Comment définir l'adultère?



imagine54
Cette question a été posée par imagine54, le 21/12/2010 à à 01h52.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Amour.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 cochise_fr a écrit [21/12/2010 - 17h42] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
cochise_fr

Bonjour, "Un mâle, lui, doit répandre sa semence,...



[ Lire la suite de la réponse écrite par cochise_fr ]



Réponses



 imagine54 a écrit [21/12/2010 - 01h52 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
imagine54

L'adultère pourrait-il être une preuve d'amour?, on pourraient se poser cette question après tout?. Envisageons la chose sous un angle différent, certaines femmes aujourd'hui pratiquent l'adultère tout comme certains hommes d'ailleurs et pour éventuellement ne pas quitter leur maris ou épouses tant ils ou elles les aiment, non?.
compliqué non? c'est toujours compliqué l'adultère de toute façon...




 cochise_fr a écrit [21/12/2010 - 08h54 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est juste de la lâcheté.
On peut bouffer aussi à tous les râteliers.
On oblige pas les gens à se marier.... alors quand on se marie, on assume..... ou on divorce, ce qui est l'a reconnaissance de l'échec, est plus honnête, et permet de repartir propre.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 eliel a écrit [21/12/2010 - 09h44 ]  
eliel

L'adultère pour moi, c'est un coup de canif, dans le contrat de mariage, entre deux êtres qui pour se marier, devaient "normalement" s'aimer, c'est la violation du devoir de fidélité physique et moral, que l'on fait lors du mariage. L'adultère, brise à mon avis, le serment des liens du mariage. Je sais que l'on m'opposera, à cette réponse, que dans certains pays, le mari peut avoir plusieurs femmes, mais pour moi, il n'en reste pas moins, que de tromper son conjoint (homme ou femme), c'est bafouer la relation de confiance, qui est établi, dans un couple normalement constitué. Maintenant, comme le dit, Cochise, il vaut mieux divorcer que de faire subir, à l'autre, ce que l'on ne voudrait pas, soi même, subir ! l'adultère fait partie des choses qui ne sont pas très honnêtes.




 Chantal D a écrit [21/12/2010 - 11h53 ]  
Chantal D

L'adultère pour moi c'est la trahison, le mensonge, une blessure qui ne se refermera jamais. C'est un manque de loyauté envers la personne que l'on dit aimer, car à partir du moment où l'on trompe sa compagne ou son compagnon lorsqu'on lui ment, c'est que les sentiments que l'on portait envers elle ou envers lui ne sont plus les même. On peut pardonner l'adultère, mais les sentiments ne seront plus jamais les mêmes, il y aura toujours un manque de confiance, et la personne blessée se sentira frustrée, elle se posera toujours la même question : pourquoi ? mais n'y trouvera jamais de réponse. L'adultère c'est de la lâcheté, ne pas savoir dire non à la tentation, c'est aussi une forme de faiblesse, surtout lorsque cela dure depuis un moment. Parfois la personne qui a trahit regrette son geste, elle demande pardon, c'était peut être une passade, mais l'autre sera toujours blessée même après avoir pardonné.




 lost815 a écrit [21/12/2010 - 12h35 ]  
lost815

Bonjour,l'adultère:c'est vrai que c'est la trahison,le mensonge,la lâcheté....,mais parfois ça peux aider le couple à se consolider.




 cochise_fr a écrit [21/12/2010 - 12h43 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Çà, Lost815, c'est un leurre.!!
Un jour ou l'autre la trahison remontera à la surface et l'effet en sera bien pire...... à mon avis.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 lost815 a écrit [21/12/2010 - 13h00 ]  
lost815

Bonjour cochise fr,oui vrai ,mais pas lorsque la trahison est des deux coté...




 cochise_fr a écrit [21/12/2010 - 13h20 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Si pour les deux c'est un jeu sexuel ou sentimental, c'est vous que cela regarde, mais ce n'est plus non plus un adultère.
Pour qu'il y ait adultère, il faut que l'un des deux soit victime de l'autre et en souffre.... ce qui fait quand même une sacrée nuance.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [21/12/2010 - 14h27 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Parvenir à l'adultère, c'est parvenir à l'âge adulte, non ?

Et comme le disait Françoise Dolto :
"Quand on est psychanalysé, on sait bien que quatre-vingts pour cent des femmes vont avec quatre-vingt pour cent des hommes... ...C'est la jeunesse : on est jeune c'est normal... Coucher, c'est intéressant ! ça apporte du nouveau."

