Pourquoi y a t-il des hommes mariés qui trompent leur femme ?



carolyne
Cette question a été posée par carolyne, le 07/12/2008 à à 14h51.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Amour.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 cochise_fr a écrit [07/12/2008 - 16h12 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Il y a hélas des gens indignes... partout.... et dans les deux sexes..... ce qui justifie amplement de prendre ses précautions avant de s'engager avec quelqu'un..... et de jeter à la rue les coupables.

Quand on ne s'entend plus, on se sépare proprement... avant.... de chercher un nouveau nid, ainsi, chacun peut poursuivre librement sa route de son côté.

....du moins je le vois ainsi.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 misslux007 a écrit [07/12/2008 - 16h33 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
misslux007

Ca c'est ce que tout le monde aimerait savoir. pourquoi? et bien il existe plusieurs réponse: parfois un homme ou une femme se sent obligé d'aller voir ailleur car elle ou ill n'a pas ce quil veut. ou alors quand une personne du couple est souvent en voyage daffaire et que lautre personne se sent seule ou bien quand on a plus de sentiment pour lautre personnne enfin bref il existe beaucoup de réponse a cette question. mais ca ne veut pas dire que c'est une excuse pour avoir le toupet de tromper la femma ou lhomme qui vouus aime plus que tous. les gens comme ca sont tous simplement trop betes pour voir la chance qu'ils ont davoir une femme ou un homme qui les aime autant dans leur vie alors que des milliers de gens cherchent ce genre de personnes...




misslux007


 papiguy a écrit [07/12/2008 - 16h38 ]  
papiguy

Parce qu'ils se sont trompés de sujet :-)




 lucius a écrit [07/12/2008 - 18h00 ]  
lucius

Oui mais on apprend sur le tas,papiguy!
Et puis c'est bien d'élargir le cercle de ses ami(e)s!
:-D




Gare au gorille !


 dali a écrit [07/12/2008 - 18h14 ]  
dali

il y a des hommes qui trompent leur femme parce que l'homme a besoin de séduire et pas que,bien sûr ils ne sont pas tous pareil mais ils existent et n'ont pas froid aux yeux ni aucun remord. remarquez,nous parlons des hommes mais il y a aussi des femmes dans la même situation. pourquoi aller voir ailleurs parce que l'on pense qu'ailleurs c'est toujours mieux et l'on perd le plus précieux




 lucius a écrit [07/12/2008 - 18h29 ]  
lucius

Et les femmes célibataires qui sortent avec un homme marié?Tout aussi responsable...ou plutot irresponsable!




Gare au gorille !


 carolyne a écrit [08/12/2008 - 19h38 ]  
carolyne

bonsoir lucius , je pense pas que ce soit irresponsable de sortir avec un homme marié , c'est mûrement réfléchit




 lucius a écrit [08/12/2008 - 21h41 ]  
lucius

Je ne ferais pas d'autre commentaires sur web libre,et tu peux alerter un modérateur pour enlever cet unique commentaire:S.....,et avec un grand S!




Gare au gorille !


 Diesel69 a écrit [02/01/2009 - 23h41 ]  
Diesel69

Parce que, cela est ainsi je pense pas que les hommes ou femmes le font sûrement par envie de se remettre en question que soit dans le sexe, le plaisir de charmé etc... certains aussi sont mal dans leur couple routine, pas les rapports avec leur femme ou homme depuis que le bébé est là enfin il y a tant de réponse. Puis de toute façon l'humanité à toujours connu cela, du moyen âge à nos jours. Une question qu'on se pose depuis la création de la femme et de l'homme. Diesel69 8-)




