Existe t'il plusieurs formes d'intelligence ?



kolosse
Cette question a été posée par Kolosse, le 03/11/2010 à à 10h09.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Annuaires Sciences.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 coeur de patate a écrit [03/11/2010 - 11h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

sans doute ! il y a même plusieurs sorte de conneries aussi ! ça peu dépendre aussi de la sensibilité de chaque être il faudrait peut être définir ce que chacun appelle intelligence ! ce qui est pour ma part une faculté de raisonnement et d'analyse et de spontanéités devant des situations complexe ! et l'exploitation d'une somme de culture et d'informations dans une optimisation maximale !




ciao!


 papiguy a écrit [03/11/2010 - 11h26 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

La théorie d'Howard Gardner distingue 7 formes d'intelligence. Ses considérations fumeuses sur les "idiots savants" et en particulier les autistes, à l'origine de sa théorie, n'apportent pas beaucoup de crédit à son oeuvre.

En fait, ce qu'on appelle "forme d'intelligence" n'est qu'une aptitude développée dans un domaine particulier, par la formation et l'information.
Suivant le milieu dans lequel un enfant grandit, ses études,...certaines aptitudes seront plus ou moins développées.




 Wisty a écrit [03/11/2010 - 11h26 ]  
Wisty

Bonjour,
coeur de patate, je n'aurais pas su mieux dire, tout est dit.

Il est évident, que toutes les facultés inhérentes à chaque individu, possèdent des degrés différents, selon les personnalités respectives.




Wisty


 Wisty a écrit [03/11/2010 - 11h35 ]  
Wisty

Bonjour, papiguy, CE que tu dis est réel, c'est pourquoi, de temps en temps, il serait bon de se faire des tests de Q.I. Les situations changent tellement, qu'on doit se renouveler chaque fois. (faire des mises à jour, aussi ). :-D




Wisty


 fanatsy a écrit [03/11/2010 - 15h56 ]  
fanatsy

Oui il existe d'inombrable forme d'intelligence, l'intelligence de la gestuel , des langues, des arts, des maths.. Et de savoir réagir dans certaine situations.
Les tests de Q.I. classent malheureusement les personnes qu'à partir de deux critères: les problèmes mathématiques, et les calcules mathématiques.
Donc quelqu'un de réfléchit et fort en calcule est reconnus comme quelqu'un d'intelligent, et c'est ce qui ne va pas.




L'homme eut la foie et cette fois ce fût un homme. Le mal est-il celui que l'on combat ou que l'on inculque ? La vérité est souvent illusion mais apporte rédemption. Mon adresse: uhtb.wnpdhrf@ubgznvy.se , codée avec le code de césar, la clé est 13.


 papiguy a écrit [03/11/2010 - 16h27 ]  
papiguy

fanatsy,
Ce n'est pas parce qu'on dit de quelqu'un qu'il a "l'intelligence des affaires" qu'il existe une intelligence spécifique "intelligence des affaires". Dans ce cas cela signifie seulement que ce quelqu'un a des aptitudes particulières dans le domaine des affaires.
Les chercheurs n'ont pas mis en évidence de zone du cerveau affectée à chaque domaine d'activité de l'esprit humain.

Intelligence est un mot qui, étymologiquement parlant, signifie discernement, compréhension, et ne peut s'employer qu'associé à un domaine d'activité. En ce sens, dire de quelqu'un qu'il est intelligent est un abus de langage. Comme tu le soulignes, fanatsy, les tests de QI sont trompeurs, parce qu'incomplets et approximatifs (même s'il en existe d'autres que ceux liés aux mathématiques contrairement à ce que tu affirmes).




 bougainvilliee a écrit [03/11/2010 - 16h39 ]  
bougainvilliee

Bonsoir,

Il semble que l'on s'attache, ici, uniquement à classifier l'intelligence humaine.

Or je pense qu'il y a mille sorte d'intelligences, chez l'être humain d'abord, et chez les animaux ensuite.

Ne réduisons (ou ne ramenons) pas les choses au seul hominidé.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [03/11/2010 - 17h02 ]  
papiguy

Tant il est vrai que l'homme descend du singe (et le singe de l'arbre).
On peut encore élargir et parler de l'intelligence des végétaux.
Et pourquoi ne pas aller encore plus loin puisqu'un certain farfelu a inventé la théorie de la mémoire de l'eau.... :-D




