Avez vous déjà été victime d'une fausse couche ? Comment faut-il réagir à une tel perte ?



clairetum
Cette question a été posée par clairetum, le 21/05/2007 à à 20h35.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Bébé.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 dali a écrit [21/05/2007 - 22h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
dali

personnellement,je n'ai jamais été victime d'une fausse couche;à vrai dire personne ne peut dire comment il réagirait.tout dépend de la façon dont cela se passe,une future naissance,c'est déjà si fort alors perdre un futur petit être,ça doit être assez pénible à vivre?Il vaut mieux bien être entouré.maintenant si j'apprenais que quelqu'un faisait une fausse couche,je lui demanderai si elle voudrais me voir ou si elle préférerait rester seule parce qu'il y des personnes qui souhaitent toujours s'isoler à certaines tragédies et puis,il faut toujours se dire que c'était le destin et ne pas se sentir fautif car la vie est ainsi




 Placebo a écrit [22/05/2007 - 11h20 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Placebo

Personne ne réagit de la même façon, je crois qu'il faut laisser faire le temps... La perte d'un enfant même si il ou elle n'est pas encore né(e) est une expérience extrêmement douloureuse et pénible pour une femme.




 Schtrompfette a écrit [22/05/2007 - 11h26 ]  
Schtrompfette

Je n'ai jamais été victime d'une fausse couche mais cela doit être quelque chose de terrible à vivre. Il n'y a pas une façon idéale pour réagir à une telle perte mais le mieux et de se renseigner auprès de professionnels. Vous pouvez aussi aller sur des forums de grossesse et de fausse couche pour avoir le ressenti de femmes ayant vécu la même chose que vous. Et rassurez vous, une grossesse après une fausse couche est tout a fait envisageable.




 lilou89 a écrit [22/05/2007 - 11h58 ]  
lilou89

Je suis passé par là. C'est vrai que ce n est pas facile, d autant plus que ça faisais longtemps que je désirais un enfant. Quand tu perds ton bébé, tu es énormément triste. Et puis, mon médecin m a dit que la nature était bien faite et qu il fallait mieux le perdre au lieu d avoir un enfant anormal. De plus, j avais déjà une fille. Après, j ai tellement été triste que je suis retombée enceinte le mois d après.




 Yelen a écrit [24/05/2007 - 17h53 ]  
Yelen

Une fausse couche? Je pense qu'il n'y a pas pire dans la vie d'une femme ! C'est un évènement tant douloureux qu'on ne le souhaiterait pas même à son pire ennemi! Sinon, je pense que le soutien de l'entourage famille, amis proches..) d'une femme qui vient de faire une fausse couche est très important: c'est déjà un pas dans le dur travail psychologique qui l'attend, pour oublier ce petit être qui n'aurait demandé qu'à vivre entouré de ses parents qui l'auraient tant aimé!




« Entoure-toi de gens capables. »


 chounette42 a écrit [23/07/2007 - 21h37 ]  
chounette42

j'ai vécu cette mauvaise période il m'a fallu très longtemps pour m'en remettre surtout après les traitements que j'avais subit. 6 mois après j'étais de nouveau enceinte le bonheur mais aussi la peur que mon cauchemar recommence!!! mais non aujourd'hui j'ai trois superbes filles 12ans 7ans et 8mois et je suis la plus heureuse!!! courage...




on reconnait le bonheur,quand il s'en va


 cassandra a écrit [05/08/2007 - 23h03 ]  
cassandra

j'ai moi même vécue ca et mon ex ne savais que j'étais et deux semianes souvant cette fause couche , il m'a laissée je me suis donc renfermer sur moi-même vivant ce deuil toute seule , j'ai dit il ya de ca quel que mois à mon entourage et je viens juste de lui écrire à mon ex.. j'ai vue ca comme un échec. je me dis qui je l'aurais gardée et que je lui aurais dit que je l'étais , il serais rester avec moi. mais le passé est le passé mais je pense souvent à lui ou elle qui n'a pas vue le jour. je me demande toujours comment il ou elle serait.
cassandra




