À qui appartiennent les droits d'auteurs des vieux écrivains ?



tofinho
Cette question a été posée par Tofinho, le 02/02/2010 à à 21h09.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Auteurs auto édités.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Tofinho a écrit [02/02/2010 - 21h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Tofinho

Et quand je dit vieux écrivains, je veux dire Platon, Aristote, etc...

En gros, à qui revient l'argent des ventes actuelles de leurs livres? Aux éditeurs? Mais si ils revient aux éditeurs, pourquoi à eux? Á qui les ont ils acheter?




www.olhares.com/Tof - http://locaisesquecidos.webnode.pt/


 Nono182 a écrit [02/02/2010 - 21h11 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Nono182

Très bonne question tofinho! c'est une propriété intellectuelle, mais ils sont morts... l'état?




 Tofinho a écrit [02/02/2010 - 21h13 ]  
Tofinho

Aucune idée... C'est pour ça que je pose la question. :-D Moi je dirais que ce sont les éditeurs de ces mêmes livres, mais la question se pose toujours: pourquoi ont ils eux les droits d'auteurs?




www.olhares.com/Tof - http://locaisesquecidos.webnode.pt/


 lost815 a écrit [02/02/2010 - 22h32 ]  
lost815

slt tofinho,je crois que les droits d'auteur n'existent plus après son décès.




 Tofinho a écrit [03/02/2010 - 00h07 ]  
Tofinho

Alors qui reçois l'argent des ventes de livres?




www.olhares.com/Tof - http://locaisesquecidos.webnode.pt/


 betina a écrit [03/02/2010 - 01h58 ]  
betina

70 ans après le décès de l'auteur d'une oeuvre, les droits tombent dans le domaine public.L'auteur garde le droit moral de son oeuvre,c'est un droit imprescriptible,inaliénable et perpétuel.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 Esperluette a écrit [03/02/2010 - 09h26 ]  
Esperluette

Comme il est dit ci-dessus, les auteurs cités sont du domaine public, il n'y a plus de droit d'auteur à reverser. En revanche, si ces ouvrages font l'objet d'une nouvelle traduction, s'ils sont accompagnés de notes, d'une étude associée ou de commentaires, l'éditeur aura peut-être à reverser une partie du bénéfice des ventes aux auteurs de ces travaux... :-)




Polop !


 gremchka a écrit [03/02/2010 - 10h51 ]  
gremchka

Tofinho,
Pour répondre d'une manière confortable à ta question, je serais de toi je m'adresserais à la SOCIETE des GENS de LETTRES de FRANCE (S.G.D.L.F) à Paris qui est l'égale de la SOCIETE des AUTEURS COMPOSITEURS EDITEURS de MUSIQUE (S.A.C.E.M)




Répondre à Tofinho






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.