Que pensez-vous du statut des intermittents du spectacle ?



frederique
Cette question a été posée par Frédérique, le 10/06/2009 à à 09h56.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Artistes.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 coeur de patate a écrit [10/06/2009 - 10h25 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

Comme toutes les bonnes choses, certains en abusent , un système en principe régulateur, des aléas des métiers artistiques , mais très difficile a légiférer avec précision, donc des abus privilèges pour certains déficits our d'autres , je ne suis parvenue qu'une fois aux fameuses 507 heures ouvrant les droits au chômage, et pour certains sous-traitants de l'audiovisuel des postes garantis à l'année bénéficient mystérieusement de ce statut et d'autres professions n'ayant que peu de liens avec le spectacle en bénéficient , bref beaucoup de gaspillage pour que cet acquis social perdure encore longtemps !




ciao!


 Frédérique a écrit [10/06/2009 - 10h29 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Frédérique

Le seuil des 507 heures (pour ouvrir six mois de droit) est un moyen "d'éliminer" ceux qui ne travaillent pas suffisamment. Il est vrai qu'il y a des dérives, comme pour tout....Le statut est une exception française au sein de la communauté européenne et nombreux sont ceux qui veulent le supprimer. Quelle pourrait être l'alternative pour toutes les personnes qui en bénéficient ?




Il y a un temps pour tout......


 coeur de patate a écrit [10/06/2009 - 10h53 ]  
coeur de patate

justement si c'est pour aider ceux qui on un boulot régulier au détriment de ceux qui n'en ont pas je ne vois pas l'intérêt, vaux mieux arrêter l'hémorragie, l'alternative serait de s'occuper de la précarité de trouver des solutions d'emplois simplifier dans les corps de métier du spectacle et de la culture, surtout relancés les budgets et ouvrir un peu des pistes pour les spectacles, la demande est grande mais les budgets sont réduit moitié si non plus , je connais une directrice de théâtre qui gagne trois fois moins que certains intermittents qu'elle embauche ! plus tu as du boulot plus tu gagne, d'accord !mais pourquoi avoir encore plus de privilèges de la solidarité ?




ciao!


 Frédérique a écrit [10/06/2009 - 11h39 ]  
Frédérique

Je n'envisageais pas ce statut comme celui d'un privilégié. Il y




Il y a un temps pour tout......


 Frédérique a écrit [10/06/2009 - 11h43 ]  
Frédérique

gloups !! Il y a toujours des personnes qui bossent plus que d'autres. C'est vrai aussi que le"monde " de la culture et des arts est parfois mal logé... Mais ce statut regroupe beaucoup de professions. Que deviendront les personnes qui bénéficient du statut s'il est retiré ? Des intérimaires ? Des indépendants ? Des autoentrepreneurs ? Je n'ai pas d'ais particulier. Il s'agit d'une interrogation sur ce statut lié à l'exception culturelle française.




Il y a un temps pour tout......


 coeur de patate a écrit [10/06/2009 - 12h04 ]  
coeur de patate

Que deviendront les personnes qui bénéficient du statut s'il est retiré ? eh bien il ne vont pas en mourir tout n'est pas noir ou blanc il y aura comme d'habitude une réforme drastique et il y en a bien besoin ! Il ne sera pas retiré ainsi brutalement, c'est comme tout , il faux ajuster, optimiser, et l'étendre au niveau européen, il ne peu être supprimé par l'état ce système est presque privé et autonome, si fonctionne vraiment avec les cotisations des intermittents officiels , je pense qu'il doit être comme le reste déficitaire ! et la FRANCE n'est plus une exception culturel , au pire il peut être absorber par le système des salariés classiques au quel cas il y aura toujours des indemnités de chômage !




ciao!


 cochise_fr a écrit [10/06/2009 - 14h17 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce n'est qu'un (important pour ceux qui en profitent) des aspects de l'incohérence des administrations de toutes sortes qui transforment en "usine à gaz" toute réglementation administrative.

Du temps du tout papier, il pouvait se concevoir des constructions de ce genre en raison des délais d'enregistrement des données à traiter..... à l'ère de l'informatique planétaire, cela n'a plus aucune justification et impose un refonte entière des procédures de gestion administratives, entrainant une très sérieuse simplification.

Pourquoi faire de ces métiers un "service à part" avec des réglementations "à part", des avantages ou des inconvénients "à part"....?.?
Ce ne sont jamais que des CDD à répétition.... et ils peuvent être traités comme tels.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à Frédérique






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.