Pourquoi si peu de justice en France ?



eureka
Cette question a été posée par Eurêka, le 17/05/2014 à à 11h54.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Avocat.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Eurêka a écrit [28/05/2014 - 16h12] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Eurêka

"ma doctrine étant de refuser toutes les doctrines, je...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Eurêka ]



Réponses



 Eurêka a écrit [17/05/2014 - 11h54 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Eurêka

Tu tues quelqu'un tu fais deux ans de prison, tu participes à un viol collectif.. rien, etc...




Dieu n'existe pas et Dirac est son prophète.


 papiguy a écrit [17/05/2014 - 15h03 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Pourquoi cette question ? Tu veux le rétablissement de la peine de mort et la remise en route du Bagne de Cayenne, et tant que nous y sommes, le supplice de la roue, la pal et le bûcher ?

Tu sembles apprécier les thèses du FN, va donc vivre en Russie, pays avec lequel le FN veut s'acoquiner.

La peur de la sanction n'a JAMAIS fait peur aux criminels, aux voleurs et aux malades.

On sait bien que lorsqu'on a soi même été victime, on trouve la plupart du temps que les sanctions sont faibles (qui n'a pas eu envie d'étriper quelqu'un pour une rayure sur la carrosserie de sa voiture ? alors que faire pour un viol ?). Il ne faut pas confondre justice et vengeance. il vaut mieux un coupable en liberté qu'un innocent en prison.

Par contre, on pourrait estimer que la délinquance en col blanc et la fraude fiscale font l'objet d'un peu trop d'indulgence.




 betinaweb a écrit [18/05/2014 - 00h17 ]  
betinaweb

Es-tu bien sûre Euréka que pour un meurtre,il n'y a que 2 ans de prison?

Tout le monde raconte un peu ce qu'il veut mais aujourd'hui les prisons sont saturées,les détenus sont parfois à 3 ou 4 dans une cellule pour 2.Ce qui pourrait amener une explosion de colère de la part des prisonniers.La France est un pays montré du doigt pour ses prisons.

Il serait temps de revoir les sanctions et ne plus enfermer ceux qui ont fait des petits délits.Il y a le TIG,le bracelet électronique,les soins et un suivi pour certains etc...

Quand aux violeurs,il faut savoir que 90% d'entre eux sont dans les familles ou dans leur entourage et qu'ils ont plus besoin d'un suivi qu'autre chose.Les médias se charge de faire beaucoup de bruit quand il y a malheureusement un viol et le peuple a peur alors que le danger se trouve près de chez lui.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Eurêka a écrit [18/05/2014 - 16h09 ]  
Eurêka

papyguy, tu devrais avoir de ce que tu dis !
Je viens poser une question, est-ce qu'a un moment j'ai parlé du FN, toi tu dois être le roi du point godwin, j'attend tes excuses !
Nan, sérieusement, je trouves choquant ce que tu viens d'écrire !




Dieu n'existe pas et Dirac est son prophète.


 Eurêka a écrit [18/05/2014 - 16h10 ]  
Eurêka

Au info, j'ai vu une fois qu'il y a eu un meurtre devant une école, le coupable a été condamné à deux ans.




Dieu n'existe pas et Dirac est son prophète.


 papiguy a écrit [18/05/2014 - 16h53 ]  
papiguy

Bah Eureka, le thème de la Justice faible et corrompue associé à celui de l'insécurité est tellement mis en avant par l'extrême droite, et ceci sur la base d'exemple isolés montés en épingle*, que cela commence sérieusement à fatiguer.
Si mon propos, qui ne comportait pas qu'une "interpellation", t'a choqué, crois bien que cela me chagrine, mais il n'y avait pas que cela dans ma première réponse...

* ce que tu viens de faire en écrivant "j'ai vu une fois...": l'enquête est un peu courte pour poser une affirmation comme celle contenue dans ta question, non ?




 Eurêka a écrit [18/05/2014 - 17h07 ]  
Eurêka

Je trouve que vous avez une vision du monde très endoctrinée.

Quand je dis ça je me base sur plusieurs exemples que j'ai vus çà et là.