 linaz a écrit [11/03/2010 - 15h43 ]  
linaz

Chaque homme ou femme de cette planète qui a un jour trompé ou trompera un jour son mari ou sa femme a généralement une raison propre à sa situation qui est en générale différente de celle des autres. Pour ma part, je suis tenter d'avoir une aventure avec un collègue de travail, tout simplement parce qu'il me fait ressentir ce que je n'ai pas ressenti depuis 15 ans, le coeur qui bat la chamade quand je le vois, les pulsions sexuelles qui envahissent tout mon corps quand il me frôle ou quand il me regarde, toutes ces choses qu'on ressent les premiers temps des flirts amoureux. Tout ça je ne le ressens plus avec mon compagnon de plusieurs années. L'amour charnel que j'ai eu pour lui au début de notre relation a laissé place a une profonde tendresse et grande affection, mais le désir sexuel n'est plus. Paradoxalement je ne voudrais ni ne pourrais jamais le quitter pour autant. Et je ne voudrais jamais qu'il apprenne mon aventure, si un jour je décide de franchir le pas.




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 cochise_fr a écrit [13/03/2010 - 08h55 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est très bien d'en être consciente Linaz, mais cela ne valorise pas votre couple.
Si chacun devait se jeter dans les bras du premier ou de la première qui passe et qui plait, ce serait un vrai bordel public. Heureusement, la plupart des gens mariés et en charge de famille s'abstiennent de ce genre d'attitude..... même si chacun reste libre de faire ce qu'il ou elle veut.

Le pire est quand ce sont les mômes qui trinquent.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 linaz a écrit [15/03/2010 - 14h57 ]  
linaz

je suis d'accord avec toi cochise_fr, ce serait exactement comme dans le règne animal où l'on répondrait bestialement aux instincts les plus primaires et primitifs, nous sommes des animaux après tout, non?!.. encore que, certaines espèces restent en couple toute leur vie il parait.. mais bon, donc si j'ai bien compris, pour essayer de lutter contre ces pulsions naturelles, le remède ce serait de se dire : "je le fais pour les enfants, je le fais pour les enfants, je le fais pour les enfants".. dans le combat de la raison contre les pulsions naturelles et instinctives, en général, on sait par avance qui sera le vainqueur; les statistiques de couple divorcé/séparé n'en sont que le triste reflet j'en ai bien peur. donc à mon avis ce n'est clairement pas le bon conseil à donner à quelqu'un qui est tenté d'aller voir ailleurs pour soulager une frustration sexuelle. par contre il serait de bon ton de conseiller, comme l'a fait Betina dans un autre post, de se reconcentrer sur son couple et d'essayer de trouver des moyens de raviver la flamme entre les deux parties.




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 cochise_fr a écrit [16/03/2010 - 07h11 ]  
cochise_fr

Bonjour,
On peut bien sur le faire 'pour les enfants, comme vous dites, mais le mieux est d'avoir le courage de savoir dire 'NON' à certaines attitudes déplacées quand on a des charges de famille..... j'allais dire, tout simplement.

Quand vous traversez la rue, vos ne le faites pas quand passent les voitures.... pourtant rien ne vous en empêche mais vous connaissez les risques et vous vous en abstenez.... toute la vie est pareille. Il faut savoir où sont les limites à ne pas dépasser, et pour chacun c'est différent.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 linaz a écrit [16/03/2010 - 15h21 ]  
linaz

cochise_fr, ce que je veux dire c'est que si c'était si facile de trouver le courage de dire 'NON', alors il n'existerait tout simplement pas de problème d'adultère ou d'infidélité sur notre planète. et le taux de divorcés/séparés serait quasi nul. mais voilà, ce n'est pas le cas aujourd'hui, c'est que manifestement la nature humaine, bien malgré elle, n'arrive toujours pas à trouver ce 'courage' dont tu parles car les pulsions naturelles sont souvent plus fortes que la raison. "traverser la rue" ne fait pas appel à nos pulsions naturelles/instinctives/incontrôlables comme le fait le "désir sexuel", donc on ne peut malheureusement pas comparer les deux. par contre pour prendre un exemple comparable on peut prendre "l'envie de frapper quelqu'un qui vous a mis hors de vous", alors là oui, cela fait appel à une pulsion instinctive et incontrôlable et parfois malheureusement et trop souvent le coup "part tout seul". Il faut absolument faire ce travail sur soi de dire 'NON' ou 'STOP', surtout si c'est un enfant que vous avez en face de vous.. C'est ce cheminement qu'il faudrait pouvoir appliquer aussi à l'envie sexuelle.. Au cours de son évolution l'homme a appris à maîtriser ses pulsions, et ça n'a as été sans peine; c'est le fondement même d'une société dite 'civilisée', de l'éducation qu'on a reçu. Mais il y a encore un gros travail à faire sur soi pour pouvoir arriver à mettre tout ça en pratique car il ne faut pas oublier qu'avec toute la bonne volonté du monde, il faut sans cesse pouvoir lutter contre des pulsions parfois si fortes qu'elles nous aveuglent sur le moment et nous font "perdre la raison" et oublier toutes les notions de moralité, de risques et de logique... Ah Hormone quand tu nous tiens! Après bien sûr on regrette, mais il est trop tard..




