Peut-on demander un avis gratuit sans engagement auprès d'un architecte ?



nelclo
Cette question a été posée par nelclo, le 11/09/2007 à à 19h58.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Architecture.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Chu Fu a écrit [11/09/2007 - 23h33 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Chu Fu

Les architectes sont responsables même des simples conseils qu'ils donnent et sont tenus de cotiser à une assurance professionnelle ; je ne sais pas de quel avis tu aurais besoin, mais une chose est sûre, c'est qu'en te le donnant, l'architecte endosse la responsabilité de ce qu'il te diras et qu'il vaut mieux pour toi lui donner la possibilité de déclarer son intervention et de régler la cotisation. Alors évite le conseil amical et gracieux qui pourrait te conduire tout droit au tribunal !
Si tu veux en parler plus précisément, ce serait plus simple que tu donnes des infos sur ton problème : je pourrais te répondre plus en détail, mon mari est architecte ; je peux te dire que son principal boulot est la réparation des sinistres et qu'il est débordé, alors, fais attention ! ;-)




 cochise_fr a écrit [12/09/2007 - 11h16 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Travailler gratuitement... un architecte.... tu as peu de chance, mais te donner un avis ne nécessitant pas de travail préalable, c'est tout à fait possible et à son entière discrétion. Suivant le bon principe "les paroles s'envolent", il conviendra de ne prendre ces conseils qu'avec les précautions d'usage et/ou des vérifications de véracité. Comme ce sera à la tête du client, autant demander gentiment, on ne sait jamais.
Qui ne demande rien n'a rien.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Chu Fu a écrit [12/09/2007 - 21h28 ]  
Chu Fu

En France, je remarque une chose, c'est toujours "les autres" qui s'en mettent plein les poches à ne rien faire, alors que, soi, on bosse comme un malade pour des clopinettes ! Avant d'ironiser sur une profession, Cochise, vaut mieux en connaître la réalité ! Celle d'architecte, je la connais de l'intérieur et ce boulot de m..., je ne le ferais pas, même avec un super salaire à cause, justement, du déséquilibre entre la somme de travail et de responsabilités et la déconsidération systématique de nos concitoyens !




 cochise_fr a écrit [12/09/2007 - 23h32 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Bon, c'est un peu provoc.....ChuFu, mais tu connais des architectes au SMIG ? Ce doit être une rareté. Ou bien as tu eu à en souffrir dans un travail de sous-fifre ??




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Chu Fu a écrit [13/09/2007 - 22h48 ]  
Chu Fu

Cher Cochise, Je n'ai pas les chiffres actuels, mais il y a un fort pourcentage d'architectes en dessous du smic (ça doit graviter autour de 50%) - comme quoi, il faut se méfier des idées toutes faites ! Bien sûr, si tu regardes la poignée d'architecte qui réalise les grands projets !... Ils sont loin d'être représentatifs de la masse des archi en exercice ! Environ 70% des copains archi que nous avions ont mis la clé sous la porte.
Le travail d'un archi est colossal :
- à la fois créatif - il faut essayer de transformer les désirs en réalités,
- technique - ce n'est pas le tout de faire un joli dessin, il faut encore que cela soit réalisable ou bien, si la demande est la réparation d'un sinistre, il faut être capable de proposer une solution (c'est à partir de ce point que tu peux vraiment voir à qui tu as à faire : un vrai pro ou un nul),
- "commercial" - il faut connaître les produits et les technologies afin de pouvoir les utiliser à bon escient,
- "diplomate" - il faut trouver le chemin de l'esprit de l'autre pour comprendre ce qu'il veut ou lui faire comprendre que non, avec toute la meilleure volonté du monde, on ne peut pas faire un garde-corps opaque qui soit aussi transparent" ou qu'"on ne peut absolument pas démolir ce mur sans mettre poutres et poteaux pour le remplacer",
- "administratif" - tu n'imagines pas la paperasse autour du moindre projet, même pour une simple peinture des volets et garde-corps !
et j'en passe...
Par là-dessus, les charges sociales sont très lourdes et l'état n'a rien trouvé de mieux que d'en rajouter une couche en assujettissant les architectes à la TVA ! 19,6 sur une baguette de pain, ça passe inaperçu, mais sur une note d'honoraires qui va représenter quelques semaines à quelques mois de travail, ça ne passe pas et, depuis, les architectes ont vu baisser leur revenu de 19,6 % pour ne pas surtaxer leurs honoraires.
Quant à la responsabilité, elle s'exerce dès qu'un archi met le pied sur un chantier, même s'il n'est pas le sien ou dès qu'il fait un coup de crayon, même sur la nappe d'un restaurant. Au prix où sont les assurances (7 pour mille du montant des travaux), tu comprendras mieux pourquoi le seul architecte qui puisse travailler gratuitement est celui qui a gagné à l'euromillion !
Je partage la vie d'un architecte et franchement, si c'était à refaire, je passerais mon chemin : depuis 35 ans, pas de week-ends, pas de congés, pas de Noëls, pas de ballades... pas de vie de famille, il vit tout seul dans son bureau ! Pas de vie tout court !...


