Le métier d'avocat est-il honnête ?



coucou97
Cette question a été posée par coucou97, le 29/03/2011 à à 14h57.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Avocat du Droit fiscal.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 THEMIS a écrit [02/04/2011 - 10h09] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
THEMIS

bonjour COUCOU97, fréquentant des avocats pour mes dossiers,...



[ Lire la suite de la réponse écrite par THEMIS ]



Réponses



 coucou97 a écrit [29/03/2011 - 14h57 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coucou97

Je veux savoir si le metier d avocat est vraiment honnete parce que la il ya une amie qui m'a dit que etre avocat c'est aussi faire du haram parce que elle ma dit que tous les avocats(tes)prennent "reshwa"vous voyez ce que je veux dire!!c'est a dire que tout les avocats prennent de l'argent qui n'est pas de leur droit ils volent les clients!mais moi quand je lui ai dis que je ne serais pas comme ca inchaalah elle dit que tout avocat avant de commencer le metier dis ca mais apres il prendra la "reshwa"normal!quand j'ai demander a me pere il a dit que c'est faut si t'a vraiment peur de dieu et si t'es honnete tu ne fera jamais une chose parail et mon pere m'aide peaucoup dans l'idee de devenir avocate!mais je vous demande votre avis et la verite a ce sujet la!est ce que le metier d'avocat est honnete ou pas?et que ce qu'il faut faire et que ce qu'il ne faut pas faire!MERCI MES FRERES ET SOEURS POUR VOTRE AIDE!!




 Lambda11 a écrit [29/03/2011 - 14h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Lambda11

Le métier, certainement ! Mais les hommes !?... Je suis dubitative :-o




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Lambda11 a écrit [29/03/2011 - 15h01 ]  
Lambda11

Cela dit, sur un plan personnel, Coucou97, si tu souhaites devenir le défenseur des droits de l'homme et du citoyen, de la veuve et de l'orphelin, et d'agir dans chaque situation en ton âme et conscience, je ne vois pas où est le mal, loin s'en faut !

La profession a besoin de personnes intègres...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 coeur de patate a écrit [29/03/2011 - 15h19 ]  
coeur de patate

honnête ? il y en a des plus ou moins cupides et arrivistes ! mais ils sont honnêtes pour la plus part avec leurs clients ! ils annoncent leurs tarifs avant !!

après ils y a ceux qui choisissent de défendre des gens malhonnêtes ! c'est une autres histoire !! ;-)




ciao!


 KiiArA68 a écrit [29/03/2011 - 16h35 ]  
KiiArA68

Pour répondre sur cette question, le métier d'avocat est t-il honnête, je pense que c'est comme dans tous les métiers, il y a des gens honnêtes et malhonnêtes chez les avocats. Certains avocats prennent soin d'encore défendre comme l'on dit familièrement la veuve et l'orphelin... Après tout dépend de l'avocat, les avocats exercent pour la plupart du temps dans différents domaines, chacun à souvent une spécialité, avocat du divorce, avocat d'affaires, etc... Le travail de l'avocat est de défendre son client, qui le paye et l'avocat, que ce client ait tort ou raison, ce n'est pas à lui de le juger, il est là pour gagner contre la partie adverse.




 papiguy a écrit [29/03/2011 - 16h38 ]  
papiguy

Encore une hypocrisie des musulmans fondamentalistes.
Une banque qui prête de l'argent et perçoit des intérêts est malhonnête, alors on invente les banques islamiques qui déguisent les intérêts.
Si on suit ce raisonnement tous les prestataires de service exercent un métier malhonnête.
Il est temps de revenir sur terre.
Tous les métiers sont honnêtes dès lors qu'on perçoit une rémunération en rapport avec les services ou produits vendus. Le reste est de la "couillonnade" pour crédules.

Sois avocate, et respecte la déontologie de ce métier qui permet d'aider des gens dans la difficulté. La malhonnêteté d'une minorité de clients n'est pas celle des avocats qui ne "choisissent" pas des clients malhonnêtes, sauf bien sur s'ils ont décidé de se mettre au service du crime, mais c'est un autre débat comme l'indique coeur de patate.

Quant à porter un jugement global à l'emporte pièce comme le fait Lambda11 ("je suis dubitative"), c'est aussi une "couillonnade" pour ne pas dire une imbécilité au regard d'une majorité de professionnels intègres.




