Un conseiller financier peut-il bloquer le salaire entier d'un client debiteur ?



dogui
Cette question a été posée par DOGUI, le 26/09/2013 à à 14h31.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Banque Finance.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 DOGUI a écrit [26/09/2013 - 14h31 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
DOGUI

mon compte bancaire est débiteur de 3700 € . Mon conseiller m'a proposé un prêt de 4500 € à rembourser sur 36 mois. Dans la mesure où je voulais prendre un billet d'avion pour aller voir mon fils, j'ai trouvé que cela ne m'arrangeait. C'était à prendre ou laisser . j'ai refusé le prêt. Lorsque mon salaire de 1120 € est tombé, elle a la bloqué en refusant de payer mon loyer et de me donner un peu de liquidité pour mon titre de transport et ma popotte?




 Iona a écrit [26/09/2013 - 15h00 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Iona

Avec une dette de 3700€ c'était un risque mais normalement il ne peut pas bloquer toutes vos ressources.
En même temps c'est bizarre de vouloir prendre un billet d'avion quand on a une dette de 3700 euros, mais bon, ça ne me regarde pas :-)
Essayez de vous arranger avec votre banquier, il a peut être bloqué l'argent juste pour que vous vous manifestiez afin de trouver une solution avec lui.




 papiguy a écrit [26/09/2013 - 17h02 ]  
papiguy

Une banque doit laisser le minimum nécessaire pour vivre, et payer le loyer. Ce blocage est une pression pour conclure un contrat de prêt. C'est de la vente forcée punie par la loi. Malgré tout il faut voir qu'elle est la solution la moins coûteuse, payer des agios ou négocier un prêt. Il n'est pas certain que la deuxième solution soit la plus mauvaise.




 cochise_fr a écrit [29/09/2013 - 19h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
D'après ce que vous décrivez, la banque n'a rien bloqué du tout.

Elle n'a fait que déduire de votre solde débiteur la rentrée d'argent que votre salaire a produit. Votre solde est donc toujours débiteur avec une somme moindre mais avec un dépassement d'autorisation qui vous interdit de fait tout retrait en espèce, et qui peut vous conduire à faire des chèques sans provision au premier euro....ce qui pourrait vous valoir de gros ennuis bancaires. La banque est en effet fondée à refuser tous vos chèques pour non provision du compte, ce qui peut vous conduire à être fiché en Banque de France pour ce motif, même pour un faible montant du chèque.

Une banque n'a aucun droit de blocage sur le compte d'un client, mais par contre, elle a tous les droits d'interdire les transactions d'un compte débiteur au delà des autorisations. Elle peut même supprimer toutes ces autorisations du jour au lendemain sauf accord spécifique écrit, ce qui est rare.

Le blocage d'un compte ou la saisie sur un compte ne peuvent être prononcés que par un jugement dûment adressé à la banque et à l'intéressé....voir à son employeur.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [29/09/2013 - 19h30 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Pour info, dans votre cas, et d'après ce que j'ai compris, il faudrait faire virer votre salaire sur un autre compte bancaire dans une autre banque....ce qui vous libérerait votre salaire....mais ne vous dispense pas du remboursement de la première banque qui ne tardera pas à vous chercher des poux dans la tête si vous ne faites rien.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [29/09/2013 - 19h41 ]  
papiguy

Conseil judicieux qui conduira la Banque a déclencher un signalement à la Banque de France, car une telle manoeuvre est transparente et traduira l'intention de se soustraire à son obligation de remboursement de la dette. :-C




 cochise_fr a écrit [29/09/2013 - 23h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Pas du tout Papiguy, sauf bien sur à le faire dans le même groupe bancaire, et encore, je doute de cela.

On peut très bien faire cela sans avoir aucune volonté de fraude quelconque.