Mais, ça, tu vois, je l'aurais supporté s'il n'y avait pas en prime la déconsidération systématique : les archis sont vraiment pris pour des c... (la preuve !), et ça, ça me gave !




 Chu Fu a écrit [13/09/2007 - 22h52 ]  
Chu Fu

(Tiens, un beug, il en manque un bout : voici donc la suite et fin !)
Mais, bon, Nelclo, si on peut te dépanner, dit toujours !




 cochise_fr a écrit [14/09/2007 - 00h05 ]  
cochise_fr

Bonjour ChuFu,
Je compatis à la description de ce que tu nous donnes, mais, n'étant pas architecte, mais pas complètement débile non plus, j'ai eu l'occasion de demander des devis préalables à du travail pour des travaux à réaliser chez moi. Alors qu'il ne s'agissait que de modifications d'intérieur, les prix qui m'ont été donnés m'ont fait fuir et je me suis débrouillé tout seul (à l'aide d'internet et de quelques copains pour être franc) .Un couple d'amis âgés pour le même type de demande dans une maison plus importante en ville ont eux choisis de faire confiance à l'architecte maître d'oeuvre. Ils m'ont présenté la facture.... et je trouve qu'ils se sont faits escroquer.
Je n'ai rien à dire sur ton mari que je ne connais pas, mais il y a aussi ce qu'en dit le CIDJ à l'usage des étudiants.:

"Salaires / revenus
Le salaire mensuel d'un jeune architecte débutant, salarié d'une agence, est d'environ 2 000 €. Les revenus d'un architecte installé à son compte dépendent de la taille de son agence et de l'importance de sa clientèle. Les revenus des architectes sont donc extrêmement disparates : la fourchette moyenne mensuelle 3 000 €/6 000 € semble correspondre à la réalité."

Source:
http://www.cidj.com/Viewdoc.aspx?docid=283&catid=1

3000/6000 euros me semble un revenu un peu au dessus de la moyenne... ou je me trompe ??




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 archidur a écrit [18/10/2007 - 11h07 ]  
archidur

Source: http://www.cidj.com/Viewdoc.aspx?docid=283&catid=1
C'est vraiment du n'importe quoi !!! ce n'est pas la réalité : la moitié des architectes en France sont en dessous du smic... alors je ne sais pas où ils vont chercher ces chiffres "dans un panel" pas très représentatif.




 Chu Fu a écrit [21/10/2007 - 23h16 ]  
Chu Fu

Peine perdue, archidur, nous vivons dans un pays où l'on accuse systématiquement les autres de s'en mettre plein les poches en en faisant le moins possible !
Quant aux chiffres, cochise fr, qui est pourtant habituellement très critique, se laisse berner comme un débutant ! C'est du même ordre que les problèmes de chômage que l'on atténue en falsifiant les données : n'est considéré chômeur que celui qui touche des indemnités et demandeur d'emploi celui qui est inscrit à l'ANPE, ce qui, grâce à des restrictions et des tours de passe-passe, évacue des chiffres un grande majorité de gens à la recherche d'un emploi !
Pour les archis, je ne sais pas où ils ont pêché leurs chiffres, mais on s'en fiche, croyez-nous, ils ne représentent pas la réalité !




