Quels livres/auteurs a lire pour bien commencer sa premiere année en Anthropologie ?



mitsuko
Cette question a été posée par mitsuko, le 08/08/2010 à à 20h59.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Anthropologie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 mitsuko a écrit [08/08/2010 - 20h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
mitsuko

Je débute mes études en Anthropologie au mois de septembre et j'aimerais commencé un peu a potassé pour bien commencer l'année. Que me conseillez vous ?




 carter a écrit [08/08/2010 - 21h42 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
carter

Déjà; lis des bouquins de portée générale de cette discipline:

-"Une histoire de l'anthropologie: écoles, auteurs, théories" de Robert Déliège. Il est passionnant à lire et finalement aussez exhaustif pour 300 pages

-« ethnologie-anthropologie » de Laburthe-Tolra et Warnier. Livre universitaire parcourant l’ensemble de la discipline

-"Une histoire des sciences humaines" de Dortier. Plus général, donc te permet de situer l'anthropo dans le champ disciplinaire des sciences humaines. Mais les auteurs et idée phares de l’anthropo sont présentés.

-l'excellent "La bibliothèque idéale des sciences humaines" sous la direction de Dortier ou tous les livres phares de l'anthropologie (et des autres sciences humaines) sont présentés et commentés.

-




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 bougainvilliee a écrit [09/08/2010 - 08h20 ]  
bougainvilliee

L'apport de carter est très bien...

Cependant, pour ma part, je commencerai par "Tristes Tropiques" de Levi-Strauss.




Le doute est ma seule certitude


 dural a écrit [15/08/2010 - 13h12 ]  
dural

En tout et pour tout depuis l'existence de l'humanité il existe cinq réflexions. Celle acquise par tous à la naissance et cela depuis le début, l'égocentrisme conscient. Donc la réflexion de tout animal, hominidé avant l'acquisition du langage et bébé de nos jours. Cette réflexion à des capacités innées dues à une conscience de soi visible et un bons sens de l'observation. Or, si elle bonne en mimétisme pour apprendre en autodidacte suite à l'observation des aînés, elle ne permet pas l'innovation pour na pas permettre de tout rassembler dans les détails dans sa tête. En effet, si on s'amusait à regarder un animal passer vite en regardant les détails en premier avant de les associer pour déterminer l'animal au bout, on n'aurait jamais le temps. Alors on utilise naturellement la vision globale, celle qui consiste à ne repérer que les plus gros détails suffisant pour une reconnaissance ultérieure. Mais cette observation rapide, bien même serait-elle la meilleure pour les réflexes à agir en conséquence, ne permet pas une reproduction correcte. C'est pour cela que les premiers humains ne savaient pas dessiner ni créer des choses futiles. Pour y parvenir il fallut avant tout développer un langage qui permet de rentrer dans les détails, ainsi les voyant, car on ne peut voir que ce qu'on interprète, l'humanoïde pu reproduire et associer les détails pour créer. Mais la langage apporta aussi des déconvenues à cause de la naissance de la manipulation mentale. L'humanoïde devint égocentrique inconscient. Seule espèce à obtenir ce raisonnement. Ce qui a fait déjà une grande différence entre l'hominidé et l'animal. Créatif certes mais perte de sa conscience de lui et de son sens de l'observation. Acuité néanmoins récupérable pour devenir empathique et deviner les pensées d'autrui par l'acquisition du raisonnement logique. Le seul qui permet de retrouver les véritables causes vis à vis des effets de découvrir la vérité sur les créations. Dans le site empathia.e-monsite.com il y a les explications sur les cinq réflexions et les différences entre elles. Ainsi selon laquelle tu utiliseras tu pourras deviner comment les ancêtres voyaient les choses, selon s'ils détenaient un langage ou non et le degré d'évolution de ce dernier. Salut.




Dural richard


 bougainvilliee a écrit [16/08/2010 - 08h45 ]  
bougainvilliee

Réflexions pour adultes avertis, propre à vous dégoûter définitivement de l'Antropologie...




Le doute est ma seule certitude


 dural a écrit [16/08/2010 - 09h57 ]  
dural

Bougainvilliée. Que tu dis. Je vais te donner un exemple. Dans la bible il y a l'histoire des trompettes de Jericho. Alors qu'ils devant la ville qui ne contenait que des murs, plutôt d'attaquer la ville ils restèrent à distance à jouer des trompettes jusqu'à quand les murs tombent pour finir de rentrer sans se battre; Si j'utilise la réflexion égocentrique, celle de ceux qui ne savent pas faire autre choses que critiquer les autres sans même être capable d'argumenter par des antithèses, je déduirais de cette phrase ce que beaucoup en ont fait. Les archéologues ont fait des recherches pour retrouver les fondations des murs de Jéricho sans succès et même ont essayé de prouver qu'avec une batterie de trompette branchée sur les plus puissants amplis ils réussiraient à faire tomber les murs avec les ultrasons. Or même le plus grand des tonnerres auquel il est très difficile à combattre ses ultrasons n'a jamais fait tomber un mur. Alors l'averti est intervenu pour leur préciser que la réflexion égocentrique avait le défaut de prendre au premier degré ce qui est écrit au second voir troisième degré. Spécialité première de l'empathie, car étant les premiers à avoir fait la comparaison entre le fonctionnement de la nature et les psychés, ils créèrent ce langage qu'on utilise encore aujourd'hui tel que. Entre moi et ma femme le temps est à l'orage aujourd'hui. Cela ne veut pas dire qu'il pleut mais que l'atmosphère entre les deux est tendu. Une comparaison entre la nature et l'attitude. Quand ils parlaient des murs à l'époque ils faisaient allusions aux attitudes des personnes qui ont peur. Elles se comportent comme des murs. Donc arrivé devant la ville sans intention d'attaquer cela ne suffit pas à instaurer la confiance. D'avancer vers eux dans cet état d'esprit aurait été une erreur. Ceux-ci songeant le pire auraient certainement attaqué en premier. Alors le mieux était de rester à distance à communiquer avec eux jusqu'à ce que la confiance revienne, qu'ils aient plus peur et ainsi les murs tombés rentrer sans se battre dans la ville. Bien sûr le mégaphone n'existait pas alors ils eurent l'idée d'user des trompette comme amplificateur de voix. En jouant des trompettes ils purent faire tomber les murs et rentrer dans la ville sans se battre. La différence entre un averti et un dégoûté est que l'averti sait comment fonctionnent les cinq réflexions et donc peut savoir ce que pensaient les gens à travers leurs écrits d'antant où leur fabrication. Au moins ils ne font pas bouffer de l'argent pour rien dans des recherches sans fondements. Un altruiste sait aussi lire dans la tête de cromagnons. Salut.




Dural richard


Répondre à mitsuko






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.