Volcans du monde : actifs ou explosifs, un phénomène qui fascine


Partager




Les volcans ont toujours fasciné le genre humain depuis la nuit des temps, en raison de leur imposante stature et de leurs étonnantes éruptions dévastatrices. L'origine du mot nous vient de la mythologie romaine et plus spécialement de son dieu du feu qui se nomme Vulcain. Le mot Volcan sert d'usage à désigner les immenses édifices montagneux en forme de cône et dont le sommet est tronqué, creux et plein de lave. Selon une définition plus scientifique des spécialistes, l'appellation Volcan est attribuée à tous les phénomènes naturels qui se traduisent par une expulsion à la surface du sol des matériaux contenus dans les parties internes de la Terre. Sa formation représente un grand mystère pour les profanes de la volcanologie. D'après les cas récents de formations que le genre humain a pu constaté, tout commence souvent par des grondements souterrains importants, suivis d'une fissure plus ou moins grande de la croûte terrestre. De cette fissure s'échappent alors des éruptions de fumées, de cendres et de débris incandescents. Par la suite, une haute cône se forme et gagne petit à petit de l'altitude grâce aux coulées de lave.


Ce phénomène s'explique par le fait que la chaleur et le magma renfermé au sein du noyau de la Terre s'échappe par les fissures des plaques tectoniques. Ces dernières, qui forment les continents et les fonds des océans, se déplacent à une vitesse très lente et laissent en effet s'échapper la chaleur aux extrémités de leur points de rencontre. Il arrive également que certains volcans se forment sur les parties centrales d'une plaque car une chaleur intense peut réussir à percer celle-ci.


Ce genre de volcan meurt lorsque la plaque à travers laquelle elle s'est formée se déplace et déplace par la même occasion son point chaud. Un volcan est donc composé principalement de magma tirant sa source du noyau terrestre, auquel s'ajoute des composés volatiles comme du gaz, des cendres ou encore des roches décomprimés que le courant ascendant d'origine convective projette. Il existe aussi dans chaque volcan une chambre magmatique où s'emmagasine le magma que la pression n'a pas réussi à porter à la surface du sol. Une fois remplie et mise sous pression par de nouveau magma provenant du noyau, cette chambre magmatique se gonfle jusqu'à risquer de rompre ses parois et provoque une éruption. Les éruptions peuvent prendre plusieurs formes, dont la forme effusive quand la lave ou magma en fusion s'écoule paisiblement du cratère et la forme violente ou explosive lorsqu'on compte des explosions et des matériaux solides et gazeux en prime. En effet, en plus de la lave de près de 1200 °C qui s'écoule, les volcans projettent aussi des éléments solides comme les blocs et les bombes de magma, les scories, les lapillis ainsi que les cendres, sans oublier les émanations de gaz.
volcans monde


On compte quatre grands types de volcans qui possèdent chacun leurs particularités, tant en matière de morphologie que d'éruptions. Le type hawaiien se distingue par de simples coulées de lave fluide lors des éruptions et par une absence de gaz et d'explosions. Le type strombolien est caractérisé par des laves plus visqueuses, par une émanation de gaz ainsi que par des projections de matériaux solides après de violentes explosions. Les éruptions du type vulcanien quant à eux sont encore plus violentes et plus espacées. En dernier lieu, le type péléen se caractérise par des nuées gigantesques de gaz chauds, accompagnées de cendres et d'écoulement de lave visqueuse. Dans le classement des volcans les plus marquants, le Mauna loa en Hawaï est le plus grand de tous les volcans actifs, du haut de ses 4 171 mètres d'altitude et avec une diamètre de 100 km, tandis que son cousin prénommé Mauna Keaqui qui se situe aussi en Hawaii est le plus haut volcan du monde à raison de 4 205 mètres de hauteur, sans compter sa base enfouie sous l'océan. L'autre volcan hawaïen du nom de Kilauea reste le plus actif de tous les volcans, à raison de 75 éruptions depuis 1794 et de 25 ans d'activité continu. Le volcan Garita quant à lui possède le diamètre record de cratère qui est de 45 km. Parmi la liste de grands volcans, on cite également le Tambora d'Indonésie qui surplombe à une altitude de 2850 mètres et qui répertorie l'éruption la plus catastrophique de l'histoire, l'Etna en Sicile qui mesure 3 345 mètres d'altitude, le Vesuve de 1 277 mètres d'altitude qui se trouve en Italie, le Mont Saint-Helene de 2549 mètres d'altitude qui se trouve aux Etats-Unis ou encore la Pinatubo en Philippines qui mesure 1600 mètres.

Le Mardi 26 Mai 2009 à 10:48
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Science, biologie, invention, scientifiques, histoire, physique Science : un vaste ''ensemble de connaissances''


fleche Voir les autres articles commençant par V
 
Articles précédents :
  •  Les aides fiscales pour s'installer
  •  Franchise : définition et explication
  •  Anton Tchekhov : nouvelliste, dramaturge et médecin russe...
  •  Le web 2.0 : définition du nouveau web
  •  Sébastien Tellier : artiste électro et représentant français...

Articles suivants :
  •  Accueil téléphonique : formation à l'accueil téléphonique ...
  •  Skins : l'art de la Skins Party en 3 saisons
  •  Watchmen : les gardiens de la BD
  •  Bien choisir son écran d'ordinateur
  •  Cathédrale Notre Dame de Strasbourg




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sciences de la terre Sciences de la Terre
   sciences Sciences



Les volcans ont toujours fasciné le genre humain depuis la nuit des temps, en raison de leur imposante stature et de leurs étonnantes éruptions dévastatrices. L’origine du mot nous vient de la mytholo...