 MiniCooper a écrit [08/11/2007 - 11h49 ]  
MiniCooper

Bonjour, je suis tombée au hasard d'un clic sur ce topic, j'aimerais quand même dire une chose par rapport à mon vécu: Etant commerçante, j'ai décidé à un moment donné de refaire entièrement ma boutique. Pour cela j'ai consulté 4 archi différents, sélectionnés au hasard (un via internet, un autre que je savais être l'archi d'un commerçant voisin, deux autres par listes d'adresses sur des sites professionnels), tous ont procédés de la même façon: ils sont venus voir mon commerce, l'ont mesuré via leur petit laser, m'ont demandé quelles étaient mes attentes, mes préférences, mon budget approximatif, et m'ont ensuite apporté quelques jours plus tard (environ 15 jours après) un premier estimatif avec plans en 3D, agencement, etc... Au départ j'étais très emballée par deux projets différents, les deux autres m'intéressaient moins donc je leur ai dit tout de suite "merci pour votre travail mais j'ai choisi un autre projet" . Les deux restant en lice ont affinés leur projet, leur prix etc... m'apportant à chaque fois des plans plus aboutis, plus réfléchis, en parfaite adéquation avec mes attentes, et le choix fut difficile. En même temps, je ne leur ai jamais caché que j'en était encore au stade de la réfléxion, qu'ils étaient plusieurs à travailler sur mon projet et que je n'avais pas encore choisi avec lequel je déciderais de travailler. Lorsque j'ai fait mon choix, j'ai donc appelé directement l'archi que je n'avais pas retenu pour lui dire que j'avais arrété mon choix sur un autre projet. Elle comme les 3 autres ne m'ont rien fait payer, ni leur plans (qu'ils ont toujours conservés, ce qui est normal) ni leurs devis, ni leurs déplacements (car tous ne venaient pas de ma ville). je pense donc qu'à la question "peut-on demander un devis sans engagement à un archi" je réponds oui, à condition où on est clair dès le départ pour dire que l'on ne fait que consulter. Voilà ma petite contribution au topic. bisous à tous et toutes!




 Chu Fu a écrit [08/11/2007 - 23h47 ]  
Chu Fu

Eh bien, Mini cooper, tu es tombée sur des archis qui avaient vraiment besoin de bosser s'ils ont tenté leur chance en travaillant pour toi gratuitement ! Parce que faire un état des lieux et un avant-projet, c'est du travail qui ne se résume pas à un simple dessin, le dessin étant la partie émergée de l'iceberg ! (du moins pour un architecte sérieux, et il n'est guère raisonnable, d'ailleurs, de choisir au pif sur internet ou sur l'annuaire, mais, bon !) Je vois que tu n'as aucune idée du temps que ça prend de faire un relevé, puis de tout rentrer en informatique pour faire un état des lieux, ensuite de cogiter deux ou trois propositions et (ce qui me fait halluciner grave, mais si tu le dis je te crois) de rentrer toutes les données dans un logiciel d'archi pour te faire des plans 3D, ce qui est un travail énorme ! Et c'est sans parler du coût de l'investissement en matériel !
Sachant que mon mari, qui travaille en solo et à la maison pour réduire ses frais au "minimum syndical", doit sortir environ 15 euros de l'heure avant de pouvoir envisager de gagner sa croûte, je ne pense pas qu'il y ait matière à se vanter d'avoir exploité des pauvres mecs qui ont besoin de gagner leur vie, comme tout le monde, en ne les rétribuant pas pour le service rendu ! Et, venant d'une commerçante qui, sensément, fait partie des gens qui se prennent de plein fouet la réalité des charges qui pèsent sur le monde dit libéral, c'est la cerise sur le gâteau ! Bien sûr qu'on peut faire bosser des gens gratuitement, ça s'appelle de l'esclavagisme ou de l'exploitation ! Je m'étonne qu'on puisse s'en vanter et conseiller à d'autres un tel comportement !




