Pourquoi les hommes sont des infidèles ?



juniese
Cette question a été posée par JUNIESE, le 12/06/2010 à à 04h43.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Amour.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 isabella swan a écrit [13/06/2010 - 21h11] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
isabella swan

moi je pense que c'est parce que ils n'ont pas la même vision...



[ Lire la suite de la réponse écrite par isabella swan ]



Réponses 1 à sur 86

 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  



 coeur de patate a écrit [12/06/2010 - 09h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

pour oublier les amants de leurs femmes :-D




ciao!


 bougainvilliee a écrit [12/06/2010 - 09h27 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Parce que les femmes sont plus nombreuses que les hommes...

Et comme, ces derniers, sont altruistes et généreux... ils ne veulent pas que les femmes qui n'ont pas le bonheur d'avoir un compagnon (pour cause de surnombre)... soient également exclues du plaisir.

Quand aux autres qui ont eues la chance d'avoir un compagnon... elles devraient (si elles sont de vraies féministes), pousser ceux-ci, à venir (charnellement) en aide à leur consoeurs... et non pas se désespérer dans un égoïsme dépassé...

Cependant il y a une solution à ce déséquilibre (naturel et normal : un coq pour plusieurs poules), si les femmes veulent être contre-nature, en voulant mouler la société, dans un seul homme, une seule femme (et pour toute la vie, encore... quel égoïsme et quel enfer pour l'homme et les autres femmes, défavorisées)... c'est de faire, comme beaucoup de peuple font... éliminer les filles à la naissance...

Si c'est ce à quoi vont arriver les féministes... les pures, les dures... Au combat mes soeurs...

Et c'est pour cela...




Le doute est ma seule certitude


 Leumas80 a écrit [12/06/2010 - 10h39 ]  
Leumas80

Je n'ai connu qu'une seule femme (et oui, ça existe encore), mais je sais que si je me retrouve au mauvais endroit, au mauvais moment, mes hormones peuvent prendre le dessus sur ma conscience... Résultat, il faut que je calcule pour éviter des situations litigieuses et éviter de me retrouver piégé moi même.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 Wisty a écrit [12/06/2010 - 10h50 ]  
Wisty

bougain,
a mon avis, tu pourrais te construire un harem, vu ton sentiment d'altruisme aux âmes déplorables.
A titre d'infos, il existe encore des femmes qui ne sont pas des chattes en chaleur....




Wisty


 symbol a écrit [12/06/2010 - 13h44 ]  
symbol

J'avais justement besoin pour mon harem, de remplacer le mâle dominant, alors ?

Changer, c'est parfois renoncer à se changer.

Peut être que la difficulté pour l'homme à exprimer ouvertement ses émotions le fait fuir.
Se donnant une image de lui-même qu'il cultive, ayant la conviction, de faire beaucoup pour l'autre, il se sent ébranlé par l'écho que lui renvoie l'autre, donc...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [12/06/2010 - 14h46 ]  
bougainvilliee

Pourquoi les hommes sont des infidèles...

Mais la question est tronquée... il faudrait ajouter, en corolaire : "Et les femmes non !"

Toutes les réponses sont alors contenues dans la question...

Autrement dit : est-ce dans la nature des hommes d'être infidèles ? (étant entendu que les femmes infidèles, seraient dès lors, dénaturées)...

Mais ma longue expérience, me fait penser, que les hommes sont infidèles par nature... alors que les femmes le sont avec passion...

En réalite, c'est encore une question d'hormone...




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [12/06/2010 - 15h55 ]  
symbol

bougainvilliee, c'est la première réponse qui m'est venue à l'esprit : Et les femmes... ?
Et comme retourner une question n'est pas une réponse, je suis allée consulter Onan.

C'est le partage accepté de l'imaginaire qui donne à la relation qualité et saveur. Si la dimension fantasmatique à partager au sein du couple ne se découvre pas, les désirs insatisfaits, inavoués ressurgirons ailleurs, là où ils pourront être exprimés, reconnus...

Il est beaucoup plus simple d'enfermer l'autre et soi-même dans une image définie et limitée, réductrice, et de considérer la relation selon les stéréotypes conventionnels et rassurants du type de :
" Cet femme/homme est bafoué par un mari/femme coureur ".
Les situations ainsi stigmatisées cachent et révèlent une gamme immense de richesses et de souffrances...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 JUNIESE a écrit [12/06/2010 - 16h43 ]  
JUNIESE

merci pour vos réponses si on connait la valeur de la personne on ne peut pas être infidèle envers elle de mon avis...




 lost815 a écrit [12/06/2010 - 18h55 ]  
lost815

Bonsoir! l'infidélité est un caractère héréditaire,il y a aussi des femmes infidèles.Chacun fait ce qu'il veut de son corps... ;-)




 bougainvilliee a écrit [12/06/2010 - 19h35 ]  
bougainvilliee

symbol,
J'ai, la possessivité et la jalousie n'étant pas dans ma nature, apprécié à sa haute valeur ta répnse de 15h55, et je partage pleinement ta façon de penser...

Comme tu as tout dis, je ne sais qu'y ajouter...

Peut-être, que je n'ai jamais jeté l'enfant avec l'eau du bain...

je veux dire, par là, que je n'ai jamais mis fin à une relation parce que l'autre avait sa propre vie...

Je ne me suis jamais senti trahi, lorsqu'une de mes compagne avait une autre relation...
Si c'était elle que j'aimais (et non moi), je l'aimais dans tout ce qu%u2019elle était et faisait...et je n'allais pas me priver du bonheur d'être avec elle... parce qu'elle éprouvait le besoin de vivre, parfois, autre chose... Ou parce qu%u2019elle se laissait aller à l%u2019ivresse ou à la douceur d%u2019un moment%u2026

Vouloir tout l'autre, le vouloir tout à soi et uniquement à soi, dans ses actes et ses pensées, est de l'ordre de l'impossible, à moins de l%u2018y contraindre..
Si nous voulons préserver nos satisfactions, ils faut laisser à l'autre les siennes... et non l'en amputer...

