Connaissez vous les Statuettes du Taennchel ?



leumas80
Cette question a été posée par Leumas80, le 15/10/2010 à à 11h33.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Archéologie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Leumas80 a écrit [15/10/2010 - 11h33 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Leumas80

Faites une petite recherche sur le net pour les voir. Il y en aurait trois photographiées et dateraient de 2000 ans.
Ces dernières seraient conservées à l'abri des regard du public.
Après les avoir observées, qu'en pensez vous ?
Pensez vous que cela puisse être une monumentale escroquerie ?




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 Lambda11 a écrit [15/10/2010 - 15h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Lambda11

Comme je suis une grande méditative, ces statuettes, dont je découvre l'existence (merci !), m'inspire profondément... Mais ma théorie n'engage que moi, bien entendu !

Si on les examine de près, on distingue bien une forme de soucoupe sur chacune, et la plus impressionnante reste bien sûr celle qui représente le portrait d'un mystérieux personnage chauve...
La datation des statuettes, aux alentours de 2000 ans, est également très parlante et nous permet d'échafauder une hypothèse parmi d'autres...

A cette époque-là, pendant l'invasion romaine de César aux limites de la Gaule, l'envahisseur romain s'est frotté à la robustesse et à l'ardeur guerrière des autochtones, une vaillante peuplade d'origine celtique (bonjour aux Belges, ma bonne Wisty ;-) ) faisant partie de la confédération des Médiomatrices.

Alors qu'il cherchait à connaître le secret de leur force légendaire pour mieux les vaincre et les envahir,
un soldat de la Légion romaine du nom de Bascus Beretus, descendant de l'antique tribu romaine des Luceres, s'introduisit en civil dans une de leurs assemblées pour voir d'où ils puisaient leurs forces... Ce n'était pas un hasard si on l'envoyait lui, mais en raison de son nom et de sa lignée d'origine (le nom de Luceres, tribu dont il était issu, venant de Luceo, Luces, Lucere, Luxi, et signifiant
éclairer - en parlant des astres du jour - répandre de la lumière, illuminer, briller, luire, jeter une lumière éclatante). On attendait donc de lui qu'il apporte sa "lumière" sur les us et coutumes de cette peuplade.

A l'issue d'une sorte de cérémonie rituelle, dont il ne comprit pas le traître mot (car il ne parlait pas leur langue :( ), en geste final de clôture de leur assemblée, trois des Médiomatrices, chacun à son tour, lancèrent en l'air leur galurin en forme de soucoupe (mais dépourvu de coudic*, c'est un détail important), en clamant tous ensemble une phrase qu'il comprenait très bien, cette fois, car c'était du latin (car les Médiomatrices étaient instruits et polyglottes, eux !) : "In nomine Patris... (hop, un galurin en l'air) et Filii (hop, un autre galurin) et Spiritus Sancti (hop, en l'air le troisième galurin) !"

Le chef de cette assemblée rituelle et religieuse en fit de même avec son propre galurin, cousu de strass, celui-là, en proclamant à son tour en latin : Amen !... Ce faisant, il découvrit son crâne chauve, pour des raisons sanitaires, car c'est lui qui servait aussi la soupe ! Et tous se dispersèrent.

Notre soldat romain transmit son rapport à ses supérieurs sous forme de statuettes, aujourd'hui encore soustraites au regard scientifique des archéologues et jalousement conservées dans des musées à cause de leur caractère "secret Défense", puisque de source militaire romaine...

* On notera au passage l'analogie entre les galurins de l'époque et le béret basque que nous connaissons encore aujourd'hui, et que devait bien connaître Bascus Beretus, notre soldat espion romain infiltré, mais sans son légendaire "coudic". Le coudic étant cette petite queue qu'on lui connaît bien au sommet dudit béret. Autrefois fabriqué à la main, il s'agissait des fils de ce chapeau tricoté et feutré, qui ressortaient à l'extérieur et finissaient l'ouvrage. Ce n'est que plus tard que le coudic disparut, avec l'apparition des machines à tricoter. Pour que le béret soit plus ressemblant, il est aujourd'hui cousu en lieu et place du coudic originel.