 Chu Fu a écrit [08/11/2007 - 23h57 ]  
Chu Fu

Ben oui, hein Cochise, je n'allais pas laisser passer ça sans réagir !
Même si ça ne porte aucun fruit, je ne peut m'empêcher de tirer la sonnette d'alarme sur cette société qui devient si avide que son coeur se dessèche : l'entraide, la compassion, la solidarité, ça n'a plus aucune réalité !
Ma fille, qui est en BP de fleuriste, se colle fréquemment d'aller livrer des bouquets ; ça lui prend parfois un heure, à ses frais perso d'aller porter ces bouquets qui sont offerts à ces personnes, à qui ça ne coûte pas un centime ! Je ne te dis pas, dans ce monde de rats, le nombre de fois où, sans même un "merci mademoiselle", on lui claque la porte au nez sans un centime de pourboire !




 cochise_fr a écrit [09/11/2007 - 01h17 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je comprend ta colère, mais sache que je n'avais pas payé non plus les devis qui m'avaient été faits. C'est le montant du bas de devis qui m'a fait tousser de peur.
Quand au métier de fleuriste, il comprend souvent des livraisons, mais elles n'ont aucune raison d'être gratuites, sans pour autant être hors de prix. Enfin, si elle est salariée, elle n'a pas à faire les livraisons à ses frais ( suppose qu'elle ait un accident pendant la livraison..??? Hein ??) ..... on a jamais vu ça..... il faut refuser ou se faire rembourser.... et vérifier qu'on est assurer pour ce type de prestation pendant son travail..... ce qui n'est généralement pas le cas.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 MiniCooper a écrit [11/11/2007 - 02h23 ]  
MiniCooper

Re-bonjour, Chu-Fu, je suis surprise de lire de la colère dans ton post, je n'ai fait que rapporter mon expérience perso sur le sujet, maintenant je ne pense pas représenter à moi seule un modèle d'esclavagisme moderne, j'ai simplement eu l'impression que c'était la façon de travailler des archi en général puisqu'aucun de ceux que j'ai consulté ne m'a dit à aucun moment que leur proposition d'agencement et/ou leur devis seraient payants. Si cela avait été le cas, j'aurais peut-etre été plus rigoureuse en effet sur la façon de sélectionner mon archi, mais je ne vois pas en quoi les pages jaunes ou un site internet seraient des répertoires d'incapables. Un archi qui justement a un site internet fait gagner un temps précieux dans la mesure où l'on peut immédiatement se rendre compte si ses réalisations sont en adéquation avec notre recherche. je me rends bien compte du travail énorme que cela a du demander pour réfléchir à mon projet, aller chercher des idées d'agencement, mettre tout ça sur logiciel 3d etc.. En même temps, j'estime que justement, c'est son boulot d'architecte, il a fait des études pour, et son logiciel, il est sensé le maitriser, non? Comment aurais-je dû et pu faire mon choix autrement que sur plan? En écoutant chacun d'eux me promettre que mon commerce deviendrait grâce à leur génie le plus beau de la ville? Quand tu achètes un vêtement sur mesure on te fabrique bien un patron à tes mensurations non? Le fait de ne pas faire payer ses plans et/ou devis fait partie de ce qu'on appelle la loi du marché et la concurrence, de toutes façons j'estime qu'avec 10 ou 12 % du montant total des travaux, son travail est plutôt correctement payé, non? Et l'on ne peut meme pas parler de délai de paiement puisqu'il est tjs question dans le contrat de mission d'un versement de 30% à la signature, suivi d'un autre versement en cours de chantier et du solde à recpetion du chantier. Je tiens aussi à dire que l'archi que j'avais sélectionné a réalisé un projet superbe, mon commerce a été métamorphosé, ses compétences, ses qualités humaines et professionnelles ont permis de creer une véritable relation de confiance...et pourtant je l'avais contacté via un simple mail, preuve que ce n'est pas parce que un archi répond de cette façon et gratuitement à une demande que c'est un pauvre naz pas sérieux qui a n'a rien d'autre à se mettre sous la dent comme tu semblais le sous-entendre. Je trouve déplorable que tu me jettes la pierre, je ne sais pas comment toi tu fonctionnes mais je vais même enfoncer le clou et tu m'en excuseras: je suis acutellement en phase de création d'une nouvelle boutique dans un local totalement nu qui doit être complètement aménagé. Eh bien je suis en train de procéder exactement de la même façon qu'à l'époque de mon premier commerce, et il n'est absolument pas question pour les archi que j'ai consultté de me faire payer leur estimatifs et projet d'agencement. Je n'ai pas encore choisi si je retravaillais avec le même archi ou non. Celui qui me proposera le meilleur projet, qui se sera le plus impliqué dans ma demande sera l'heureux élu, c'est pas plus compliqué! voilà!




