Trouvez-vous normal la recrudescence du delit d'outrage ?



carter
Cette question a été posée par carter, le 19/07/2008 à à 00h59.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Actualité Presse.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 carter a écrit [19/07/2008 - 00h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
carter

"Les dernières années, les délits d'outrage ont connu en France une inflation exponentielle. Un banal contrôle routier, un simple courrier syndical, et la parole d'un citoyen se retrouve traînée devant les tribunaux, avec à la clé de fortes amendes, sanctionnant des délits résultant le plus souvent d un abus d autorité. Et des citoyens impuissants qui, de victimes notamment en ce qui concerne les violences policières , se retrouvent dans la situation de délinquants."
verso du "Lettre au garde des Sceaux pour une dépénalisation du délit d'outrage "

Voila: le délit d'outrage ne constitue t-il pas un moyen facile pour l'administration et l'Etat de faire taire tout récalcitrant ? Par exemple, trouvez-vous normal que Sarkozy ait poursuivi un journaliste pour délit d'outrage parce qu'il 'avait traité sa politique de petainisme? Ne serait-ce pas un nouvel avatar de la violence institutionnelle???




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Toli. a écrit [19/07/2008 - 10h18 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Toli.

Evidemment, Chirac avait plus de répartie, quoi qu'on dise du bonhomme. Quelqu'un l'avait traité de "connard" en face, il lui avait serré la main en lui disant : "Echanté, moi c'est Jacques Chirac"...
Mais trêve de plaisanterie; le délit d'outrage sert également à arrondir les fins de mois des policiers. En effet, en général ils sont plusieurs à faire leurs patrouilles, ils provoquent, frappent surtout quand ce sont des gamins d'à peine 18 ans, et ensuite exigent des indemnités en justice pour outrage à agents. C'est leur parole contre celles des gamins. Ensuite, c'est une manière facile de se faire quelques centaines d'euros de plus par mois ! J'en sais quelque chose, c'est arrivé à mon fils alors qu'il avait à peine 18 ans. Il fêtait le bac d'un copain et pour lui son départ dans l'Oise pour aller cueillir des fraises. Ils avaient un peu trop fêté ça et se sont fait arrêtés par la BAC. Quatre flics les ont tapés hématomes sur le visage, sur les jambes), garde à vue en étant sans cesse surveillés... Devant leur état, ils ont porté plainte pour outrage à agents et... Ils ont gagné !Rien n'a été possible de faire puisqu'ils ont accusé les deux gamins de s'être tapés dessus mutuellement ! Depuis, mon fils et son ami doivent rembourser 60 euros par mois auprès d'un huissier alors qu'ils sont étudiants et qu'ils n'ont pas de fric...




 carter a écrit [19/07/2008 - 13h52 ]  
carter

Tiens, je pensais qu'il s'agissait juste d'augmenter les statistiques officielles de l'efficacité policière...Mais si en plus, ils empochent eux-même l'amende, via l'intermédiaire des primes...ça me parait encore plus gros...
déjà que les flics et les membres de l'administration sont juges et partis, ce qui est juridiquement intolérable; mais si en plus ils améliorent leurs fins de mois comme ça...il y'a quelque chose de pourri dans le droit français...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Toli. a écrit [19/07/2008 - 14h49 ]  
Toli.

