Que pensez-vous de la réintroduction de prédateurs en France, comme les ours dans les pyrénées ?



afbahr
Cette question a été posée par afbahr, le 12/08/2007 à à 22h19.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Animaux Divers.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 loup* a écrit [22/06/2009 - 15h40] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
loup*

Bonjour, pour répondre à la question de la...



[ Lire la suite de la réponse écrite par loup* ]



Réponses



 Chu Fu a écrit [12/08/2007 - 23h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Chu Fu

Si vous avez eu l'occasion de voir une émission récemment diffusée sur la 5 (je crois), sur le parc de Yellow stone, vous devez avoir vu que les personnes chargées de l'entretien du lieu se sont aperçu de dégradations progressives et problématiques de l'écosystème : à étudier le pourquoi du comment, ils ont fini par percuter que les problèmes avaient commencé avec la disparition des loups !
C'est à marquer dans les annales !!! L'homme vient de se rendre compte qu'il évolue dans un écosystème complexe où chaque élément possède sa place et son importance !!!! Champagne !!!
Les prédateurs disparaissant, les proies ont proliféré et ont créé des dégâts de plus en plus catastrophiques sur leur environnement ! Les loups ont donc été réintroduits dans le parc et, depuis, les choses évoluent positivement.
En Europe, la décision de repeupler les terres de différentes espèces en voie de disparition - si elles ne sont pas déjà disparues - part de la même compréhension que, si l'on ne rétabli pas au plus vite la bio diversité, on va vers de gros problèmes de survie (outre ceux causé par nos pollutions).
Mais l'intelligence du projet s'arrête là : que peut-on attendre de constructif de la réintroduction de prédateurs dans des pays où les proies nécessaires à leur survie ont été décimées par les chasseurs (qui en sont eux-mêmes venus à lâcher du gibier d'élevage pour pouvoir continuer le massacre !) ?! Tout ce qui reste de comestible n'étant que le bétail, comment s'étonner qu'ils fassent des dégâts dans les troupeaux ?! S'ils ne leur reste que nos poubelles, comment s'étonner qu'ils viennent rôder près de maisons ?!
Bienvenue dans le monde, petit ! ;-(




 cochise_fr a écrit [13/08/2007 - 04h22 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
A force de vivre en ville sans en sortir, a force de voir le boeuf en barquette, le poisson pané avec les yeux dans les coins, des produits aseptisés sans aucun goût pour se nourrir, des boissons hypersucrées pour favoriser la consommation et flatter le palais,... etc, la nature n'est plus qu'une vision télévisuelle de peu d'importance, et personne ne s'en soucie.
Si des animaux ne mangeaient pas les insectes de toutes nature, la terre serait rapidement recouverte de plusieurs mètres d'insectes voraces et destructeurs. La nature est une chaîne, ou chaque niveau ne sert qu'à la survie des espèces de niveau supérieur.Chaque prédateur est aussi une proie ce qui évite les proliférations. Tout en haut de la chaine, il y a l'homme, qui depuis la nuit des temps se nourrit en prédateur de la nature. Sauf que l'homme n'a que d'autres hommes comme prédateur. Presqu'aucune espèce vivante ne tue pour autrechose que se nourrir ou se défendre. L'homme est le seul à tuer sans nécessité.
A ce petit jeu, de nombreux maillons de la chaine de vie ont été coupés, et les espèces de maillon supérieur ne trouvant plus de nourriture, additionné aux meurtres gratuits sans utilités des bipèdes que nous sommes, ont disparues petit à petit. Il en est de même des espèces végétales.
Pour reconstituer les maillons manquants, il ne suffit pas de mettre ici ou là un loup, un ours, une baleine, un oiseau, un poisson. Il faut obligatoirement que l'animal puisse se nourrir dans la nature ( sinon, ça s'appelle une ferme ) et pour cela que ses proies nourricières puissent elles aussi se reproduire naturellement et ainsi de suite. Comment s'étonner alors qu'un loup ou un ours s'attaque à un troupeau à sa portée, puisque toutes ses proies naturelles ont disparues en général à cause de l'homme bien sur. La chasse n'a que deux utilités: nourrir le chasseur et sa famille, ou limiter la prolifération d'une espèce n'ayant plus assez de prédateurs naturels. Peu de chasseurs sur la planète ayant encore besoin de chasser pour se nourrir, surtout dans les pays dits "riches", seule la deuxième solution justifie la chasse. Toute autre chasse est débile, inutile et malfaisante. Il suffit de voir ces malheureux faisans d'élevage qui sont tellement habitués à l'homme qu'ils regardent passer les voitures sans bouger, ou les lapins venant sur les pelouses ou sur le bord des routes car toutes les herbes des champs sont détruites par produits chimiques interposés.
Soit vous voulez que la planète devienne une immense ferme , et la nature n'aura plus cours, les financiers dirigeront tout, et même certains hommes serviront de nourriture de travail à ces super-prédateurs financiers (c'est déjà le cas vous ne croyez pas ??) , soit vous voulez que la nature conserve quelques droits, et il est urgentissime d'agir (pas seulement de parler) pour anéantir les conglomérats financiers prêts à tout bouffer pour tout régenter, y compris vous même qui êtes en train de me lire.La léthargie nous gagne....... attention ....danger !!!!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Chu Fu a écrit [13/08/2007 - 23h08 ]  
Chu Fu

Hélas, trois fois hélas, Cochise, peu nombreux sont les sages qui voient avec lucidité le chaos dans lequel cette civilisation se précipite !
Le plus inquiétant, c'est que, si nous ne sommes pas la première civilisation à disparaître, nous serons les premier à laisser derrière nous des installations et des déchets toxiques et ingérables pour plusieurs millénaires : j'ai bien peur que notre chute annoncée - je ne vois rien qui puisse maintenant l'éviter - n'entraîne la perte irrémédiable de tous les organismes vivants !
Ce qui a demandé plusieurs millions d'années à fleurir, nous l'aurons détruit en quelques deux siècles !