 Chu Fu a écrit [12/11/2007 - 00h00 ]  
Chu Fu

Pour cochise : tu es sûr que tu pratiques le monde du travail ? En tous cas, sûrement pas dans la région marseillaise ! Au CFA que fréquente ma fille pour ses études, elle rencontre d'autres apprentis de tous les corps de métier ! Les plus "vernis" sont ceux de la restauration : ils se tapent 60 heures de boulot déclarées les 35 légales, payées, bien sûr, au tarif apprenti, soit environ 60% du smic (ça dépend de l'âge de l'apprentis et de l'année d'étude) dans des conditions de travail épouvantables... ils sont traités comme des moins que rien, il y en a même un qui s'est fait frapper !!! Et si tu veux bosser, tu restes, parce que c'est partout pareil !!! Et si tu rechignes un peu trop ou les dénonces, ils s'en foutent, ils ne prennent plus d'apprentis : ils y a assez de chômeurs prêts à tout !
Alors, tu vois, la législation du travail, ça me fait doucement rigoler ! Bienvenue dans la vraie vie !

Pour archidur : il y a des modérateurs qui modifient ou zappent, en suivant des critères, les interventions des intervenants ! Voilà pourquoi, parfois, on ne retrouve pas une certaine réponse, ni même, parfois, toute une discussion !
Sinon, Monsieur Beug fait des siennes, de temps en temps ! Ceci explique peut-être cela !

Pour Minicooper, même pas je réponds, si ce n'est que je ne parlais pas de mauvaise maîtrise de logiciels, mais du temps que ça prend et que je fais partie des gens qui pensent que la vie est dure à gagner pour tout le monde (enfin, presque !) et que toute peine mérite salaire... mais, bon, bien sûr, puisqu'ils n'ont rien demandé, sans doute que tout va bien !




 Chu Fu a écrit [15/11/2007 - 10h35 ]  
Chu Fu

Ce que j'ai répondu à la question sur "la rémunération des femmes au foyer" (je dirais plutôt, à ce sujet, personnes prenant en charge la gestion du foyer) colle très bien (mais, c'est forcément logique), avec le message que j'ai voulu faire passer ici ; je vous la restitue donc et j'espère votre avis :

