L'homme est-il souvent aux fourneaux ?



petronille
Cette question a été posée par petronille, le 27/02/2010 à à 16h09.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Actualité Presse.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 coeur de patate a écrit [27/02/2010 - 16h28 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

de plus en plus ! pourquoi les grands chef e restaurants sont ils des hommes ? j'ajouterai que si la femme fais la cuisine depuis la nuit des temps ! l'homme faisant son rôle de chasseur cueilleur et autres belliqueuses distractions !! mais maintenant que la cuisine est un loisir ! l'homme si intéresse de plus près ! mais juste a la cuisine de haute voltige !! il ne faut pas trop compter sur lui pour le reste !! :-D




ciao!


 bougainvilliee a écrit [28/02/2010 - 06h43 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

J'y suis tous les jours, pour mon plaisir. Il est vrai que rien n'est mieux, si on veut bien manger et ce que l'on aime, que de se préparer soi-même ses bons petits plats. Ceci dit, coeur de patate a raison ce sont les cuisiniers hommes qui font la Grande cuisine. Maintenant, il y a aussi des hommes qui ne savent même pas cuire un oeuf, et qui compte sur leur compagne (ou épouse) pour continuer le rôle qu'avait leur mère. Cordialement




Le doute est ma seule certitude


 Chantal D a écrit [01/03/2010 - 11h01 ]  
Chantal D

Etre cuisinier est un dur métier et c'est sans doute pour cela qu'il y a plus de chef cuisinier homme que chef cuisinier femme. Cela dit que l'on compte quand même de plus en plus de femme qui se dirigent sur cette profession. Mais si l'on parle de cuisine à la maison, c'est il y a des hommes qui s'intéressent et font parfois de bons petits plats, mettent la main à la pâte, souvent par gourmandise, ou pour aider, innover aussi et ce n'est pas pour déplaire, de temps en temps goûter une autre cuisine que la sienne change. Hélas ce n'est pas mon cas et déguster un petit plat surprise, ça ne me déplairai pas. :-/




 bougainvilliee a écrit [01/03/2010 - 12h12 ]  
bougainvilliee

Et un petit dîner aux chandelles, préparé entièrement, pour vous par votre compagnon ? C'est si agréable, si surprenant. Une belle table, une musique tendre et feutrée, des fleurs sur la table et le guéridon, et flottant par-dessus tout cela, une légère fragrance de roses rouges. Et cela rien que pour vous sentir reine, au milieu de bons petits plats bien présentés, une petite paire de boucles d'oreilles, délicatement choisie, glissée doucement dans les dentelles la serviettes qui accompagne les profiteroles... Où alors un bon restaurant, mais un beau... De ceux où l'on se sent accueillis, où l'ambiance est chaleureuse, où la vaisselle est choisie et la cuisine raffinée... Donner du charme à la vie, faire qu'elle soit une élégance c'est déjà les prémices du bonheur... La cuisine distinguée en fait partie. Cordialement.




Le doute est ma seule certitude


 Leumas80 a écrit [01/03/2010 - 12h33 ]  
Leumas80

Pour ma femme, rien que de me mettre derrière les fourneaux, ne serait ce que pour faire des pâtes, c'est un exploit. :-)

Non pas que j'en suis fier, mais depuis mon enfance, je suis plutot un vrai gourmand qui ne s'est jamais vraiment intéressé à ce qu'il mangeait mais au goût que ça avait.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 Chantal D a écrit [01/03/2010 - 13h44 ]  
Chantal D

Les chandelles, les roses rouges, les boucles d'oreilles, je peut m'en passer, le resto aussi, non ce que j'aimerai c'est qu'une fois de temps en temps, mon mari s'occupe de la cuisine et de faire un petit plat agréable, comme le fait mon beau-fils, mais hélas ça n'est pas dans les attributions de mon mari qui aime manger mais n'aime ni ne sait cuisiner et ne fait aucun effort de ce côté là. Le reste je n'y crois pas, c'est dans les films, j'ai fini de rêver. Je retiens malgré tout que l'idée n'est pas mauvaise, c'est sûr. L'espoir fait vivre!. Je m'adresse bien sûr à bougainvilliee.




 bougainvilliee a écrit [01/03/2010 - 15h17 ]  
bougainvilliee

Mais, Chantal D, c'est ce que je fais plusieurs fois par an : pour la Saint-Valentin, pour la fête des femmes, pour son anniversaire, pour l'anniversaire de notre première rencontre, etc. Mais il est vrai que ce ne sont pas toujours des boucles d'oreilles... cela peut être un livre, une montre, un collier, suivant mon inspiration, mon intention et mon attention. En dehors de ces moments là, je fais agréablement et raisonnablement, plusieurs fois par semaine la cuisine. Mais il est vrai que j'aime cela, que j'y ai goût. En dehors de certains plats privilégié, je me lance dans des conception nouvelles, à la recherche de goûts nouveaux, comme votre gendre, je crois. Les hommes tous différents et entendre dire : "les hommes sont tous les mêmes..." m'agace, car c'est les enfermer dans une sorte de stéréotype faux. Comme les femmes sont toutes différentes et uniques. Mais je vous vois écarter les chandelles, les roses rouges et les boucles d'oreilles. Point trop n'en faut, vous dites-vous. Le trop n'étant pas envisageable pour l'heur. Je vous comprends. Un petit quelque chose, un petit geste serait déjà une révolution. Cordialement.




Le doute est ma seule certitude


 Chantal D a écrit [01/03/2010 - 16h14 ]  
Chantal D

Je pense que vous faites parti de ces cas rares et je vous en félicite, et je vois que vous appartenez à cette catégorie d'homme idéal, c'est une période que j'ai connue mais qui a vite passé, mais je m'y suite faite, ce sont des attentions que j'avais oublié et je pensai que ces moments là existaient seulement dans les films. Continuez à rendre votre épouse heureuse, et j'espère que mon gendre continuera aussi pendant longtemps à rendre ma fille heureuse.




 bougainvilliee a écrit [02/03/2010 - 07h08 ]  
bougainvilliee

Merci Chantal D, pour vos encouragements... Je n'ai d'ailleurs pas besoin d'être encouragé, c'est dans ma nature d'être ainsi... Comme sans doute votre gendre... Je n'ai pas d'épouse, mais une compagne... Et j'espère qu'elle reste avec moi, malgré ses trente ans de moins que moi, et après dix ans de vie ensemble, pour autre chose que ma capacité à faire la cuisine. Les êtres humain sont des animaux complexes, qui ont besoin de charme et d'élégance, pour traverser la vie. Mais les choses doivent se faire normalement et venir naturellement. Les actes pour lesquels on se force, ne peuvent avoir ces qualités. Cordialement.




Le doute est ma seule certitude


Répondre à petronille






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.