Dieu n'existe pas et Dirac est son prophète.


 papiguy a écrit [18/05/2014 - 19h15 ]  
papiguy

"Je trouve que vous avez une vision du monde très endoctrinée. ":
Bien vu Eureka, c'est absolument exact, ma doctrine étant de refuser toutes les doctrines, je suis sectaire à rebrousse poil.
C'est certainement pour cela que je réagis à tous propos qui peuvent (à tort ou à raison) laisser transparaître un endoctrinement. Et c'est en raison de mes réactions qu'on peut me mettre dans une boite, maladie congénitale d'une majorité de Français* qui masquent ainsi leur méconnaissance d'autrui.

* comme pour certaines maladies : quand on ne sait pas les diagnostiquer et à fortiori les soigner, la première chose que font les médecins qui ne savent rien encore est de leur donner un nom,




 papiguy a écrit [18/05/2014 - 19h24 ]  
papiguy

"Quand je dis ça je me base sur plusieurs exemples que j'ai vus çà et là. ":
plusieurs arbres peuvent-ils masquer une forêt ?

La violence est une anomalie de notre société, et on ne condamne pas pour autant cette société, comme l'excès d'indulgence (ou parfois de sévérité) à l'égard des criminels peut être une anomalie dans le fonctionnement de la Justice, et il serait injuste de condamner la Justice uniquement au vu de cette anomalie qui ne représente pas l'ensemble des actes de celle-ci.




 cochise_fr a écrit [19/05/2014 - 16h35 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce n'est pas parce que la justice fait son travail ordinaire dans 80% des cas qu'il faut admettre sans rien dire les 20% qui défaillent.(et la proportion reste à discuter).

Par exemple:
Un conducteur automobile qui conduit en état d'ivresse et tue quelqu'un (parfois plusieurs) ne va que rarement en prison, et pour pas longtemps si il n'est pas en récidive. Pourtant c'est un vrai criminel qui sait très bien ce que son état comporte comme risques pour les autres (en plus des siens). Il lui est impossible de dire "je ne savais pas"....et c'est donc un meurtre avec préméditation même si la future victime n'est pas nommément désignée.

Autre exemple:
Comment peut on être condamné en justice plusieurs dizaines de fois, (certes pour des délits qui ne sont pas des crimes, mais qui emmerdent quotidiennement les honnêtes gens) et n'avoir toujours pas fait de prison....et n'avoir jamais indemnisé les victimes ni la société.??

et cela va même jusqu'aux injustices qui ne vont pas devant les tribunaux:
Pourquoi les grandes entreprises ne payent que 8% d'impôts quand les entreprises ordinaires en payent plus de 30%.??




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [19/05/2014 - 17h02 ]  
papiguy

"Ce n'est pas parce que la justice fait son travail ordinaire dans 80% des cas qu'il faut admettre sans rien dire les 20% qui défaillent.(et la proportion reste à discuter). ":
Qui a dit le contraire ?

Ce n'est pas parce que, pour reprendre les proportions citées ci-dessus, dans 20 % des cas le travail de la Justice est insuffisant qu'il faut généraliser et la condamner. La logique consiste à faire en sorte que les "20%" diminuent.




 cochise_fr a écrit [19/05/2014 - 17h21 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"La logique consiste à faire en sorte que les "20%" diminuent."
Pas du tout, ce taux devrait être proche de 0.....tout le temps, au sein d'un état. Les écarts devraient être exceptionnels......ce qui est très très loin d'être le cas. C'est d'ailleurs ce qui sécurise les délinquants quand ce ne sont pas des encouragements.

Et je répète que le manque de justice ne s'exerce pas QUE devant les tribunaux. Elle s'exerce aussi, et bien plus violemment dans la vie courante, au détriment des plus faibles.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [19/05/2014 - 17h57 ]  
papiguy

"Pas du tout, ce taux devrait être proche de 0."
Le Grand Chef Indien est en train de rêver sur sa montagne de certitudes. il ignore le pragmatisme et pense qu'en changeant les hommes au pouvoir on changera la nature de l'homme.

En terme technique on peut appeler les écarts de la non qualité, et toutes les personnes qui ont abordé le sujet savent très bien que le "zéro défaut" n'existe pas.
Il faut d'abord analyser les défauts, identifier les causes (il n'y en a jamais une seule).
Ensuite il convient d'identifier les causes produisant le plus de défauts, et celles auxquelles on peut remédier facilement,
Enfin on met en place deux types d'actions:
- des actions à court terme pour les causes auxquelles on peut remédier facilement, histoire d'entretenir la motivation, même si les résultats sont faibles
- des actions à moyen et long termes pour les points les plus difficiles techniquement ou demandant des investissements importants.

