Le fait de manger de la viande n'est pas incompatible avec l'amour animalier ?



faboilito
Cette question a été posée par faboilito, le 19/05/2013 à à 01h40.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Animaux Divers.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Toli a écrit [20/05/2013 - 09h58] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Toli

Salut faboilito, Ça n'est pas chez les autres que tu dois...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Toli ]



Réponses



 faboilito a écrit [19/05/2013 - 01h40 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
faboilito

Je me pose cette question, parce qu'une fois quelqu'un ma dit que si j'aimais vraiment les animaux je ne mangerais pas de viande !(?) ,pourtant dieu sait que j'aime vraiment les animaux mais le faite que cette personne remette en doute mon amour profond et sincère pour les animaux ,m'énerve et me frustre profondément .




 papiguy a écrit [19/05/2013 - 10h18 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Et si on aime la nature et tous les êtres vivants, on ne mange pas de fruit et de légume ?
Fadaises, on ne mange pas en fonction de ses sentiments, quelles que soient leur profondeur et leur sincérité, mais en fonction de ses besoins physiologiques.

Ensuite, que l'on mange trop de viande et que cela ait des conséquences nuisibles est un autre débat.




 Toli a écrit [20/05/2013 - 09h58 ]  
Toli

Salut faboilito,

Ça n'est pas chez les autres que tu dois chercher une réponses à cette question, c'est à l'intérieur de toi même.
Si tu assume que ton plaisir de manger de la viande est plus fort que ton souhait de protéger les animaux, tu n'as qu'a te défendre dans ce sens. Mais ne sort pas l'excuse du ''c'est parce que j'en ai besoin'' parce que, je le répète, ça n'est pas vrai.

Kafka a dit, après être devenu végétarien : ''Maintenant je peux vous observer en paix, je ne vous mange plus.''

Fais comme lui, fais face aux animaux que tu aimes manger, regarde les dans les yeux et voit quel sentiment il en sort. Si ton désir de manger de la viande subsiste, cette raison sera ton seul argument valable.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 papiguy a écrit [20/05/2013 - 10h35 ]  
papiguy

"Fais comme lui, fais face aux animaux que tu aimes manger, regarde les dans les yeux et voit quel sentiment il en sort".

En insistant un peut on verra peut être une pomme de terre cligner des yeux, mais si le cri de la carotte qu'on découpe en rondelles peut faire frémir, ce n'est pas son regard qui peut troubler. Les yeux de merlan frit rempliront aussi d'émoi , mais la vigne implorera sans doute qu'on lui lâche la grappe.

Au fait, comment fait-on pour plonger dans le regard de l'huître ? Il faut attendre qu'elle baille ?

Se nourrir n'est certainement pas une affaire de sentiments mais de diététique. Si cette dernière permet de subvenir aux besoins de l'organisme en ne consommant pas des bovidés on limitera la production de gaz à effet de serre en rééquilibrant leur population.




 Toli a écrit [20/05/2013 - 11h12 ]  
Toli

Bof, toujours ces mêmes faux arguments... Ce que je remarque et qui m'attriste c'est surtout que le respect de l'autre est souvent à sens unique chez les personnes qui mangent de la viande et les personnes végétariennes.
Moi du moment que les gens sont cohérents dans leurs idées je me fiche pas mal de ce qu'ils mettent dans leur assiette, c'est leur conscience après tout.
Faites exprès de ne pas comprendre si vous voulez, ça n'est pas mon problème, ce que je demande seulement c'est qu'on ne répande pas de fausses idées.

"Se nourrir n'est certainement pas une affaire de sentiments mais de diététique"

Pour ceux qui ne veulent pas voir plus loin que le bout de leur nez c'est certain.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 papiguy a écrit [20/05/2013 - 11h46 ]  
papiguy

Le fait de considérer certains arguments comme ridicules n'est ni une prise de position partisane, ni un rejet de l'autre. Le ridicule est dans le décalage entre argument et raison.

S'il est démontré objectivement de façon scientifique que l'on peut se passer complètement de viande animale, défendre l'alimentation végétarienne ou végétalienne peut se concevoir à partir d'une vision "sentimentaliste".
S'il n'est pas démontrable que la suppression complète de la viande de l'alimentation n'entraîne pas de carences à court, moyen ou long terme, alors on peut faire de la philosophie.

