Comment bien rédiger son constat amiable ?



malyan
Cette question a été posée par malyan, le 11/02/2011 à à 15h07.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Assurance auto.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 malyan a écrit [11/02/2011 - 15h07 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
malyan

Comment bien rédiger un constat amiable ?




 Leumas80 a écrit [11/02/2011 - 16h12 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Leumas80

Bonjour,
Déjà un constat doit être rédigé dans le calme, même si votre voiture est détruite.
Ensuite, mieux vaut le faire, si c'est possible, dans un lieu couvert, genre un café à côté, ou un commerce si le professionnel est gentil.
Le constat n'est pas difficile à remplir et en fait, tout le monde se prend la tête parce qu'on croit qu'on sait déjà qui est en tort au moment de la rédaction.
Il y a deux parties sur un constat.
Un pour le véhicule A et son conducteur, l'autre pour le véhicule B et son conducteur.
Il faut inscrire ce qui est demandé à chaque ligne, sans en oublier si possible.
Le dessin est succint, ce n'est pas le dessin de "comment ça s'est passé", c'est le dessin des véhicules au moment de l'impact. Ou, si ce n'est pas possible de savoir, les véhicules à l'arrêt avec l'impact présumé.

Il y a des choses à savoir surtout :
-personne d'autre que les deux conducteurs responsables ne rédige le constat. Si papa ou maman arrive entre temps, ces derniers n'ont pas à mettre la main sur le constat.
-S'il y a blessure, appelez les secours, les policiers ou les gendarmes s'occuperont de faire les constatations, il y aura une procédure accident de mise en place.
-Les policiers ou les gendarmes n'ont pas à intervenir sur le constat, ils ne peuvent seulement que vous renseigner sur des choses communes
-Vous signez le constat uniquement pour ce que vous avez écrit, ce qui fait que si vous n'êtes pas d'accord avec l'autre conducteur, vous devez signer quand même.
-Vous recevez une partie du constat chacun
-si vous remarquez une anomalie dans la rédaction de l'autre partie, ne râlez pas directement, ne surchargez pas sa partie (ça se verrait, c'est du carbone), mais inscrivez au dos de votre feuillet les observations que vous avez relevé (comportement de l'individu par exemple, ou erreur volontaire sur une case cochée).
-en cas d'accident où le partie s'enfuit (délit de fuite), mais que la plaque est tombée ou qu'un témoin l'a relevée, ne déposez pas plainte, cela ne ferait que vous faire perdre du temps à rien. Rédigez votre partie de constat comme si vous étiez deux. Inscrivez vous même l'immatriculation du second véhicule sur la partie réservée. Au dos du constat, inscrivez que le second véhicule est en fuite avec éventuellement le nom et les coordonnées du témoin. Votre assurance fera le nécessaire.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 rora a écrit [11/02/2011 - 16h20 ]  
rora

En cas de degats matériels, il n'y a rien de très difficile de remplir un constat à l'amiable, il n'y a qu'à répondre à toutes les indications demandées sur le constat à l'amiable qui est délivré en blanc, par tous les courtiers ou assurances auto. En cas d'accident matériel, il faut bien noter les coordonnés de la personne avec qui vous avez eu l'accident, son identité, son adresse, son numéro de permis de conduire, sa compagnie d'assurance, la date de validité de son assurance, etc... et surtout que vous et lui vous datez et signez le constat amiable. Il faut aussi dans la partie adéquate, que vous fassiez un petit schéma (dessin), pour montrer comment s'est produit l'accident, avec le repère des rues, ou routes. Après remise du constat amiable, chacun en remettra un exemplaire à sa compagnie d'assurances, le plus vite possible, c'est les compagnies d'assurances qui s'arrangent après, pour imputer les torts à l'un ou à l'autre des conducteurs. Il faut savoir que le constat à l'amiable, n'est remis qu'à titre indicatif pour les assurances. Si jamais, le conducteur avec qui vous avez eu un accident de circulation, ne veut pas signer le constat à l'amiable, pas de souci, vous l'indiquez sur le constat amiable.




 Leumas80 a écrit [11/02/2011 - 16h30 ]  
Leumas80

J'ai oublié de préciser que le constat à l'amiable n'est là que pour faciliter la compréhension.
Si par exemple vous n'avez pas de constat, mais que par chance, vous possedez du papier blanc de n'importe quelle sorte, échangez vous vos coordonnées (surtout l'assurance) sur ce papier (1chacun), en rédigeant la même chose chacun de votre côté et en signant les deux papiers.
Vous vous rendrez ensuite chacun à votre assurance, en rédigeant cette fois ci le constat normal et en joignant ce bout de papier.
Les assurances prendrons contact entre elles pour comparer et déterminer les responsabilités.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 bougainvilliee a écrit [12/02/2011 - 13h02 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

Ayez toujours plusieurs constats




Le doute est ma seule certitude


 bougainvilliee a écrit [12/02/2011 - 13h23 ]  
bougainvilliee

Bonjours,

Ce site me fais bégayer.

Ayez, disais-je, plusieurs constats amiables dans votre véhicule.
Laissant en deux ou trois entièrement vierges, que vous pourrez donner à des conducteurs démun is lors d'un accrochage.

Pour vous, remplissez-en deux ou trois, avec vos coordonnées : Permis, assurance, etc.

Vous serez moins paniqués lors d'un accrochage (qui stresse toujours).
Il n'y aura plus qu'à noter le coordonnées de l'autre véhicule en cause.

Surtout faites signer.

Si vous n'êtes pas d'accord, le constat permet de le mentionner.

Dans tous les cas s'il s'agit d'une jeune et jolie dame... dégagez la chaussée des véhicules accidentés (afin de ne pas gêner les autres usagers), et offrez à la gente dame, un peu paniquée, un café ou plus, rassurez-là, soyez compréhensif et indulgent, proposez-lui de l'accompagner à sa destination (en lui offrant le taxi, si nécessaire).

Donnez-lui votre numéro de téléphone, pour vous mettre à sa disposition pour les suites de cette affaire, et prenez le sien, pour la contacter ultérieurement, si nécessaire.

Si, elle a été blessée, chargez-vous d'appelez les services nécessaires et accompagnez-là.
Par la suite, tenez-vous au courant de l'évolution de son traumatisme.
Faites-lui livrer des fleurs, avec votre carte et vos excuses (avec une dame, un homme doit toujours se considérer en tort).





Le doute est ma seule certitude


 betinaweb a écrit [12/02/2011 - 14h15 ]  
betinaweb

Et si c'est un homme,tu fais quoi? tu lui demandes aussi son numéro de téléphone et tu lui envoies des chocolats.
Elle est en tort,elle te bousille ta voiture et tu joues le galant homme.Tu attends quelque chose en retour ou quoi? c'est n'importe quoi.
On reste courtois mais il ne faut quand même pas exagérer.Tu aimes vraiment la provocation.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


Répondre à malyan






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• Constat amiable : comment bien rédiger son constat amiable ?




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.