Comment aider ma mère qui a des problèmes d'alcool ?



joshua972
Cette question a été posée par Joshua972, le 16/04/2008 à à 17h25.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Associations alcoolisme.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Toli a écrit [16/04/2008 - 17h39] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Toli

Salut bonhomme ! ;-) Avant tout je tiens à te...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Toli ]



Réponses



 Toli a écrit [16/04/2008 - 17h39 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Toli

Salut bonhomme ! ;-)

Avant tout je tiens à te féliciter car c'est très bien de vouloir aider ta maman dans ce sombre problème qu'est l'alcoolisme.
Depuis combien de temps ta maman a t-elle des problèmes d'alcool ? Sais tu quel évènement à provoqué cela ?

Essaye de m'en dire un peu plus (sauf si tu me trouves trop indiscret bien sur) pour que je puisse mieux répondre à ta question.

En tout cas ne perds pas espoir car je suis sur qu'avec ton aide ta maman s'en sortira. ;-)




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 lulu 31 a écrit [16/04/2008 - 18h47 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
lulu 31

toli a bien raison de te féliciter car il faut vraiment du courage pour s'avouer que sa maman a un problème d'alcool
tout d'abord as tu déjà parlé à ta mère ? car je pense que si elle voit que tu t'inquiètes cela la touchera et fera en sorte de se soigner .
as tu d'autre famille (frère , sœur , père , grd parents ) si oui sont t'ils au courant ? tu aura besoin d'aide car tu ne pourra pas gérer ça tout seul .
j'ai 36 ans et mon frère est alcoolique ,lui n'a pas d'enfants ni de femmes il n'a que moi et nos parents .
cette maladie et avant tout psychologique ,comme dit TOLI essai de savoir pourquoi elle boit y a t'il eu problème qui ferais que ...?
je te souhaite beaucoup de courage ,sache que tu ne pourras pas aider ta maman tout seul ,sache aussi que même si on ne peux pas t'aider sur ce cite on sera là si tu as besoin de parler ,ne garde pas tout sur toi parle a des gens (famille amis ....) ou même ici je serais là pour t'écouter (enfin te lire ) et voir te répondre .

je te souhaite beaucoup de courage ,et encore félicitation pour ta démarche ;-)




lulufamilly31.skyblog.com


 carter a écrit [16/04/2008 - 18h54 ]  
carter

Sois tout simplement un enfant épanoui, heureux, avec pleins d'amis et qui réussit à l'école. C'est déja en faire beaucoup pour ta mère qui t'en sera reconnaissante de t'être épanoui malgré ses problèmes...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Mana a écrit [16/04/2008 - 21h07 ]  
Mana

Je pense qu'un enfant qui a une mère alcoolique ne va pas l'école en laissant ses problèmes de côté.
Un enfant de 10 ans a encore moins la force de faire semblant d'être épanouie, et ses amis, il ne peut pas toujours les faire venir à la maison, les inviter à dormir, et jouer comme si de rien était.
Ce petit a beaucoup de courage de demander de l'aide, il prend déjà conscience à son âge, ce que je trouve fantastique, du problème que pose l'alcool dans sa vie de famille.

Joshua, tu sais ta mère t'aime certainement plus que tout au monde et elle a très sûrement conscience que tu n'as pas une enfance comme les autres petits garçons de ton âge. Elle doit se sentir coupable d'avoir sombré petit à petit dans l'alcool et de t'infliger cela mais tu sais, ce n'est pas une fatalité, ça ne dura pas toute sa vie si tu restes à ses côtés, que tu la soutiens et que tu lui montres que tu l'aimes quoi qu'il arrive.

Si il y a quelqu'un en qui elle a confiance et qu'elle écoute, demande lui de parler de son problème.
Même si c'est une étape difficile pour toi et pour ta maman, je suis convaincue que vous en sortirez vainqueurs et que vous serez encore plus proches tous les deux.

Je te souhaite beaucoup beaucoup de courage et saches bien que tu pourras toujours nous poser toutes les questions que tu veux.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 Frédérique a écrit [16/04/2008 - 23h16 ]  
Frédérique

Bonsoir Joshua, Il est pratiquement impossible d'aider quelqu'un qui a des problèmes avec l'alcool. L'alcoolisme est une maladie compliquée et seule la personne concernée peut s'en sortir : son entourage ne peut rien faire. Je pense que la réponse de Carter est la bonne : sois heureux, vis.... C'est certaienemtn la chose qui fera le plus plaisir à ta mère. Elle ne doit pas être fière vis à vis de toi, alors si en plus elle te rend malheureux cela peut être plus difficile pour elle. Sois heureux et essaie de ne pas la juger. Tu as dix ans,tu es suffisamment grand pour savoir que dans quelques années tu seras un adulte, et que tu dois prendre les bonnes décisions maintenant. Bon courage à toi et à ta maman.