Cela donne à nos fantasmes, une liberté inouïe...

Ce que je partage avec l'être aimé, nul ne peux le partager et ne le partagera jamais...

Mais s%u2019il éprouve le besoin de chercher ailleurs ce que je ne peux lui donner%u2026 il me faut considérer mes propres manques, plutôt que les siens%u2026

Aimer c'est certes rendre heureux, mais c'est aussi être, avant tout complice de celui ou celle que l%u2018on a distingué et que nous disons aimer...
C'est lorsque la complicité disparaît que les couples éclatent...
Lorsque les fantasmes sont trop longtemps contenus, parce qu'ils deviennent impossible à exprimer dans le couple...

Je suis moi et tu es toi...

J'espère que tu m'aimes parce que je suis moi... avec mes désirs, mes besoins, mes fantasmes et mes faiblesses, car je t'aime parce que tu es toi, avec tes désirs, tes besoins, tes fantasmes et tes faiblesses...

Près de moi, je te veux libre... car un couple ne doit jamais devenir un enfermement.

Et que chacun, dans une relation (un couple étant, marié ou non, une relation), soit libre et fasse ce qu'il veut des plaisirs que lui donne son corps (Merci, lost815)




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [12/06/2010 - 19h51 ]  
symbol

Coquins que vous êtes, à l'appel du mâle, les étoiles brillent !
Rassurez vous Mesdames, il n'y a que des fidèles ici, personne n'a répondu !

lost815, tel père/mère, tel fils/mère, c'est stigmatisé, non ? La situation devient naturelle ou fatale donc peut être acceptée ? De façon inconsciente, reproduction puisque programmation, l'infidélité devient pathologique ainsi.

Chacun fait ce qu'il veut en se respectant et s'assumant.

Sache bougainvilliee, j'allais répondre et je viens de te lire, que je ne doute pas un instant de ta façon de penser, depuis que je croise tes mots. Merci à toi sincèrement.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 betina a écrit [13/06/2010 - 00h15 ]  
betina

Chacun sa façon de voir,un couple ne vit pas l'enferment ni la frustration en restant

ensemble.C'est une conception de vie différente que tu as Bougainvilliée mais tout le monde n'est pas prêt à vivre de cette façon.C'est un contrat que vous avez passé ensemble et que chacun accepte ,c'est une philosophie de vie que vous avez écrit pour vous deux.

L'infidélité,est le plus souvent masculine mais la femme rattrape son retard dans ce

domaine.Chacun fait ce qu'il veut,en se respectant et en respectant l'autre mais

l'élément qu'on oublie dans tout cela est l'enfant.Lui est-il respecté?car souvent les

couples se cassent,la cellule familiale explose et l'on voit tous les problèmes que cette

liberté sexuelle peut apporter. Car les enfants ne sont pas toujours très bien assumer.






"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 Lambda11 a écrit [13/06/2010 - 03h02 ]  
Lambda11

En réponse à son message du 12/6 à 9/27,

Bougainvilliée, depuis quand la fidélité est-elle une des revendications des "féministes" ?
Il faudrait réviser tes classiques !... Comment un homme aussi brillant que toi peut-il véhiculer des clichés aussi réducteurs et erronés sur les féministes ?!!! Ou est-ce par pure provocation ?

Je rappelle que les féministes s'élèvent contre tous les actes barbares pratiqués par certaines cultures qui sont pratiqués contre les adultères (hommes/femmes, plus sévères pour ces dernières) et punitives, par exemple, en l'absence de virginité...

Les revendications féministes portent sur le sexisme (discrimination hommes/femmes, homo ou transsexuels), sur la discrimination à l'embauche et au salaire, sur l'éducation (jouets, tâches ménagères), contre précisément l'échographie essentialiste (qui utiliserait la détermination du sexe de l'embryon à des fins eugénistes), contre les mutilations sexistes quelles qu'elles soient, pour le droit à la contraception, à l'IVG, pour une éducation sexuelle encadrée sans jugement et non sexuée...

Plus progressiste encore est leur vision de l'union des couples, qui ressemblerait plutôt au PACS actuel, visant à remplacer l'ancien mariage (comportant la notion de "fidélité" et "d'obligation de vie commune") par une forme de partenariat enregistré assurant les aspects économiques du couple, sans mention de sa vie intime (hétéro, homo, trans)...

Pour réviser les revendications féministes : http://www.feministes.net/

Pour un point de vue plus personnel, l'infidélité n'est pas l'apanage masculin.
A mon sens, l'infidélité n'est pas tant dans l'acte que dans la transgression d'un contrat moral passé avec la personne avec laquelle on vit.

Si on s'est promis par un contrat de mariage "assistance et fidélité" et qu'on ne s'y tient pas, on est infidèle. Si on vit une relation libre, hors contrat, où est l'infidélité puisqu'il n'y a pas eu d'engagement contractuel ?

Si le principe de liberté repose sur l'équilibre du couple, il n'y a pas d'infidélité !...
Si le partenaire va voir ailleurs et qu'on en souffre, on se sépare. Point !

Le principe du mariage traditionnel ("assistance, fidélité, vie commune") correspond à l'image traditionnelle de la famille Papa/Maman/enfants...

Chacun choisit la forme de contrat qu'il veut pour construire son couple et son foyer...






"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 symbol a écrit [13/06/2010 - 10h09 ]  
symbol

betina, malheureusement les enfants ne sont pas épargner lorsque les parents ne savent pas les accompagner.

