Existe t-il un médicament contre l'alcool rendant insupportable le fait de boire ?



owie
Cette question a été posée par owie, le 22/12/2008 à à 18h17.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Alcool.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 sweetgoth a écrit [22/12/2008 - 19h20 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
sweetgoth

Oui ,il y en a, mais en général ce n'est pas une bonne solution. je te conseille plutôt un suivi psy quitte à prendre des antidépresseurs et des anxiolitiques pendant un temps. Si tu veux vraiment te débarrasser de cette dépendance, il faudra que tu règle le problème à la source. le psy t'aidera à le faire et pourra te donner une médication pour t'aider a décrocher en douceur. Avec les médicaments pour rendre malade lors d'absorption d'alcool, en général, une autre dépendance prend le relais vu que le problème psychologique n'est pas réglé, ou alors les personnes traitées arrêtent de les prendre.




 cornelle a écrit [23/12/2008 - 12h55 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cornelle

Bonjour owie!

L'alcoolisme ne se traite pas par des médicaments, la personne qui veut guérir de la dépendance à l'alcool peut tout simplement adopter une méthode pour consommer de moins en moins d'alcool afin de s'en abstenir complètement.

Cependant, pendant le sevrage, il ya quand même des médicaments prescrits pour éviter les symptômes dûs à l’arrêt de l’alcool tels que des tremblements, sudations, palpitations, épilepsie ... ce sont des calmants, on peut citer le Valium ou encore le seresta (en vente en pharmacie)

Il y a aussi des médicaments tels que l'acamprosate, le campral,le naltrexone qui aident à diminuer l'envie de boire.




 missterre.80 a écrit [30/12/2008 - 01h10 ]  
missterre.80

Bonjour Owie,
Le médicament rendant insupportable le fait de boire est dérivé d'un champignon, très bon au demeurant, il s'appelle le coprin.
C'est pourquoi, lorsqu'à l'automne, je consomme des coprins j'évite de boire du vin avec ;-)
Sinon tu veux faire quoi avec ce médicament, une farce à un copain ?
Si c'est pour régler un problème d'alcoolisme, dans beaucoup d'hôpitaux ils proposent des consultations gratuites en addictologie pour aider les personnes dépendantes à l'alcool.
Renseigne-toi en appelant l'hôpital le plus proche de chez toi.
Bonne fête quand même !




Natacha


 michellita a écrit [17/05/2010 - 17h09 ]  
michellita

lorsque la dépendance à l'alcool est si forte, quelle gâche la vie au quotidien, parce que pour tenir la journée, seul l'alcool permettra de tenir la journée tant bien que mal. Mais comment faire, lorsqu'on est contraint à prendre l'avion et que l'angoisse guette... que faire s'il n'y a pas d'autre solution ?




Michellita


 Wisty a écrit [17/05/2010 - 17h22 ]  
Wisty

Bonjour,

On peut résister à l'alcoolisme, en se faisant aider par une implantation, son effet dure six mois, parfois un peu plus. Tout dépend de la volonté du patient.




Wisty


 michellita a écrit [17/05/2010 - 17h35 ]  
michellita

de quoi parlez_vous au juste, quel genre d'implant ? Qui les pratique ? où se renseigner pour en savoir davantage ?




Michellita


 Lambda11 a écrit [17/05/2010 - 17h50 ]  
Lambda11

Michelita bonjour !

Tu fais en ce moment une prise de conscience énorme qui te poussera peut-être à prendre la décision de te sortir du ghetto dans lequel tu te trouves... La décision qui te fera prendre ton envol dans la vie, une fois libérée de ces chaînes qui t'emprisonnent à la dépendance et t'empêchent même de voyager comme bon te semble.

Courage ma belle ! Va voir ton médecin. Il t'indiquera le moyen de t'en sortir. Peut-être pas pour ce voyage en avion d'aujourd'hui, mais pour tous les autres voyages de ta vie. Il te prescrira les médicaments nécessaires pour calmer ton envie irrépressible de boire, pour calmer tes angoisses existentielles et mieux dormir afin de récupérer un peu, car cet état est épuisant pour toi !

Il te dirigera peut-être vers un psy pour t'aider dans ta souffrance morale, ou vers un groupe de parole, style Alcooliques anonymes, où tu pourras t'exprimer si tu le souhaites et où tu trouveras le réconfort auprès de personnes qui te comprennent parce qu'elles vivent la même souffrance que toi et ne te jugeront pas...

Tu te sentiras moins seule, moins isolée, et leur aide te sera précieuse, car seule, c'est difficile de s'en sortir... Avec eux tu vas y arriver !

Tous mes voeux t'accompagnent sur ton chemin de guérison ! ;-)




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 michellita a écrit [17/05/2010 - 18h00 ]  
michellita

Merci de vos encouragements, bien que ma question était tournée vers les implants ? j'attendais quelque information à ce sujet. Merci à celles et ceux qui savent pour vos réponses. Bonne soirée, je file, il me faut faire le dîner. Merci à vous tous de vos contributions.




Michellita


 tahar1953 a écrit [29/05/2010 - 23h34 ]  
tahar1953

oui il y a une solution,quand tu n'auras plus de tune pour casqué ,quand tu n'auras plus d'amis ,que les filles te regarderons comme un pochetron,là tu comprendras que l'alcool c'est de la merde et crois moi je te parle en connaissance de cause,bon courage




Répondre à owie






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.