La VMC : qu'est-ce que c'est ?


Partager




On a souvent des problèmes de ventilation et de climatisation dans la maison. Quand il fait trop chaud, on a besoin d'un ventilateur, et quand il fait trop froid, on veut un chauffage électrique. Les deux systèmes trouvent donc leurs usages respectifs à une période ou une autre de l'année. Une personne évacue de un à un litre et demi d'air humide pollué chaque jour. Ajouté à la combustion de gaz lors des cuissons, les douches chaudes et les différents séchages, cela donne une assez grande quantité d'air humide pollué. Si on la néglige, cette humidité peut créer des moisissures entraînant de graves problèmes de santé. D'après les calculs, il faut renouveler l'air d'une pièce deux à trois fois par heure. La VMC ou « ventilation mécanique contrôlée » est la solution appropriée. C'est un ensemble d'appareils qui permettent de rafraîchir et de chauffer, et notamment de renouveler l'air des pièces de la maison surtout celles qui sont humides comme la salle de bain, les toilettes ou la cuisine. Il en existe plusieurs modèles et types avec chacun leurs avantages. Il y a d'abord la VMC à simple flux. Souvent utilisée à titre individuel, on place les entrées d'air au niveau des fenêtres et la bouche d'extraction dans les pièces humides.


Munie d'un extracteur d'air, on la met en dépression pour aspirer l'air humide. La dépression empêche ce dernier de se propager dans d'autres endroits et fait entrer l'air renouvelé en même temps. Ainsi, l'air circule à sens unique. On doit contrôler le volume d'air toutes les heures. Généralement, on peut ouvrir par un clapet la bouche de l'appareil où l'air entre, ou encore régler le volume de ce dernier à l'aide du volet d'ouïes. L'air peut passer même avec des portes fermées à condition de les raboter un peu. L'autre version est la VMC simple à flux hygro-réglable.


Son fonctionnement est le même que la VMC à simple flux. Son petit plus est qu'elle comporte un capteur d'humidité qui règle la vitesse d'aspiration d'air. Ensuite il y a la VMC à double flux qui comme son nom l'indique fonctionne à double sens. Elle aspire l'air frais pour les extraire dans les pièces humides. Dépourvue d'une mise en dépression, elle n'empêche pas les poussières d'entrer. On peut l'associer à un échangeur thermique pour chauffer d'avance l'air extérieur avant qu'il n'entre en hiver et l'inverse en été. Elle peut aussi être utilisée pendant les hivers très froids grâce à un puits provençal. Sinon, on peut toujours opter pour la ventilation naturelle. Il s'agit d'établir des courants d'air à l'aide de la différence de la dépression entre l'intérieur de la pièce, la partie exposée au vent et celle qui en est à l'abri. On utilise les bouches d'entrée ou de sortie d'air des murs de la pièce. On le place en bas si c'est une simple pièce et en haut si c'est une pièce humide. En principe, si la température extérieure est inférieure à celle de la pièce, l'air entre par le bas et sort par le haut. Mais sans grand moyen de réglage, elle peut créer quelques petites contrariétés du genre chauffage inutile.
vmc


La ventilation est efficace, en voici les avantages. Elle évacue l'air pollué de la pièce et le renouvelle. Elle maintient la concentration de gaz carbonique et d'oxygène. Elle réduit la chaleur, les mauvaises odeurs, évacue notamment les fumées de cigarettes ou autres, ainsi que l'humidité. La VMC à simple flux est simple à utiliser aussi bien pour le contrôle que le réglage de débit d'air. Elle n'encombre pas la maison. Néanmoins, elle dépense pas mal d'énergie. Quand à la VMC à double flux, elle économise l'énergie, elle filtre l'air entrant et elle a un système de préchauffage si besoin est. Par contre, ni la VMC à simple flux, ni celle à double flux, ne sont adaptées pour une utilisation dans les grands bâtiments. Il faut un ensemble de plusieurs VMC formant un circuit entier pour ces derniers. Ces appareils ne filtrent pas non plus l'air renouvelé. Pour une bonne ventilation, il faut aussi savoir manier l'appareil. Apprenez à ne pas ventiler inutilement. Certaines versions des VMC possèdent un moyen de pilotage qui arrête automatiquement la ventilation au moment voulu. Il existe aussi l'interrupteur temporisé facile d'utilisation qui permet le contrôle de vitesse de l'appareil dans un délai particulier. Par exemple, on peut user de l'interrupteur temporisé pour diminuer automatiquement la vitesse de chauffage au bout d'une demi-heure de marche. Quel que soit le moyen de ventilation, il faut toujours penser à aérer les pièces de la maison..

Le Lundi 13 Octobre 2008 à 09:20
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Chauffage et climatisation, radiateurs, cheminée, ventilation Chauffage et climatisation : votre intérieur
toujours à la bonne température



fleche Voir les autres articles commençant par V
 
Articles précédents :
  •  Les traditions de Noël au Canada
  •  Bien choisir sa chaudière : comment s'y retrouver ?
  •  Nicolette Sheridan : qui est Edie des ''Desperate Housewives...
  •  Alfa Roméo 166 JTD
  •  Autocar : un moyen de transport populaire

Articles suivants :
  •  Peugeot 908 : un prototype issu d'une voiture de grand tou...
  •  Habitat bioclimatique : c'est quoi ?
  •  Joan Baez : biographie de cette chanteuse américaine...
  •  GWShop : qu'est-ce que le Guild Wars Shop ?
  •  Débroussailleuse : comment choisir ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   climatisation Climatisation



On a souvent des problèmes de ventilation et de climatisation dans la maison. Quand il fait trop chaud, on a besoin d'un ventilateur, et quand il fait trop froid, on veut un chauffage électrique. Les ...