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 cochise_fr a écrit [16/03/2010 - 17h49 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La "nature humaine" n'y est pour rien.
Les humains, justement, devraient se comporter autrement que comme des animaux sauvages en liberté en ceci qu'ils ont un cerveau qu'ils sont censés utiliser pour vivre en société. Se laisser aller à ses "pulsions" comme vous dites, c'est faire bien peu de cas d'une quelconque éducation. Cela relève de maladies psychiques graves.

"Après bien sûr on regrette, mais il est trop tard.."
Rien n'empêche quiconque de réfléchir avant d'agir, c'est un des points qui nous différencient des bêtes sauvages.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 linaz a écrit [16/03/2010 - 19h46 ]  
linaz

"Cela relève de maladies psychiques graves" n'exagérons rien quand même, il ne faut pas non plus dramatiser.. "Rien n'empêche quiconque de réfléchir avant d'agir", le probe même d'une pulsion c'est qu'elle inhibe toute forme d'activité cognitive, donc de "réflection".. en d'autres termes, la poussée hormonale est parfois si puissante qu'elle chamboule tout à l'intérieur ce qui fait perdre toute rationalité. malheureusement tout n'est ni tout blanc ni tout noir dans ce monde j'en ai bien peur.. j'aimerais bien moi aussi vivre dans le monde utopique que décrit cochise_fr, où tous les hommes et femmes arriveraient à contrôler toutes leurs pulsions.. mais cela n'existe pas j'en ai bien peur, sinon nous ne serions pas là à débatre de l'éternel thème de l'adultère qui remonte à la nuit des temps et qui fait des victimes chaque jour.. le problème est bien plus profond qu'un simple "nous ne sommes pas des bêtes sauvages", il faut chercher bien plus loin que ça si l'on veut réellement trouver des solutions pour ces millions de gens qui, bien malgré eux, sont un jour amener à tromper leur partenaires.




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 cochise_fr a écrit [17/03/2010 - 11h00 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Que les symptômes soient légers (simple tromperie) ou graves (agression ou meurtre) ne changent pas le problème. Ce sont des dérives psychiques qui s'anticipent par l'éducation..... même si cela en dérange certains et qui, pour les cas les plus graves, nécessite l'enfermement en lieux sécurisés.

Et cette éducation ne se limite pas à cela.

Le fait que l'adultère "remonte à la nuit des temps" n'est en rien une excuse.
Je trouve assez 'comique et triste à la fois' de pouvoir dire que les gens trompent "bien malgré eux".... bah voyons.!!! Responsables mais pas coupables.... on connait la chanson.!! Eh bien si, si, coupable aussi et volontaires de surcroit.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 linaz a écrit [17/03/2010 - 15h10 ]  
linaz

"ce sont des dérives psychiques qui s'anticipent par l'éducation"..... cochise_fr, ceci n'est-il-il pas un antagonisme? psychique versus éducation = inné versus acquis, l'un ne pourra jamais anticiper ou induire l'autre. l'éducation ne pourra jamais inhiber des pulsions physiologiques, c'est un pur leurre de penser ça, d'ailleurs on voit bien que l'adultère se retrouve dans toutes les classes et couches de la société, des moins au plus éduquées. dans une famille, deux frères ou deux soeurs ayant reçu exactement la même éducation, l'un deviendra un pédophile et l'autre "tournera" tout à fait normalement. eh oui, contrôler le psychique ne se résume pas simplement à une "bonne éducation". l'hypnose, peut-être? en tout cas, il serait grand temps que la société ouvre les yeux. seuls les scientifiques et chercheurs pourront nous trouver des "remèdes" efficaces (par exemple castration chimique pour les pédophiles) pour arriver à contrôler ou inhiber les pulsions et autres dérives psychiques.