Si les parents sont dans l'incapacité de s'interroger sur les valeurs qu'il leur faut transmettre, ils ne peuvent aider leurs enfants à se trouver, à être heureux et équilibrés.
Et les troubles des parents rejaillissent sur les enfants car ils ne trouvent pas leur propre vérité. Leur échec devient leur leitmotiv : l'hostilité refoule le chagrin et empêche la prise de conscience trop chargés d'angoisse et d'amour.

L'infidélité ressentie en persécution amène à vouloir garder le contrôle sur la situation pour tenter de réparer ainsi l'insupportable offense et tout ce qui a été tué de possibles se concrétise par un saccage. L'enfant devient un enjeu...
Triste, triste...

L'équilibre d'un couple, n'est-ce pas une histoire de confiance, respectant la liberté de chacun dans la limite du respect de l'un et de l'autre ? marié ou pas, le contrat moral reste le même. Liberté de respirer, de vivre...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Lambda11 a écrit [13/06/2010 - 11h47 ]  
Lambda11

J'insiste, l'équilibre d'un couple, et par voie de conséquence de sa famille, repose sur le respect (la "fidélité") des engagements librement contractés entre deux personnes adultes et responsables et des valeurs morales qui s'y rattachent.

Dans le seul cadre du "mariage" traditionnel il engage "légalement" le devoir de fidélité pour le mariage laïque. A cela se rajoute la dimension spirituelle du mariage religieux, quand il y en a un en suivant le mariage civil, qui engage un lien que Dieu seul pourrait séparer par la mort de l'un des deux conjoints.

Encore que certaines religions admettent la rupture de ce lien, même chez les catholiques. Les orthodoxes, les protestants, l'Eglise arménienne enregistrent le divorce légal de leurs ouailles sans les repousser de la communion, par exemple. Il y a reconnaissance de la faute, et pardon... Ce n'est pas aussi contraignant que pour l'Eglise romaine.

C'est pour cela que les féministes luttent contre le mariage arrangé et forcé. Il s'agit du droit à disposer librement de son corps et de prendre avec l'engagement de son choix.

La vraie liberté, c'est de pouvoir choisir le cadre légal, et éventuellement religieux qu'on souhaite donner à son couple et à sa famille.

Les valeurs éducatives qu'on défendra ensuite sur cette base librement choisie et contractée en dépendent. Soit on privilégiera le carpe diem libertaire, chacun fait ce qui lui plaît, soit on choisit la fidélité. L'essentiel est que le principe choisi soit clair pour les enfants. C'est le principe de l'union libre.

Si ce cadre devient trop contraignant et que l'infidélité à ce contrat se présente, il y a la possibilité légale de se séparer de la personne qui a trahi sa promesse, voire de divorcer... ou de pardonner et de continuer ensemble parce que l'amour ou/et les intérêts sont plus forts...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 symbol a écrit [13/06/2010 - 12h44 ]  
symbol

Nota Bene : Carpe diem, mets à profit le jour présent...
Mots d'Horace nous rappelant que la vie est courte et qu'il faut se hâter d'en jouir.

Jouir de la vie ne veut pas dire, fait ce qui te plaît, n'importe comment, par n'importe quel moyen.
Peut être bien, libère toi de tes chaînes car se réveiller un jour avec une âme qui n'aurait jamais servi, soigneusement amidonnée, repassée et pliée en quatre par les habitudes, quel carcan de soumissions.

Je respecte toutes les leçons, même insistantes, puisque nous sommes tous apprenants, faisants et enseignants...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Lambda11 a écrit [13/06/2010 - 13h53 ]  
Lambda11

Mais quel poids, quelle valeur donnes-tu Symbol à la parole librement donnée ????

"Je te promets la fidélité, mais je me réserve la liberté d'être infidèle" ???
Quelle hypocrisie ! Ne nous engageons pas alors !




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 betina a écrit [13/06/2010 - 14h19 ]  
betina

Quand on s'engage,on se promet fidélité,un contrat se doit d'être respecté et je ne pense pas

que l'on s'engage avec n'importe qui,c'est réfléchit,nous autres humains sommes dotés

d'une intelligence contrairement aux animaux et nos bas instincts peuvent se contrôler.

Si un homme ou une femme ont besoin d'aller voir ailleurs grand bien leur fasse mais

pour moi c'est la fin du couple.Quand il y a engagement,il n'y a plus de liberté sexuelle

possible.






"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 betina a écrit [13/06/2010 - 14h21 ]  
betina

Quand on s'engage,on se promet fidélité,un contrat se doit d'être respecté et je ne pense pas

que l'on s'engage avec n'importe qui,c'est réfléchit,nous autres humains sommes dotés

d'une intelligence contrairement aux animaux et nos bas instincts peuvent se contrôler.

Si un homme ou une femme ont besoin d'aller voir ailleurs grand bien leur fasse mais

pour moi c'est la fin du couple.Quand il y a engagement,il n'y a plus de liberté sexuelle

possible.

Je pense que notre société souffre actuellement de ce manque de repères de la ce




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 misschocolat a écrit [13/06/2010 - 15h02 ]  
misschocolat

C 'est dans leur nature d' être infidèles !




 symbol a écrit [13/06/2010 - 16h03 ]  
symbol

Je donne tout le poids à ma parole donnée car j'y suis fidèle.

Fidèle est un mot magnifique car il y a constance dans l'attachement, la relation et durabilité. C'est un terme qui peut être tout aussi aliénant.

Je ne suis pas persuadée que dans les sacrements du mariage de l'Église catholique, la fidélité revêt tout ce que je pourrai y mettre. Car paradoxalement :
Sachant que la chair est faible, le chrétien peut aller se confesser, avoués ses péchés pour obtenir le pardon et égrener son rosaire.

