Professeur devant la justice pour une gifle pour ou contre ?



chris
Cette question a été posée par Chris, le 26/06/2008 à à 17h08.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Anciens élèves.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 



Réponses



 leovolcano a écrit [26/06/2008 - 17h18 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
leovolcano

Moi perso je dirais POUR et CONTRE car d'une part il ne doit pas insulter son professeur et d'autre part le professeur ne doit pas non plus réagir si violemment !




J'attaque au bélier, je n'attends pas le pont levis.


 tesa a écrit [26/06/2008 - 17h19 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
tesa

Bonjour,apparemment ce professeur n'en ai pas a sa première violence...alors je pense qu il est normal qu il soit sanctionne.j ai vécu les violences des professeurs envers les élèves tant orales que physique en étant surveillante, je me suis insurgée, j en ai parle a la direction rien n y a fait alors s il faut que la justice s en mêle.je ne dis pas que les eleves sont des saints mais est ce un moyen de se faire respecter que d utiliser la violence?je ne crois pas le dialogue est bien souvent la meilleure des choses.




 Jack a écrit [26/06/2008 - 17h20 ]  
Jack

Entre les deux. Les profs n'auraient pas besoin de mettre des gifles si les parents le faisaient à leur place. Mais ça n'est pas le rôle d'un professeur donc je trouve qu'il est logique au regard de la loi que celui ci soit devant la justice pour cette gifle




 Manifofie a écrit [26/06/2008 - 17h21 ]  
Manifofie

Moi je suis entre les deux car il ne doit pas traiter son professeur ! et il ne doit pas non plus gifler son élève car il doit NORMALEMENT garder son sang-froid ! :-D




manie


 Eliantin a écrit [26/06/2008 - 18h02 ]  
Eliantin

Je suis contre le fait que ce professeur ait donné une gifle à cet élève. Lors de la formation en tant que professeur on nous donne tous les outils pour ne pas en arriver là. L'élève peut être mis en retenue, mis à pied ou je ne sais quoi, mais il y a bien d'autres méthodes pour sanctionner que la violence.

Maintenant que cette affaire aille en justice.. Je ne sais pas vraiment. Le professeur devrait être sanctionné mais quelque part on a bien affaire à un sale gosse ici.. C'est difficile de juger ça.




 un peu perdu a écrit [26/06/2008 - 18h43 ]  
un peu perdu

C'est a cause d'évènement comme celui ci que les mômes se croient tout permis, je serais a la place de son père je lui en aurai mis une deuxième pour avoir insulter son professeur. Comment voulez vous que les jeunes est du respect pour qui ou quoi que se soit si quand ils insultent leur professeur on ne peut plus rien leur dire, il ne faut pas s'étonner que des voitures brûles, que des policiers se fassent agressés, que pour un téléphone ou un ipod on vous mette un coup de couteau. Chaque société hérite de la jeunesse quelle mérite.




 phildu a écrit [26/06/2008 - 19h58 ]  
phildu

Pour un gendarme ,il est pas fortiche ,insulter un prof merite une baffe et moi je lui en met une deuxième !! le respect .....je suis d'accord avec "un peu perdu".. :-C




http://www.chezvous.forumparfait.com/index.php


 phildu a écrit [26/06/2008 - 20h02 ]  
phildu

Eliantin , facile a dire !! mais je voudrai t' y voir tu sais pas que le prof pouvait être crevé etc... et la colère l'emporte ça arrive a n'importe qui !!!si je comprend bien c'est le môme qui s'en tire bien !!m'étonne pas que les gamins se sentent forts :-C




http://www.chezvous.forumparfait.com/index.php


 zoonzoon a écrit [26/06/2008 - 20h55 ]  
zoonzoon

Un professeur n'a pas à mettre une claque ,on est d'accord.Mais de là à aller jusqu'en justice...Il ne faut pas exagérer.Ce n'est peu être pas le 1er professeur à avoir mis une claque comme il a été dit plus haut,mais c'est loin d'être le 1er élève à insulter voir beaucoup plus à rouer de coup un professeur.Quant est-ce que ca va s'arrêter,que le respect envers autrui va refaire surface.Il faut tirer le signal d'alarme et que les parents fassent leur travail et s'imposent.J'ai reçu des punitions ou fessées de la part de mes parents,ca ne m'a pas tué.Par contre,maintenant je pense être bien élevée.