C'est pas moi qui l'ai dit, c'est elle... Je peux même donner les références du livre.




Le doute est ma seule certitude


 framboise72 a écrit [21/12/2010 - 14h46 ]  
framboise72

l'adultère c'est un mensonge,on va voir ailleurs,dans ce cas là pourquoi se marier?Il vaut mieux que les mecs infidèles ou coureurs ne se marient pas.D'ailleurs ils ne sont pas prêts à aimer,car l'amour c'est renoncer aux autres femmes pour n'en aimer qu'une seule.Et oui!ces mecs là sont immatures pour ma part,et mieux vaudrait pour eux renoncer définitivement au mariage.Car quand on se marie on se marie pour le meilleur et le pire,on se doit de protéger l'autre,de le soutenir jusqu'au bout,même dans la maladie,dans les épreuves sinon ou est l'amour,le respect si l'homme et la femme vont voir ailleurs souvent?Ils ne peuvent respecter leur femme si ils la trompent.Ils se mentent à eux mêmes,en même temps qu'ils mentent a leur femme.Du beau gâchis! :-o




 bougainvilliee a écrit [21/12/2010 - 15h39 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Ce qui vient d’être exprimé est un discours de femme, de femelle (sans connotation péjorative).

Ce que désire et veut une femme n'a rien à voir avec les réalité biologiques de l'homme (du mâle).

La femme doit garder la semence, aussi un seul mâle lui suffit, puisqu'elle ne peut être fécondée qu'une fois, chaque neuf mois. Elle est donc bien un réceptacle unique.

Un mâle, lui, doit répandre sa semence, afin de féconder le plus grand nombre de femelles.

C'est en cela que le mariage (qui n'est pas une institution très vieille dans le peuple) est une des principales conquête de la femme.

Elles l'ont obtenu, grâce au système d'héritage qui avaient cours au XVIIe et surtout au XIXe.
En ces temps, seul l'aîné des enfants, héritait du domaine, aussi fallait-il en écarter les bâtards (car seules les femmes savent qui est réellement le père de l'enfant). Pour ce faire la virginité assurait qu'aucun autre homme n'avait touché à la femme, avant les épousailles.
A cela on ajoutait la fidélité (sous entendu de la femme), pour avoir toutes les garanties.

Mais les femmes, non seulement firent en sorte que cela se passe dans le mariage, afin de s'assurer une vie décente, mais en outre exigèrent fidélité réciproque (cette fidélité réciproque, ne se vécu, en réalité, que dans le bas peuple).

Il n'y avait que les filles de basses conditions qui pouvaient avoir la liberté de leur corps.

Les autres restaient vierges dans l'attente du mariage, toujours arrangé (afin de garder les domaines dans les mêmes mains).

Vint la fin du XIXe et les débuts du XXe ou les filles du peuples voulurent imiter les bourgeoises, pensant ainsi se distinguer du bas peuple.
Elles le firent à travers le mariage (qui reste encore très prisé chez les jeunes femmes, prenant une connotation romantique de conte de fée).

Mais la virginité qui l'accompagnait auparavant (on se marie en blanc, symbole de la virginité) n'a guère tenu le coup (on veut bien imiter, mais il y a des limites).




Le doute est ma seule certitude


 betinaweb a écrit [21/12/2010 - 15h54 ]  
betinaweb

L'adultère c'est tout simplement rompre la fidélité conjugale.À chacun de voir si il a envie de partager l'être aimé ou pas.
Je ne sais pas si l'adultère est toujours reconnu comme délit en cas de divorce mais c'est quand même une bonne raison si on n'est pas partageuse.(eur)




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [21/12/2010 - 17h42 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Un mâle, lui, doit répandre sa semence, afin de féconder le plus grand nombre de femelles"

Cela restera votre tendre théorie de la vie..... heureusement pas partagée par grand monde, bien que ce soit de plus en plus répandu.
Vous en rêvez peut être, peut être l'avez vous vécu, mais une vie de fornication n'a rien de naturelle, c'est ce qui peut différencier les humains des animaux (entre autres choses).

Dans bien des cas, ce que vous décrivez s'appelle un viol..... et si je vous dis ce que je pense de cela, il se pourrait que cela ne vous convienne pas, mais alors pas du tout...... quand bien même vous avez la liberté de vous en moquer.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Hera a écrit [22/12/2010 - 11h06 ]  
Hera

Pour moi, rien que le fait de penser à tromper sa compagne ou son compagnon, on est fautif.