Allons gaiement main dans la main nous marier à l'Église, nous n'y avons jamais mis les pieds mais le mariage, c'est sacré donc nous serons protégés puisque nous nous jurerons fidélité... et en bon chrétien, Dieu nous pardonnera si nous nous écartons du droit chemin.

Je qualifierai cela de simulacre d'amour et d'infidélité à mes convictions. Aimer celui ou celle qui est devant toi, l'aimer d'être ce qu'il est, une énigme et non pas d'être ce que tu crois, crains, espères, attends, cherches, veux : mes maîtres mots et il faut sacrément aimer pour y arriver.
Je peux vous certifier que cela n'a rien à voir avec l'infidélité, bien au contraire !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 betina a écrit [13/06/2010 - 16h16 ]  
betina

Mais la nature humaine se domine ,je pense....non ;-)




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 symbol a écrit [13/06/2010 - 16h29 ]  
symbol

Je l'espère de tout coeur betina puisque j'y crois.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 betina a écrit [13/06/2010 - 16h33 ]  
betina

Symbol,tu fais une sorte de raccourci dans tes propos en parlant des sacrements du mariage.

Nul n'est besoin de passer par l'Église pour se promettre fidélité,le fait de se marier à la

mairie engage le couple à vivre ensemble et pas en communauté,il y a contrat.Si on ne

respecte pas cet engagement,en allant voir ailleurs,il y a trahison.

L'engagement religieux n'est qu'une affaire de convictions personnelles.

Pourquoi ne plus vouloir croire en l'amour pour toujours? c'est possible.

On nous répète à longueur de journée que ce n'est pas possible,que les tentations sont là,

qu'il faut profiter de la vie,qu'il ne faut pas mourir bête,qu'il faut écouter ses pulsions

etc...Et bien moi,je répète que c'est possible de rester fidèle homme ou femme,de s'aimer

toute une vie,avec des hauts et des bas comme tout un chacun mais quand il y a des bas

pourquoi aller se consoler dans les bras du premier venu? Nous avons le don de la parole,

le partage et les remises en question sont parfois nécessaires,mais que la vie est belle

quand on reste fidèle.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 symbol a écrit [13/06/2010 - 17h11 ]  
symbol

J'ai juste répondu à Lambda en ce qui concerne ce type de mariage. Un contrat pour moi se respecte, même si l'engagement se fait oralement.
La nouvelle mode aujourd'hui : je vais voir mon psychologue, ou mon... je n'en sais rien, il s'en invente au jour le jour des ? "transformez votre vie" et leurs conseils "profitez de la vie".

Sauf qu'il n'y a pas de mode d'emploi avec cette formule et que les gens, au lieu de prendre un peu de recul et de vraiment réfléchir au sens de cette phrase, jettent tout par dessus bord en étant persuadés qu'ils vont se libérer.

Quand je parle de liberté, je parle de notre âme car nous pouvons grandir au fil des jours grâce à elle. Elle nous permet de comprendre, de corriger, d'avancer et ainsi sans doute de s'accompagner harmonieusement en couple sans que cela soit la ruée vers les échappatoires.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [13/06/2010 - 19h24 ]  
bougainvilliee

Il n'y a pas de meilleure prison que celle que l'on se construit soi-même.




Le doute est ma seule certitude


 Lambda11 a écrit [13/06/2010 - 19h35 ]  
Lambda11

Tout doux Symbol, j'ai l'impression de t'avoir blessée, ce qui n'était pas mon intention !...
Ne faisons pas une affaire personnelle de nos élucubrations philosophiques.
Car je suis certaine que tu es une personne absolument délicieuse,
avec une très belle âme, qui a le sens de la parole donnée
sans aucun besoin d'un contrat écrit, laïque ou religieux
et se refuse à étouffer son compagnon sous prétexte qu'elle l'aime. :-)

Dans une famille, c'est une valeur éducative essentielle que
le sens de la parole donnée. Ce que l'on dit, on s'y tient !
Pour un enfant, c'est éminemment structurant et ce langage non verbal
par l'exemple vaut toutes les leçons de morale du monde...
C'est en plus rassurant pour l'enfant, qui sait alors qu'il peut
compter sur la parole de ses parents. S'ils la respectent entre eux,
il y a de fortes chances, à ses yeux, qu'ils la respectent pour lui...
Il peut leur faire confiance !...

Voilà pourquoi j'insiste tant sur l'engagement, oral ou contractuel
(laïque ou religieux), que les deux personnes d'un couple prennent
l'une envers l'autre.

Dans le contexte d'un engagement oral, concubinage ou union libre,
la fidélité n'est pas contractuelle en effet.
Pourtant, il paraît difficilement concevable d'engager un patrimoine
commun (construction d'une maison, etc.)
et de mettre au monde des enfants ensemble,
sans espérer faire un bout de chemin pour une durée
plus ou moins indéterminée, voire de long terme.
La perspective hypothétique qu'un des deux puisse aller voir ailleurs,
puisqu'en effet rien ne le lie sur le plan de la fidélité,
n'incite guère à construire quelque chose ensemble.

Même s'il ne s'agit absolument pas d'une revendication officielle
du mouvement "féministe", il me semble que, même dans le cadre
de l'union libre, la fidélité dans le couple ainsi formé reste une valeur
(et non plus un droit/devoir comme dans le cadre du mariage traditionnel),
dont on attend plus ou moins inconsciemment la réciprocité
et dont le manquement blesse terriblement la confiance de l'autre.

Si l'on s'engage à la fidélité, même tacite, il me semble légitime
d'attendre la réciproque. Egalité de liberté, égalité de fidélité...
Si le compagnon mérite qu'on lui soit fidèle, la compagne aussi.
C'est le minimum de respect dû l'un envers l'autre.


