 Jazzy a écrit [03/11/2010 - 17h03 ]  
Jazzy

Depuis des lustres, la notion d'intelligence suscite de nombreux débats. Plusieurs interrogations se posent. Il s'agit de connaître entre autres, si l'on naît intelligent ou si on le devient. Autrement dit, la question est de savoir si l'intelligence constitue une chose innée ou acquise.
Certaines enquêtes et analyses diverses effectuées par des scientifiques les conduisent à affirmer que l'intelligence est essentiellement d'origine génétique. Selon ces recherches, l'intelligence est définie comme une capacité personnelle à produire des biens ou à résoudre des problèmes.
Elle se comprend comme un attribut ou un talent innés. Sans ce capital acquis dès la naissance, tout effort d'apprentissage est voué à l'échec. Le concept de l'origine innée de l'intelligence était au centre des discussions au XIX ème siècle. Au début du XX ème siècle apparaît le fameux test de QI qui sert à mesurer l'intelligence. Il existe deux grands groupes d'intelligence, l'intelligence intuitive et l'intelligence abstraite.
Cette dernière regroupe 4 formes d'intelligence qui sont l'intelligence liée à l'imagination, l'intelligence logico-mathématique, l'intelligence spatiale et l'intelligence linguistique. L'intelligence intuitive, quant à elle, comprend l'intelligence pratique, l'intelligence sociale, qui se définit comme l'aptitude à étudier le désir et l'humeur d'autrui, ainsi que l'intelligence émotionnelle qui constitue en l'aptitude à connaître ses propres sentiments.
Des psychologues évoquent également l'existence d'une autre forme d'intelligence qui est l'intelligence naturaliste. Chaque être humain présente toutes ces formes d'intelligence. Leurs proportions sont extrêmement variables d'une personne à une autre.
L'on remarque souvent que seules une ou deux formes d'intelligence dominent chez une personne. Si quelques-unes de ces formes d'intelligence sont combinées chez une même personne, on parle d'intelligence générale. La personne présente alors un niveau d'intelligence élevé.




 bougainvilliee a écrit [03/11/2010 - 17h07 ]  
bougainvilliee

Bonsoir,

Dieu est-il une autre intelligence ?




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [03/11/2010 - 17h36 ]  
papiguy

Jazzy,

L'expérience montre aussi que l'on peut améliorer ses aptitudes dans certains domaines et que l'on peut les évaluer avec les tests de QI (On ne mesure pas l'intelligence, mais on évalue des capacités).

Dire que l'intelligence est innée relève de la fantaisie la plus pure. Si quelqu'un est capable de dire comment faire passer un test de QI à un nouveau né, qu'il se dénonce. Par contre si quelqu'un était capable de déterminer le nombre de neurones du cerveau et la qualité de leurs connexions, on pourrait parler, avec beaucoup de précaution, d'intelligence potentielle.

Les pseudo psychologues ont l'art de compliquer les choses afin d'affirmer leur supériorité ou de masquer leurs méconnaissances. Alors faute de pouvoir expliquer, on coupe en tranches, et on classe.




 betinaweb a écrit [03/11/2010 - 18h02 ]  
betinaweb

Il faut se méfier des mots que l'on met derrière le mot intelligence,on raconte tout et n'importe quoi.
L'intelligence il n'y en a qu'une qui est souvent définit par les personnes en fonction de ce qu'elles sont.
Ensuite chaque personnes a des capacités qu'elle peut faire évoluer ou pas.

" Etre intelligent, c'est être méfiant, même à l'égard de soi-même."
citation de Paul Léautaud.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [03/11/2010 - 19h57 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Bien que ce soit à la mode, il est heureux que les tests de QI ne déterminent pas l'intelligence de quelqu'un, sauf pour les malades de l'eugénisme.

La nature est bien faite, et a diversifié les savoirs, les apprentissages et les connaissances, et comme personne n'a la connaissance universelle (heureusement.!!) cela laisse la place à une immense diversité d'expression des intelligences diverses et variées.... dont les tests de QI ne donnent aucune idée.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 carter a écrit [06/11/2010 - 02h28 ]  
carter

« La théorie d'Howard Gardner distingue 7 formes d'intelligence. Ses considérations fumeuses sur les "idiots savants" et en particulier les autistes, à l'origine de sa théorie, n'apportent pas beaucoup de crédit à son oeuvre.

Ben, dis donc ; c’est bien péremptoire…Howard Gardner est un chercheur de premier plan. Il me déplait de le voir aussi lapidairement raillé…


Primo : qu’appelle t-on en science l’intelligence ? Par simplification et en opposition à toute une tradition de la philo, on a estimé que l’intelligence (quand je dis « on », c’est surtout le chercheur français Binet qui invente le concept de QI) est grosso modo une mesure relative (c’est donc toujours par rapport aux autres) de résolution de problèmes : on mesure la capacité de résolution de problème d’un individu par rapport à la moyenne d’obtention d’une population de personnes du même âge. Vous avez un QI de 90/100 si vous avez une intelligence moyenne. Au delà de 120 , vous êtres plus « intelligent » que la moyenne…


Mais comment expliquer ces résultats ou construire des tests ? On va faire bref : il y’a alors plusieurs conceptions de l’intelligence :