 Lambda11 a écrit [29/03/2011 - 16h48 ]  
Lambda11

Mon pauvre Papiguy, ma "couillonnade" est juste malheureusement le fruit de tristes expériences personnelles... :(




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Lambda11 a écrit [29/03/2011 - 16h59 ]  
Lambda11

En fait, en l'occurrence, le "doute" que j'émets, c'est mon côté idéaliste qui veut encore croire que, malgré mes tristes expériences, il existe encore des personnes intègres dans la profession.

A ceux-là je laisse encore le "bénéfice du doute"...

Pour d'autres pantins, que j'ai connus de près et qui passent en vedette dans des émissions télévisées et ont des pratiques éhontées et douteuses, je suis en effet plus que dubitative !... Même leurs interventions à l'écran n'ont pas pour but la défense de leur client et de leur cause mais le seul intérêt de s'en faire une publicité personnelle pour leur cabinet !...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 papiguy a écrit [29/03/2011 - 17h04 ]  
papiguy

Ma pauvre Lambda11, ton expérience personnelle malheureuse ne te permet pas de généraliser, pas plus que la mienne qui ne me conduit pas à ta conclusion, même si cette profession compte des brebis galeuses comme d'ailleurs toutes les autres.

Il faut savoir que les avocats n'ont aucun moyen de recours légal contre les mauvais payeurs (et il y en a de plus en plus). Pour se prémunir, ils sont amenés à demander des provisions, ce qui choque parfois et qu'on interprète mal ne connaissant pas ce détail.




 papiguy a écrit [29/03/2011 - 17h12 ]  
papiguy

Lamda11, encore une particularité de cette profession qui n'est pas autorisée à faire de la publicité, d'où des moyens détournés d'attirer l'attention des clients potentiels:
- publication d'articles sur des sujets interessant le grand public et d'actualité
- participation à des émissions télévisées ou radio-diffusées
- publication de livres
- participation à l'animation de sites internet comme
http://tvdroit.fr/sante/assurance
....




 Lambda11 a écrit [29/03/2011 - 17h14 ]  
Lambda11

Je n'entrerai pas ici dans des descriptions croustignolantes, mais s'il ne s'agissait que de se faire payer (tout travail mérite salaire, ce n'est pas ce que je leur reproche), ce serait moindre mal.

Et quand il s'agit pas d'une mais de plusieurs expériences personnelles, quand ce n'est pas être témoin de pratiques douteuses, ça devient plus inquiétant.

Donc je maintiens mon avis, avec (accordons le bénéfice du doute aux avocats intègres potentiels), un mot supplémentaire de précision que je t'accorde :

Le métier, certainement ! Mais "TOUS" les avocats !?... Je suis (et je reste) dubitative :-o




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 papiguy a écrit [29/03/2011 - 17h26 ]  
papiguy

Lambda11, si tu as été victime de pratiques douteuses, tu as la possibilité de déposer une plainte auprès de l'Ordre des Avocats. Si ce dernier reçoit plusieurs plaintes concernant la même personne, les sanctions peuvent être lourdes, allant jusqu'à la radiation de l'Ordre, ce qui correspondant à une interdiction d'exercer.




 Lambda11 a écrit [29/03/2011 - 17h30 ]  
Lambda11

Et quand tu vas te plaindre et qu'on te répond que c'est "ta parole contre celle de l'autre" !?...

Je sais, c'est lâche, mais quand on est déjà à résoudre sa propre affaire et qu'on se rend compte que c'est le pot de terre contre le pot de fer, on se contente de changer de crèmerie...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 papiguy a écrit [29/03/2011 - 17h34 ]  
papiguy

Ceci n'empêche pas le dépôt d'une plainte !




 Lambda11 a écrit [29/03/2011 - 17h39 ]  
Lambda11

Quand je vois que la blessure morale reste intacte tant d'années après, je me dis que tu as certainement raison, mais une plainte sans "preuve" (ces messieurs sont très prudents !)...
Je vois mal l'issue qui lui serait donnée. Reste donc la rancoeur et le mépris.




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Lambda11 a écrit [29/03/2011 - 18h03 ]  
Lambda11

Je me rends compte que nous nous sommes éloignés de la question. Et pour répondre à Coucou 97, du haut de ses 14 ans, et son idéalisme en bandoulière, je ne peux que reprendre mes encouragements écrits plus haut :

"Si tu souhaites devenir le défenseur des droits de l'homme et du citoyen, de la veuve et de l'orphelin, et d'agir dans chaque situation en ton âme et conscience, je ne vois pas où est le mal, loin s'en faut !
La profession a besoin de personnes intègres..."