"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 symbol a écrit [13/06/2010 - 20h22 ]  
symbol

Lambda, ce qui me vexerait c'est de laisser supposer que je pourrai être vexée :-/
Je ne m'exprimerai même pas si "j'eusse été" susceptible. Et j'adore, les fleurs de camembert en société.
;-)
bougain, nous sommes nos pires ennemis !

Maintenant, j'ai tout loisir de réfléchir sur le couple, et ce avec beaucoup de recul, ne vivant pas en couple, ou plus. J'aurai les idées plus claires le jour où...

Nous sommes bien d'accord sur la réciproque dans une union.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 isabella swan a écrit [13/06/2010 - 21h11 ]  
isabella swan

moi je pense que c'est parce que ils n'ont pas la même vision que les femme ... (je l'ai lu dans un livre ) pour eux, une femme,c'est pour certain précieux,et pour d'autres c'est juste une fille de passage... mais heureusement que ils ne sont pas tous comme ça ! :-)




 bougainvilliee a écrit [14/06/2010 - 22h17 ]  
bougainvilliee

Les hommes n'ont pas la même vision que les femmes...

C'est donc une question d'ophtalmo-sexisme...

Symbol, pas de réciproque dans une union... cela fait penser à "dent pour dent"...

Je serai plutôt pour l'acceptation de celui avec qui nous avons envie de vivre, tel qu'il est, vit et se comporte...




Le doute est ma seule certitude


 coeur de patate a écrit [14/06/2010 - 22h54 ]  
coeur de patate

restons les pieds sur terre pourquoi cette idée que les hommes sont plus infidèles que les femmes ?? c'est étrange non ?? dans ce domaine il n'y a pas de genre ! il y a des êtres vivant avec une expérience différente à chaque fois selon sa propre éducation l'infidélité est le malaise d'une relation qui a des cotés pathogène rien de plus ! pour les hommes comme pour les femmes ! et sans plus ! c'est triste mais c'est la vie !!
bien sur que dans l'absolue tout le monde rêvent d'être fidèles quel question ?
mais les choses ne sont pas si simples et peut être c'est mieux comme ça ?




ciao!


 carter a écrit [14/06/2010 - 23h17 ]  
carter

Voila bien le genre de questions totalement orientées mais scientifiquement douteuses. Au moins je vous suis grâce d’expliciter un stéréotype des plus tenaces et auquel l’infâme Carter va tenter de donner des réponses au vu de la littérature scientifique à ce sujet…les hommes sont-ils plus infidèles que les femmes et pourquoi ? On remarquera que cela fait deux questions …En fait, la première question (les hommes sont plus infidèles que leurs conjointe) est tranchée actuellement ; bien que deux camps s’opposent. Les faits tentent à montrer que la femme n’est pas plus fidèle que l’homme…mais certains scientifiques affirment quand même que le stéréotype est fondé. Une Petit revue s’impose …

Contre : les hommes ne sont pas plus infidèles que les femmes. De nombreuses études tendent à montrer que les femmes sont tout aussi infidèles que leurs partenaires. Par exemple, on remarque que le nombre d’infidélité chez les femmes a augmenté consécutivement à leur arrivée dans le monde du travail. En résumé, les femmes, selon les enquêtes statistiques relevant des genders studies , sont plus infidèles aujourd’hui qu’ hier ! Et pourquoi donc ? Tout simplement parce que l’occasion fait le larron ! Tant qu’elles sont confinées à la maison, elles ont tout simplement moins accès à des partenaires multiples qu’en travaillant dans un centre d’appel ou dans n’importe quel emploi tertiaire ! Une expérience de psychologie sociale, que l’on doit à l’esprit tortueux d’Agostinelli et al. en 1994, valide cette position …Madame, si l’occasion se présentait, tromperait-elle ? Pour cela ; on propose à des participants (hommes ou femmes) qui ont une relation amoureuse stable d’amorcer une liaison avec un partenaire attirant de l’autre sexe. Une sorte « d’ile de la tentation » en laboratoire et blouse blanche. Grosso modo, on présente aux cobayes des individus de l’autre sexe qu’ils doivent juger s’ils sont attirants ou non dans un premier temps ; et dans un second temps s’ils désirent un rancard avec ! Conclusion : Madame amorce autant que monsieur des relations extraconjugales !
Une autre étude des psychologues Paola Bressan et Deborah Stranieri montre un visage étonnant de l’infidélité féminine. La conclusion amusante est que madame trompe selon ses cycles hormonaux ! Madame préfère s’enfiler un homme marié en phase lutéale de son cycle menstruel (période la moins féconde) et des hommes beaux et libres en phase ovulatoire. L’explication relève de la psychologie évolutionniste ; cette branche de la psycho qui considère que nos comportements ont été sélectionnés par l’Evolution. En phase non féconde, madame trompe en cherchant un partenaire de remplacement : un homme marié est donc plus intéressant. En phase ovulatoire, elle recherche les bons gènes pour la reproduction. Or la beauté est liée à un bon patrimoine génétique…



Pour : même si madame est une salope, l’homme est infiniment plus salaud… Certains psys évolutionnistes ne sont pas d’accord avec les conclusions des genders studies. L’homme est infiniment plus infidèle selon eux ! Apres tout, les hommes rapportent plus d’infidélités que les femmes dans les enquêtes ! (sauf que l’on peut répliquer que sa propre infidélité est plus mal apprécié chez la femme que chez l’homme. ils gonfleraient alors plus que madame le nombre de leurs relation extra-conjugales ! le fameux « je trompe ma femme mais ce n’est pas grave puisque je l’aime toujours ». en fait, la raison qui les poussent à conserver cette position contre le camps du contre relève de la logique évolutionniste. D’où ma deuxième partie…


Deuxième question : pourquoi l’infidélité ???