Il y a un temps pour tout......


 lulu 31 a écrit [17/04/2008 - 08h27 ]  
lulu 31

bonjour a à tous
je ne sais pas si vous etes confrontés au problèmes de l'alcool ,comme vous le savez certainement pour certain moi oui avec mon frère ainé ,on a beau dire qu'on ne peux rien faire et qu'on laisse tomber (moi la première ) mais ce n'est pas évident de voir une personne qu'on aime s'auto détruire comme ça :(
comme je le disais à Joshua972 mon frère n'a pas d'enfants ( heureusement ) car déjà que pour nous adulte il est difficile de supporter ça je n'ose même pas imaginer ce que peux endurer un enfant de 10 ans .
Il ne peux pas vivre son enfance normalement ,sa mère a se problème et sans le vouloir elle embarque son entourage dans sa galère . si ces copains sont au courant (vous connaissez les enfants ) il doit en prendre plein la tête :ta mère ci ta mère ça et patati et patata .
non il ne peux pas gérer ça tout seul ,il faut qu'il en parle a d'autre adultes de son entourage ,mais attention à qui car si les services sociaux apprennent ça ,il peux dire au revoir à sa maman car ils le métrons certainement en famille d'accueil si personne ne peux s'occuper de lui :(
bon aller je vous laisse car je dois aller chez mes parents voir comment ça va car oui mon frère reviens d'une autre cure et loge chez eux (il a 40 ans ) :-C




lulufamilly31.skyblog.com


 Frédérique a écrit [17/04/2008 - 09h19 ]  
Frédérique

Bonjour Lulu, Effectivement nous avons déjà eu cette discussion autour du problème (ou devrais dire du fléau) de l'alcoolisme. Nous nous sommes alors rendu compte que beaucoup d'entre nous étaient touchés de près. J'ai plusieurs choses à dire sur ton post lulu. Si tous les alcooliques ne pouvaient pas avoir d'enfants, on n'aurait plus de problème de surpopulation. Ensuite, tout à fait d'accord avec toi ,pour dire qu'on prétend qu'on ne se fera plus avoir et qu'à chaque fois on replonge : c'est difficile de lutter contre les liens du sang. Mais, on ne peut pas faire grand chose pour ne pas dire rien du tout !! C'est pour cela que je pense que le meilleur conseil à donner à Joshua c'est d'être heureux et de vivre pour lui . Petite précision sur les alcooliques et les enfants : rappelons le danger de l'alcool sur les femmes enceintes ! A bientôt lulu.




Il y a un temps pour tout......


 Mana a écrit [17/04/2008 - 11h36 ]  
Mana

Quelque chose me perturbe vraiment dans ta réponse Frédérique...

Si Joshua pose cette question c'est qu'il veut avoir des conseils, qu'il cherche du soutien...
S'il cherche des conseils, c'est qu'il veut vraiment aider sa mère à s'en sortir...
S'il veut aider sa mère à s'en sortir c'est qu'il ne peut pas être indifférent à ses problèmes d'alcool.

Peux tu vraiment imaginer un enfant dont la mère se saoule régulièrement, et qui donc n'est plus dans son état normal, vivre normalement comme n'importe quel enfant.

C'est vraiment ce que j'appelle faire l'autruche, faire semblant et se voiler la face...
L'alcoolisme n'est pas une tare, cela peut toucher n'importe qui et c'est bien dommage de croire qu'à notre époque on ne peut rien faire pour aider les alcooliques.
De plus, il s'agit là de son propre fils, et tu dis qu'il ne peut rien faire ??
Tu as peut être déjà posé une étiquette sur le front de cette mère alcoolique "mauvaise mère" et bien détrompes toi car une mère alcoolique n'est pas forcément une mauvaise mère.
Beaucoup d'enfants ayant rencontré ce problème en ressortiront plus forts encore car la vie ne leur aura pas fait de cadeaux, Joshua pourra plus tard être fier de dire que c'est aussi grâce à lui que sa mère a sorti la tête de l'eau car je suis profondément persuadée que cela arrivera tôt ou tard.

La mère de Joshua n'est pas un rebut de la société qu'il faut abandonner à son sort et il est tout à fait possible de l'aider et de la GUÉRIR durablement pour qu'elle ne rencontre plus jamais cette relation malsaine avec l'alcool. ET OUI C'EST POSSIBLE

Conclusion : arrêtez de dire à ce petit qu'il n'a qu'à vivre comme tous les autres gosses car même si je souhaite de tout mon c%u0153ur qu'il soit le plus heureux des petits garçons de son âge, on ne peut pas aller contre la réalité et se voiler la face comme tu le fais.
Rappelez vous bien, que quand ce garçon va à l'école, dans un coin de sa tête il pense toujours à sa mère en se demandant si ce soir elle ira bien... comment voulez vous faire semblant d'être heureux et épanoui avec ça !!!!