Si ce détail a son importance, c'est qu'il prouve que nos Médiomatrices devaient déjà avoir des machines à tricoter, ancêtres de nos machines actuelles. Serait-ce cette antique machine, que les archéologues cherchent encore sur les sites alsaciens, qui serait aussi représentée sur une des statuettes, à la droite du couvrechef brodé de strass du chef religieux de cette tribu ??? :-D

Bon, si mon histoire ne vous a pas plu, vous pouvez en trouver d'autres...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Leumas80 a écrit [15/10/2010 - 16h00 ]  
Leumas80

Jolie, franchement, j'aurais pas fait mieux.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 Lambda11 a écrit [15/10/2010 - 17h03 ]  
Lambda11

J'ai oublié de préciser que, de nos jours, c'est bien au coudic qu'on reconnaît les Basco-Béarnais des Envahisseurs extraterrestres !
S'il y a coudic au béret, c'est un Basque, s'il y a pas coudic au béret, soyez courageux, fuyez !!!! 8-O




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Wisty a écrit [15/10/2010 - 18h18 ]  
Wisty

Bonjour, Leumas, que t'inspires t'elle ces statuettes ?




Wisty


 Wisty a écrit [15/10/2010 - 18h20 ]  
Wisty

Bonjour et MERCI LAMBDA de ton petit bonjour à travers de ta belle histoire, mais quel rapprochement avec les statuettes ? Je ne comprends pas très bien.




Wisty


 Lambda11 a écrit [15/10/2010 - 19h33 ]  
Lambda11

Ah c'est que ma blagounette est truffée de références historiques pour la rendre plus ou moins vraisemblable, ma bonne Wisty ! :-D

Les Médiomatriques, appelés aussi Médiomatrices (du latin Mediomatrici), étaient un peuple de la Gaule belge, actuel département français de la Moselle...

Il y a une page de l'histoire alsacienne où l'Alsace et la région Lorraine, avaient des liens forts avec les Basques espagnols. Si tu regardes l'architecture des maisons basques et des maisons alsaciennes, ce rapprochement en porte encore l'empreinte et il y a des similitudes. Puis l'Alsace a protesté de devoir se rallier à la France, au vu des obligations de lui payer des impôts élevés... Par contre, c'est assez confus dans ma mémoire, et je ne sais plus à quelle époque exactement...

Alors d'ici à remettre le béret basque dans le paysage des ovnis alsaciens, mon imagination n'a fait qu'un tour, tu penses bien !...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Leumas80 a écrit [15/10/2010 - 22h18 ]  
Leumas80

La première chose que j'ai pensé, c'est que des petits malins auraient gravés les soucoupes après la découverte.
Maintenant, si vraiment ces statuettes étaient des arnaques, les autorités culturelles les auraient démentie, et les auraient détruite.
Ce qui, pour moi, prouvent leur authenticité.
Maintenant, on ne peut pas nier que ce qui est gravé sont des soucoupes volantes.
Là, on ne peut pas parler de dieux volants, puisque s'ils voulaient imaginer des dieux volants, ils auraient imaginé avec ce qu'ils voyaient autours d'eux, à savoir, des oiseaux.
La forme de la soucoupe est très particulière.
J'aimerais franchement bien dire que ça a l'air vrai, quitte à passer pour un fou...
Mais si c'est vrai...
Les théories de l'évolution, le créationnisme et par extension... les religions modernes tombraient à l'eau.
Comme je l'ai dit dans une précédente question, je m'intéresse aux civilisations anciennes car, elles, même si elles pouvaient inventer des choses, tout n'était pas inventable.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 Lambda11 a écrit [15/10/2010 - 22h33 ]  
Lambda11

Les Terriens se croient toujours les plus intelligents par rapport aux civilisations anciennes, mais pourquoi n'auraient-elles pas déjà tout inventé avant de disparaître pour X raison ? Pourquoi "tout ne serait-il pas inventable" à leur époque ? Alors que bien des civilisations ont totalement disparu.

Ne serons-nous pas des "extra-marsiens" si nous allons un jour habiter sur Mars ? Qui dit que notre planète Terre n'a pas été habitée par des "extra-terriens" (histoire de remettre un jeton dans le bastringue avec les Darwiniens convaincus! LOL !) ?