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 betina a écrit [17/03/2010 - 15h27 ]  
betina

L'éducation n'a rien à voir avec ça ,ce qui a pu être contenu un certain temps finira par ressortir à un moment donné,nul ne peut dire fontaine je ne boirai pas de ton eau même si aujourd'hui nous en sommes persuadés,la vie se charge bien de faire changer la vie des personnes.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 linaz a écrit [17/03/2010 - 17h11 ]  
linaz

Ce que dit Betina est extrêmement juste. On peut toujours essayer de refouler une pulsion, mais tôt ou tard.. Sylvie Poirier, dans son ouvrage "Les pulsions de l'inconscient", nous dit d'ailleurs ceci: .../... "Il y a la pulsion et la compulsion. Ce qui fait la différence entre la pulsion et la compulsion, c'est que la compulsion est là précisément pour refouler la pulsion. Parce que la pulsion est quelque chose de nouveau à un moment donné de notre vie, qui nous désorganise, elle nous fait peur car elle est souvent associée à la transgression d'un interdit, si ce n'est que la transgression d'un ordre, de nos coutumes, de nos façons habituelles de fonctionner, en d'autres termes de l'éducation que l'on a reçu." "Que se passe-t-il lorsqu'une personne vit une pulsion? Là on parle de pulsions sexuelles. Il va y avoir des jeux de synchronicités. La synchronicité n'existe que lorsqu'il y a un désordre. Si je vis un désordre dans ma vie, c'est à dire si je suis au prise avec une pulsion et que j'accepte de suivre cette pulsion, à ce moment-là, ce désordre-là, le désordre que je vis, la souffrance dans laquelle je m'abîme, est génératrice de synchronicité. C'est à dire qu'il va y avoir un jour ou l'autre une personne qui de façon synchronique va aussi consentir et prendre conscience d'une pulsion et à ce moment-là, la pulsion sexuelle devient réalisable, devient actualisable. Plus on est aux prises en même temps avec la souffrance, avec le chaos, avec le désordre, plus les synchronicités sont susceptibles d'advenir. Prigogine l'avait déjà détecté dans ce qu'il appelle : “ Les structures dissipatives ”. Lorsqu'il y a une nouvelle fluctuation dans notre système, lorsque l'ordre du système physico-chimique est transgressé à la faveur d'un désordre croissant à l'intérieur du système, c'est là que tout à coup, il y a un jeu de synchronicité qui s'opère et qui fait en sorte que le système va se mettre brusquement, spontanément à fluctuer. C'est à dire à vivre au rythme et au niveau de la nouvelle pulsion qui surgit à l'intérieur du système. Ce qu'on peut appeler pulsion chez les humains, Prigogine appelle cela : “ Fluctuation nouvelle, innovatrice à l'intérieur d'un système physico-chimique ”. Dans ce sens-là, le chaos est toujours générateur de synchronicité. Donc on est susceptible de rencontrer l'âme ou le corps avec lequel on pourra exulter." .../... Mon avis personnel sur ce sujet est que seule une étude poussée et la compréhension des mécanismes physiologiques derrière "les pulsions" nous permettra un jour de trouver les moyens adéquats de les contrôler et/ou de les inhiber.




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 cochise_fr a écrit [17/03/2010 - 17h32 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Bien sur que cela travers les couches de la société, les humains étant les mêmes quelle que soit leur richesse, leur culture, leur éducation ou leurs dérives.
D'ailleurs il ne s'agit pas d'instruction ou de connaissances, mais simplement de comprendre dès le plus jeune âge que les libertés ont des limites et qu'à un moment donné il faut savoir dire "NON" volontairement..... au lieu de se laisser aller à la facilité et au confort de l'inaction.

