Comment devenir auto entrepreneur sans diplôme ?



baba
Cette question a été posée par Baba, le 03/06/2010 à à 14h31.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Aide recherche emploi.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 karol a écrit [03/06/2010 - 14h42 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
karol


Pas besoin d'avoir de dipômes pour devenir auto-entrepreneur ! C'est juste un satut pour la création de ton entreprise.

Il faut juste que tu ais un projet de création d'entreprise compatible avec ce statut (au niveau juridique et financier)




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 Jazzy a écrit [03/06/2010 - 16h08 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Jazzy

Bonjour Baba
Toute personne physique peut tenter de se lancer dans une activité à titre indépendant, en respectant cependant certaines précautions.
L'auto-entreprenariat est ouvert à toutes les catégories d'étudiants, de retraités, de demandeurs d'emploi ou de salariés de divers statuts. Pour cette dernière catégorie, il faut s'assurer avant tout que le nouveau domaine n'entre pas en concurrence déloyale avec l'employeur si l'on désire commencer sans quitter son poste actuel.
Les fonctionnaires désirant lancer leur propre entreprise pourront le faire durant une période de deux ans, mais auront l'obligation légale de choisir entre la fonction publique ou le travail créé une fois cette période écoulée.
D'une manière générale, il est tout à fait possible de monter sa propre entreprise même sans diplôme. Les lois limitent toutefois les domaines d'activités à ceux qui ne nécessitent pas de formation spécifique. À titre indicatif, l'on ne pourra pas se lancer dans une exploitation commerciale ou médicale si l'on n'a pas suivi de formation complémentaire au préalable. Ces activités spécifiques exigent avant tout la compétence pour ne pas nuire à autrui.
Il en est de même pour le domaine de la construction ou de la mécanique. Les secteurs laissant libre cours à la création d'entreprise concernent en majorité la communication générale et les domaines créatifs ou artistiques. Les salariés désirant une carrière parallèle de conseiller en marketing, par exemple, peuvent le faire sans diplôme, tout comme les retraités attirés par l'art plastique et la vente de quelques réalisations.
Les prestations de services divers telles que les travaux de nettoyage ou de jardinage sont aussi libres. Aucune obligation d'impôts n'est imposée pour l'auto-entreprenariat libre et sans diplôme. Les inscriptions au registre du commerce sont d'ailleurs gratuites.




 cochise_fr a écrit [03/06/2010 - 16h31 ]  
cochise_fr

Bonjour,
A part les professions médicales (et encore, certaines paramédicales sont libres) il n'y a d'interdiction que pour les professions dites "règlementées". Pour toutes les autres (construction ou mécanique pour reprendre vos exemples) il n'y a aucun besoin de quoi que ce soit pour se mettre à son compte..... même s'il est bien évident qu'il est mieux d'avoir des connaissances dans le domaine choisi.

A votre métier, il faudra ajouter quelques connaissances en comptabilité, ce qui aide beaucoup dans la gestion de son entreprise, qu'elle soit unipersonnelle ou de plus grande ampleur.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 karol a écrit [03/06/2010 - 16h38 ]  
karol


Pour info, Cochise, il ne s'agit pas d'une profession mais d'un nouveau statut que tu peux choisir d'adopter ou non dans le cadre de ta création d'entreprise.

Cela dit, pour toute création il est en effet préférable d'avoir quelques notions comptable mais le statu d'auto-entrepreneur limite ce genre de tracasserie.




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 cochise_fr a écrit [04/06/2010 - 02h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Merci de ces informations Betina..... je comprend mieux la réticence de certains à utiliser cette forme de statut.

En effet, et sauf erreur (je me méfie maintenant), une foule des professions ci dessus citées n'ont pas besoin du CAP pour s'installer en sarl même au capital d'un euro, ou en société unipersonnelle.

Je connais des tas de maçons qui n'ont pas de CAP et sont à leur compte depuis des années, pareil pour des mécanos... souvent plus performants que les représentants de la marque.
par exemple, une mère de famille qui fait bien la cuisine, pourrait très bien faire des plats à emporter.... cela lui est donc interdit.? Drôle de vision de l'encouragement à l'emploi.

L'important est de connaitre son travail, pas d'avoir des diplômes. Il y a de multiples moyens d'avoir acquis ses connaissances, et pas spécialment sancionnées par un diplôme.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 karol a écrit [04/06/2010 - 09h54 ]  
karol

Je le répète, il ne s'agit que d'un statut. Ces exigences en terme de qualifications concernent l'exercice d'un métier, quelque soit le statut de l'entreprise ! Cela n'a strictement rien à voir avec le statut de l'auto-entrepreneur.

Je cite un site internet spécialisé qui reprend la loi de modernisation sociale: "Ce statut s%u2019adresse en particulier aux personnes qui ne veulent pas nécessairement créer une société commerciale pour exercer leur nouvelle activité et souhaitent pouvoir débuter ou arrêter facilement leur activité indépendante, que vous soyez étudiant, salarié, fonctionnaire, demandeur d'emploi ou retraité (...) Les charges sociales et fiscales par exemple sont payées par un prélèvement libératoire mensuellement ou trimestriellement calculé sur le chiffre d'affaires."