Et malheureusement, nous sommes tous potentiellement amenés à avoir affaire à un avocat. Alors autant encourager les bonnes volontés.




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 papiguy a écrit [29/03/2011 - 18h05 ]  
papiguy

Ainsi que je l'ai écrit, si les plaintes s'accumulent pour une personne, les sanctions ne se limiteront pas à un simple courrier de demande d'information ou de rappel aux règles.




 Lambda11 a écrit [29/03/2011 - 18h07 ]  
Lambda11

Tu as certainement raison, Papiguy ! Je ne peux qu'encourager les autres à aller dans ce sens, même si personnellement je n'ai plus le courage d'entamer de nouvelles batailles.




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 papiguy a écrit [29/03/2011 - 18h17 ]  
papiguy

Certains avocats usent également de cette procédure contre des confrères par exemple pour les déstabiliser à la veille d'une audience, mais la ficelle est connue de l'Ordre et se retourne souvent contre leurs auteurs.

Une autre façon de procéder consiste à envoyer une copir (ou l'original) de la plainte au Bâtonnier.




 Wisty a écrit [29/03/2011 - 18h55 ]  
Wisty

Bonjour,

Pour répondre à la question : Afin de pouvoir bien se défendre, on peut consulter la liste des avocats des barreaux ; ceux-ci ont en général une spécialité dans un domaine bien défini, de surcroît du civil et pénal, qui sont dans leurs programmes d'études en droits.

Dans la pratique, il y a des avocats stagiaires, que l'on appelle " prodéo " ceux-ci ne sont pas rémunérés par le Ministère de la Justice, et ne peuvent qu'exiger du client, une minime partie provisonnelle, à la constitution d'un dossier. (3 années de stages).

Une fois diplômés . S'ils ouvrent un cabinet, ils sont considérés comme indépendant, et ils dépendent alors du Ministère de la Justice, pour leurs rémunérations, le cachet est annuel. Entre temps, ils ont naturellement des frais de bureaux, et ils doivent se fournir financièrement par leurs clients, à qui ils demandent des honoraires.

Parmi ceux-ci, certains sont consciencieux, d'autres pas, et les plumes volent parfois dans l'exagération, sans même avoir la certitude d'obtenir une bonne défense à la plaidoirie.

Nombreuses, sont les personnes, qui avaient gains de causes, par jugement d'obtenir en partie civile, des dédommagements, et dès lors, l'avocat les absorbent, en créant des factures illégales, et même d'ajouter un supplément, parfois très onéreux.
Dans cette hypothèse, on peut donc considérer, que la fraude est légale, même en juridiction de défense. les avocats savent habilement se couvrir, tout en fermant les yeux sur certaines lois, qui bénéficient le plaignant. Cette déclaration est tout à fait actuelle dans des domaines que l'on ne peut atteindre. :-o




Wisty


 papiguy a écrit [29/03/2011 - 19h10 ]  
papiguy

Wisty, ce que tu dis est probablement vrai pour la Belgique, mais en France les avocats sont rémunérés par leurs clients avec lesquels ils signent une convention d'honoraires.
Dans certains cas les Tribunaux peuvent condamner la partie perdante à payer les frais de justice, incluant les frais et honoraires d'avocat de la partie gagnante (Article 700 du Code de Procédure Civile).




 Wisty a écrit [29/03/2011 - 19h16 ]  
Wisty

Bonjour Papiguy, merci de l'infos, mais cela je l'ignorais, chez nous, c'est comme je le décris.
Naturellement, cela n'empêche pas les magouilles non plus, nous avons des avocats qui sont malheureusement malhonnêtes et qui prennent les parties civiles, pour eux. Et ils ont bel air, motus et bouche cousue, c'est leurs tac-tic. :-o




Wisty


 betinaweb a écrit [29/03/2011 - 20h26 ]  
betinaweb

Dans toutes les professions,il y a des bons et des mauvais.Le métier d'avocat est utile,sans avocat dans certaines affaires vous êtes sûr de vous prendre un maximum.Il est plus à même de défendre nos intérêts.
coucou pourrais tu m'expliquer ce que veut dire reshwa et faire du haram?




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 tuseki a écrit [30/03/2011 - 02h17 ]  
tuseki

quand je vois combien d'hommes politiques sont issus des études de droit, j'ai des doutes pour beaucoup sur l'honnêteté.
vous verrez rarement un scientifique faire de la politique.
Mme Merkel, physicienne !
Comme disait Coluche, cing ans de droit, tout le reste de travers !




