
ils creusent l'écart qui ménera à une rebellion violente,
bientot ils tomberont dans le gouffre d'injustice qu'ils ont créé.




Gare au gorille !


Répondre à Iona






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.