La seule chose certaine est que l'excès de graisses animales est un facteur de risque important.

Influencer des gens et leur faire éventuellement prendre des risques est inconséquent.




 Toli a écrit [20/05/2013 - 12h06 ]  
Toli

Dans ce cas je vous invite très amicalement à vous renseigner sur les études qui ont été faites sur le sujet, vous verrez que les résultats sont assez parlants dans l'ensemble.
Certaines populations (en Inde en particulier) sont végétariennes depuis des générations et ils ne souffrent d'aucunes carences, ils sont même en excellente santé et ne rencontrent quasiment pas de problèmes cardio-vasculaires.
Le végétarisme ne se résume pas exclusivement à une vision sentimentaliste, pour ma part c'est un ensemble.
Depuis que je ne mange plus de viande, je me sens mieux dans ma tête et mieux dans mon corps, et pourtant le changement fut brutal puisque j'ai arrêté la viande du jour au lendemain.
J'avais beaucoup de problèmes de fatigue à l'époque qui ont complétement disparu aujourd'hui, je suis certain que c'est lié.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 papiguy a écrit [20/05/2013 - 12h42 ]  
papiguy

Il est bien évident qu'on ne peut affirmer quoi que ce soit sans s'être documenté un minimum.
Le danger peut venir d'une nutrition non équilibrée, et l'équilibre ne peut venir de la simple suppression de la viande.

Les études sont multiples et toutes ne concluent pas dans le même sens. Ceci doit être pris en compte pour inciter à la prudence. même si on tient compte de l'influence des lobbies,

Les seules choses certaines sont le fait que les habitudes alimentaires dans les pays développés ont conduit à un excès de consommation de viande, et que cet excès est nuisible à la santé humaine et à l'environnement.




 Lambda111 a écrit [20/05/2013 - 12h50 ]  
Lambda111

"Est-ce que je t'ai demandé si ta grand-mère faisait du vélo?"... Non, je ne suis pas hors sujet ! On a juste oublié ce bon vieux dicton qui remettait tout le monde à sa place !

Qu'est-ce que c'est que cette génération manichéenne et sectaire où on doit rendre compte de tout, sa sexualité, son régime alimentaire, ses idées politiques ? Nouveaux dictas à la mode selon telle ou telle communauté ! Génération impuissante à se libérer du "Fais pas ci, fais pas ça" et du bâton glacé de Mars "C'est pas bien de partager !"...

Que celui qui veut manger de la viande mange de la viande (et de n'importe quelle viande selon son envie !) et que celui qui préfère manger végétarien ou végétalien mange à son goût ! Le tout étant de se sentir en accord avec sa conscience personnelle et sa santé sans être jugé ou mis à l'index.

Les gens se mêlent trop de ce qui ne les regarde pas et sont de l'ordre du privé, voire de l'intime dans certains cas.

http://www.youtube.com/watch?v=7QN2Jcor60A




 papiguy a écrit [20/05/2013 - 13h10 ]  
papiguy

Le sujet n'est pas là, Lambda111 !
Personne n'essaie d'imposer quoi que ce soit, mais il est normal d'essayer d'informer les gens, surtout quand ce que l'on fait a des conséquences sur soi même mais aussi sur les autres.
Le lobby de l'industrie de la viande se garde bien d'évoquer les conséquences de ses dérives, tout comme certains végétariens se conduisent avec excès, les faisant apparaître comme sectaires.

Le "après moi le déluge" doit rester un bon mot et non se constituer en mode de pensée.




 Toli a écrit [20/05/2013 - 13h37 ]  
Toli

Bien d'accord là dessus.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 Lambda111 a écrit [20/05/2013 - 14h14 ]  
Lambda111

Ok pour informer, bien sûr ! Mais pas pour culpabiliser en mélangeant du sentimentalisme là-dedans !

Je suis venue au végétarisme progressivement, en douceur... D'abord en supprimant la viande le soir, plus par curiosité que par idéologie, puis un jour ou deux par semaine... C'est en constatant les bienfaits sur ma santé que je me suis détachée de cette addiction culturelle à la viande, sans pour autant devenir un ayatollah diététique ni enquiquiner les autres avec mes nouvelles habitudes alimentaires.

C'est cela qui me gêne, dans le "fais pas ci fais pas ça..." et le fait de devoir rendre des comptes, nous autres consommateurs, pour tout et n'importe quoi, sous prétexte de citoyenneté.