Mais ce n'est pas tout:
il est indispensable de mettre en place un suivi des actions et de leurs résultats.
Cela permettra en fonction des résultats et de l'évolution du contexte, d'adapter le plan de travail (et le plan de suivi).

Et on recommence la boucle.

Certains diront qu'on tourne en rond, les plus ambitieux répondront qu'on tire la situation vers le haut et baptisent cela la "spirale de la qualité"




 betinaweb a écrit [19/05/2014 - 23h40 ]  
betinaweb

Le taux zéro n'existera jamais,quelle utopie!

Comment ferez-vous pour arrêter les meurtres en famille,par exemple crime passionnel,inceste,violences conjugales ?

Comment ferez-vous pour arrêter les personnes" qui pètent un plomb"? etc....

On pourra peut-être les prendre en charge quand le pire aura été commis.

Rien n'est simple,le tout répressif ne règle rien au contraire.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [20/05/2014 - 11h17 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je suis entièrement d'accord avec les procédures décrites par Papiguy.....mais il y a juste un petit problème....c'est qu'il faut qu'elles soient initiées puis mises en œuvre, puis vérifiées.....et là, il n'y a plus personne....ce qui crée les problèmes que je dénonce.

Pour que la justice fonctionne il faudrait sans doute deux à trois fois plus de personnel qualifié, et un travail continu 24h/24 et 365 jours par an....ce qui n'est pas près d'arriver vu les finances de la France et la gestion délirante des gouvernants.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [20/05/2014 - 11h39 ]  
papiguy

"mais il y a juste un petit problème....c'est qu'il faut qu'elles soient initiées puis mises en œuvre, puis vérifiées":
C'est là que nous payons la gestion calamiteuse des gouvernements Sarkozy qui, après que quelques évènements isolés se soient produits, puis aient été montés en épingle par le FN et certains médias en manque d'audience, a pondu lois sur loi. Chaque loi étant votée par les godillots avant même que les décrets d'application aient été pris pour la loi précédante, et ceci pour des raisons de basse politique, rien de sérieux ne pouvait être fait. Le FN, par sa stratégie de dénonciation permanente et mensongère, et l'UMP pour de basses raisons électoralistes, ont complètement pourri le système.




 cochise_fr a écrit [20/05/2014 - 12h09 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est en parie vrai, Papiguy, mais cela a commencé bien avant Sarkosy....qui n'était qu'un petit garçon en culotte courte au début des dérives. Ce qu'il a fait n'a seulement qu'aggravé les choses....comme tous ses prédécesseurs....et bien avant que le FN ou n'importe qui d'autre ait une influence suffisante pour changer les décisions prises.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [20/05/2014 - 12h32 ]  
papiguy

"mais cela a commencé bien avant Sarkosy":
Oui, même si Sarkozy a amplifié de façon stupide et contre-productive ce phénomène.
Cependant le FN existe depuis des décades, et sa stratégie populiste ne date pas de l'ère Sarkozy.
Par ailleurs, les méthodes de gestion de projets inspirées par l'assurance de la qualité ne datent que la fin des années 80.
On ne peut donc pas vraiment parler de dérives à propos de ce qui s'est passé avant les années 2000. La logorrhée législative est bien l'oeuvre conjointe de Sarkozy et du FN. Cette dérive est de ce fait pour une bonne part responsable du mal que les deux étaient censés combattre.




 cochise_fr a écrit [20/05/2014 - 15h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"On ne peut donc pas vraiment parler de dérives à propos de ce qui s'est passé avant les années 2000."
Ah bon.?
Vous passez donc dans la rubrique des pertes irrécouvrables les dérives qui remontent parfois à plus de 40 ans.?....et en l’occurrence à plus de 15 ans.? Belle politique de justice sociale.!! qui relève directement de pratiques mafieuses du style, "pas vu, pas pris, pas responsable, pas coupable"....on connaît la chanson..

On a acquit (si l'on peut dire) plus de 2000 milliards de dettes avec de telles pratiques d'impunité généralisée et de pratiques mafieuses, dettes qui se poursuivent et s'étaleront probablement encore sur plusieurs générations de français pour financer la retraite dorée des quelques profiteurs de ces systèmes corrompus.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [20/05/2014 - 15h38 ]  
papiguy

Toujours pour ne pas répondre, le Grand Chef Indien déplace le sujet.