Donner des noms ronflants aux symptômes n'y changera rien, je n'y crois pas..... car le seul fait de savoir dire "NON" suffit amplement.... et s'applique à des tas de choses autres que celles là également.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 linaz a écrit [17/03/2010 - 17h43 ]  
linaz

cochise_fr, un conseil d'ami: il n'est jamais bon de s'enfermer dans une pensée unique et limitatrice, sans chercher à comprendre plus loin que ce qui nous semble aquis et facile, sans chercher à comprendre autrement que par la croyance populaire, sans prendre aucun risque et se borner à ce qui est familier et accessible. si tout le monde avait l'esprit aussi fermé, à l"heure qui l'est, les femmes n'aurait toujours pas le droit de vote, l'escalavage et l'aparteid n'aurait toujours pas été aboli et on croirait toujours que la terre est plate. Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". A bon entendeur salut!




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 betina a écrit [17/03/2010 - 18h15 ]  
betina

cochise,vous êtes toujours sûr de vous,j'espère que dans la vie vous n'aurez pas à vivre d'impondérable,car vous serez complètement détruit par vos certitudes.
Bien sûr que notre but est de ne pas tromper notre conjoint et que l'on veut se tenir à cet engagement mais vous ne pouvez pas dire aujourd'hui ce qui se passera dans 5 ans,10 ans,une attirance,une tentation plus forte et vous pouvez basculer de l'autre côté,je ne vous le souhaite pas,mais ne dites pas pour moi ce n'est pas possible,dites,je ne le veux pas et je ferai tout pour tenir mon engagement.
Pour moi ne serait-ce qu'avoir des pensées malsaines sont déjà un début de processus vers la faute.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 linaz a écrit [17/03/2010 - 20h25 ]  
linaz

cochise_fr, que peut-on répondre face à tant d'ignorance et d'obstination.. j'en reste pantois. votre argumentation commence à frôler le ridicule. il semble que vous souffrez du complexe du "c'est comme ça et c'est pas autrement, et même si on me prouve que j'ai tord, bah j'ai toujours raison quand même quoiqu'il arrive".. ce n'est pas avec cet état d'esprit qu'on va faire avancer la recherche.. une petite phrase à méditer tout de même : "l'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore".




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 cochise_fr a écrit [17/03/2010 - 22h26 ]  
cochise_fr

Bonjour,

"cochise_fr, un conseil d'ami: il n'est jamais bon de s'enfermer dans une pensée unique et limitatrice, sans chercher à comprendre plus loin que ce qui nous semble aquis et facile, sans chercher à comprendre autrement que par la croyance populaire, sans prendre aucun risque et se borner à ce qui est familier et accessible. si tout le monde avait l'esprit aussi fermé, à l"heure qui l'est, les femmes n'aurait toujours pas le droit de vote, l'escalavage et l'aparteid n'aurait toujours pas été aboli et on croirait toujours que la terre est plate. Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". A bon entendeur salut!"


Je suis tout à fait d'accord avec cela Linaz....merci.
Mais tant que l'on ne m'aura pas démontrer le contraire, je préfèrerai mon expérience à des avis extérieurs. Malheureusement j'ai côtoyé pas mal de gens avec ces problèmes et beaucoup suivis par des 'psy' (générique) qui leur ont couté très cher sans beaucoup de résultat. Deux d'entre eux ont simplement suivi ce que je vous ai dit car cela me semble relever seulement du bon sens..... et cela marche d'autant que cet apprentissage du "NON" devrait en principe se faire en bas âge à titre préventif, et non au moment de l'apparition des symptômes.

N'oubliez jamais que conseilleurs sont rarement les payeurs.!!
Trouver tout cela ridicule est votre droit.... mais ce n'est pas ce genre d'argument qui me fera changer d'avis.