Qui dit que les Anges cités dans plusieurs religions ne sont pas des extraterrestres qui "montaient et descendaient du ciel" ? Les textes dits "sacrés" des différentes religions nous donnent peut-être des clés d'interprétation que nous ne voulons pas admettre dans nos petites cervelles cartésiennes...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 bougainvilliee a écrit [16/10/2010 - 18h20 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
J'aime bien la tournure qu'à pris ce débat grâce à notre Alsacianno-basquaise...

Sans doute au grand désespoir de leumas, qui, récidivant, tentait d'introduire, par la bande, un débât sur les OVNI (précédemment avorté).

Je reste, cependant interrogateur en ce qui concerne les découvertes de Taennchel (pas particulièrement en ce qui concerne les statuettes), et me demande dans qu'elle mesure on peut les rapprocher de celles de "Glozel" (en montagne Bourbonnaise, Auvergne, et non plus en Vosges-Alsace).




Le doute est ma seule certitude


 Lambda11 a écrit [16/10/2010 - 18h33 ]  
Lambda11

Non, y avait des Basques aussi là-bas ! ??? :-D




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Leumas80 a écrit [17/10/2010 - 17h52 ]  
Leumas80

Débat sur les E.T., non, je m'interroge surtout. On voit tellement de fakes sur le net...




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 bougainvilliee a écrit [17/10/2010 - 18h21 ]  
bougainvilliee

Les basques, seraient-ils des extra-terrestres ?

On ne sait déjà pas très bien d'où ils viennent... leur langue les rapprochent davantage des Bushmen ou des hottentots que des indo-européens.

Heureusement que les Nazis ne savaient pas ça... ils les auraient déportés, comme les tsiganes... ou les auraient refilés aux soviétiques qui avaient l'habitudes d'envoyer leurs étranges minorités en Sibérie.




Le doute est ma seule certitude


 bougainvilliee a écrit [17/10/2010 - 18h41 ]  
bougainvilliee

Au fait Taennchel, Glozel, et les Basques... même mystère.

Le trio-infernal quoi !

N'avez-vous pas remarqué que le béret basque a l'étrange forme d'une soucoupe... et bien lancé cela vole bien (le boomerang, à côté, c'est du rien du tout, aéronautiquement parlant. Mais c'est a rapprocher, tout de même).

Les extra-terrestres débarquant d'un béret basque, descendant en espadrilles, une pelote dans chaque main, habillés d'une chistera et mangeant de la "mancheco" avec de la confiture de pruneau ou de myrtille...

De quoi faire rêver les Ovnitologues, pour peu qu'en plus, ils parlent basque, écrivent Glozel et sculptent Taennchel.




Le doute est ma seule certitude


 carter a écrit [18/10/2010 - 03h32 ]  
carter

Méfiance…Méfiance…Méfiance…Je ne connais pas bien le dossier mais déjà, mon esprit critique s’alarme, y voyant justement un bon exercice pour développer sa zététique.

3 possibilités s’offrent à nous :

-ce sont des faux. L’histoire de l’archéologie est peuplée de ces « canulars» volontiers propagandistes qui ont tant emmerdées les chercheurs dans la progression de leurs travaux. On pense bien sur aux crânes de cristal ; au tombeau et Jésus et autres balivernes.

-ce sont des « vrais-faux » : un partie est vraie (par exemple, la pierre date bien d’une période lointaine) mais les dessins assignés sont l’œuvre d’un plaisantin contemporain, déboussolant à première vue les chercheurs dans leur datation. Grand classique également, plus difficile à dénoncer car le canular est plus travaillé…



-ce sont des vrais. Dans ce cas, c’est plus passionnant car cela peut relever d’un biais cognitif en archéologie : voir ce que l’on a envie de voir; car on analyse les motifs anciens avec des croyances et des arrières pensées d’un homme du 21ème siècle et non avec les yeux des peuples qui ont produites les œuvres étudiées.