-une version unitaire de l’intelligence qui stipule que l’intelligence est un facteur général (appelé facteur G) qui s’exprime à travers tous les problèmes rencontrés par l’esprit humain. Dit simplement : quand on est intelligent, on est intelligent partout. Cette position vient de Binet. Grosso modo, quelqu’un doué pour les maths pourrait facilement être doué en lettres si la passion pour cette discipline lui prenait…
On a des raisons objectives pour penser ainsi l’intelligence : il y’a par exemple des corrélations entre divers disciplines : être doué en maths est corrélé au fait d’être doué en français, etc. l’explication est très simple : pour comprendre les maths, il faut bien déjà bien comprendre…le français ! Comme disait Queneau « il faut bien compter jusqu’à 12 pour écrire un alexandrin ! ». Cela valide donc une position unitaire de l’intelligence et le rôle du langage dans l’intelligence…


-une version plus ou moins hiérarchique de l’intelligence dite « multidimensionnelle » : s’il existe un facteur général, se décompose t-il en sous facteurs indépendants les uns des autres ? Des études statistiques poussées relevant de l’analyse factorielle montrent que le facteur G se décompose en sous facteurs, d’où l’invention de test de QI dit « factoriels » avec Spearman et le plus connu de tous le WISC (si vous passez un QI, c’est généralement celui là que l’on vous fera passer) . Les résultats montrent alors que l’intelligence se décompose en sous facteurs comme par exemple :
-intelligence cristallisée : c’est le fait de maitriser le langage tout simplement ! La maitrise du langage est la voie royale de l’intelligence
-le facteur« Gm » : un bon empan de la mémoire à court terme est une bonne mesure des capacités intellectuelles. Hé oui ! la mémoire est lié à l’intelligence.
Etc..

Voila ce que les travaux montraient…Il va toutefois avoir une révolution avec Gardner. Révolution qui s’effectue actuellement et dont les positions ne sont totalement redéfinies (le QI reste sur ses positions factorielles mais une brèche est ouverte) … C’est le concept d’intelligences multiples d’Howard Gardner…

-les intelligences multiples. Qu’est-ce donc ? Howard Gardner s’est opposé à la vision du QI qu’elle soit unitaire ou multidimensionnelle. Il lui reproche d’être trop liée à l’intelligence linguistique et visuo-spatiale. En un mot, Gardner s’oppose au QI officiel car il ne permet pas de prendre en compte toutes les facultés que les sociétés privilégient chez les êtres humains. En un mot, le QI tel qu’il est conçu est trop restrictif. D’une certaine façon, il réinvente le concept d’intelligence qui avait connu un compromis quasi inébranlable depuis Binet : « l’intelligence est ce que mesure le QI » raillait ce dernier mais la communauté scientifique semble l’avoir un peu trop pris à la lettre depuis… Gardner postule une définition « multiple de l’intelligence ». Non, être intelligent en maths ne suppose par que l’on puisse le devenir en lettres et avoir du style!. On voit alors un glissement du concept d’intelligence vers une notion de l’ordre du « talent » (bien qu’on puisse le développer ! mais le QI officiel peut également s’améliorer ; contrairement à une idée un peu trop répandue) . Il est évident que la compréhension des maths est lié à la compréhension en français… mais qu’en est-il des gens qui réussissent et fondent une belle carrière professionnelle dans ces domaines respectifs ? Ils semblent être doués d’une forme spécifique d’intelligence que le travail acharné par la suite ne fera qu’amplifier. D’une certaine façon, Gardner nous invite à « cultiver notre jardin ». En un mot, il humanise les tests de QI…
Il existe alors 7 formes d’intelligences (mais au dernières nouvelles, il a augmenté le nombre pour 12 formes d’intelligences) :
-l’intelligence linguistique,
-l’intelligence logico-mathématique,
-l’intelligence musicale,
-l’intelligence spatiale,
-l’intelligence kinesthésique,
-l’intelligence intra-individuelle (se comprendre soi-même. Freud est un surdoué pour ça),
-l’intelligence interindividuelle (comprendre les autres et les influencer. Les manipulateurs, les hommes politiques sont doués la dedans).


Chaque type d’intelligence prédispose à une palette de métiers spécifiques et à des dons dont beaucoup sont loin d’être favorisés par l’école : l’intelligence kinesthésique est typiquement celle développée dans le sport. Et pourtant, nos profs ne font guère l’éloge…


La discussion est ouverte car il faut bien comprendre que Gardner modifie la notion d’intelligence. C’est donc un nouveau continent à explorer pour la recherche.




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 bougainvilliee a écrit [06/11/2010 - 04h13 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

A cette belle énumération d'intelligence, il faut sans doute ajouter "l'intelligence-bête".

La huitième intelligence... la plus répandue.




Le doute est ma seule certitude


Répondre à Kolosse






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.