Tout simplement parce que la logique évolutionniste veut que la tromperie est une stratégie gagnante de reproduction pour l’homme ! plus un homme trompe, plus il transmet ses gènes, via des bâtards. Bref, tromper est, au vu de l’Evolution, une attitude de winner pour l’homme : en trompant sa femme, il conserve la sélection parentale sur les enfants qu’il a eus avec cette dernière (en supposant qu’il ne se fasse pas chopper); mais peut continuer à coté à en faire d’autre ! What’s else ?
Par contre, pour la femme, la tromperie est une stratégie moins gagnante : la sélection naturelle veut qu’elle cherche un partenaire fiable lui apportant les ressources matérielles afin qu’elle puisse se consacrer à ses petits. Contrairement à l’homme, ses gamètes sexuelles sont au nombre limités (les spermatozoïdes sont produits à l’infini tandis que le nombre d’ovules est fixé à la naissance) et sa procréation ultérieure est entravée par le temps de gestation et par l’énergie qu’elle consacre à l’éducation de ses enfants (soit jusqu’à la puberté ; et même plus en cas de Tanguy). Tromper ne lui est donc utile que lorsque que son homme défaille sur ces deux règles :
-il ne lui apporte pas suffisamment de ressources…
-les gènes de son « officiel » sont médiocres (exemple : Madame épouse un vioque pour son fric, genre Eddie Barclay. Mais elle a tout intérêt à s’enfourcher le majordome ; et à faire croire que sa progéniture vient de son mari…)

La stratégie évolutionniste plaide contre l’homme. Pour compléter ce point de vue, les psys évolutionniste se réfèrent à l’éthologie. En effet, la taille des testicules d’un primate indique son degré de fidélité ou plus exactement son penchant pour le polyamour: une différence pertinente entre le bonobo polygame et le gorille monogame est la différence entre leurs testicules : le bonobo a de grosses couilles, symbole de pulsion sexuelle intense et de profusion séminale (ha ! mon cochon !) ; tandis que le gorille a comparativement de petites couilles…et les couilles de l’homme, où sont-ils dans la hiérarchie des primates ???
Ben, l’homme est au milieu des deux extrémités : il a des testicules de taille moyenne. Conclusion : il est sans doute entre les deux : monogame avec des pulsions polygame : il est fait pour être fidèle…mais en ayant tantôt de grands écarts. D’ou son infidélité passagère…
Pour finir, les psys remarquent que les hommes et les femmes ne craignent pas la même chose dans l’infidélité… Bien sûr qu’ils craignent l’infidélité de leur conjoint ; mais ce ne sont pas les mêmes aspects qui leur semblent les plus insupportables ! Les hommes craignent l’infidélité dite « sexuelle » : ils détestent au plus haut point l’idée que leur partenaire couche avec un autre ; même si c’est un « coup d’un soir ». Mais les femmes craignent, quant à elles, l’infidélité dite « émotionnelle » : elles se supportent pas l’idée que leurs mecs aient couché avec une autre parce qu’ils avaient des sentiments profonds pour cette personne...Et c’est normal selon le prisme de l’Evolution. L’infidélité émotionnelle menace le couple et la redistribution des ressources (si son mec aime cette rivale, il va sans doute lui donner des ressources) et donc la femme le craint plus que l’homme. Tandis que l’infidélité sexuelle remet en cause la paternité du mec (si elle a couché avec un autre, qui me dit qu’elle ne l’a pas déjà fait dans le passé et donc, que mes enfants sont de moi ?)




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 bougainvilliee a écrit [15/06/2010 - 08h41 ]  
bougainvilliee

Excellente et supérieure analyse de Carter... Particulièrement approfondie…

Qui remet les choses à leur juste place...

La différence de vision des choses dont parle "isabella", tient dans la différence entre infidélité "sexuelle" et "émotionnelle"...

Ainsi nous ne parlons pas, les hommes et les femmes, de l'infidélité sur le même plan... ni avec les mêmes hormones... La diabolisation masculine en ce sujet est sans fondement... l'homme y répond, en dépit de lui, en fonction de ses pulsions d'homme... et la femme en fonction de ses pulsions féminines...

De plus, étant moins gagnante, dans la stratégie adultérine, l’on comprend qu’elle ne l’accepte pas (qui accepterait un jeu où il sera perdant)… Aussi souhaite-t-elle que l’autre n’y joue pas… et qu’il se prive… L’effort de privation étant plus important pour l’homme que pour sa compagne,, elle lui demande beaucoup plus que ce qu‘il peut donner… mais elle n‘en a pas conscience car son ressenti n‘est pas le même… c’est, donc, à cette aune faussée qu’elle prétendra cependant le juger… et juger, en même temps, son amour et son attachement…

Vouloir considérer ce fait au travers de l'intelligence, de la réflexion, de la volonté ou la moralité, sociale ou amoureuse, n'a pourtant, nous l’avons vu, aucun sens...

Mesdames, si j’ai bien compris, si vous voulez la fidélité de vos compagnons, jugez-les tout de suite sur l’importance de leurs ballotines… Vous aurez moins… et les autres, aussi…

Et c'est pour ça que l'infidélité est grande...




Le doute est ma seule certitude


 Lambda11 a écrit [15/06/2010 - 09h35 ]  
Lambda11

Comme je l'ai déjà dit plus haut, l'infidélité n'est pas l'apanage de l'homme et, dans ce sens, la question de base devrait être reformulée en "pourquoi les hommes et les femmes sont-ils infidèles" ? C'est à ça que j'avais répondu, en fait, de façon plus généraliste...

Pour tout dire, je n'ai absolument pas besoin d'étude sociologique pour avoir une idée très personnelle sur la question mathématique. C'est bien connu, comme pour les sondages, beaucoup disent ce qu'ils ont envie que les autres pensent et ensuite, ils votent selon leur véritable opinion dans le secret des urnes. Les chiffres sont forcément menteurs...