Pour remettre les choses à leur place, rester correct avec Eureka qui a posé la question et évacuer la pollution indienne, recadrons:

- Nous parlons de Justice, d'anomalies liées à la Justice et de méthodes pour diminuer le nombre d'anomalies.
- Nous ne parlons pas de la dette, de la mafia, des injustices sociales, des profiteurs et de la corruption (ajoutons une nichée de ratons laveurs et ce sera complet)




 cochise_fr a écrit [20/05/2014 - 15h57 ]  
cochise_fr

Bonjour,
OH, mais si.!!
La dette nationale EST une injustice, tant pour les français actuels que pour leur descendance qui n'a rien demandé.
C'est d'autant plus une injustice que ce ne sont pas celles et ceux qui vont devoir payer sur plusieurs générations qui en ont profité, qui en profitent, et qui en profiteront.

Et cette injustice est bien plus grande qu'un délinquant pas ou pas assez condamné dont les préjudices sont limités le plus souvent aux victimes et-ou à l'état.....les autres français n'en supportant pas les conséquences quand il n'y a pas de récidive, et même dans ce cas c'est encore limité aux victimes et à l'état, alors que la dette touche chaque français.....à l'insu de son plein gré.....selon la formule consacrée.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Eurêka a écrit [28/05/2014 - 16h12 ]  
Eurêka

"ma doctrine étant de refuser toutes les doctrines, je suis sectaire à rebrousse poil. "

De toute façon, les personnes endoctrinées n'admettrons jamais qu'elles le sont.

"C'est là que nous payons la gestion calamiteuse des gouvernements Sarkozy qui, après que quelques évènements isolés se soient produits, puis aient été montés en épingle par le FN et certains médias en manque d'audience"

Comme quoi le système médiatique a bien réussi son travail de diabolisation qui pousse les gens à réprimer toute personne qui pose certaines questions ou qui affiche son patriotisme, à assimiler cela au racisme et à la xénophobie afin de rendre tout débat impossible, même sur des questions importantes et a rester dans l'inaction perverse et à laisser les choses aller de plus en plus mal.

Pour revenir à la justice, est-il juste de réprimer ceux qui se posent des question sur la justice, sur l'euro, est-il juste de réprimer les gens qui ont un drapeau français sur leur balcon, alors que les personnes qui répriment ces gens, ces mêmes personnes n'agiraient jamais de cette façon envers les femmes voilées, par exemple?

On n'a pas encore cessé de combattre les préjugés, apparemment, il n'y a pas que arabe = voleur, musulman = terroriste, juif = sioniste, il y a aussi euroscepticisme = extrème-droite, justice défaillante = Front National, patriotisme = racisme/xénophobie. Je rappelle que la culture française est à vocation universelle. Elle a vocation à assimiler toutes les cultures, toutes les "races". L'idée que le drapeau français ou la Marseillaise sont à connotation raciste et xénophobe est pure calomnie.
Les préjugés sont une entrave à la justice, voyez la première réaction que j'ai eu en posant cette question, j'ai été accusée d'être pour le FN, on m'a demandé d'aller en Russie (qui est communiste, je rappelle, donc opposée au FN, je rappelle aussi que les Etats-Unis ont la peine capitale). Le personnage de l'Etranger d'Albert Camus a été condamné à mort à cause du fait qu'il n'a pas pleuré à l'enterrement de sa mère, tout au long du procès, c'est sur ce préjugé qu'il a été jugé et non sur le meurtre lui-même.

C'est en étant antiraciste qu'on finit par faire de la répression envers les non-racistes, c'est en étant antifasciste qu'on finit par faire de la répression envers les non-fascistes.
Le fascisme a déjà changé de camp, les gens, il se trouve au niveau de ceux qui vendent du multiculturalisme en même temps que de l'anti-France, de ceux qui se soumettent à la finance, qui font passer les intérêts privés avant les intérêts des peuples, qui veulent la disparition des nations, etc... Je crois qu'il est temps, pour moi, de tirer la sonnette d'alarme.




Dieu n'existe pas et Dirac est son prophète.


 papiguy a écrit [28/05/2014 - 17h50 ]  
papiguy

C'est une sonnette qui résonne à la fois comme un dous carillon mais aussi parfois comme une cloche (j'exagère).

