Wolfgang Amadeus Mozart : biographie d'un génie de la musique


Partager




Le célèbre grand nom de la musique classique Mozart, de son vrai nom Wolfgang Amadeus Mozart, a vu le jour le 27 Janvier 1756 à Salzbourg et s'est éteint prématurément le 5 Décembre 1791 à Vienne. Fils du grand Léopold Mozart, lui-même étant un célèbre compositeur d'origine allemande, et d'Anna Maria Pertl, puis frère de la célèbre Maria Anna Mozart connue également sous le nom de la Nannerl, il est baptisé Joannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus. Ce nom afin de le rapprocher davantage de Dieu, puisque « Theophilus » signifie en réalité « aimé de Dieu ». À l'âge de trois ans à peine, il dévoilera déjà des talents musicaux inouïs. Effectivement, il révèlera une mémoire et une oreille absolues. Il deviendra un imitateur de génie, cela sans avoir eu recours à une formation quelconque. Décontenancé et émerveillé, son père commencera à lui enseigner le clavecin alors que Mozart n'aura que cinq ans. Élève surdoué et prodigieux, Mozart s'attaquera très vite à l'orgue et au violon. Il lui faudra une année seulement pour composer ses toutes premières oeuvres, et non des moindres : Allegro KV. 3, Menuets KV. 2, 4 et 5. C'est alors qu'il accompagnera son père et sa soeur en tournée à travers toute l'Europe jusqu'en 1766.


Cette tournée l'aidera à élargir ses horizons, ses tendances et ses influences musicaux. Par ailleurs, il y fera la connaissance de deux autres musiciens plus expérimentés : le compositeur et claveciniste français Johann Schobert et l'organiste et compositeur allemand Johann Christian Bach. Ces deux rencontres marqueront les futures influences musicales de Mozart. En effet, Bach l'initiera au pianoforte, l'ancienne appellation du piano, lui fera apprécier l'opéra italien puis lui enseignera la symphonie. Ainsi, il composera son premier opéra, une comédie latine en 1767.


À onze ans à peine, il écrira Apollo et Hyacinthus K. 38. Avec trois opéras à son actif l'année suivante, le prince-archevêque Schrattenbach le nommera maître de concert au compte de la principauté, comme son père, alors qu'il n'aura que treize ans. Puis il approfondira l'opéra en Italie. Non seulement il effectuera un parcours à succès, mais il sera le plus jeune membre de l'Accademia Filarmonica de Bologne. Montant dans l'estime du Pape Clément XIV lui-même, Mozart sera nommé Chevalier de l'éperon d'or. Le nouveau prince-archevêque de Salzbourg, Colloredo, sera moins clément que Schrattenbach, décédé le 16 Décembre 1771. Colloredo refusera que Mozart sorte de sa ville natale. Par ailleurs, il lui refusera toute liberté dans ses compositions. Mozart devra suivre toutes les directives, même en ce qui concerne la forme des compositions dédiées aux cérémonies religieuses. L'amitié et la complicité qui le lieront avec le célèbre Joseph Hayden seront même réduites à une correspondance qui demeurera cependant très vive. Mozart ne supportera plus cette situation en 1776. Il prendra sa décision et partira avec sa mère, avec ou sans consentement du prince.
wolfgang amadeus mozart


En revanche, son père ne pourra pas en faire autant et demeurera sur place. Pour faire payer Mozart de son insolence, le prince lui retirera son titre de maître de concert. Mozart aura beaucoup de mal à se relever de cette situation et s'endettera gravement. Sa mère et lui voyageront quelque peu, à la recherche d'emploi mais toujours en vain. N'en pouvant plus, sa mère tombera malade et s'éteindra à Paris le 3 juillet 1778. Déprimé et déçu, Mozart reviendra alors dans sa ville natale le 29 janvier 1779, acceptant toutes les conditions et contraintes imposées par la principauté. Malgré tout, le prince l'insultera et le licenciera en public en 1781. Retrouvant sa liberté, il deviendra compositeur indépendant. Il épousera Constanze Weber le 4 août 1782. Ils auront six enfants en l'espace de neuf ans. Cependant, seuls Karl Thomas et Franz Xaver Wolfgang survivront après l'enfance. Il composera plus de 600 oeuvres dont des concertos, des opéras, des oratorios, des symphonies, des messes, des sonates, des musiques sacrées, des musiques de chambre et bon nombre d'autres styles savants et styles galants, cela jusqu'à ce ses dettes et sa maladie aient eu raison de lui. Il a profondément marqué l'histoire de la musique classique à travers toute l'Europe puis à travers le monde entier. Ses oeuvres servent encore de haute référence dans la pédagogie musicale de nos jours et son nom demeure toujours parmi ceux qui sont prononcés en premier. Mozart et la musique classique ne font qu'un et demeurent à jamais indissociables.

Le Mercredi 29 Juillet 2009 à 09:54
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  musique Musique


fleche Voir les autres articles commençant par W
 
Articles précédents :
  •  Juan Martin del Potro : joueur de tennis argentin
  •  Jaguar : marque automobile de prestige
  •  Orge : la plus ancienne des céréales cultivées...
  •  Maquillage des peaux sèches : comment faire ?
  •  Sacha Baron Cohen : acteur de "Borat" et "Bruno"...

Articles suivants :
  •  Cryothérapie : traitement par le froid utilisé en médecine...
  •  Tube de Pitot : mécanisme d'avion et principe
  •  Après soleil : à quoi ça sert ?
  •  Médiliposculpture : pour sculpter la silhouette
  •  Massage coréen : c'est quoi ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   compositeurs musique baroque Compositeurs musique baroque
   compositeurs musique classique Compositeurs musique classique



Le célèbre grand nom de la musique classique Mozart, de son vrai nom Wolfgang Amadeus Mozart, a vu le jour le 27 Janvier 1756 à Salzbourg et s'est éteint prématurément le 5 Décembre 1791 à Vienne. Fil...