Ce genre de biais assez classique se retrouve dans les travaux d’Eric Von Daniken, le père de la « théorie des grands Astronautes » (dont relève l’explication « interdite » des statuettes) , l’idée que des extraterrestres sont venus dans le passé à la rencontre de l’espèce humaine ; rencontres lointaines du troisième type qui ont été immortalisées dans de nombreuses œuvres archéologiques…

J’adorais lire Von Daniken quand j’étais gosse, ce « savant » prétendument marginalisé par sa communauté et qui avance méthodiquement des preuves qui démontrent l’existence de l’incroyable : des rencontres extra-terrestres ont eu lieu dans le passé ! Je le remercie volontiers car son style argumentatif a justement débouché sur le déploiement de mon esprit critique (aidé- il est vrai- par la lecture de son grand rival intellectuel, le chercheur sceptique Henri Broch)

Evidemment les sceptiques tiquent volontiers et ironisent sur les travaux de Von Daniken. Et c’est ce qui va nous permettre justement d’aiguiser notre esprit critique.
Par exemple, Von Daniken a toujours utilisé la « preuve archéologique » de l’astronaute de Palenque. Connaissez-vous l’astronaute de Palenque ? Faites une recherche sur le Net et voyez cette fameuse dalle qui a intrigué des générations d’archéologues !

C’est une dalle maya découverte au Mexique censée représentée un cosmonaute au poste de pilotage d’une fusée : elle date de 10 000 ans et a été découverte dans la pyramide mexicaine de Palenque. Cette dalle est une véridique : elle a bel et bel l’âge de sa datation. Ce n’est pas un canular !

Elle serait l’une des preuves les plus étonnantes de l’existence de contact du troisième type dans le passé…Enfin, selon les croyants ; car elle ne démontre…rien du tout ! En fait, cette dalle a une autre explication plus rationnelle !

Il faut revenir sur sa découverte : cette dalle s’était « déboitée » de la pyramide car on l’avait retrouvé sur le sol dans les fouilles archéologiques : il s’est passé ce qui peut arriver avec le regard : les chercheurs l’ont étudié dans le mauvais sens ; celui qui donne l’illusion d’un vaisseau spatial. Quand on regarde la dalle dans un autre sens, une autre réalité s’offre à nous : le dessin décrit admirablement un sacrifice humain ! Et non l’intérieur d’un vaisseau inter stellaire dirigé par un individu !

Les chercheurs ont vu …ce qu’ils ont voulu voir ! L’astronaute de Palenque n’en est un que si vous le voyez dans un angle qui n’est pas le véritable angle dans lequel nous devrions voir cette dalle. Un dessin vu sous un angle différent donne une explication différente (un peu comme les dessins d’enfants) . En fait, cette dalle décrit un sacrifice humain, ce que les mayas faisaient volontiers à cette époque…

Une analyse de ces « mauvais regards » que nous portons sur des œuvres du passé est bien analysé dans le livre « le paranormal » d’Henri Broch. Il vous montrera comment voir différemment l’astronaute de Palenque. Et l’évidence vous sautera aux yeux : il n’ya rien qui relève de l’ufologie dans le motif de cette dalle célèbre !


Bref, pour conclure, je dirais que ces statuettes, si elles sont vraies, ne veulent pas forcement dire ce que nous voudrions qu’elles disent : à savoir qu’il y’a eu des rencontres du 3eme type dans un passé lointain. Elles ont alors une explication plus rationnelle car notre œil n’est pas neutre : il nous fait voir ce que nous aimerions qu’il nous fasse voir ! Ces statuettes, si elles avaient été découvertes au siècle des Lumières n’auraient sans doute pas évoqué à leurs découvreurs les mêmes hypothèses! Ce n’était pas alors la mode ufo ! Cette dernière s’est déployée tout au long du 20eme siècle grâce (au à cause) à des rêveurs comme Daniken …


http://www.mystere-tv.com/la-dalle-de-palenque-v80.html




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 carter a écrit [18/10/2010 - 07h49 ]  
carter

Dans l’hypothèse classique « on ne voit que ce que l’on a envie de voir » ; rappelons les fondamentaux de l’archéologie. Quand on voit une œuvre, on doit toujours se demander ce que l’artiste a voulu dire. Grosso modo :

-est-ce du figuratif : l’artiste a-t-il la volonté de dessiner ce qu’il a vu au mieux de ses compétences graphiques ? Dans ce cas, on sait que les premiers éléments corrects sont toujours les rapports de dimensions entre les diverses figures présentées. Quand un enfant dessine ce qu’il voit, il peut dessiner les êtres humains par des bâtonnets ; mais les dimensions sont toujours respectées grosso modo : papa est plus grand que lui et la maison est plus grande que papa.