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 xlove59-boy a écrit [17/04/2008 - 12h47 ]  
xlove59-boy

Essaie d'appeler fun radio le dimanche soir (01 42 48 5000) dans la libre antenne de sophie Ils y a un psychologue.. Ils savent souvent ce qu'il faut faire car il ya deja eu des gens qui leurs ont appeler pour ca et ils connaissent differentes aides anonymes Mais elle est accros a l'alccool et le seul moyen de liberer une lubie (ici l'alcool) c'est de la remplacer par une autre (essaie de la rendre accro a quelques chose de mieu-> les livres,la tv...)




 Frédérique a écrit [17/04/2008 - 13h07 ]  
Frédérique

Mana, ou je ne me suis pas bien exprimée ou tu n'as pas compris mon propos. Loin de moi l'envie de banaliser ce problème. Le fond de mon discours est que là où des adultes échouent il me paraît difficile de faire croire à un enfant de dix ans qu'il va pouvoir sortir sa mère de l'alcool. Cela serait lui mentir et il ne faut pas mentir aux enfants. Je ne lui dis pas de faire l'autruche mais de vivre sa vie, et que son bonheur peut aider sa mère. C'est le contraire de faire l'autruche. C'est assumer sa vie. Pour pouvoir aider les autres, il faut avant tout être bien dans sa vie. Certes Joshua a dix ans, mais s'ilest confronté au problème de l'alcoolisme,il ne faut pas lui mentir. Je dis simplement que s'il est possible de s'en sortir, c'est difficile et seule la personne concernée peut en décider. En aucun cas, les proches, même aimés, peuvent le faire à leur place.




Il y a un temps pour tout......


 carter a écrit [17/04/2008 - 13h57 ]  
carter

Chaque chose en son temps. C’est aux parents d’aider leurs enfants et non pas l’inverse. A vouloir inverser le processus naturel de maturation d’un enfant, il risque de grandir trop vite et de sauter des étapes qui se révèlent par la suite essentielles pour le développement de sa personne…à 10 ans, l’objectif d’un enfant est de découvrir l’amitié, ses passions, les jeux et les rapports sociaux. C’est peut être rien mais s’il ne le fait pas, il pourrait être handicapé dans le « palier » suivant : la découverte amoureuse et l’orientation professionnelle. Il a trop à apprendre pour se connaître pour en plus, porter la souffrance de sa mère sur ses frêles épaules…


La vie, c’est comme un conte initiatique ….On passe par des paliers avant de réaliser ses objectifs. Le héros fougueux par son jeune âge veut sauver ceux qu’il aime d’un terrible Mal. Il se lance directement dans l’aventure jusqu’à la montagne où trône l’Ennemi (l’alcool) mais, le destin, en grand sage, lui fait passer des étapes successives dont, souvent, le héros pense qu’il s’agisse là de contretemps fâcheux pour sa quête. Et pourtant, il n’en est rien. Le héros se fait des amis qui, même s’ils obstruent sa quête, se révéleront fort utiles par la suite (n’avez-vous jamais remarqué que le héros d’un conte de fée commence toujours par se faire des amis ?), découvre un maître-penseur (une autorité. Un enseignement. Ici, un psychiatre/thérapeute pour sa mère ?), puis l’amour avec la princesse agressé qu’il faut sauver (adolescence) …En attendant, il n’a toujours pas affronté le Mal qui ronge son monde…


Ce n’est pas pour rien. On se développe en passant des étapes successives et le drame des surdoués, des enfants trop matures (comme Joshua) ; bref, de tous ceux qui ont grandi trop vite est d’ entraver leur évolution à force de passer directement à la case « adulte ». Et ce n’est pas étonnant de les voir, une fois adulte, réapprendre des choses de gosses (un adulte « enfant mature » qui réapprend le plaisir naïf. Exemple extrême : Michael Jackson)

De surcroît, il pourrait développer des schémas (comme ceux étudiés par Jeffrey Young. un schéma est un pattern de cognition qui prend source dans enfance qui nous nous influence durant notre vie) S’il se concentre sur sa mère, il risque de développer des schémas d’abnégation, c'est-à-dire qu’il va se sentir responsable de ses parents et ne vivre que pour eux. Avec un tel schéma, il risque de rater la rencontre avec lui-même, et de faire preuve d’une empathie maladive : il cherchera toujours à vouloir résoudre les problèmes de ceux qu’il aime (et cela pourra expliquer « le scénario de vie » d’épouser.. une femme alcoolique pour la sauver d’elle-même. L’Histoire se répétant ad æternam). Et si jamais cela échoue, il développera un schéma d’échec puisqu’il se sentira coupable de n’avoir pas arriver de la sauver…Bref, de longues souffrances en perspective, une fois intériorisé de tels schémas…

Il ne faudrait donc pas qu’il porte à dix ans des fardeaux qui ne sont pas les siens…et je le répète : c’est aux parents de protéger leurs enfants et non l’inverse.