Betina,
J'ai déjà quelques années de vol, et je n'ai jamais laissé quelqu'un décider à ma place de ce que je devais faire..... y compris quand je me trompais, et j'assume entièrement les éventuelles conséquences de mes actes et de mes décisions, qu'elles fussent bonnes ou mauvaises. Cela me semble à la fois plus simple et plus sain que de remettre en permanence la réalité de ses décisions dans des mains tierces à la fiabilité aléatoire.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 linaz a écrit [17/03/2010 - 23h07 ]  
linaz

cochise_fr, comprennez bien que nul n'est mon intention d'essayer de vour faire changer d'avis, je ne suis pas là pour çà, j'essai juste de vous ouvrir à la possibilité qu'il peut y avoir une explication physiologique à tout ça.. vous apprendrez qu'une technique qui a marché sur deux personnes (enfin d'après vos dires) n'est en rien la preuve qu'elle marchera sur tout le monde, car chacun est différent et tous les cas sont dans la nature. dans le monde où j'évolue, le monde des sciences et de la recherche, c'est au contraire en remettant constamment en cause les préjugés et les acquis et en faisant systématiquement preuve d'esprit critique qu'on arrive à progresser et à trouver des solutions nouvelles pour les cas les plus différents les uns des autres.. c'est seulement en recherchant à comprendre la base même du problème, qu'on trouvera alors un remède efficace dans le plus grand nombre de cas. le plus inquiétant dans cette histoire c'est que vous avouez vous-même ne pas admettre pouvoir vous tromper, Hitler pensait exactement comme vous, c'est le probe même des dictateurs et on en connait les conséquences.. Vous rendez-vous compte que vous êtes un danger pour notre société. je souhaite bonne chance et bon courage à tous ceux qui un jour croiseront votre route.. j'ai une pensée toute particulière pour votre femme et vos enfants, si vous en avez, ont-ils le droit d'avoir un avis dans votre foyer, ou bien est-ce vous qui prennez toutes les décisions car après tout c'est bien vous qui avez toujours raison, n'est-ce pas? même quand vous savez que vous avez tord, n'est-ce pas.. c'est bien triste tout ça.. j'ai de la pitié pour vous et de la compassion pour votre entourage.




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 betina a écrit [17/03/2010 - 23h44 ]  
betina

Je ne dis pas que vous allez faillir cochise mais accepter que l'éducation n'a rien à voir dans tout ça et que l'être humin réserve parfois bien des surprises,je suis comme vous,je ne veux pas m'éloigner du chemin que j'ai choisi ,mais la certitude ne doit pas vous éloigner des réalités.J'ai connu des personnes sûres comme vous qui au bout de 20 ans,25 ans, 35 ans,40 ans de mariage changeaient leur fusil d'épaule,je ne dis pas que c'est bien,je constate c'est tout et cela me pose de plus en plus question,on ne peut-être sûr à 100%.Même si ce n'est pas ce que l'on veut.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 cochise_fr a écrit [18/03/2010 - 08h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Hitler pensait exactement comme vous, c'est le probe même des dictateurs et on en connait les conséquences.."
Faudrait voir à ne pas charrier trop fort ni à pousser pépère dans les orties.... il y a des limites à la bienséance... non.?

Ne vous inquiétez pas pour ma famille, tout va bien, merci, et personne ne joue les dictateurs à la maison, si ce n'est les chiens parfois.

Vous vous placez dans les soins à posteriori, et je vous parle d'une éducation préventive. Dans l'échelle de temps, nous ne parlons donc pas de la même chose. D'autre part, n'étant pas dans le domaine médical, je ne fait que constater ce que j'ai expérimenté, j'en fait part à ceux qui veulent bien me lire, et qui sont libre d'en faire ce qu'ils veulent. Donner son avis sur un sujet n'est en rien l'imposer aux autres qui gardent en permanence leur liberté de choix..... ce qui fait toute la différence avec les dictatures.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 linaz a écrit [18/03/2010 - 14h52 ]  
linaz

Ah j'aime mieux ça et vous m'en voyez rassurée cochise_fr, je suis contente de vous entendre dire que donner son avis c'est juste proposer une hypothétique explication, et non imposer aux autres sa façon de voir.. c'est que votre façon d'argumenter prête beaucoup à confusion et vous fait souvent passer pour un être à l'esprit obtus, borné et fermé.. mais bon, il n'en est rien apparemment et c'est rassurant de vous l'entendre dire.. donc tout est bien qui finit bien.. et puis c'est toujours bien grisant de se faire l'avocat du diable sur les forums internet non?.. allez bonne journée et bonne continuation à tous!