La banque ayant laissé le client dépasser son plafond est en tord, mais elle ne peut pas se plaindre de cela. Elle ne peut que bloquer les transactions jusqu'à remboursement du découvert. Rien n'indique que le débit ne sera pas remboursé. En principe, le client dispose d'un mois pour remettre son compte à flot. S'il ne le fait pas, la banque bloque les mouvements.....et rien d'autre. Éventuellement, si cela dure trop longtemps (plusieurs mois sans remboursements) elle engagera une procédure judiciaire de recouvrement qui peut prendre des mois, que l'on peut contester en justice, surtout si l'on rembourse un petit peu chaque mois pour faire preuve de sa bonne foi (et justifier de ses moyens limités). Mais cela ne peut conduire à une inscription au fichier des impayés de la Banque de France car il ne s'agit pas d'un crédit non remboursé ni d'un chèque sans provision. C'est juste une imprudence de la banque.

Dans certains cas extrêmes de pauvreté du client (et de légèreté de la banque) la créance est souvent abandonnée en justice car il appartenait au banquier d'être plus vigilant. La créance est aussi souvent étalée dans le temps si le client peut rembourser par petites échéances.

Il reste que je n'ai pas compris pourquoi elle avait refusé le prêt de 4500€ que lui avait proposé le banquier. Cette solution permettait de remettre le compte positif, de rembourser la créance par petites mensualités, et de conserver l'encaissement de son salaire normalement, et donc d'en disposer seulement imputé de la mensualité concernée.

Mais , bien sur, on ne peut pas sur le long terme dépenser plus qu'on ne gagne.....quelle que soit la solution choisie.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [29/09/2013 - 23h51 ]  
papiguy

Il ne faudrait pas prendre les gens pour des cruches. Un banquier qui a en face de lui un compte débiteur, dont le titulaire refuse un prêt et qui arrête le versement de son salaire, va immédiatement flairer le stratagème enfantin pour retarder le remboursement du découvert. De plus, ouvrir un autre compte entraîné des frais. Il vaudrait mieux négocier un prêt.




 cochise_fr a écrit [30/09/2013 - 01h01 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Bah oui, il peut flairer ce qu'il veut, c'est lui qui est en tord pour avoir laissé un découvert dépasser les limites autorisées. A ce titre, il ne peut rien faire d'autre que de demander le remboursement selon les modalités ordinaires (pour commencer). Si le client rembourse petit à petit, il sait qu'il n'a rien d'autre à faire car en justice il aura tord.

Effectivement, je n'ai pas compris l'histoire du refus du prêt qui était une bonne solution.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [30/09/2013 - 08h59 ]  
papiguy

Que le conseiller soit en tort* ou non ne change rien à la situation. S'il n'avait pas accepté un découvert momentané il aurait été considéré comme une brute. De toutes façons c'est une affaire intérieure à la banque. Par contre, ouvrir un compte dans une autre banque pour se soustraire au remboursement peut être condamnable en Justice, le prétendu "laxisme" du banquier et sa proposition de prêt étant au contraire considérés comme des gestes de bonne volonté pour ne pas étrangler le client.

* et non en tord, trop souvent écrit ainsi et qui est une façon de tordre le dictionnaire.
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/tort/78556




 cochise_fr a écrit [30/09/2013 - 15h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Depuis quand le fait d'ouvrir un compte dans une autre banque (que l'on est pas tenu d'informer d'ailleurs) est il une suspicion de fraude ou de non remboursement de ce que l'on doit à la première.?

Il n'est pas interdit d'avoir 10 comptes en banque dans 10 établissements différents, y compris à l'étranger en les déclarant. Ouvrir un compte dans une autre banque ne présume pas de l'usage que l'on va en faire. Et nul n'est tenu de rester à vie dans un établissement donné.

