BCE 1100 milliards pour une nouvelle escroquerie.?



cochise_fr
Cette question a été posée par cochise_fr, le 23/01/2015 à à 02h50.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Actualité Presse.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 papiguy a écrit [24/01/2015 - 22h07] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
papiguy

Où comment répondre à côté ! La...



[ Lire la suite de la réponse écrite par papiguy ]



Réponses



 cochise_fr a écrit [23/01/2015 - 02h50 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Dommage qu'une bonne idée soit une nouvelle fois détournée de son objet par un détournement de fonds publics au profit des institutions bancaires dont on a nul besoin et qui appauvrissent les peuples en les spoliant de leurs avoirs et de leurs pouvoirs de développement au profit de la spéculation financière beaucoup plus rentable.

La BCE se propose de racheter 60 milliards de dettes par mois.....mais pourquoi pas 600.? La taux de base étant semble-t-il à 0.05% pour le taux à 10 ans c'est la totalité de toutes les dettes des pays d'Europe qu'il faut prendre en charge et de manière directe avec les états (ce qui est actuellement interdit) afin de pouvoir ensuite établir comme obligatoire la mise en équilibre des budgets des états membres et non les déficits chroniques qui ruinent les peuples en créant de la dette et donc des intérêts récurrents et cumulatifs (en France depuis plus de 40 ans) aux profits des institutions financières et des grands groupes industriels et commerciaux.

De plus, cette pratique, si elle était mise en œuvre, permettrait de faire mécaniquement baisser l'euro au bénéfice des exportations, et pourrait même permettre avec une politique appropriée une relocalisation de pas mal d'industries ayant quitté le territoire national pour de sombres raisons fiscales et en favorisant la production locale des biens de consommation et les circuits courts de distribution..

Car le rachat des dettes par la BCE ne garantit en rien que les banques intermédiaires vont refinancer l'économie réelle, et leur garantit une rente de situation puisque pour l'instant, la BCE ne peut prêter directement aux états ce qui assure aux banques un revenu substantiel permanent au détriment du pouvoir d'achat des peuples.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 carter a écrit [24/01/2015 - 00h56 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
carter

Cela finira comme toujours: par de l'inflation...
La question est : dans quel actif ira l'inflation?




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 cochise_fr a écrit [24/01/2015 - 07h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Dans la mesure où l'on crée des intermédiaires( ou que l'on utilise ceux existants), ce sont eux qui encaissent les fruits de cette distribution fantaisiste pourtant portée par une idée respectable. C'est bien là que réside l'escroquerie puisque ce sont les peuples qui payent au final....comme d'habitude.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [24/01/2015 - 18h51 ]  
papiguy

Cette mesure revient ni plus ni moins qu'à faire marcher la planche à billets, et à annuler une partie de la dette des états.
Il faudra que le Grand Chef Indien explique comment par quel tour de passse passe, il peut, dans la droite ligne du FN, réclamer l'annulation de la dette souveraine, et en même temps critiquer l'action de la BCE qui va dans ce sens.




 cochise_fr a écrit [24/01/2015 - 20h46 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est pourtant très simple à comprendre.....même sans avoir fait Polytechnique ou l'ENA.

L'idée de la BCE est bonne.....et je la préconise depuis très longtemps....mais seulement à condition de prêter DIRECTEMENT AUX ÉTATS et non de prêter à des banques qui prêtent ensuite aux états, qui prennent une marge bénéficiaire (c'est normal) et qui n'ont aucune contrainte pour prêter aux entreprises puisque la spéculation financière est bien plus rentable (et plus coûteuse pour les consommateurs). Le taux de 0.05% à 10 ans (par exemple) devrait donc s'appliquer directement aux états ce qui coûterait beaucoup moins cher au consommateur final.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [24/01/2015 - 22h07 ]  
papiguy

Où comment répondre à côté !

La BCE ne prête à personne dans ce cas, elle ne fait qu'acheter des obligations , tout en respectant la règle qui lui a été fixée de ne pas prêter directement aux Etats.
Que l'on critique sur cette dernière règle est une chose mais ce n'est pas une raison pour qualifier d'escroquerie une opération qui d'une certaine façon la contourne et peut s'avérer bénéfique. C'est peut être un premier pas vers plus de liberté pour la BCE dont en l'occurrence seule la mauvaise foi peut contester l'utilité.

La ficelle est grosse... et grossière




 cochise_fr a écrit [26/01/2015 - 06h48 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Le problème n'est pas de faire des sous-systèmes qui contournent les lois, ce qui prouve bien la corruption généralisée et les pratiques déloyales en vigueur, mais de supprimer les intermédiaires qui ne travaillent pas gratuitement. Il n'y a aucune justification à ne pas prêter directement aux états hors de détourner artificiellement de l'argent public en créant des frais inutiles et des intermédiaires gourmands en général très proches des initiateurs de ce système....et de mettre la facture finale sur le dos des peuples.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [26/01/2015 - 10h21 ]  
papiguy

L'Indien repond encore en melangeant deux choses, une mesure ponctuelle qui va dans le bon sens, et une règle imposée à la BCE que l'on peut trouver absurde et dont le but était d'inciter à la rigueur budgétaire.
De là à parler de corruption, il y a un pas que les anti-euro franchissent allègrement....




 cochise_fr a écrit [27/01/2015 - 16h36 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Quand on crée volontairement des intermédiaires privés pour faire des détournements d'argent public, il s'agit bien de corruption généralisée.....généralisée parce que tout le monde à tous les étages de l'administration européenne soutient ce système....et en vivent très bien....et il en est de même des économies nationales qui acceptent ce même système.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [27/01/2015 - 20h53 ]  


Répondre à cochise_fr






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.