 Mamie Lucie a écrit [22/12/2010 - 11h57 ]  
Mamie Lucie

L'adultère, c'est un désaveu, un reniement à l'amour que l'on porte à son conjoint, certains des hommes ont donné leur avis, ci dessus, mais ce point de vue c'est celui, de certains hommes pas de tous heureusement, à mon avis quand on trompe une personne, c'est que l'on a vraiment pas ou plus d'amour, dans un couple on ne peut pas rompre, d'un coup d'un seul, la vie d'une personne sous prétexte de s'amuser un peu, d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte, je me demande aussi dans ce cas, ce que vient faire comme il est dit, les réalités biologiques de l'homme, un homme comme une femme, n'est pas un animal, et à la fonction et la possibilité de penser et de s'interdire certaines choses, qui risquent de faire beaucoup de mal à l'autre. :( De toute manière dans l'infidélité, l'infidèle finit toujours par payer sa dette, dans la vie...car généralement il se retrouve seul, il perd souvent son épouse et ses enfants et l'on est pas toujours un Apollon, en fin de vie, il mène souvent une vie esseulée. ;-)




 bougainvilliee a écrit [22/12/2010 - 12h27 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Non, ce n'est pas une théorie et pas davantage personnelle, c'est le constat d'une évidence animale et toutes les recherches et les études sur ce sujet, en viennent là.

C'est ce que nous sommes animalement, que nous le voulions ou pas, il n'y a pas lieu à prendre parti.

C'est dans l'ordre des choses et des différences sexuelles, qui sont génètiques, hormonales, physique, comportementales, imaginaires, etc... tout comme un mâle possède un pénis et une femelle une vulve.

Nous sommes programmés par notre sexe, ensuite les comportements jouent sur ces données, mais avec peu de possibilités.

Regardez-y bien.




Le doute est ma seule certitude


 framboise72 a écrit [22/12/2010 - 18h23 ]  
framboise72

Bravo cochise!!et merci mille fois d'être pour les femmes et de nous défendre!merci!!oui on n'est pas des femelles et puis quoi encore!!le respect ca existe!et on est pas des animaux,quelle horreur!quel déni de l'humain de l'autre,pour satisfaire des PULSIONS EGOISTES.Je ne partage pas non plus son avis,meme si il a le droit de s'exprimer.Une femme doit garder la semence,c'est tout!on est pas des femelles!quel mépris total de l'humain,de l'autre.Une femme n'est pas un objet de plaisir,une poupée destinée a satisfaire les caprices de ces messieurs!fais ceci,fais cela,écarte les jambes,et puis quoi encore!et si la femme refuse,et n'a pas envie de faire ca!quel traitement aura t'elle?Oui c'est DU VIOL PUR ET SIMPLE.Les femmes ne possèdent pas qu'un sexe,monsieur mais aussi un cerveau et un coeur une sensibilité!on 'est pas des animaux!c'est méprisant de parler ainsi.Vous semblez ne pas avoir appris le respect des femmes.L'avoir intégré.Les femmes ne sont en aucun cas à la disposition des hommes!quelle horreur!ou alors c'est du viol,de la domination.Et le viol fait des dégâts psychologiques importants.A cause de cela,certaines femmes sont dégoutées des hommes.Maîtrisez vous messieurs!un peu de respect!on est pas des choses.Oui se servir du corps de l'autre pour son seul plaisir est du viol.Mais à part ca ,vous vous en foutez des conséquences.Certains messieurs ont leur plaisir et basta!que d'égoïsme,de monstruosité!j'ai moi même été victime d'un rapport sexuel non désiré par surprise et contrainte,à une pénétration non désirée et quand j'entends des propos comme ça,je bondis!ces propos sont criminels,oui criminels.




 cochise_fr a écrit [22/12/2010 - 18h35 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Comme je vous l'ai déjà mentionné, Bougainvilliée, c'est la différence qu'il y a entre les animaux et les humains. Si vous vous classez dans la catégorie des animaux et sue votre cerveau ne vous sert à rien comme être humain, c'est votre problème de vous arranger avec cela..... mais l'humain n'est pas ainsi, et heureusement.