-est-ce symbolique ? L’artiste dessine t-il des éléments symboliques ? Dans ce cas, il dessine des formes archétypales qui s’éloignent du réel : un cercle pour soleil, un dragon pour designer la force, etc.

-y’a t-il un mélange symbolique/figuratif / voire abstrait? Un peu comme un enfant dessinant sa famille écrit « papa » en bas d’un dessin « figuratif » (un bâtonnet en somme) représentant papa…

Si c’est du symbolique, est-ce plus compliqué comme relevant du langage ? (les hiéroglyphes égyptiens sont à premier vu symboliques mais relèvent également d’un langage pointu) . Il faut alors se méfier des écritures logographiques qui sont des écritures ayant l’apparence de dessin. Et donc ne représente pas forcement la réalité.


Bon, maintenant que cela est dit, passons à l’application pratique : prenons l’une de ces statuettes et supposons qu’elle soit authentique, celle d’un monsieur ayant en dessous de lui un soleil et un « ovni ». Si c’est du figuratif, les dimensions et les rapports aux éléments sont étranges : l’ovni est en bas tandis que la tête du monsieur est en haut et prend tout l’espace. Le soleil est mal placé ; également en bas du monsieur. Logiquement, l’ovni devrait être dans le ciel et le soleil idem, non ? Se pourrait-il alors que l’Ovni soit en fait une écriture logographique ?

En fait, une hypothèse comme une autre : l’ovni avec un soleil signifie « Gaston » du nom du mec en gros sur la pierre…
Cette plaisanterie est-elle impossible ? Je me rappelle d’un cours de psycholinguistique où une prof nous mettait des symboles sur le tableau noir. A l’un, on s’est écrié « un ovni ! » tandis qu’elle nous répliqua, pincée, que dans l’écriture amérindien (je crois qu’il s’agissait de cela), cela signifiait « barque » et que le nombre de points dans la barque (ce qui nous faisait penser à des hublots dans l’ovni) désignait le nombre de personnes qui s’y trouvaient (les pieds de l’ovni symbolisant les pagaies)

Bref, ce que je voulais dire est simple : pour prétendre que cela confirme l’hypothèse « Von Daniken », il faudrait admettre que l’artiste ait réalisé des dessins figuratifs. Je répète : FIGURATIFS. Or ce que nous apprend l’archéologie, c’est qu’un dessin n’est pas forcement figuratif (le tout figuratif venant d’ailleurs qu’à …la renaissance !) , voir qu’il peut être un langage ou un mix de différents éléments…

En un mot, l’évidence du « vous voyez bien que …(suivi de « c’est un ovni ») » est souvent un anachronisme qui correspond à plaquer ses schèmes mentaux d’homme du 21eme siècle sur des œuvres qui ne possèdent par (et de loin) la même clé de lecture que la vôtre.




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 bougainvilliee a écrit [18/10/2010 - 10h36 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Magnifique démonstration de "carter", qui me laisse pantois d'admiration.

Merci, de ce précieux apport... Désormais nous ne verrons plus le monde de la même façon,ni surtout l'archéologie et les mystères de celle-ci...

Dès le printemps (il neige, actuellement, en Auvergne), j'irais revoir le musée de "Glozel" avec d'autres yeux.




Le doute est ma seule certitude


 carter a écrit [18/10/2010 - 20h38 ]  
carter

NB:rectificatif: quand je parle d'ecriture logographique pour designer des ecritures "deguisées" sous forme de dessin, je devrais parler d'ecriture pictographique. L'ecriture logographique a également un coté "dessiné" mais il est plus abstrait (exemple d'ecriture logographique actuelle: le chinois mandarin. Bien qu'il soit egalement syllabique, il me semble... peu avoir comme ça des melanges de types...)




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


Répondre à Leumas80






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.