Vous avez une drôle de vision du monde bancaire.
Les banquiers sont des rapaces sanguinaires....et rien d'autre. Il n'y a aucune raison d'aucune sorte d'avoir pitié d'eux. La seule chose qui leur importe est de vous prendre un maximum d'argent avec ou sans le sourire de la guichetière. Il est bon d'être conscient de cela quand on s'adresse à eux.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [30/09/2013 - 16h30 ]  
papiguy

Les salaires sont obligatoirement versés sur un compte bancaire. Donc si le salaire n'est plus versé sur le compte de la première banque, c'est qu'un compte a été ouvert ailleurs pour soustraire ce salaire aux remboursements de la dette. Un gamin un tant soit peu éveillé peut comprendre cela.

Vous avez une drôle de façon de comprendre les phrases, et tous les qualificatifs les plus excessifs ne changeront rien au Droit.

Bien évidemment, ce n'est pas le fait d'ouvrir un compte dans une autre banque qui est répréhensible, ce qui l'est c'est de le faire pour y verser ses revenus et se soustraire à une obligation de remboursement d'une dette. On peut appeler cela du dol.




 cochise_fr a écrit [30/09/2013 - 19h40 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Pas du tout. Tant que la créance existe elle peut être remboursée....que cela soit en une seule fois ou en petits versements mensuels successifs.

Bien que ce soit une mauvaise habitude des banques, rien n'impose d'avoir le virement de son salaire sur un compte bancaire pour qu'il reste ouvert. Il appartient à la banque de ne pas autoriser les découverts si elle considère qu'elle n'a pas assez de garanties, mais elle ne peut pas fermer le compte pour cela tant qu'il n'y a pas d'incidents de paiement. L'octroi du découvert est à l'appréciation de la banque....et sous son unique responsabilité. Rien ne l'empêche en effet de refuser tout chèque ou tout prélèvement d'espèces qui mettrait le compte dans le rouge au premier euro. Il en est de même des cartes de crédit lors des opérations différées. Si la banque les a autorisées, elles doivent passer, même si elles plombent le compte, et la banque peut alors du jour au lendemain supprimer le paiement différé pour un paiement immédiat qui sera refusé tant que le compte sera dans le rouge....et même de supprimer la carte au client.....mais cela ne change rien au remboursement des sommes dues.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [30/09/2013 - 20h02 ]  
papiguy

"Tant que la créance existe elle peut être remboursée.":
on reste stupéfait devant tant de clairvoyance :-D

"Bien que ce soit une mauvaise habitude des banques, rien n'impose d'avoir le virement de son salaire sur un compte bancaire pour qu'il reste ouvert":

Encore une fois (décidément le comprenoir a des ratés), le principe de l'ouverture d'un autre compte ou celui du versement du salaire, ne sont pas en cause, c'est la démarche visant à soustraire tout ou partie du salaire au remboursement de la dette qui constitue un délit et est condamnable il est inutile de chercher des arguments foireux pour justifier un conseil idiot qui risque d'aggraver la situation. Ceci n'est pas une discussion politique mais un cas soumis par un internaute qu'il convient de conseiller au mieux ou si l'on en n'est pas capable de s'abstenir.




 cochise_fr a écrit [30/09/2013 - 20h19 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Pas du tout, il n'y a aucun délit là dedans. C'est d'ailleurs pour cela que les banques préfèrent un remboursement par petits bouts plutôt qu'une action en justice.....qui leur serait à tous les coups défavorables. J'en sais quelque chose, la procédure a durer presque dix ans et cela ne m'a pas coûté un sou. A chaque fois je justifiais que mes revenus ne permettaient pas de payer plus, mais je payais toujours chaque mois un peu. Et j'ai toujours payé ce que j'avais commencé à payer au début. La banque (les banques car au fil des années elles se sont refilé la procédure de recouvrement) a toujours été déboutée des demandes de saisie sur salaire ou sur propriété privée.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [30/09/2013 - 20h24 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Notez que l'on peut retirer le virement de son salaire de son compte pour un autre sans avoir de découvert à couvrir. Cette action ne constitue donc pas une malversation en soi.