 Vianvian a écrit [14/08/2007 - 02h16 ]  
Vianvian

Wow ! Nous parlions au départ de la réintroduction des prédateurs, et nous voilà à la disparition de notre civilisation ! ^^

Sans rire, je suis d'accord, avec tout ce que vous avez dit toutes les deux, Chu Fu et Cochise, sur l'écosystème, sur la chasse, sur la prise de conscience tardive et insuffisante...
J'ai juste du mal à saisir le rapport que vous établissez, Cochise, entre la soif de gestion de la chaîne alimentaire par l'homme et la suprématie financière des plus grands... C'est peut-être un raccourci un peu rapide, non ?

Je voudrais seulement ajouter que en dépit des efforts qui DOIVENT être effectués, je comprends la détresse de quelques bergers qui ont vu une partie importante de leurs troupeaux (souvent de moutons) disparaître sous les griffes des ours ou les crocs des loups. Ils voient cette initiative de réintroduction comme une vaine tentative qui voit plus de dégâts que de résultats - pour preuve la mort récente de l'ours auquel on n'avait pas appris à traverser une autoroute...




Vian²


 cochise_fr a écrit [14/08/2007 - 05h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Explications pour Vianvian..... (salut Boris) et pour les autres:
La nature n'est qu'une immense chaine alimentaire. Notre société de capitalistes prédateurs ne s'interesse à elle que si cela peut leur rapporter quelque chose. Pour l'exploiter, d'accord, ça rapporte. Pour polluer, pas de problème, du moment que les amendes restent moins fortes que les profits. Mais investir sans profit pour la planète, pas question. Nos profits vont baisser ! On va être moins riche.. catastrophe !!! Il suffit de regarder leur réactions aux solutions alternatives au pétrole et ses dérivés. Ca ne les interesse que s'ils en tirent profit..... donc pas du tout. Voilà pourquoi je dit que ce sont eux les assassins fossoyeurs de la planète. Il est grand temps que les peuples reprennent le controle des capitaux aux bénéfices de tous et de la planète, afin d'éviter d'aller dans le mur, même si nous seront morts d'ici là, il y aura les générations futures à qui nous n'avons pas le droit de laisser une planète poubelle même au titre de notre confort quotidien.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Chu Fu a écrit [14/08/2007 - 20h19 ]  
Chu Fu

Bonjour, Vian², il y avait longtemps !!! OK pour les bergers ! C'est bien pour cela que j'ai mentionné la stupidité de réintroduire des prédateurs sans réintroduire également, au minimum, le gibier correspondant !
En fin, quant à l'accident dont tu parles, cela prouve, là encore, notre incurie ! Regarde un peu les réseaux routier et ferré français et imagine toi 5 mn petit hérisson cherchant ta nourriture !...
En Allemagne, où ils sont moins stupides - en tous cas sur le plan de l'écologie - des ponts animaliers ont été construits par dessus les grands axes routiers !
Bref, il est vrai que nos raisonnements peuvent sembler abrupts et raccourcis, parce que nous n'avons pas pris le temps de développer, mais en suivant la logique, tu arriveras aux mêmes conclusions !
Quelque part sur le forum, quelqu'un a demandé "pourquoi les bourses du monde s'effondrent-elles ?" C'est exactement le même problème, c'est simplement un effet différent !
Au fil du temps, notre société a pris des chemins de moins en moins "sociaux" : il faut tout de même s'interroger sur ce qu'est une société ! De " nous rassembler pour être plus forts, en sécurité, à l'abri des famines et unir nos savoirs" nous sommes arrivés à "exploiter l'autre pour lui piquer tout ce qui peut me servir" !!! Sauf que je ne connais personne qui aime se faire exploiter : ça ne peut pas marcher ! Pour l'instant, ça tient, et tous ceux qui en profitent n'en demandent pas plus... mais à plus ou moins long terme, ça ne peut pas marcher ! On en voit déjà les prémices sur le plan écologique : tout l'édifice va s'écrouler !




 loup* a écrit [22/06/2009 - 15h40 ]  
loup*

Bonjour, pour répondre à la question de la réintroduction des prédateurs, je dirais qu'il y a suffisamment de place pour nous les Humains et pour les Animaux. Autrefois, au Néolithique, les hommes vivaient en harmonie aussi bien avec les Ours qu'avec les Loups Gris. Je ne vois pas pourquoi, cette harmonie se transformerait en guerre aujourd'hui. Pour mené cette cohésion sans trop de difficulté, il faudrait trois choses : la première serait le renforcement des mesures de sécurité sur le bétail par les berger, notamment l'utilisation de clôture et de Chiens patous. La seconde serait une indemnité versé aux éleveur. Et la dernière serait une campagne de sensibilisation aux public pour montrer l'utilité de prédateurs dans nos régions tel le Loup qui régule les troupeaux de Cerf, évitant ainsi que des maladies déciment les animaux.




Répondre à afbahr






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.