 marion67 a écrit [24/06/2008 - 07h49 ]  
marion67

Bonjour, hier je suis allé chez ma gynéco pour faire une écho, je suis enceinte de 10 semaines, et là elle m'a annoncé cette chose si horrible qu'une maman ne devrait jamais entendre : son coeur ne bat plus. Aujourd'hui je dois aller à l'hôpital pour qu'il me donne un cachet pour ramollir le col, et jeudi, 48h après, j'y retourne pour un deuxième cachet et être hospitalisée une journée, pour qu'il tombe.
Je souffre tellement, jamais je n'aurai pensé que ce soit si dur, savoir ce petit être en moi qui ne vit plus, j'ai tout fait pour qu'il tienne, tout.
J'en suis malade de savoir qu'il va finir dans les toilettes, c'est mon bébé il mérite mieux. J
e n'arrive pas a m'arrêter de pleurer, cette nuit a été si longue. Je ne sais pas comment je vais réussir a avaler ce cachet qui arrêtera vraiment tout même si je n'ai plus d'espoir il est toujours là avec moi, et je l'aime déjà.... Je veux pas qu'il soit mort...




 Mana a écrit [24/06/2008 - 11h46 ]  
Mana

Bonjour Marion67... Je suis vraiment désolée pour ta fausse couche. Est-ce ta première grossesse ?
Si c'est la cas, alors même si une fausse couche est très difficile à supporter, que c'est très dur et que tes larmes continueront à couler pendant quelques temps il faut te dire une chose essentielle.
Tu es capable de tomber enceinte et c'est déjà une chose formidable à savoir pour une femme..
Beaucoup de femmes ne parviendront jamais à ressentir ce que tu as ressenti pendant ces quelques semaines même si la fin n'est pas celle que tu espérais.
Les premières grossesses finissent souvent en fausse-couche, dis toi aussi que pour ton corps c'est une expérience toute nouvelle et le rejet de l'embryon est peut-être une sorte de "mise en marche" pour ta ou tes grossesses à venir.
L'image de l'échographie (du coeur qui bat puis qui ne bat plus) finira par l'estomper et le souvenir ne sera plus si douloureux dans quelques temps.

Si tu peux choisir l'intervention, je te conseille de faire un curetage car l'expulsion médicamenteuse est éprouvante. Tu as tout mon soutien ;-) Bon courage.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 marion67 a écrit [29/06/2008 - 21h38 ]  
marion67

Bonjour à toutes ça y est j'ai passé ma journée à l'hôpital, et j'ai eu le droit à une expulsion médicamenteuse, et effectivement c'est très éprouvant, même la naissance de ma 1ere fille à été moins douloureuse pourtant la péridurale n'avait pas marchée. Aujourd'hui j'essaye de tenir le coup moralement, mais ce n'est pas évident, tous ceux qui m'en tour me soutienne, mais leur mots leur geste, ne soulage pas ma douleur, j'ai l'impression que personne ne se rend compte du mal qui est en moi, de se vide que ce petit être m'a laissé, cette partie de moi qui s'en est allé avec lui. Je fais bonne figure devant les autres, alors ils croient que ça va mieux, mais c'est loin d'être le cas.... Heureusement que j'ai ma fille, mon petit bébé de 2ans bientôt, qui avait l'air tellement heureuse que maman est un bébé dans le ventre, elle venait me faire des bisous dessus, ça a ete dur de lui annoncer, je ne sais pas si elle a vraiment tout compris. Mon mari aussi est formidable, mais rien n'y fait. Je pense, enfin j'espère que le temps effacera ma douleur. J'ai cette image qui revient sans cesse dans ma tête, cette petite chose dans le bassin avec son placinta, et l'infirmière qui me l'emmène aussitôt pour l'incinérer. Ces moments ne devraient être vécu par aucune femme.




Répondre à clairetum






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.