Le seul pouvoir de la banque est de bloquer les paiements et retraits d'espèces jusqu'à la remise du compte à zéro....ou positif.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [01/10/2013 - 18h24 ]  
betinaweb

Mauvais conseils cochise,ce ne sont que des problèmes en plus.La banque doit laisser un minimum à la personne pour pouvoir se nourrir mais cela ne l'empêche pas de continuer à prélever des agios.

Si il y a trop d'endettement,il vaut mieux demander une procédure de surendettement,une somme en relation avec les revenus et les dépenses obligatoires sera demandée.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [02/10/2013 - 01h43 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Pas du tout Betinaweb.
Ce n'est le cas QUE par une décision judiciaire ( saisie sur salaire par exemple), hors ce n'est pas le cas ici, que la banque, quand le compte est positif (ce qui n'est pas le cas ici), doit laisser la part du salaire dont vous parlez.
Par exemple, si la banque engage une procédure contre son client, et obtient la saisie sur salaire (ce qui est long et peut se contester), elle ne pourra saisir qu'une partie du salaire en question pour le remboursement de sa créance, en fonction des pièces présentées par le client pour sa défense. Si le client accepte de payer par petites mensualités, la justice donne en général cette possibilité au client et déboute la banque. C'est pour cela qu'en cas de sommes peu importantes (le cas ici) les banques préfèrent un arrangement à l'amiable qui leur garanti le remboursement et les intérêts afférents.

Ici, ce n'est qu'une erreur de la banque à avoir autorisé (ou à n'avoir pas surveillé) le dépassement du découvert autorisé. Avec un revenu versé de 1200€ par mois une banque n'autorise pas (en principe) un découvert de 3700€ qui représentent 3 mois de revenus....à moins d'avoir d'autres garanties en échange, ce qui ne semble pas le cas ici.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/10/2013 - 11h13 ]  
papiguy

Le Grand Chef Indien a encore une fois tout faux.
Le dépôt d'un dossier de surendettement peut se faire par tout particulier dans une agence de la Banque de France (en principe il y en a une par département).
Toute la démarche est détaillée sur le site de la Banque de France:
http://www.banque-france.fr/la-banque-de-france/missions/protection-du-consommateur/surendettement.html




 cochise_fr a écrit [02/10/2013 - 11h46 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Personne ne parle de dossier de surendettement, ce n'est pas le cas actuel. Il n'y a aucune raison de déposer un tel dossier. Que vient faire le surendettement là dedans.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/10/2013 - 12h13 ]  
papiguy

Ma réponse faisait écho à celle de betina à laquelle un "Pas du tout Betinaweb. " a été rétorqué de façon sommaire. La hire à l'encontre des banques ne peut tenir lieu de conseil.

Le dossier de surendettement est bien la solution si la banque refuse de payer le loyer, et non le dépôt du salaire sur un nouveau compte dans une autre banque, qui ne fait que compliquer la situation, ajouter du doute et des frais et ne résout rien à terme.

On peut suggérer de renégocier avec la banque un étalement du remboursement de la dette, sous forme d'un prêt et, si la banque refuse de faire un effort, lui indiquer qu'un dossier de surendettement va être déposé.




 cochise_fr a écrit [02/10/2013 - 13h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je ne partage pas du tout cet optimisme béat.

Ouvrir un dossier de surendettement pour une telle somme est une hérésie.
Un tel dossier laisse des traces partout et crée pour l'avenir (en dehors du dossier lui-même) une foule d'inconvénients:
- plus de possibilités d'ouvrir un compte en banque pendant au moins 5 ans après l'apurement de la dette.
- impossibilité d'avoir un prêt, même d'urgence.
- rien à négocier avec qui que ce soit
- au moindre souci imprévu il faut aller mendier une aide qu'on est même pas certain d'avoir.
- fermeture et-ou regroupement des créances
- saisies des biens et ventes à vil prix
etc..

