Le chomage en 2011 a augmenté de 5,6%, soit 152000 personnes, quand cela va t'il s'arrêter ?



annick68190
Cette question a été posée par annick68190, le 25/01/2012 à à 18h47.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Aide recherche emploi.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 annick68190 a écrit [25/01/2012 - 18h47 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
annick68190

Verrons nous, un jour, moins de demandeurs d'emploi en France. En 2011, le chomage a augmenté de 5,6%, mais que faut t'il faire pour que chacun puisse travailler ?




 Wisty a écrit [25/01/2012 - 21h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Wisty

Bonsoir annick,

Pour avoir moins de chômage, c'est simple ; il faut des entreprises qui engagent, et des futurs patrons qui investissent....A part cela,on se contente de petits boulots par ci,par là.... ;-)




Wisty


 betinaweb a écrit [25/01/2012 - 23h52 ]  
betinaweb

Dans le même temps,il y a des secteurs qui embauchent et qui trouvent peu de personnes à embaucher comme dans le bâtiment,dans les services à la personne,les employés de maison,les assistantes maternelles etc...

Ce que je viens de dire ne réglera pas tout le problème du chômage qui touche aujourd'hui près de 10% de la population et Sarko qui nous promettait un taux de chômage à 5%.

Et si la gauche prend le pouvoir en mai,que vont faire les entreprises? se barrer pour mettre un peu plus la chienlit dans le pays.
Si la droite reste,vont-elles faire des efforts? pour partager un peu la part du gâteau.

Les grosses entreprises se gavent d'argent à en étouffer alors que les petites entreprises croulent sous les charges sans pouvoir embaucher.Il faut voir aussi la vie des artisans qui travaillent seul et qui n'en peuvent plus.
Ceux qui travaillent ont peur de perdre leur travail et ceux qui n'en ont pas se battent comme des damnés pour s'en sortir.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 carter a écrit [26/01/2012 - 03h34 ]  
carter


Malheureusement, le taux de chômage de la population active ne pourra que croitre. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’y aura plus de « croissance » à l’avenir...

En effet, si l’on analyse empiriquement l’évolution de la croissance des pays développés ; on voit que le taux de croissance au fil des ans ne cesse de tendre vers zéro.

Par exemple, pour la France, il était d’environ 4.8 dans les années 60 ; puis de 3.5 dans les années 70 et ensuite de 1.8 dans les années 80. Les années 90 ont connu une moyenne d’environ 1.5. Quant aux années 2000, on stagne sur un ridicule 0.8 (source : Berruyer)

Ce phénomène d’inexorable déclin du taux de croissance se retrouve dans tous les pays développés. La question est de savoir pourquoi ce phénomène est normal. Plusieurs raisons à cela :

-Nos économies développées sont déjà suréquipées d’infrastructures et croulent sous l’abondance de biens. Ce qui revient à dire que nos besoins fondamentaux sont majoritairement comblés et qu’il n’y donc pas de très grands travaux à faire dans nos pays, ce qui limite forcement la possibilité d’accroitre notre PIB. Nous entrons dans des « économies de maintenance » ; peu développeuse en soi de croissance…

-Nos économies sont « carbonées » ; c'est-à-dire qu’elles dépendent du stock d’énergies fossiles disponibles. Or nous avons sans doute atteint le pic de Hubbert. Depuis une décennie, nous stagnons sur un plafond en ce qui concerne l’extraction du pétrole. Or sans pétrole en abondance, pas de croissance durable dans le type d’économie carbonée dans laquelle nous vivons. Ce n’est pas pour rien que la crise des subprimes suit celle de la flambée des prix du pétrole en 2007 due à l’effet conjuguée de de l’accroissement de la demande mondiale en or noir et de la stagnation de son extraction (demande accrue due à l’arrivée des grands pays en voie de développement que sont la Chine et l’Inde).

-La croissance telle que nous la connaissons n’est pas enviable dans un monde fini aux ressources de plus en plus rares si l’on ne souhaite pas dégrader notre environnement au point de remettre en question notre propre existence. Pour plus de croissance, nous dégradons notre environnement à mettre notre espèce en danger. Il faut de désintoxiquer de la croissance du PIB comme accroissement de biens et de services carbonés.

Bref, la croissance tend à disparaitre naturellement (exceptés dans les pays en développement qui nous rattrapent en développant leurs infrastructures, ce qui accroit bien sûr leur PIB° !)

De surcroit, un autre phénomène typique du capitalisme réduit inexorablement le nombre d’emplois disponibles : la productivité au travail s’accroit du fait de l’amélioration des technologies. Pour faire un même produit, nous avons besoin de moins en moins de personnes. Ce qui réduit le nombre de jobs. C’est aussi la productivité qui accroit les bénéfices des entreprises, d’où sa quête effrénée…

Pris en tenaille entre la fin de la croissance du fait d’un monde fini- ou il est impossible de croitre infiniment- et la quête éperdue de la productivité, l’emploi se raréfie inévitablement…
D’ailleurs, on le voit déjà empiriquement : il suffit de répartir le temps de travail produit par un pays à tous ses habitants et l’on voit que le temps de travail par habitant diminue au fil des ans…On le voit plus brutalement par l’explosion des petits boulots à temps partiels…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 cochise_fr a écrit [26/01/2012 - 14h22 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Cela cessera quand le peuple de France, et on peut généraliser les peuples du monde, cesseront de mettre à la tête de leurs états des voyous, des voleurs, des escrocs, des menteurs.

Depuis 40 ans les politiques français vous mentent volontairement pour privilégier certaines classes sociales sur toutes les autres. Ce n'est pas une erreur de gestion, c'est du détournement volontaire de fonds publics à grande échelle, et ils ont même réussi à endetter le pays pour au moins 10 ans et peut être plus suivant les mesures qui devront être prises. Et on continue à engraisser les plus riches par les intérêts et les niches fiscales.

Et tout cela ne choque personne.?
Alors ne venez pas vous plaindre.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à annick68190






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.