Voila pourquoi j’adhère aux remarques de Frédéric. Il doit vivre sa vie. Mais il peut demander à sa mère de voir un professionnel de la thérapie (psychiatre/ psychologue, etc.) afin qu’elle s’en sorte et lui promettre de la soutenir dans ses démarches…
Mais le transformer en fils sacrificiel, non merci. Il n’est pas l’ecco homo…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 lulu 31 a écrit [17/04/2008 - 14h07 ]  
lulu 31

Re bonjour à tous reviens à mon frère cela doit faire 15 ans qu'il boit et il ne veux plus ce soigner ,il a complètement baissé les bras
je viens de lire vos post . Frederique :hélas oui on ne peux rien faire de plus pour ses personnes si ce n'est les soutenir ,si la maman de joshua commence juste à boire ,et qu'elle souhaite s'en sortir ,son fils pourra l'aider en la soutenant ,je précise si elle commence car ,j'en reviens à mon frère ,il boit depuis plus de 15 ans et on dirai qu'il se fou royalement de ce qu'on lui dit .
mana uoi il faut soutenir ce garçon car seul il ne s'en sortira jamais .
pour en revenir a mon cas ,on a tout essayé pour l'aider à s'en sortir ,mais la société est mal faites pour les alcoolique ,il n'existe pas grand chose pour les forcer à se soigner ?j'ai déjà raconté mon histoire sur un autre post .




lulufamilly31.skyblog.com


 lulu 31 a écrit [17/04/2008 - 14h11 ]  
lulu 31

Carter comment veux tu que cet enfant se développe normalement en sachant que le soir quand il reviens de l'école il risque de trouver sa maman saoule ,il doit y penser toute la journée .......




lulufamilly31.skyblog.com


 Axxx a écrit [18/06/2010 - 02h29 ]  
Axxx

Bonsoir,

Je cherchais, sans grande conviction, quelques réponses concernant l'alcoolisme de ma mère (et le sommeil un petit peu)... J'ai à présent bientôt vingt ans et depuis mon enfance ma mère est dans cet état lamentable(quelques années de répit pendant mon adolescence pour finalement reprendre de plus belle).
Mon père est décédé lorsque j'étais encore toute petite et j'ai dû faire face à cela toute seule (ma soeur ainée étant partie de la maison)... Je sais qu'à dix ans on comprend très bien ces choses là et même à six, je mentais à tous les psychologues que ma maitresse me faisait rencontrer pour protéger cette maman jamais vraiment là (absences, "messieurs" à la maison, hospitalisations multiples...). Je faisais ma petite vie (sans amis à la maison et tout en devant faire à manger ainsi le ménage qu'elle était incapable de faire) mais je tentais toujours de la protéger, de protéger ce semblant de "famille". J'en ai toujours souffert et d'autant plus qu'elle n'a jamais reconnu (même pendant ces années d'abstinence) ce que j'avais enduré "par sa faute". Avec le recul, je me dis que ce n'est pas être égoïste de construire sa vie et d'essayer, dans la mesure du possible, de se détacher de son problème qui nous concerne mais qui n'est pas le nôtre.
Je me fais rire: facile à dire! Cela fait plus de six mois que je ne l'ai pas vu, je lui ai fixé un R.D.V. demain et je suis là à 02h15 du mat'... On se sent coupable (est-ce à cause de moi?) mais aussi parce que l'on se sent démuni et tellement impuissant... Tant qu'il y a du déni, des mensonges et tout le tralala, tant que la personne ne veut pas faire le premier pas, ne s'en sent pas capable (malgré ce qu'on peut faire ou ne pas faire), à mes yeux il n'y a pas d'issue.




 francecat a écrit [24/07/2013 - 20h50 ]  
francecat

Salut. C’est triste pour toi et ta maman. Je te conseille de lui parler, cherches un moment où elle est sobre, et dis-lui à quel point cela t’affecte en la voyant dans cet état. Cela nuit aussi à votre relation. Tu peux aussi faire des recherches et trouver de l’aide auprès des organisations qui luttent contre cette addiction à l’alcool. Bon courage et bonne chance.




Répondre à Joshua972






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.