C'est toujours la pire des solutions qui n'est à utiliser que lorsqu'on a épuisé toutes les autres, qui sont quand même assez nombreuses, surtout pour ce genre de montant.

C'est pour cela qu'il est toujours judicieux d'avoir plusieurs comptes en banque dans des banques différentes qui ne font pas partie du même groupe bancaire. Si on ne fait pas de folie, on garde une certaine liberté de gestion, ce que je trouve très appréciable en cas de disette.

Mais, bien sur, il ne faut pas dépenser plus qu'on ne gagne, quelle que soit la solution choisie. Il est toujours plus agréable de rembourser ce qu'on doit suivant une solution choisie plutôt qu'avec une solution subie pour laquelle les intervenants n'ont guère de considération pour les gens dans le besoin.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/10/2013 - 13h37 ]  
papiguy

Et voila maintenant qu'on confond dossier de surendettement avec interdiction bancaire. Il faut que le Grand Chef Indien cesse de fumer n'importe quoi, et se contente de donner des conseils aux possesseurs de chiens et aux candidats au permis de conduire.
Ma béatitude est de loin préférable à son "aigritude" (mot que ne renierait pas notre poitevine nationale) qui le conduit à donner des fausses bonnes solutions.

Le fait d'évoquer avec la banque l'hypothèse d'un dossier de surendettement ne conduit pas nécessairement à en déposer un, mais a des chances d'amener le conseiller à plus de souplesse.




 cochise_fr a écrit [03/10/2013 - 00h54 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il n'est nul besoin de confondre, les deux ayant à peu près les mêmes conséquences sur la vie des gens, conséquences désastreuses pour plusieurs années, exactement comme les anciens prisonniers marqués au fer rouge.

Dans tous les cas de figures, celui-là comme d'autres, il vaut mieux éviter d'avoir à faire appel à de telles procédures. Si vous y mettez le bout du petit doigt, c'est la main, le bras et le reste du corps qui y passera.......avis aux amateurs.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/10/2013 - 09h59 ]  
papiguy

"Il n'est nul besoin de confondre, les deux ayant à peu près les mêmes conséquences sur la vie des gens":
Complètement FAUX, une procédure de surendettement a pour objectif d'éviter l'interdiction bancaire liée à l'impossibilité de solder ses dettes, on se demande bien ce qui peut justifier cet amalgame. Le fait de vouloir à tout prix prouver qu'on a raison ne permet pas d'induire les lecteurs en erreur de façon aussi grossière, pour au final défendre une solution foireuse.




 cochise_fr a écrit [03/10/2013 - 16h32 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Entre des objectifs et la réalité, il y a hélas souvent de grandes différences. Quand on met le doigt dans le surendettement administratif déclaré, on perd automatiquement une foule de libertés. Vous pouvez trouver cela normal au regard de la situation, mais cela n'empêche pas les ennuis que cela procure pour la vie de tous les jours.
Et je ne fais que donner mon opinion dont chacun peut faire ce qu'il ou elle veut, y compris s'asseoir dessus.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/10/2013 - 17h14 ]  
papiguy

"Entre des objectifs et la réalité, il y a hélas souvent de grandes différences":
comme entre deux maux il y a toujours des différences et que choisir le moindre n'est pas forcément stupide.
On ne fonde pas une décision sur des opinions, qu'on puisse s'asseoir dessus ou non, mais sur des faits et le droit quand la décision touche plusieurs parties.

Le manque au devoir de vigilance et de conseil qui incombe à la banque est une faute qui pèsera peu contre une tentative de se soustraire à ses obligations qui sera considérée comme un délit.




 cochise_fr a écrit [03/10/2013 - 20h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"une tentative de se soustraire à ses obligations qui sera considérée comme un délit."
Cela, vous ne pourrez jamais le prouver.
Le fait d'ouvrir un autre compte ailleurs ne constitue en rien une preuve de se soustraire au remboursement. Il n'est pas interdit d'avoir 10 comptes en banque. Bien sur, si on ne rembourse plus rien, ce serait défendable, mais ce n'est pas le cas en l’occurrence.

