Pourquoi les assureurs nous pénalisent lorsqu'on déclare des accidents dont on n'est pas responsable ?



joespy
Cette question a été posée par joespy, le 23/11/2007 à à 11h44.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Assurance auto.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Chu Fu a écrit [23/11/2007 - 15h55] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Chu Fu

Alors, là, la réponse est très simple : depuis...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Chu Fu ]



Réponses



 Chu Fu a écrit [23/11/2007 - 15h55 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Chu Fu

Alors, là, la réponse est très simple :
depuis quelque temps, les entreprises, quelles qu'elles soient, se sont aperçu qu'il était plus rentable de faire bloc plutôt que de se faire concurrence ! Un seul perdant, le consommateur ! C'est franchement évident pour les opérateurs de téléphonie mobile, par exemple ! Le credo, maintenant, ce n'est pas de satisfaire le consommateur, mais de le plumer !

Les assurances ne sont pas en reste : partager les torts, c'est peut-être partager les dégâts matériels, mais c'est surtout la possibilité de faire sauter les bonus et, le temps que le consommateur revienne à son niveau antérieur, il a largement remboursé x fois le remboursement des dégâts ! D'autant que, avec ce système, bon nombre d'automobilistes, sachant maintenant cela, se défilent tant qu'ils le peuvent, limitant ainsi le nombre de déclaration de sinistre, ce qui est tout bénéfice pour l'assureur au détriment du pauvre consommateur tout juste bon à payer ses primes et qui se retrouve avec un sinistre sans constat de rempli !

Mais, les copains, le pire reste à venir ! Je vous préviens pour en faire la triste expérience, que, maintenant, en ce qui concerne la multirisque habitation, ce n'est plus l'assureur du responsable qui indemnise, mais l'assureur de la victime ! Je vous laisse imaginer la suite : si vous vous déclarez victime d'un sinistre, on vous vire ! Quant aux remboursements, on en arrive à devoir saisir les tribunaux : depuis quatre ans nous attendons la fin d'un remboursement suite à un problème ; nous avons accepté, pour en finir avec cette histoire, un règlement amiable de 460 euros, ce qui était largement inférieur au coût du sinistre, et nous n'avons reçu que 150 euros de la part de notre assurance qui, depuis, fait la sourde oreille à nos courriers en recommandé AR.

Une de nos amies est tombée gravement malade et se trouve en incapacité temporaire de travail depuis plus d'un an. Elle avait souscrit, dès le début de son activité libérale, une assurance pour la garantir contre ce type de problème. A raison d'une moyenne de 120 euros par mois, vous imaginez ce qu'elle leur a laissé pendant près de quinze ans d'activité. Ils lui ont versé ses indemnités pendant six mois et refusent de continuer à honorer leur contrat. Ils avancent des tas de raisons, genre vice de forme ou fausse déclaration et elle n'a plus aucun revenu pour survivre et assumer ses enfants. Bien sûr, elle pourrait entamer une procédure, mais en attendant, elle n'a rien pour vivre et les procès sont longs et onéreux.

Bref, en deux mots, sortez couverts !!!!
Ne vous assurez plus que du minimum obligatoire, et pour les mauvais coups du sort, essayez de mettre vos billes dans quelque chose qui engrange suffisamment !
Et faites attention aux placements bancaires : la bourse se casse la figure et les banquiers rament dans la même direction que les assureurs !




 bougainvilliee a écrit [25/11/2007 - 18h46 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Bonjour Joespy, La réponse à ta question est très simple. En dehors des personnes accidentogènes, c'est-à-dire qui provoquent des accidents, consciemment ou inconsciemment, il y a aussi des personnes sinistrogènes, c'est-à-dire qui subissent des accidents sans en être responsables. A partir d'un certain seuil ce type, les assurances, mises à contribution, en tiennent compte. Car ces personnes, qui sont trop souvent au mauvais endroit, au mauvais moment, coûtent finalement cher aux assurances. Donc nous avons les "risques tout", d'une part, qui se mettent en danger et mettent aussi les autres en danger, puis il y a les "pas de chance" qui sont toujours dans leur bon droit, mais dans les mauvais coups. Cette dernière catégorie est diverse et intéressante, elle va de la personne distraite, à la personne perturbée psychiquement ou psychologiquement, en passant par la personne coquette qui refuse de porter des lunettes. Or Le permis est accordé à tout un chacun. Mais est-ce que tout tout le monde est apte à conduire un engin aussi dangereux qu'une voiture ? Le problème est posé depuis longtemps. Les assurances y répondent comme elles le peuvent. Cordialement.




Le doute est ma seule certitude


 deedlit a écrit [22/04/2013 - 15h56 ]  
deedlit

En quoi les assurances vous punissent si vous n'êtes pas en tort ? Je ne crois pas avoir déjà eu de problèmes avec mon assurance pour un accident pour lequel je n'étais pas en tort...
Si vous êtes en tort alors là oui l'assurance va vous mettre un malus mais pas si vous n'êtes pas en tort, ou alors il faut vite changer d'assurance. :-o
Si c'était comme vous le dites les assurances auto ne serviraient pas à grand chose... :-D




« Difficile de se connaître soi même. »


Répondre à joespy






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.