Framboie72, les propos sont libres..... ce sont les actes qui sont criminels.
N'oubliez jamais que n'importe qui peut dire n'importe qui derrière un écran..... juste pour s'amuser.
C'est juste ennuyeux que des jeunes en devenir puissent lire de telles stupidités.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Wisty a écrit [22/12/2010 - 18h44 ]  
Wisty

Bonsoir, Il n'y a pas à chiquer, l'adultère est une trahison, dès que l'on fait souffrir un (e) partenaire ; lorsqu'il s'agit un véritable mariage d'amour. -----framboise, ta première réaction est contractuelle dans le livret de mariage , le jour de la signature de l'union ; mais la vie réelle est tout autre, parce qu'elle longue, et que l'on peut être amoureux plusieurs fois. (valable pour un homme comme pour une femme). Dans cette hypothèse, deux solutions : - soit on peut rester et vivre ensemble chacun faisant ce qu'il lui plaît de son côté, au bénéfice des enfants, s'ils sont présents dans le couple. -- Ou alors, on ne se supporte plus, et on divorce. -----Ne dit-on pas : " un (e) de perdu (e), dix de retrouvé " Je pense que cela fait partie de la vie, s'assumer, quelles que soient les circonstances. Rare encore, les couples qui fêtent leurs noces de diamant.




Wisty


 bougainvilliee a écrit [23/12/2010 - 09h06 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

Nous ne sommes que des mamiphères, quoi que l'on veuille prétendre ou s'élever.
A bien y regarder ou même succintement, nous sommes composés d'un squelette, comme la plupart des animaux, avons quatre membres, une tête, un abdomen, un thorax et des sexes, tout comme eux.

Prétendre que nous sommes hors de la chaîne animale, c'est avoir une prétention qui ne résiste pas à l'analyse.

L'étude des comportements des animaux, nous permet de comprendre ceux des hommes.

Ce qui devrait nous rendre modeste.

Les comportements des singes, n'est guère différent des comportements humains.

Et à bien y regarder, celui des gallinacés, nous interpelle étrangement, car ils ont des attitudes qui nous ramènent aux notres (la hiérarchie, la politique du coup de bec, etc.).

Que les dames répondent sur ce site, comme elles le font, provient de leur nature animale, à laquelle elles ne peuvent rien (étant le jouet de leurs hormones).

Car les choses, dans notre nature sont animales, est ainsi.
Elles subissent la nature de leur sexe et de leurs hormones, dans leurs réflexions autant que dans leur comportement.
Bien sûr elles justifient cela par une soit disant pensée rationnelle, alors qu'elles ne peuvent, de par leur animalité, en être maître.

Les hommes enfermés dans ce qu'ils sont, étant animés, de par leur sexe, par d'autres hormones, ont des comportements qu'il nous faut, non pas rejeter, mais comprendre, pour décripter, ce qui sous-tend leur nature.




Le doute est ma seule certitude


 Maude a écrit [23/12/2010 - 09h48 ]  
Maude

Bonjour Bougainvilliée, je ne m'étendrais pas dans de longs commentaires, tes arguments pour ce qui me concerne, ne sont pas très justes, selon moi, ce que je dirais uniquement, c'est que ta démonstration, en ce qui concerne l'homme et l'animal, bien que certains comportements humains puissent s'en rapprochés, de temps en temps, c'est qu'à la différence, les humains hommes ou femmes, avons un cerveau qui peut nous faire réfléchir, analyser, prendre et avoir conscience de ses propres actes, en ayant une faculté mentale, d'appréhender et de façon subjective, les choses qui se passent dans notre propre existence et autour de nous, etc... Si maintenant tu es certain de ce que tu dis, que l'homme est un mammifère qui n'a aucune conscience, ni possibilité de penser comme un être humain, alors tu as raison, mais alors depuis quelques milliers d'années, l'homme n'a pas évolué. Je finis par bien te connaître au niveau de tes pensées et de tes dires, et je ne pense nullement que tu es resté au stade des pensées des hommes préhistoriques.




 bougainvilliee a écrit [23/12/2010 - 10h46 ]  
bougainvilliee

Maude,
Je n'ai jamais prétendu que l'homme n'était pas conscient.
On ignore actuellement si nous nous sommes les seuls mammifères réellement conscients.
Les recherches laissent à penser que de nombreuse espèces sont conscientes de leur existence, mais qu'elles, semblent incapable de se projeter en une dépouille, comme l'être humain.

Il semble que la différence entre nous et la plupart de mammifères, serait que nous sommes capables de penser, d'élaborer et de nous projeter, de philosopher, de se transcender ou de vouloir le faire.

Maintenant, il ne faut pas m'attribuer, ces recherches et analyses.
Ce n'est pas parce que je les comprend et les accepte, que j'en assume la paternité.