C'est comme ça et j'en suis le témoin. Mon fils et son copain doivent payer chaque mois 60 euros d'indemnités suite à un jugement de tribunal pendant deux ans pour les flics qui ont porté plainte (sans payer d'avocat bien sûr) pour outrage à agents. Il faut dire qu'en étant tabassés, ils ont laissé échapper des noms d'oiseaux mais c'étaient eux les victimes vu les coups qu'ils ont reçus... pas les flics ! Ce genre d'interpellation est de plus en plus courante et l'on ne peut rien faire.... Comment prouver s'il n'y a aucun témoin ? (en effet, ils les avaient embarqués puis sont allés en campagne en pleine nuit et s'en sont donnés à coeur joie). Ils étaient quatre contre deux gamins émêchés. Il paraît que les procédures engagées par les flics sont de plus en plus nombreuses pour avoir des indemnités pour outrage à agents et il y a donc un rapport de cause à effet entre les arrestations arbitraires dont on dit que la police est de plus en plus efficace et qu'elle diminue la délinquance. Autre détail : mon fils étant un jeune majeur, il avait juste 18 ans... Personne ne m'a prévenue. Je n'ai su qu'il était en garde à vue qu'en insistant au téléphone après avoir téléphoner à tous les hôpitaux. Son portable était confisqué. Si j'avais su qu'il était en garde à vue, j'aurais pu appeler un médecin et un avocat en son nom pour se rendre sur place car c'est la loi. Il est rentré le dimanche midi, plein de contusions, une tête à faire peur. J'ai voulu lui faire prendre des photos, appeler un médecin et aller avec lui porter plainte chez les gendarmes... Mais, encore une chose étrange... On l'avait persuadé chez les flics, d'aller sur son lieu de travail dans l'Oise dès le lendemain et qu'il en serait tenu compte dans le procès-verbal. Il ne m'a pas écoutée et il est parti travailler avec sa tête amochée. Quelques temps plus tard, il était convoqué devant le tribunal de Lille pour outrage à agents... Résultat ? Ils ont été condamnés tous les deux à verser près de 200 euros par agent "insulté"... Soit chaque agent reçoit 30 euros par mois puisque la condamnation est solidaire. Le pire selon moi, c'est que ces deux gamins ont reçu des coups des policiers, son copain étant d'origine algérienne en ayant reçu encore plus (pourtant désormais il est en classe prépa !). C'est effectivement un aspect que l'on ne connaît pas sauf si l'on a été confrontée au problème et cela peut pousser certains à faire des arrestations abusives pour toucher des indemnités par voie de justice sous couvert de rentabilité des stats officielles ! En outre, sachant que ces deux gamins étaient élevés par des femmes seules et sans trop de ressources, ils se sont certainement dit que c'était tout bénéf pour eux...
Cela dit, si cette affaire s'est passée il y a plus de deux ans,




 carter a écrit [19/07/2008 - 15h54 ]  
carter

Malheureusement, je crains que ton affaire reste d'actualité...Et je suppose que peu de personnes osent témoigner...faudra t-il attendre qu'ils tabassent un fils de notable pour que les journaux s'interrogent sur la légitimité du délit d'outrage?




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Toli. a écrit [19/07/2008 - 16h16 ]  
Toli.

Non, personne n'ose témoigner car ils ont tous les pouvoirs. Je voulais le faire mais ils avaient conseillé à mon fils de ne pas le faire. Comme c'était à lui d'entreprendre cette démarche, étant donné qu'il était majeur, il n'a rien fait et cela s'est retourné contre lui puisqu'il doit payer maintenant pour des personnes qui l'ont tabassé et qui s'en mettent plein les poches. Certaines personnes osent témoigner mais après, elles sont suivies et importunées. Quant aux journaux, chacun sait qu'ils vivent en concubinage avec le pouvoir. Quant à tabasser un fils de notable, le père de mon fils est chirurgien dentiste et, à moindre niveau, je peux te dire qu'ils s'en foutent pas mal. La situation est donc bien pire que tu l'imagines. Les journaux en France ne sont plus des journaux à part le Canard et Marianne. Heureusement, mon fils s'en est sorti et il continue ses études même s'il ne vit plus avec moi. Cela dit, j'ai un goût amer de n'avoir pas fait le nécessaire et de porter plainte en un temps contre ces vandales de flics.




 cochise_fr a écrit [24/07/2008 - 18h34 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Quand on vote à près de 60% pour des gens sur leur bonne mine, leurs beaux discours, et la taille de leur Rolex, il ne faut pas s'étonner de subir la politique qui va avec.

D'autre part, cela n'excuse pas pour autant les délits de voie publique dont bon nombre de citoyens se rendent coupables.....et ce ne sont pas tous des jeunes en goguette.

Et cela n'excuse pas non plus les exactions des professionnels de police, pas vraiment formés au relationnel avec la population.

Vivement une justice gratuite pour tous, quelle que soit la procédure et payée en partie par l'état et en partie par les délinquants eux mêmes proportionnellement à leurs revenus et à leur patrimoine et jamais de sursis pour quiconque.
Je sais très bien que ce n'est pas le gouvernement actuel qui va instaurer cela, mais, on a le droit de rêver un peu d'un pays et d'une justice équitable, non ??




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à carter






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.