Les gros industriels de l'agroalimentaire, qu'ils nous vendent de la viande ou des galettes de soja, ne se posent pas tant de questions, alors qu'ils sont pourvoyeurs de tous les déséquilibres pour gagner toujours plus sur notre consommation, qu'ils orientent en fonction de leur fantaisie et de leur portefeuille.




 papiguy a écrit [20/05/2013 - 14h23 ]  
papiguy

"Ok pour informer, bien sûr ! Mais pas pour culpabiliser en mélangeant du sentimentalisme là-dedans ! ":

Pas pour culpabiliser, mais pour responsabiliser, mais si le sentimentalisme permet un début de prise de conscience, pourquoi pas ?




 Toli a écrit [20/05/2013 - 14h35 ]  
Toli

Pour Lambda ; faboilito pose la question, c'est normal qu'on lui réponde. :-o
Pour une grande partie de végétariens, la raison principale est justement sentimentale, les avantages diététiques du régime végétarien étaient très peu connus il y a 10 ans par exemple, alors qu'aujourd'hui beaucoup de gens deviennent végétariens surtout pour ça.

De mon côté, j'ai un peu eu besoin de ce petit déclic sentimental, et je ne vois pas en quoi aider quelqu'un a l'avoir fait de moi un ayatollah diététique, ça n'est en tout cas pas ma volonté.
Comme je l'ai dit, chacun met ce qu'il veut dans son assiette, mais il faut être en accord avec soi même et être bien informé, c'est tout. :-)




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 eretria a écrit [21/05/2013 - 16h34 ]  
eretria

Bonjour , je suis végétarienne depuis un peu plus de deux ans maintenant d'une part par rapport à la qualité de la viande aujourd'hui et deuxièmement parce que j'aime les animaux très sincèrement . Je n'étais pas une grande "carnivore" à la base c'est donc que quelque part le dégoût de la viande me venait peu à peu jusqu'au jour où je me suis rendu compte en faisant un repas strictement végétarien que le morceau de steak ou autre ne m'était pas indispensable bien au contraire. Puis en me documentant j'ai réussi à m'alimenter correctement en prenant des protéines de soja , du tofu etc et l'abondance de légumes et de fruits . je ne regrette vraiment pas d'être devenu végétarienne et comme le dit Toli je suis vraiment heureuse quand je regarde une vache , un cochon et je me dit moi aussi je ne vous mange plus !




J'ai perdu m'quinzaine..!


 papiguy a écrit [21/05/2013 - 17h37 ]  
papiguy

"je me dit moi aussi je ne vous mange plus !"
J'espère que tu prends bien soin de tes chaussures en cuir, que tu n'utilises pas trop de colle, et que tu ne culpabilises pas trop l'hiver dans ton lit sous ton duvet en plumes.
Si le fait d'y penser te fais froncer les sourcils, penses que tu pourras effacer les rides avec un lait cosmétique, enfin, si faire la liste de tous les produits dérivés des animaux te fais suer, tu utiliseras ton déodorant favori....

Mais fais toi un beau sourire avec un peu de rouge à lèvres, et si celui-ci est fabriqué à partir d'animaux, remplace le par un rouge à lèvres fabriqué à partir de soja transgénique.

La difficulté risque d'avoir à choisir entre des produits dérivés d'animaux dont l'élevage génère un excès de gaz à effet de serre, et des produits à base de végétaux comme l'huile de palme responsable par exemple de la déforestation en Asie du Sud Est.

Dur dur.....

http://dudroitanimal.voila.net/produitderive.html




 baba2 a écrit [21/05/2013 - 21h18 ]  
baba2

Si l'on veut faire les choses correctement, il faut être vegan sinon ca n'a pas de sens, car comme le dis papiguy il y a tous les autres dérivés animal comme le cuir et bien d'autres choses.

Et c'est vrai l'huile de palme est une catastrophe pour la forêt où vivent les orang outan.

Et être vegan c'est un peu le parcourt du combatant :(




 Toli a écrit [22/05/2013 - 08h26 ]  
Toli

Pas du tout.
Regarder l'étiquette des produits que l'on consomme me parait essentiel et évident, donc forcément si on veut éviter certains composants pour telle ou telle raison, ça devient très facile.
Le satisfaction d'être en accord avec ces idées vaut bien ça.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


Répondre à faboilito






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.