" Il y a de nombreux milliers d'années, les êtres humains se sont regroupés pour survivre et mieux vivre : ensemble, on était plus fort face aux agressions extérieures, on pouvait partager les tâches et donc, les richesses produites par le travail de chacun.
Puis, on a commencé à échanger, par l'intermédiaire du troc, avec les autres familles, avec les autres clans, avec les autres villages... ce que l'on ne pouvait produire soi-même. Chacun estimait la valeur-travail de son produit et l'échange se faisait par accord mutuel.
Puis, est venue l'idée de commerce, l'avènement de l'argent et, surtout, l'avidité a fait son chemin jusqu'à la notion de profit et d'exploitation du travail de l'autre : je crois que c'est jusque là qu'il nous faudrait remonter, revenir sur nos pas pour changer notre mode de vie !
Non, la notion d'exploitation de tous les êtres par l'homme, y compris ses semblables, n'est pas une notion valide et incontournable ! (que serait l'ouvrier sans le "propriétaire" de l'outil de travail... mais que serait le "propriétaire" de l'outil de travail sans l'ouvrier ?)
Non, la notion de croissance économique n'est ni juste, ni incontournable ! (Nous sommes en train d'en vivre l'agonie !)
Non, la population humaine ne peut être considérée plus importante et prioritaire sur les autres espèces, ni croître infiniment sur une planète qui n'est pas expansible et dont l'équilibre du tout est indispensable à la survie de l'un !
Non, le gaspillage des ressources et des énergies qui ne sert qu'à justifier la croissance n'est ni indispensable, ni incontournable ! (il suffit d'opter pour la production d'un matériel non jetable, durable et réparable)
Non, l'autre n'est pas l'ennemi contre lequel vous devez absolument entrer en compétition pour survivre, celui qui vous empêche de le faire, mais, au contraire, l'ami avec lequel vous pouvez améliorer la vie de toutes les espèces sur cette planète, vous y compris, pour aujourd'hui et pour demain !
Plus qu'une possibilité, c'est un devoir, parce que nous semblons être l'espèce la plus en état de le réaliser.
Le seul moyen pour commencer ce demi-tour et l'instauration de cette société nouvelle sans laissé pour compte, sans exclu, sans exploité, c'est de commencer par vous-même en adoptant une éthique de vie et de relation à l'autre, mais aussi de consommation en cessant d'alimenter ce système absurde. La panique engendrée dans l'industrie du disque (je ne parle pas des artistes eux-mêmes, mais du monde parasite qui s'enrichit sur leurs dos) par le téléchargement "illégal"... c'est intéressant, vous ne trouvez pas ? "




 brinbrin a écrit [14/06/2008 - 14h26 ]  
brinbrin

Est-ce que chu-fu pourrait m'indiquer quelle devrait être la rémuneration honnête d'un architecte pour valider un dossier de permis de construire 50 m2 d'extension à une maison qui en fait déjà 140 (donc archi obligatoire) pour lesquels des plans sont deja effectués.
Merci




 archidur a écrit [16/06/2008 - 09h35 ]  
archidur

Bonjour! je ne suis pas Chu-fu mais j'ai très envie de répondre! ce qui ne l'empêche aucunement de répondre bien au contraire! :-) :-) un archi n'a pas à valider un pc s'il ne l'a pas réalisé lui même! déontologiquement! sinon cela s'appelle une signature de complaisance et c'est interdit! nous nous refaisons automatiquement le permis car nous engageons notre responsabilité. cela prend entre 4/5 jours donc facturé 2 500%u20AC HT en moyenne! bon pour 50m² et une extension pas trop complexe cela peut prendre moins de temps donc moins cher a




 Chu Fu a écrit [18/06/2008 - 23h29 ]  
Chu Fu

voilà brinbrin, tu sais (presque) tout !
En fait, un permis de construire, c'est comme une oeuvre d'art : même si tu l'acquiers , elle reste la propriété de son auteur... le plan que tu as a été fait par qui ? Pourquoi cette personne ne le signe-t-elle pas elle même ? Si c'est un architecte avec lequel tu ne veux plus avoir à faire, il te faudra quand même régler ses honoraires et, si tu veux apporter des modifications, tu devras lui demander la permission.

Enfin, et ça, souvent, ce n'est pas connu, un permis de construire n'est pas un plan de construction, d'exécution, c'est un document administratif servant à montrer aux administrations qui délivrent les autorisations ce que tu as l'intention de faire afin qu'ils puissent statuer sur ta demande !
Une fois le permis obtenu, tu trouveras toujours un entrepreneur pour te dire qu'il peut se passer des services d'un archi pour la construction : il sera trop content que tu acceptes, ce qui lui laissera les mains libres pour t'arnaquer !