Finalement, c'est culturel : les hommes se vantent entre eux de leurs conquêtes féminines (quitte à en rajouter, voire à prendre leurs désirs pour des réalités !) pendant que, de leur côté, les femmes s'en cachent (ou ont tendance à minimiser) pour paraître plus sérieuses et ne pas se faire traiter de salopes !... Tout cela pour rentrer dans l'ancestral cliché culturel : l'homme doit affirmer sa capacité virile de séduction et la femme son devoir de pureté virginale puis maternelle.

En fait cette notion a été imposée de force par l'homme à la femme, dont il fait sa propriété et ne tolère pas la moindre incartade, pour ne pas, sait-on jamais, avoir à assumer la paternité d'un enfant illégitime. Ce qui ne l'empêche pas, le bougre, de frayer, si l'occasion se présente, dans le nid conjugal de son voisin et parfois ami !

Sans besoin de calcul savant, si je veux rétablir cet ordre des choses mathématiquement, je pencherai plutôt pour un 50/50 !... Peut-être "Sex & the City" verra-t-il bouger les mentalités hypocrites et voir ces dames plaisanter entre elles : "Ah, machin-truc ?... Hum, il est bon... Par contre, son copain, il vaut pas un clou !" Juste rétablissement des choses de la nature !




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 symbol a écrit [15/06/2010 - 09h50 ]  
symbol

Difficile bougainvilliee de penser réciproque lorsque que tu y mets les crocs... C'est ce qu'on appelle l'échange...

Quant au scientifiquement douteux, aux stéréotypes, études, enquêtes statistiques, psychologues évolutionnistes et même au patrimoine génétique (voir "se libérer du destin familial" en psycho-généalogie), je répondrai : nous voilà figés dans l'éternité.

Nous n'avons pas les mêmes sources, il semblerait et j'en suis ravie :
Les théories scientifiques expliquent parfois comment, rarement pourquoi. Le saut s'impose dans l'acceptation de ce que l'on ne comprend pas.

" Le sage ne m'est pas sa confiance dans un système, quelque soit le nom du système, car en dernier ressort tous les systèmes sont corrompus.
C'est l'effet du temps sur les choses, il apporte la rouille.
Les systèmes n'ont jamais réussi, ils ne durent pas, ils viennent, ils vont (et carter nous le prouve dans son analyse). Seul l'être humain perdure..." Tara Singh

Je ne crois pas que l'univers soit muet, je crois plutôt que la science soit dure d'oreille. 8-)




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [15/06/2010 - 10h25 ]  
bougainvilliee

50 / 50... Tu es chiche, lambda... je pencherait pour les 80 / 80... d'après, il est vrai, mon vécu personnel... et les études comportementales, en aveugle... sans interrogations... par la seule observation des tendances, en caméra cachées... avec des personnes ignorant qu'elles sont en situation d'observation...

Les 20 % qui restent (car nous ne sommes pas tous égaux devant mère nature), ont des ballotines ou des libidos, calmes... C'est ainsi, il y a de tout pour faire ce monde...

A part cette petite rectification... je suis d'accord avec tout le reste de ton message...

Mais, au-delà, ces études montrent que les jeunes femmes, sont, en réalité beaucoup plus intéressées par le sexe que les garçons...

L'intéressant est d'observer le comportement des dames dans les super-marchés... Les intéressés et les drageurs, ne sont pas ceux que l'on pense, généralement...

Ils se révèle que les hommes sont beaucoup plus indifférents que les femmes... qui elles semblent beaucoup plus intéressées...




Le doute est ma seule certitude


 Lambda11 a écrit [15/06/2010 - 11h56 ]  
Lambda11

80/80 ??? qui dit mieux ? :-D

En fait les 20% dont tu parles ne font pas partie des infidèles, ceux qui sont passés à l'acte.
Car sans passage à l'acte, pas d'infidélité, en principe !... Mais feraient partie d'un autre décompte sur "ceux qui voudraient bien mais ne peuvent point !..."

http://www.clipzik.com/annie-cordy/la-bonne-du-cure.html

A moins que, sans vouloir remettre en service un sujet mignon sur le mensonge où on parlait de péché par action ou par omission (précisément en action, en paroles ou en pensées)... l'intention vaudrait l'action ??? Alors là, on est pas sorti de notre étude de cas !...

Ah libidos et ballotines, trouverez-vous le repos un jour ! ??? :-/




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 luxius a écrit [15/06/2010 - 12h08 ]  
luxius

A lire :

http://www.web-libre.org/questions/biologie_7293/fidelite-au-fond-d-un-virus,30716.ihtml

Peut-etre la fidélité est-elle en fait une maladie...
L'Homme est fait pour propager ses génes (comme toute forme de vie),et la fidélité n'est pas pour cela le meilleur moyen...

L'infidélité semble naturelle et souhaitable,alors que la fidélité est artificielle et moribonde.




ni dieu ni foi,ni maitre ni chaine,ni roi ni loi !


 Lambda11 a écrit [15/06/2010 - 12h24 ]  
Lambda11

héhé ! sur un plan purement biologique, tu n'as pas tort Luxius...

http://www.youtube.com/watch?v=MwVK_mVB4N4

Mais notre petit coeur romantique en prend un coup au moral ! ;-(




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 luxius a écrit [15/06/2010 - 12h31 ]  
luxius

C'est l'printemps ! :-D

Notre petit coeur....Voilà le problème ,l'émotion.
Mais que serions nous sans ???




ni dieu ni foi,ni maitre ni chaine,ni roi ni loi !


 luxius a écrit [15/06/2010 - 12h40 ]  
luxius

"Or la beauté est liée à un bon patrimoine génétique… "

Encore du carter,du pur boeuf sans neurone.

la beauté n'est absolument pas une question génétique,c'est une question...de gout.
ce qui est beau dans nos société ne l'est pas forcément dans d'autres.

chez les pigmés,les classiques de la beauté ne sont pas les memes que chez les inuits...