"le système médiatique a bien réussi son travail de diabolisation qui pousse les gens à réprimer toute personne qui pose certaines questions ou qui affiche son patriotisme....":
Ne faisons pas de mauvais procès et ne nous trompons pas de cible (C'est d'ailleurs bien le sens de l'intervention d'Eureka):

- ce n'est pas parce que le FN se drape dans les habits du patriotisme, se met au garde à vous devant la statue de Jeanne d'Arc qu'il faut méconnaître l'essentiel sur ce parti, à savoir son histoire, le profil de ses fondateurs, son discours et le contenu de son programme.
Le drapeau, l'histoire de France et l'hymne national appartienne à tous les citoyens, y compris ceux qui militent au FN, mais ce dernier n'en a pas la propriété exclusive. Faire campagne sur ces thèmes est une insulte aux citoyens refusant la démagogie FN.

"Pour revenir à la justice, est-il juste de réprimer ceux qui se posent des question sur la justice, sur l'euro...":

- qui a été réprimé en France pour avoir posé des questions ou dénoncé des dérives ?
Le FN a d'ailleurs fait de la dénonciation permanente
* sa stratégie, parfois à raison, souvent par pure démagogie
* son programme, à défaut de pouvoir défendre correctement un programme incohérent, stupide, et indéfendable (s'il ne met pas en avant la totalité de son programme, c'est d'ailleurs bien parce que quelque part il s'en rend compte).

On peut d'ailleurs constater que la stratégie de diabolisation réussit parfaitement au FN, et que les media accordent à ce dernier un temps d'audience largement supérieur à ce qu'il représente dans l'électorat qui s'exprime.

"Les préjugés sont une entrave à la justice, voyez la première réaction que j'ai eu en posant cette question, j'ai été accusée d'être pour le FN":
Non pas accusée, car avoir une opinion ne justifie pas une accusation. Il faut tout de même constater que le prosélytisme mensonger et permanent de certains a de quoi rendre l'épiderme sensible.

Combattre les préjugés est certes une nécessité, et il faut également veiller à ne pas tomber dans le piège de l'intolérance inverse. Nous sommes bien d'accord sur ces points.
Toutefois, un autre piège nous est tendu en permanence, que ce soit pas les ultra-religieux de toutes confessions ou par les extrémistes de tous bords: c'est celui qui consisterait à s'abstenir de dénoncer les dangers des théories dangereuses au nom même du fait qu'elles ont le droit d'exister et d'être défendues.
C'est d'ailleurs le "ventre mou" de la démocratie dans lequel certains s'engouffrent pour mieux vendre leurs salades.

Hitler s'est appuyé sur la démocratie et la crise pour faire basculer l'opinion allemande. Quand il a obtenu un score suffisant au Bundestag il a exigé le poste de Chancelier.
C'est un peu ce qu'a demandé Marine Le Pen en réclamant des élections législatives en France.

A noter au passage la contradiction:
- Marine Le Pen a refusé de débattre avec le Président du Parlement Européen au sujet des élections à ce même Parlement, au prétexte que le débat devait être national.
- Commentant les résultats d'élections européennes, et non nationales, elle a ensuite réclamé la tenue d'élections nationales, jugeant ainsi que le Parlement actuel pourtant démocratiquement élu, était illégitime.
Voila un magnifique exemple de démagogie.

Alors Eureka, si nous sommes bien d'accord pour refuser l'intolérance et les préjugés, ne nous laissons pas piéger par la démagogie primaire, d'où qu'elle vienne, au nom même d'une démocratie que nous voulons défendre,




 papiguy a écrit [28/05/2014 - 17h52 ]  
papiguy

horreur et putréfaction, il faut lire "doux" et non "dous"




 Eurêka a écrit [17/10/2015 - 13h01 ]  
Eurêka

Horreur et putréfaction! Je reviens sur cette page pour montrer la dérive totalitaire et répressive de certains esprits et je vois que j'avais écris une énorme bourde et que je ne peux pas rééditer mon message. Soit je laisse couler en espérant que personne ne remarque, soit j'écris ici et maintenant que la Russie n'est pas communiste contrairement à ce que j'avais écris plus haut. (plus depuis 1991) et que contre tout préjugés, la peine de mort n'y est, de toute façon plus appliquée contrairement à ce qu'un certain endoctriné à l'air d'insinuer.




Dieu n'existe pas et Dirac est son prophète.


Répondre à Eurêka






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• En quoi consiste le métier des assistants de justice ?




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.