 tesa a écrit [26/06/2008 - 21h09 ]  
tesa

D'accord zoonzoon mais pourquoi un professeur resterai impuni alors que d autre se font réprimander pour beaucoup moins.en tant que surveillante si j'avais mis des claques a chaque fois qu'on m avait manqué de respect ou insultée j aurai commence par certains professeurs et continuer par mon directeur qui n'a pas hésiter a me bousculer devant les élèves et qui a pris ma défense ces derniers




 raziil a écrit [26/06/2008 - 23h53 ]  
raziil

je suis d'accord avec un peu perdu et phildu . Les mots c'est bien jolis mais à un moment donné les gosses n'en ont cure!!Ce n'est pas une question de mettre des baffes à tout bout de champs bien entendu, mais si le gosse pousse à bout... il faut aviser ... Il n'y a qu'a regarder à l'epoque de nos parents ...ils filaient droit !!!




on herite pas de la terre de nos ancetres mais on l'emprunte à nos enfants...faisons en sorte de leur laisser propre!


 carter a écrit [27/06/2008 - 02h43 ]  
carter

Il faudrait dépasser le problème déontologique (il ne faut pas faire ci, ni ça) pour ne voir que le problème téléologique (pourquoi l’a-t-on fait ?) dans la gifle. N’en déplaise aux souffreteux de la main levée sur un enfant, la gifle n’est pas traumatisante en soi. Ce qui traumatise un enfant, c’est l’injustice dans la punition ; c’est le sentiment que la punition n’est pas méritée ou disproportionnée par rapport à l’acte commis. Si on lui avait prévenu des limites à ne pas franchir et qu’il n’en a pas tenu compte ; l’enfant accepte généralement la punition…
Le problème dans la gifle est donc sa justification par l’enseignant, à savoir en quoi était –elle méritée. Certaines gosses sont tellement intenables que la liste des solutions s’amenuise vite à de la violence corporelle…même si le mot est piégé (Violence corporelle rappelle naturellement les joies de la torture, de l’humiliation et autres joyeusetés. Mais il y’a un problème de dimension : si une gifle est une violence corporelle ; elle reste un acte qui se veut exceptionnelle et justifié)

Ceci dit, si ça passe ne Justice, c’est que les parents ne cautionnent pas l’enseignant. Je pense alors qu’il y’a un problème de la lâcheté des directeurs d’écoles. Un directeur devrait interdire logiquement un élève dans une école où manifestement, les parents s’opposent aux méthodes des enseignants. Pour enseigner, il faut que les profs aient l’entière confiance de leurs parents; sinon le gamin comprendra vite qu’il pourrait tirer profit des dissensions entre ses parents et ses profs. Sans forcement non plus soutenir le prof quoi qu’il advienne, sinon on augmentera sans doute la violence institutionnelle. Bref, le solution, c’est toujours LA JUSTIFICATION dans la violence corporelle ; et les parents devraient à priori avoir une attitude d’écoute des motifs de l’enseignants…S’ils s’y opposent alors que l’argument se tient ; la logique voudrait qu’ils envoient leurs gamins dans une autre école…

Cela m’amuse d’autant plus que la violence institutionnelle dans les écoles existe…Combien de mauvais profs dévalorisent des gamins et le ridiculisent en public, sans que la moindre violence physique soit faite ; par des mots, des tournures de phrases d’une perversité redoutables..

A se focaliser sur les baffeurs, on nous cache la forêt des profs pervers qui savent qu’il est plus facile de détruire des enfants avec des mots bien placés (« je ne demande ce qu’on fera de toi » soupire la prof) qu’avec des gifles...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 domie a écrit [27/06/2008 - 12h06 ]  
domie

Bien fait pour ce sale gosse !




bonjour à tous les Web librers


 Bibliotheque a écrit [01/07/2008 - 13h11 ]  
Bibliotheque

Normalement il existe des sanctions interne pour les 2. Le passage devant les tribunaux est en trop.




Toujours authentifier


 mimi23230 a écrit [19/08/2008 - 20h49 ]  
mimi23230

Je ne comprend pas qu'un élève puisse insulter un prof même qu'il l'aime pas ou quoi que se soit, c'est n'importe quoi, je trouve que les profs sont de plus en plus détester pourtant ce sont eux qui nous enseigne la vie etc ...
Enfin de la a gifler l'élève je suis honteusement choqué! Pourquoi ne lui avoir mis des heures de colles!
Donc moi je suis pour et contre a la fois!




Répondre à Chris






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.