C'est le régime le plus simple possible pour créer une entreprise. Les démarches sont simplifiées mais il ne faut pas dépasser un certain chiffre d'affaire, on ne peut pas embaucher, etc. En bref, quand on a ce statut, c'est souvent pour exercer une activité complémentaire. Il est difficile de se dégager un salaire correct en étant auto entrepreneur !

Il n'y a aucune restriction au niveau des qualifications... bien sûr, si vous voulez exercer dans un domaine médical, il faudra un diplôme correspondant mais cela quelque soit le statut !

Encore une fois, il ne s'agit que d'un statut fiscal, il ne s'agit pas d'une profession.




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 karol a écrit [04/06/2010 - 09h57 ]  
karol


En fait, les infos données par Betina n'ont rien à voir avec le statut de l'auto-entrepreneur.

Je ne dis pas qu'elles sont fausses, mais elles sont hors sujet.




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 betina a écrit [04/06/2010 - 15h06 ]  
betina

www.lautoentrepreneur.fr/images/3_Guide.pdf

Allez voir sur ce lien tout est expliqué,vous verrez à l'annexe VI les diplômes nécessaires.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 karol a écrit [04/06/2010 - 15h40 ]  
karol


Hey, Bétina, il faut lire attentivement un document avant d'en extraire des passages...

Dans ce fichier pdf (que je viens de lire) les trois conditions d'obtention du statut d'auto entrepreneur sont spécifiées:
- se déclarer sur internet
- remplir des conditions au niveau du chiffre d'affaires
- bénéficier de la franchise de TVA.
Voici les conditions et ce sont les seules.

Concernant les diplômes, il est écrit, en gros (c'est l'intitulé) "Ce qui ne change pas: conditions d’exercice de l’activité." Cela veut logiquement dire que même avec le statut de l'auto-entrepreneur (qui est plus souple que les autres) il faut respecter les conditions d'exercice de telle ou telle activité.
Autrement dit, ce n'est pas parce qu'on est auto-entrepreneur qu'on peut se passer des diplômes exigés pour être coiffeur à domicile, esthéticien et j'en passe.

Voilà. Ces diplômes sont recquis pour ces activités que tu as cité et cela quelque soit le statut de l'entreprise (SARL, EURL, entreprise individuelle, etc.)

"Ce qui ne change pas" Cela est assez explicite non?




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 betina a écrit [04/06/2010 - 19h46 ]  
betina

Ce n'est pas hors sujet,karol.On ne peut s'improviser maçon ou esthéticienne non,il faut quand même le rappeler.
La question étant assez ouverte,il ne faut pas se dispenser de donner toutes les conditions car Baba ne nous dit pas ce qu'il veut faire exactement.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 laso a écrit [16/10/2012 - 23h35 ]  
laso

Bonsoir à tous est ce qu'il faut le diplôme d’esthéticienne pour se lancer en tant qu'entrepreneur à domicile?
merci d'avance :-)




 cochise_fr a écrit [17/10/2012 - 20h12 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Attention, entrepreneur à domicile, ce n'est pas (normalement) un statut d'euro-entrepreneur. Il s'agit là d'une entreprise ordinaire.

D'autre part, quel que soit le statut, on ne peut exercer le métier d'esthéticienne (les soins) qu'avec un diplôme d'état. Sans diplôme, vous n'avez accès qu'à la vente de produits et autres travaux accessoires au métier.....mais qui peuvent tout à fait apporter un revenu décent si vous êtes performante. Il vous sera juste interdit de travailler sur la peau des clients.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Anonyme a écrit [20/11/2012 - 16h15 ]  
Anonyme

bonjour je souhaite devenir photographe pour des reportages photos mariage , etc... puis je devenir auto entrepreneur pour exercer en toute légalité ?




 Anonyme a écrit [11/03/2013 - 11h43 ]  
Anonyme

Devenir auto entrepreneur peut très bien se faire sans diplôme à condition d'avoir un savoir faire particulier dans ce que vous voulez faire.
On peut être par exemple un très bon artisan sans avoir le moindre diplôme, c'est même très souvent le cas.
Auto entrepreneur c'est simplement un statut, donc avec ou sans diplôme les démarches sont les mêmes.




 Anonyme a écrit [19/06/2013 - 20h44 ]  
Anonyme

Bonjour,

Ancien cadre dans une compagnie d'assurance, je souhaite créer un cabinet de consultant (auto-entrepreneur). Quelles sont les obligations (diplômes etc) pour avoir cette activité.

Merci pour votre réponse.

Cordialement.




 Anonyme a écrit [06/09/2013 - 14h05 ]  
Anonyme

bonjour en formation depuis 3 ans pour etre estheticienne je vien de rater mon diplome je voulai savoir si c'etait necessaire d'avoir le diplome pour me mettre auto entrepreneur sachant aussi que j ai effectuer 3 stage




 Anonyme a écrit [15/05/2014 - 14h48 ]  
Anonyme

Bonjour

Je suis salarié et j'aimerais me mettre auto-entrepreneur en multi-service (tonte,taile de haie,bricolage int/ext etc...) a plein temps il y a-t-il besoin de diplôme spécifique?

Merci d'avance.




 Anonyme a écrit [23/11/2016 - 16h11 ]  
Anonyme

vers quel site internet, dois-je me diriger pour pouvoir devenir auto-entrepreneur ? sachant que je n'est pas de diplôme et aucune expérience professionnelle, mis a part des stages




Répondre à Baba






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.