Quelqu'un qui comprend les théories Darwiniennes, n'est pas pour autant Darwin.

Je conçois que ces constations gênent certains, parce qu'elles bousculent leur vision de l'homme, du monde, et leurs repères.
Cela ne me dérange pas, comme tu me l'a fais comprendre, certains peuvent avoir la mobilité d'esprit pour apprécier certaines remise en cause, et d'autres ne le peuvent.

Il faut accepter la nature humaine dans sa diversité.

Je m'efforce de m'y tenir.

Aussi je ne bouscule personne et accepte toutes les fois et toutes les croyances, expliquant les miennes sans tenter de les imposer.
Chacun en faisant ce qu'il veut, pour sa propre satisfaction.


Nota : Les mammifères sont des animaux qui ont des mamelles.
Les dames ont des seins, mais où est la différence biologique, sinon en appellation et en nombre.




Le doute est ma seule certitude


 Maude a écrit [23/12/2010 - 11h40 ]  
Maude

Je peux aisément comprendre la phrase que tu dis qu'il faille, "accepter la nature humaine dans sa diversité", dans ce cas précis, de l'adultère, faut t-il accepter ce que tu peux en dire en reprenant les idées de Darwin, exactement la théorie de Darwin, dans l'ouvrage qu'il a fait paraitre en 1859, "De l'origine des espèces" dans lequel il développe sa théorie, par laquelle les innombrables formes de vie qu'on trouve sur terre n'ont pas été seulement crées, mais qu'elles avaient changé "evolué" en plusieurs millions d'années. Toutes les espèces évoluent selon lui, à partir d'un ancétre commun, en connaissant une évolution. Mais, si cette théorie de Darwin est acceptée, on peut toutefois objecter, que si pour les animaux et les plantes, d'ailleurs, il faudra encore quelques millénaires pour que les animaux, atteignent un certain degré de conscience, telle que peux l'avoir l'homme, même si tu le dis, qu'elles sont conscientes de leur existence. Tu le dis très justement, que seul l'homme, pour l'instant, est capable de penser, d'élaborer et de nous projeter, de philosopher, de se transcender ou de vouloir le faire. Pour moi, même, si comme toi j'accepte la nature humaine dans sa diversité, je ne crois pas, que l'homme avec sa conscience et sa pensée, ne puisse pas connaitre le bien et le mal, et puisse céder a des instints d'animaux, sans comprendre ce que ses actions peuvent créer, vis và vis, de l'autre. Tu dis avoir une certaine mobilité d'esprit, oui, je pense l'avoir aussi, tu dis aussi ne pas vouloir bousculer les croyances et de ne pas tenter vouloir imposer tes croyances, mais a mon avis dans ce cas, tu devrais expliquer tes réponses différemment, car là dans ce cas, il est évident que les femmes et même les hommes, vont argumenter, selon tes réponses et prendre tes dires au 1er degré. Pour moi l'adultère, reste quand même pour l'homme comme pour la femme, une non responsabilisation, de ses actes. En dernier point, tu dis : Nota : Les mammifères sont des animaux qui ont des mamelles. Les dames ont des seins, mais où est la différence biologique, sinon en appellation et en nombre. Différence biologique, certes, mais ça s'arrête là. Une femme ou un homme, à part, le "biologiquement", n'est pour moi, nullement un mammifère non évolué en conscience et esprit !. Si l'on suis ton raisonnement, et pour être "bête" pourquoi, pour femme tu ne prendrais pas, alors, une guenon, qui se rapproche de la "femme" et qui évoluera sans doute au cours des années, pendant lesquelles elle sera en ta compagnie. C'est une comparaison, je le conçois, totalement dépourvue de sens et de raison. Mais je peux aussi et c'est facile provoquer et choquer.




 Maeva95 a écrit [24/12/2010 - 01h22 ]  
Maeva95

L'adultere ne sert a rien ; Appart faire souffrir sa compagne il n'ya rien d'autre !




Maéva


 ladysky a écrit [10/01/2011 - 02h17 ]  
ladysky

chacun sa conception de l'adultère car les couples ouvert vous diront que l'adultère peut pimenter, et apporter ce petit quelque chose car souvent vie de couple rime avec routine et lassitude (pour certains je précise) et d'autre couple plus conformiste (ce qui n'est pas un défaut) verront les choses d'un façon beaucoup plus sévere et condamnable.