Hé oui....
Et cela marche aussi dans le temps:il y a 200 ans,les canons de la beauté n'étaient pas les memes qu'aujourd'hui.

carter,une fois de plus,t'es à l'ouest en train de cueillir des fraises.
J'espére que quelqu'un va t'apporter un peu de crème fraiche :-D

S'il y a une chose qu'on sait par contre sur les génes,c'est que c'est sur le meme chromosome qu'on trouve les génes codant pour le système immunitaire,et les génes codant pour des phéromones sexuelles.
On peut donc émettre l'hypothèse que les phéromones indiquent un partenaire compatible,c'est à dire ayant un système immunitaire différent,et cela afin de perpétuer l'espèce avec le plus de chance de survie possible.
Car en effet,les espèce survivent du fait du brassage des génes.




ni dieu ni foi,ni maitre ni chaine,ni roi ni loi !


 symbol a écrit [15/06/2010 - 14h05 ]  
symbol

Tu parlais de ta libido Lambda ? Alors... ?

Sinon, la survie de l'animal : recherche du territoire, de nourriture et bien évidemment perpétuer l'espèce.

Ah, vous parliez peut être des humains ? C'est vrai, j'ai vu un petit coeur s'éclairer plus haut, rien que pour le printemps qu'il dit.

Compatibilité biologique, répète le mot nouveau symbol, il t'en dira long sur la formation du couple et ses exactions... on a bien le droit de réfléchir tout haut !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Lambda11 a écrit [15/06/2010 - 14h46 ]  
Lambda11

Heu ma libido, ça va, Symbol, je maîtrise ! :-/

Et la tienne, tu en es où ???




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 symbol a écrit [15/06/2010 - 15h48 ]  
symbol

J'aimerai bien le savoir, quoique j'en ai bien une petite idée...
S'ils arrêtaient de penser avec leur pénis, cela serait encore mieux, on pourrait peut être enfin...
joindre l'utile à l'agréable. Je rigole ! Mais j'avoue que l'homme plus il devient mature, plus il s'inquiète de ses capacités...

Merci Lambda d'y avoir répondu, avec sincérité je l'espère, je me doutais de ta réponse !

:-D




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Lambda11 a écrit [15/06/2010 - 16h05 ]  
Lambda11

Ah ma pov dame, c'est bien vrai que ces messieurs nous montrent plus facilement le chemin
qui mène à leur braguette que celle qui mène à leur coeur... :-D

Mais tu observeras avec moi, Symbol, que la fidélité est sur tous les sujets de weblibre
en ce moment, et à tous les niveaux. Ils y défendent le bout de gras âprement et il semblerait
que c'est un sujet qui les taraude eux aussi ! Comme quoi ... tout n'est peut-être pas désespéré !




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 bougainvilliee a écrit [15/06/2010 - 16h23 ]  
bougainvilliee

Fidèle, infidèle... cela ne me dit pas grand chose...

Je sais que, comme la "jalousie",... certaines personnes en souffrent...

Et que c'est un problème... mais qui m'échappe tout à fait. J'essaye bien de me brancher... mais je ne suis pas sûr d'être au niveau...

Personnellement, je vis les relations qui m'enrichissent, où que le destin m'offre...

Ce qui me turlupine, par rapport aux autre intervenants, qui semblent sur une autre planète que moi, ligotés par des règles et des principes, qui me sont étrangers... c'est que la plupart des relations que j'ai, ou que j'ai eues, semblent vivre les choses comme moi...

Il paraît, me dit-on, qu'il n'est pas dans la norme de consoler mes compagnes, lorsqu'elles venaient d'avoir une relation avec un autre que moi... et qu'elles se reprochaient (je ne sais pourquoi) l'instant heureux qu'elles venaient de partager...

Il serait plus normal, me dit-on aussi, de les tancer, voire de les frapper ou de les mettre à la porte...

C'est là une normalité que je comprends mal...




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [15/06/2010 - 16h28 ]  
symbol

Moi je dirai, que c'est la trahison qui revient sur le marché, nous y avons peut être réfléchi avant eux.
Nous, si vulnérable, émotionnée...

LOL




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 symbol a écrit [15/06/2010 - 16h33 ]  
symbol

bougainvilliee continue surtout, ne t'arrête pas en chemin, j'aime bien TA normalité.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 lost815 a écrit [15/06/2010 - 22h09 ]  
lost815

FIDELE;un mot trop parfait pour être un des qualificatifs de Homme ( homme ou femme ).Qui d'entre nous n'a pas été un jour de sa vie tenté par une aventure extra conjugale?Alors mes amis ( tout sexe confondu ) arrêtez de vous faire passer pour des personnes parfaites,le parfait n'est pas du monde à trois dimensions!!!!




 betina a écrit [15/06/2010 - 22h49 ]  
betina

Vouloir vivre la fidélité ce n'est pas être ligoté par des règles et principes.C'est le respect de la parole donnée,si il n'y a pas de promesse faite dans le couple ,c'est différent.

Je n'ai jamais eu de sentiment de jalousie,si la promesse devait être enfreinte,il y aurait séparation,car pour moi une relation ne peut être que sexuelle,il faut des sentiments forts.

Chacun a sa façon de voir les choses,si chacun trouve son bonheur c'est le principal et surtout si cela ne nuit pas aux enfants qui peuvent partager la vie des couples.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


Réponses 1 à sur 86
 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  

Répondre à JUNIESE






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.