Ce que j'essaye de te dire c'est que, malheureusement, la construction coûte cher et que l'on essaye toujours de faire des économies à droit et à gauche : crois-moi, c'est un mauvais calcul ! Il vaut mieux en faire moins, mais correctement, que le plus possible... et des ennuis à la clé !

En fait, il y a toujours des imprévus, des impondérables dans la construction, même avec un bon archi et un bon entrepreneur... alors tu imagines quand tu te passes d'archi et que tu prends un glandu au noir !!!!

Donc, indispensable, se chercher un bon archi : comme dans toutes les professions, il y en a des bons, des moyens et des nuls : prend le temps de chercher, questionne autour de toi. Idem pour l'entreprise, encore que, un bon archi travaillera avec une bonne entreprise (sinon, il aura tellement de problèmes sur le chantier qu'il ne gagnera pas un sou !!!)

Côté tarif, c'est impossible de te répondre, chaque archi détermine ses honoraires en fonction de la surface : si c'est grand, c'est un pourcentage au m²... dans ton cas, ce sera plutôt un forfait. Là encore, va voir les archis dont tu auras entendu de bons commentaires et pose la question, tu pourras comparer leur prix.

Quant à la signature de complaisance, effectivement, c'est illégal à cause des responsabilités en cas de dommages et franchement, je ne te le conseille pas plus que de prendre des ouvriers au noir : ça se termine rarement bien et toujours aux frais du client !

En tous cas, n'hésite pas à faire les choses dans les règles, comme je te l'ai dis : même si tu râles au début pour les prix et de devoir rogner un peu tes rêves, tu ne regretteras pas !

salut archidur (dur comme "dur dur" ou comme impitoyable ?)




 archidur a écrit [19/06/2008 - 13h46 ]  
archidur

Chu Fu :-) c'est parfait comme réponse! bcq plus complète que la mienne... archi dur.... comme "dur dur" (depuis qq temps...)




 Chu Fu a écrit [21/06/2008 - 19h14 ]  
Chu Fu

Je commence à connaître un peu la question : j'ai, depuis 35 ans, la joie et le privilège de me faire pourrir la vie par mon architecte de mari !
C'est un métier de dingue qui nous bouffe la vie !
Les gens essayent tellement de faire une max de choses avec un budget qui ne le permet pas, qu'ils se précipitent dans les emmerdes ! Et bien sûr,tu as tous les pourris qui les attendent, souriant dans leur beau costume !
C'est tellement vrai que mon mari en a fait sa spécialité ; il se récupère tous les sinistres : ça va de l'étude de sol dont on a fait l'économie, ce qui fait qu'on voit sa maison s'ouvrir comme une banane, aux malfaçons de tous ordres...
Et alors, sur Marseille, on a droit aussi à tous les propriétaires qui encaissent les loyers sans en garder une partie pour entretenir les immeubles et, la parc immobilier vieillissant, tout le centre ville est en train de s'effondrer ! Le mois dernier, il a été appelé en urgence pour toute une cage d'escalier qui s'est effondrée : heureusement, il n'y a eu aucun blessé, un miracle ! Par contre, il y avait les pompiers accourus pour évacuer les gens coincés chez eux dans les étages !
Ce monde est un monde de fous !




