Pourquoi j'éprouve le besoin de me scarifier?



mi_coton69
Cette question a été posée par mi_coton69, le 04/01/2013 à à 20h53.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Ados.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 symbol a écrit [04/01/2013 - 22h03] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
symbol

D'où vient donc cette conviction, ce ressenti profond que la...



[ Lire la suite de la réponse écrite par symbol ]



Réponses



 mi_coton69 a écrit [04/01/2013 - 20h53 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
mi_coton69

Eh oui, comtme touts adolescents on vit des moments pas très cool que se soit familliale scolaire ou lié à l'amitier. Moi c'est familliale, on me menace de tous perdre...Je peut comprendre quand étant ados qu'on se révolte un peu. Mais me scarifier me fais souffler.




Pour critiquer les autres, ils faut les connaitre mais pour les connaitre, faut les aimer.


 symbol a écrit [04/01/2013 - 22h03 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
symbol

D'où vient donc cette conviction, ce ressenti profond que la souffrance est rédemptrice, " justificatoire ", méritoire, " réhabilitante ", qu'elle expie les fautes et les insuffisances ?
C'est un sentiment enraciné " qu'il doit bien y avoir une justice humaine qui fait que ceux qui souffrent ont davantage de mérite que ceux qui ont la vie facile ! "
Souffrir, c'est payer, c'est se sentir quitte, acquitté. C'est se sentir en règle et dans l'immense troc affectif de la vie, tout se passe comme si rien n'était gratuit.

A quoi peut servir cette dévalorisation ( la scarification ressemble bien à une attitude de dévalorisation de soi ) ? L'aspect stratégique est involontaire. Cela peut servir de bouclier dans une dynamique relationnelle et vous l'utilisez comme une protection car vous vous sentez la plus faible. En vous disqualifiant, vous mutilant, vous devez penser inconsciemment que les autres ne le feront pas, ne vous critiqueront pas.
On n'attaque pas celui qui est à terre, on n'accable pas celui qui s'accuse, au contraire, on a envie de l'aider, de l'encourager, de le protéger.

C'est un des aspects de la prise de pouvoir par la faiblesse qui permet d'éluder le conflit ouvert et d'éviter une remise en cause par l'autre.

Sauf que c'est une forme d'autodestruction qui veut dire " je m'en fous de moi, faites ce que vous voulez ".
En vous scarifiant, vous économisez l'agressivité en vous-même car la dévalorisation éteint la colère. Vous le dites, cela vous apaise.
Vous économisez des demandes et des revendications : moi qui ne suis rien, je ne peux m'autoriser à demander pour moi ( " On me menace de tout perdre "), à réclamer, à faire valoir mes besoins ou mes droits.

C'est complexe et je m'avance sur un terrain où je ne peux que mettre des points d'interrogation. Ce sera à vous d'y répondre pour vous-même.
Ne niez rien en vous, acceptez la totalité de toutes ces facettes, voyez-les, faites leur connaissance. Exprimez-les, vivez-les mais ne vous identifiez pas à elles. Elles ne sont ni bonnes, ni mauvaises, elles sont. " Même si... Je m'aime quand-même " C'est ce que vous devriez vous répéter, encore et encore.
Soyez attentives à tout ce qui circule en vous, regardez passer vos colères, vos joies, vos douleurs, vos pensées comme on regarde évoluer dans le ciel des nuages de toutes formes, de couleurs multiples et d'intensités variées.
Les nuages ne font pas le ciel, même s'il est couvert, vous n'êtes pas vos particularités, vous êtes bien plus grandes que tout ce qui vous définit.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Anonyme a écrit [07/01/2013 - 10h27 ]  
Anonyme

Certains se scarifient pour se sentir vivant, ça peut paraitre paradoxal mais quand on s'isole socialement, c'est rassurant de se faire du mal pour se rapprocher des sentiments humains puisque l'amour, l'amitié et la compassion manquent à l'appel.
Alors on se fait du mal et ça nous rappelle qu'on est bien vivant et qu'on peut encore ressentir des choses dans cette vie




Répondre à mi_coton69






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.