Alstom : Que pensez-vous du nouveau projet d'alliance avec General Electric dévoilé par A. Montebourg ?



jolonna
Cette question a été posée par jolonna, le 22/06/2014 à à 08h15.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Actualité Presse.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 jolonna a écrit [22/06/2014 - 08h15 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
jolonna

D'après Arnaud Montebourg, ce nouveau projet d'alliance avec General Electric, ne couterait aucun centime aux contribuables français et sauverait et créerait même des emplois, quel est votre avis ?




 cochise_fr a écrit [23/06/2014 - 09h34 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est ce qu'on peu appeler une bonne idée mal traitée.
La bonne idée est de pouvoir avoir un droit de veto et une possibilité de blocage des votes au conseil d'administration.

Mais pour ce faire, ce n'est pas 20% des actions qu'il faut détenir, mais 33% (en France). De ce fait, dans quelques années l'actionnaire majoritaire étranger pourra à sa guise changer les règles du jeu et démanteler Alstom comme bon lui semblera et selon ses intérêts.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [23/06/2014 - 11h59 ]  
papiguy

La régle des 33% ne s'applique (pour une SA) que lors de assemblées générales extraordinaires.
Pour les assemblées générales ordinaires c'est la majorité des présents qui s'applique.

Donc les 20 % ne seraient pas suffisants, sauf bien sûr, et il semble que cela soit le cas, si les statuts spécifient des règles particulières.

http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/1194-les-minorites-de-blocage-dans-les-sa-et-les-sarl

L'activité la plus importante et la plus rentable pour GE est la construction de réacteurs d'avions.
L'activité turbines à gaz d'Alstom est née d'un partenariat avec GE qui en avait cédé la licence d'exploitation. Alstom avait ensuite décidé de se dégager du brevet de GE. Cette activité était toutefois marginale. Un retour à la case départ ne peut qu'être favorable.
Les activités des deux entreprises sont complémentaires alors que dans le cas de Siemens/Mitsubishi elles sont concurrentes, ce qui à terme aurait posé des problèmes liés à la rationalisation des productions.

Par contre affirmer que l'opération ne coutera rien aux français est une couillonnade. en effet, l'Etat a vendu des participations dans d'autres entreprises et a donc une "cagnote".
Personnellement quand je rogne sur mes économies, je n'ai pas l'impression que cela ne me coute rien.




 papiguy a écrit [23/06/2014 - 12h06 ]  
papiguy

Il était important de ne pas "laisser filer" cette entreprise entre les mains d'étrangers, car Alstom est aussi présent dans d'autres secteurs de pointe, comme par exemple la supraconductivité et la résonance magnétique nucléaire.




 cochise_fr a écrit [24/06/2014 - 06h43 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sauf que les ventes d'actions relèvent justement d'assemblée extraordinaires.

Et dans la configuration actuelle envisagée (elle ne se fera que dans deux ans environ), rien n'empêchera les actionnaires majoritaires de changer les règles du jeu plus tard.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [24/06/2014 - 09h27 ]  
papiguy

Il ne faut pas mélanger deux choses, l'actionnariat d'Alstom et les structures résultant de l'accord entre Alstom et GE:
- l'actionnariat d'Alstom: L"Etat va devenir le premier actionnaire devant Bouygues. A eux deux ils cumuleront près de 30 % du capital. rien ne pourra donc se faire sans l'accord de l'Etat.
- les structures crées suite à l'accord seront des co-entreprises à parité, entre Alstom et GE, donc par l'intermédiaire d'Alstom l'Etat gardera un droit de veto absolu sur les activités vendues à GE.


http://www.boursorama.com/bourse/profil/profil.phtml?symbole=1rPALO




 cochise_fr a écrit [24/06/2014 - 14h56 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Qui vivra verra.!!
On a déjà fait le coup avec plein d'industries françaises.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à jolonna






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.