 brinbrin a écrit [21/06/2008 - 19h36 ]  
brinbrin

j'avais répondu pour vous remercier, Archidur et Chu Fu pour vos réponses, mais ne vois pas cette réponse??? je ne sais pas pourquoi. Je la refais donc
Finalement j'ai contacté un constructeur qui va me faire un projet et un archi qui accepte de me rencontrer et de me faire un prix selon le travail que j'ai déjà effectué, et que je peux encore faire moi-même.
J'attends aussi un devis de mon maçon et je déciderai avec toutes ces données comment je m'y prends.
Je te comprends Chu Fu, mais il y a quand même un problème sur le prix minimum que demande un archi pour un projet simple, mais dont la réglementation oblige le visa du professionel.
Si je n'avais pas déja 140 m2, le passage archi ne serait pas obligatoire et l'extension de 40 m2 ne me tomberait ni plus ni moins sur la tête en cas de malfaçon.
C'est un risque que je veux bien prendre moi-même et souhaiterais que les archi s'adaptent à cette demande.
Mais c'est tout le problème de notre société actuellement ; où pour prevenir tous les risques on hyperspécialise les professionnels, on leur demande de supporter tous les risques et les citoyens ne sont plus que des assistés entre leurs mains.
Jen e pense pas que le résultat soit formidable, ni en archi (voir le bel environnement que l'on laisse s'installer un peu partout en périphérie de nos villes) ni en santé (voir le déficit de la secu à cause de ce problème de responsabilité) et dans bien d'autres domaines.
oui ce monde est un monde de fous, je suis d'accord




 Chu Fu a écrit [21/06/2008 - 19h51 ]  
Chu Fu

Si tu savais ce qu'un archi doit encaisser par jour avant de pouvoir bouffer, tu saurais que le problème des tarifs ne vient pas des archis, mais du fonctionnement de notre société qui fait peser trop de charges sur les professions libérales et les commerces.
Ceci étant, je sis bien que tu es prête à prendre des risques, c'est ce que tout le monde dit, parce qu'en fait, tout le monde croit pouvoir passer à travers les emm... !!! Malheureusement, ce n'est pas souvent le cas ! Bonne chance, alors !

Par contre, je te déconseille le constructeur : si tu réfléchis un peu tu comprendras vite que, ayant une structure plus lourde sur le plan des charges, ils ont plus de frais qu'un simple maçon et que, si, malgré cela, ils sont moins chers que le simple maçon, c'est qu'ils rognent sur la qualité des matériaux et sous-traitent avec des gens qui ne savent pas travailler.

Quand je te parle des problèmes, je ne parle pas des imprévus de la vie mais de la malfaçon ! Je te déconseille vraiment de faire l'économie du minimum sécuritaire : par exemple, demande aux intervenants de te fournir leur attestation d'assurance, ce qui n'est pas vraiment un garantie en soi, puisque maintenant, même les assurances ne remboursent pas, mais bon, faire les choses dans la légalité et avec prévoyance t'éviteront de perdre 20 à 40 milles euros !




 Anonyme a écrit [17/12/2012 - 12h41 ]  
Anonyme

Je doute qu'un architecte vous donne un avis gratuit à moins qu'il puisse faire affaire avec vous ensuite mais généralement les services et conseils d'un architecte dont payants.
Rien qu'un visite d'évaluation pour l'achat d'une maison par exemple, ça m'a coûté près de 200 euros. :-/




 Anonyme a écrit [05/02/2013 - 15h04 ]  
Anonyme

Un avis pourquoi pas, si vous connaissez un architecte. Mais démarcher auprès d'un architecte pour qu'il vous donne un avis gratuit, ça m'étonnerait que vous trouviez.
Déjà juste pour savoir à combien allaient s%u2019élever les travaux dans la maisons que j'ai acheté, l'architecte m'a demandé 300 euros.




 Anonyme a écrit [08/02/2013 - 10h23 ]  
Anonyme

Un architecte ne vous donnera jamais d'avis gratuitement, à moins de tomber sur un architecte vraiment sympa mais ça m'étonnerait.
Retenez bien aussi que l'avis gratuit d'un architecte sera toujours ''moins précis'' qu'un avis pour lequel vous avez payé. Dites vous bien que l'avis qu'il va vous donner doit forcément être aussi dans son intérêt.




 Anonyme a écrit [11/02/2013 - 14h06 ]  
Anonyme

Bonjour, le plus simple pour avoir un avis gratuit d'un architecte et de simplement lui demander un devis, sur le devis il sera bien obligé de vous indiquer ce qui compte faire pour les travaux.




Répondre à nelclo






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.