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 linaz a écrit [18/03/2010 - 15h31 ]  
linaz

ps: avant que je m'en aille je voulais juste rajouter une dernière chose (ah satané forum internet! on en devient vite accro!) : bien sûr je pourrais vous démontrer par a + b (car cela a déjà été fait de long en large et en travers par la communauté scientifique) que, bien que conditionné depuis le plus jeune âge, le pouvoir de dire NON (c'est à dire du contrôle de la pulsion pour la transformer en décision) à lui aussi ses limites quand certains facteurs physico-chimiques sont réunis, mais vous allez me dire que vous n'y croyez pas, donc ce n'est pas la peine que je m'y atèle. c'est votre droit le plus stricte de ne pas croire aux recherches et avancées scientifiques dans ce domaine, si cela vous arrange.. mais attention! prennez garde de ne pas tout rejeter systématiquement, car le jour où on vous apprendra qu'on a trouvé un remède contre je ne sais quelle maladie psychique grave dont serait atteint un de vos proches (ce que je ne vous souhaite pas bien évidemment, j'espère que vous aurez au moins la décence d'accorder à la communauté scientifique le bénéfice du doute. sur ce je retourne à mes "pipettes" et vous souhaite de garder votre esprit ouvert à tout plein de nouvelles possibilités..




Notre cerveau est comme le parachute, il fonctionne toujours bien mieux "ouvert" que "fermé". L'ignorance est une chose mais refuser de voir est bien pire encore.


 cochise_fr a écrit [18/03/2010 - 20h21 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Si, si, je sais bien que certains sont bons à enfermer.!.... mais on ne parle plus des divorcés là..... mais de délires bien plus graves.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 smith77 a écrit [19/03/2011 - 20h24 ]  
smith77

bonjour,
j'ai lu tout vos commentaire, et je pense que pour ma part :
- Je suis fidèle depuis 17 ans avec ma femme, (mariés depuis 1 ans)
- Tout son entourage "femme" l'envie, car elles me décrivent comme
FIdèle, à l'écoute, non possessif, drôle, travailleur, gentil, câlin, faisant toutes les tâche quotidienne (ménage, cuisine...), bricoleur ( j'ai retaper seul 3 appartements), plein de surprise (voyage et week improvisé, fleurs etc), romantique, en demande sexuelle, aimer de mon entourage, connaissant pas mal de monde, spirituelle, fin psychologue.

J'assure que cela est vrai, ainsi que pour mes trois frères, j'ai 36 ans, je l'ai connu jeune, je suis comme cela parce que ma mère n'a pas été heureuse et je me suis promis de ne jamais rendre malheureuse le femme de ma vie......mais il y a un mais .....

je ne sais plus ou j'en suis, malgrès tous cela elle ne me donne aucune raison valable pour ces plus de deux mois " sans sex".

et ce n'est pas la première fois que cela arrive....(plus d'une 100 ène de fois en 17 ans !!!!)

Je n'en peux plus, je songe à aller voir d'autres femme pour l'hygiène ! :( , aidez moi je veux continuer a l'aimer sans trahison, et rester intègre dans mes convictions,..... que faire......

merci




Smith77


 betinaweb a écrit [19/03/2011 - 23h00 ]  
betinaweb

Pourquoi n'allez vous pas consulter un sexologue? Ta femme ressens certainement un malaise qu'elle ne veut pas exprimer ou qu'elle ne sait pas exprimer.Ce serait sûrement la première solution à envisager avant de commettre l'irréparable.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


Répondre à carolyne






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.