"Le manque au devoir de vigilance et de conseil qui incombe à la banque est une faute"
Cela pèsera bien plus que vous ne semblez l'imaginer, surtout si le client propose de rembourser par mensualités et que cela correspond à ses capacités de remboursement. C'est pour cela que l'on déboute les banques de leurs demandes dans ce cas.(pour l'avoir vécu).




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/10/2013 - 20h17 ]  
papiguy

"Le fait d'ouvrir un autre compte ailleurs ne constitue en rien une preuve de se soustraire au remboursement"

Le Grand Chef Indien est toujours dans les brumes de son calumet, ou bien il a la mémoire qui flanche..

J'ai déjà écrit:
"Bien évidemment, ce n'est pas le fait d'ouvrir un compte dans une autre banque qui est répréhensible, ce qui l'est c'est de le faire pour y verser ses revenus et se soustraire à une obligation de remboursement d'une dette. On peut appeler cela du dol.".

Le reste n'est que suppositions et ne peut constituer la moindre amorce d'un conseil valable.
On se trouve face à un blocage de part et d'autre et il faut bien en sortir. Ce n'est pas en fuyant dans une autre banque que l'on pourra faire avancer les choses, au contraire.

Alors, répondre pour répondre, autant le faire correctement, et pas seulement pour faire du remplissage.
Je sors,




 cochise_fr a écrit [03/10/2013 - 21h07 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sauf que cette pratique de créer un nouveau compte et d'y déplacer le virement de son salaire permet d'en recouvrer la maîtrise, ce qui était la question posée..

Ce n'est pas une incitation à ne pas rembourser son du.
C'est d'ailleurs pour cela que la banquier avait proposer un prêt judicieux de 4500€ que le client aurait du (à mon avis) accepter, ce qui lui aurait rendu automatiquement la disponibilité de son salaire diminué de la mensualité de remboursement.

En effet, comme je l'ai expliqué, le banquier est fondé prendre tout ce qui est mis au crédit du compte (salaire ou autre) si cela lui est laissé comme possibilité jusqu'à la remise à 0 du compte, et il n'est pas tenu de laisser quoi que ce soit au client pour vivre dans ce cas de figure.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [07/10/2013 - 15h05 ]  
betinaweb

Avoir plusieurs comptes suppose que l'on paie les frais de ces dits comptes,je n'en vois pas l'intérêt quand on est à découvert sur un compte.
Quand on ne s'en sort plus,la procédure de surendettement est la meilleure solution.Cela évitera les agios de la banque.

Il y a des moments dans la vie,où il n'y a pas trop le choix.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [07/10/2013 - 16h22 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais l'auteur de la question est très loin de cette situation.
Même si 3700€ représente 3 mois de salaire, on en est pas encore au surendettement. D'ailleurs, son propre banquier lui avait proposé un crédit de 4500€ qui solutionnait son problème (ses problèmes) et je n'ai toujours pas compris pourquoi il a été refusé par le client (ce qui est rare). En général, c'est plutôt le client qui demande et la banque qui refuse.

Quant à l'intérêt d'avoir plusieurs comptes, même avec peu d'argent dessus, c'est de pouvoir palier à une crise de nerf imprévue de l'un des banquiers. Il ne faut jamais oublier que ces gens qui vous octroient des découverts peuvent le supprimer du jour au lendemain sans raison, ce qui peut (comme le cas actuel) poser de graves problèmes de gestion quotidienne si on a pas prévu le coup en ayant un compte (au moins) ailleurs. Il ne s'agit évidemment pas de faire des découverts partout, mais de faciliter sa gestion et par exemple, celle des petits (ou gros) coups durs que la vie vous impose à l'improviste.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à DOGUI






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.