 Mariejolie a écrit [30/03/2011 - 09h16 ]  
Mariejolie

Il y a des idiots dans toutes les professions...
Aprés ce sont des études longues et difficiles donc il est normal qu´ils soient bien payés...




 papiguy a écrit [30/03/2011 - 09h46 ]  
papiguy

Bien payé, c'est tout relatif et n'est pas le lot de tout le monde.
Exemple de budget mensuelpour un avocat installé à Paris:
- loyer et charges d'un bureau d'environ 15 m²; de 1200 à 1500 euros
- charges diverses (téléphone, internet, photocopies, cotisations retraite, cotisation à l'Ordre, documentation, expert comptable,...): de 300 à 500 euros
Charges auxquelles il faut ajouter la TVA et les cotisations sociales.

Par ailleurs, il faut aussi tenir compte des impayés. A vue de nez il faut avoir un chiffre d'affaires de l'ordre de 40000 euros annuels pour pouvoir se verser le SMIC.

Les études ne sont pas très longues (licence de droit plus Ecole d'avocats) sauf si pour éviter de galérer pendant des années, on veut intégrer un grand cabinet d'affaires puis devenir associé (dans ce cas il est bon d'avoir un doctorat et/ou d'avoir fait Science Po., soit effectivement pas loin de 9 ans d'études).




 THEMIS a écrit [02/04/2011 - 10h09 ]  
THEMIS

bonjour COUCOU97, fréquentant des avocats pour mes dossiers, je peux affirmer sans aucun doute, que, si le métier d'avocat est par essence noble, bon nombre d'avocats sont des voyous, des marchands de tapis, et se fichent des problèmes des clients tant qu'ils encaissent les honoraires, c'est tout ce qui leur importe, et c'est vraiment très grave. Je pourrais passer un article sur mes propres expérience, je dois trouver le journaliste. La profession d'avocat devrait être remaniée, revue et corrigée de fond en comble. C'est une honte dans notre pays. Cordialement.




THEMIS


 symbol a écrit [02/04/2011 - 11h24 ]  
symbol

THEMIS, j'étais arrivée à la même conclusion que vous.
Il n'y a pas très longtemps, je recherchais tout ce qui concernait la déontologie des avocats, avoués et suis arrivée à l'ordre des avocats et aux obligations professionnelles des bâtonniers.
C'est instructif et peu respecté.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [02/04/2011 - 12h13 ]  
papiguy

On peut citer quelques exemples (tirés de l'expérience d'un de mes parents qui est avocat):
- alors collaborateur dans un grand cabinet, il se voit reprocher de passer trop de temps à préparer les dossiers
- dans un autre cabinet, demande à consulter la documentation: incomplète non à jour. Est obligé de constituer sa propre documentation.
- reprenant un dossier d'un autre avocat auquel le client reprochait de n'avoir rien fait, constate que les honoraires demandés étaient environ 5 fois le montant qu'il aurait lui même demandé pour les prestations fournies.

Mais aussi:
- des juges dans les Tribunaux de commerce qui tranchent au mépris de la loi et de la jurisprudence (juges non professionnels)
- des juges dans les Tribunaux d'instance qui ne sont pas au fait des derniers textes législatifs (surtout quand il s'agit de Directives Européennes non transcrites en droit français et qui faute de transcription doivent s'appliquer)

Et encore:
- des clients hystériques qui prennent les avocats pour des esclaves
- des clients qui ne paient pas (de plus en plus nombreux) même quand le procès est gagné ou que le travail de conseil a été effectué correctement.

Quand on fait une enquête (ce forum n'a pas valeur d'enquête car 2 ou 3 témoignages ne valent pas généralité), les mécontents ont plus de propension à s'exprimer que ceux qui sont satisfaits.

Tout ceci n'empêche pas de considérer les abus comme particulièrement inadmissibles de la part de ceux qui devraient donner l'image d'une Justice irréprochable.




 betinaweb a écrit [02/04/2011 - 15h06 ]  
betinaweb

En général,ce sont les avocats qui s'occupent des voyous alors si ils sont tous des voyous qui s'occupent d'eux?
Avant de choisir un avocat,il faut bien se renseigner sur sa notoriété,il ne faut pas le choisir au hasard .Mais je ne pense pas qu'on puisse lui demander de décrocher la lune.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


Répondre à coucou97






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.