L'adultère n'est pas une preuve d'amour pour ma part, une preuve d'amour c'est positif, c'est apporter un sourire sur les lèvres de son ou sa compagne, c'est donner des étoiles a l'autre...l'adultère serait plutôt un test personnel qui dure sur un laps de temps dans le but de s'apporter une adrénaline qui nous est propre, c'est un peu le jeu du chat et de la souris, entre savoir si on se fera surprendre, entre savoir si d'un autre coté on plait a quelqu'un d'autre que la personne avec qui l'on vit bref c'est vouloir s'apporter de façon "égoïste" un regard neuf sur soi.

Après comme je dis toujours il n'y a pas d'adultère il y a juste des conceptions de la vie propre a chacun mais sachant qu'il n'y a pas d'adultère sans vie de couple au coeur de tout ça alors entre les couples qui ont besoin de ça et qui se sont mis daccord et les couples conformistes sans oublier le fantasme qui s'y ajoute bref CHACUN EST LIBRE DE SE BRULER LES AILES MAIS QUAND ON SE BRULE C'EST COMME UN FEU DE PAILLE TOUT S'EMBRASE SOI ET SON COMPAGNON ET AUTRUI IL NE RESTE PLUS RIEN C'EST DEVASTATEUR ;-( :-o 8-)




il y a des regrets qui resteront éternels quoique l'on puisse faire c'est comme ça...


 bougainvilliee a écrit [10/01/2011 - 04h03 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

Si j'ai bien compris, il n'y a que l'adultère partagé qui soit acceptable !




Le doute est ma seule certitude


 Romain1980 a écrit [21/03/2013 - 16h21 ]  
Romain1980

Beaucoup de personnes dans ce topique veulent faire la diffèrence entre l'espèce animal et l'espèce humaine. Je leur répondrai que nous descendons du singe, que nous avons un instinct de survie (comme les animaux), nous avons un cerveau reptilien (pour rappel c'est celui de l'animal) et encore beaucoup d'autres similitudes... Alors pourquoi renier ce que nous étions à la base?

Certes nous avons évolué et developpé une certaine intelligence Mais cela ne fait pas de nous des êtres supérieurs. Je serais pas dire si nous valons mieux que les animaux, nous sommes des conssomateurs voulant toujours plus, nous sommes de plus en plus individualiste et nous sommes horriblement influencé par les pub, les religions, les politiciens,...

En effet c'est la religion qui nous a interdit de tromper notre conjoint "Tu ne commettras pas d'adultère" ( réfèrence aux 10 commandements). On peut observer ce phénomène d'influence si on regarde les pays ou les régions qui n'ont pas été victime par la conversion à la religion catholique. Et on y remarque que la polygamie y est souvent autorisé. Est-ce necessairement mal? Tout dépend de vos valeurs...

En fait ce qui diffèrencie l'homme et l'animal ce sont ses valeurs (on peut appeller ca aussi des principes mais je préfère, ici, utiliser le mot valeur car c'est une réfèrence à une des philosophie de Nietzsche). L'Homme, en comparaison avec l'animal, peut accorder plus ou moins d'importance à certaines choses tel que l'amitié, le sexe, son image, son apparence, ses vêtements, la compétition, le sport, la santé,... . Il faut apprendre à respecter les valeurs des autres même si elles sont en total contradiction avec les vôtres sinon c'est un manque de respect envers la personne.

Si maintenant j'apprend que ma copine m'a trompé. Bien sûr, je vais lui en vouloir mais ce sera en partie ma faute. C'est ma faute car j'ai pas choisi la fille qui avait les même valeurs que moi. Elle, probablement, m'aimait bien mais voulait de temps en temps aller voir ailleurs. Si j'avais été comme elle cela aurait été parfait. On aurait pu aller voir ensemble autre part.

Je concluerais donc par le fait qu'il faut respecter les choix de son compagnon et que si c'est pas comme tel ce sera votre faute car vous aurez mal choisi votre compagnon.


Ne pas toujours rejeter la faute sur l'autre, phrase qui je pense nous a tous suivi durant notre enfance.




 bougainvilliee a écrit [22/03/2013 - 14h25 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Le fait de mettre une barrière, entre les monde animal et nous, nous permet de le tuer les animaux de nous en nourrir en toute bonne conscience.




Le doute est ma seule certitude


 bougainvilliee a écrit [22/03/2013 - 14h28 ]  
bougainvilliee

Cependant, une question se pose, à la lecture des diverses interventions : "Sommes-nous bien programmés ?".




Le doute est ma seule certitude


Répondre à imagine54






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.