Vito Genovese : qui était ce mafieux américain d'origine italienne ?


Partager




Le présent récit parle de Vito Genovese, un grand criminel qui figurait au deuxième titre des dirigeants d'un groupe mafia de son époque. Il est né en 1897 à Rosiglino, au voisinage de Naples. Ensuite, il a immigré à New-York à l'âge de 16 ans, c'est-à-dire en 1913. A cet âge-là, il commença à se joindre aux bagarreurs de la rue. Il apparaît comme un véritable hors-la-loi qui n'avait peur de personne et qui s'amusait à fusiller sans la moindre hésitation, tous ceux qui le contrariaient.



Dans la plupart des cas de meurtre qu'il a effectués, trois balles étaient toujours enfoncées autour du nombril de ses victimes. Ce caractère d'assassin psychopathe coïncide tout juste au critère de choix de Lucky Luciano dans sa recherche de membres actifs pour travailler avec lui, dans sa propre organisation de malfaiteurs. C'est ainsi que ce dernier l'a recruté pour devenir l'un de ses hommes de confiance, voire son bras droit. Ce fut la première entrée de Genovese dans un groupement rassemblant des bandits de son genre. Cette cabale américaine est également constituée de beaucoup d'autres meurtriers très connus comme Meyer Lansky, Frank Costello, Bugsy Siegel, Albert Anastasia, etc. Leurs premières préoccupations sont entre autres les braquages, la vente d'alcool et de drogue et le proxénétisme. Ils réalisent ces sales activités dans le cadre d'une pleine intrépidité qui peut aller jusqu'à l'exécution sur le champ de ceux qui leur barrent la route. En ce temps-là se déroulait également la fameuse guerre entre deux familles mafieuses, la guerre des Castellammarese. Il s'agit d'un conflit affrontant d'une part, une bande dirigée par Salvatore Maranzano et d'autre part, celle de Joe dit le boss Masseria.


Au début, l'équipe de Luciano vint retrouver sa place aux côtés de ce dernier. L'un comme l'autre clan en rival est entouré de principaux mercenaires couramment appelés jeunes loups. Pour le camp adverse, on trouve des élites comme Joe Bonano, Tommy Lucchese, etc. Quant à Genovese, il faisait partie des jeunes loups de Masseria, considéré par Maranzano comme ses premières proies.


Cependant, à partir du moment où Luciano a constaté que l'antagonisme tendait vers un mauvais sort à son encontre, il chercha à déjouer « Joe », le parrain de son camp, en le livrant à Salvatore Maranzano et attribua à Genovese lui-même la mission de réaliser son assassinat. Ce dernier a finalement accompli cette exécution en avril 1931. Peu de temps après, Genovese a été incarcéré. Mais après sa libération en 1936, il se lance de nouveau dans les affaires en grimpant dans des échelons plus hauts de la criminalité afin de se trouver un titre plus imposant. Ainsi, il a commandité de nouveaux homicides en commençant par celui d'un leader d'une petite troupe peu puissante, Ferdinand "The Shadow" Boccia. Mais l'un de ses subordonnés ayant accompli l'opération a subi une menace et finit par le dénoncer en tant que cerveau de l'organisation. Il a du s'enfuir et s'est exilé en Italie en 1937. Dans ce pays fasciste, il a bâti des relations amicales avec Benito Mussolini en ravitaillant ce dernier en drogue. En 1943, le revoilà encore impliqué dans un autre cas de meurtre à New-York en exécutant l'éditeur et opposant italien, Carlo Tresca.
vito genovese


Toujours cette même année, il s'est associé aux Américains qui venaient d'arriver en Sicile et leur servit d'interprète. Avec eux, il amassa des fortunes dans le marché noir. Pourtant, un jeune sergent de la police militaire l'a remarqué et il a été renvoyé aux États-Unis alors qu'il y était encore en état d'arrestation. Il fut néanmoins vite libéré à la suite de l'empoisonnement de l'un des témoins à charge de l'affaire dans les propres locaux de la police. En 1946, une conférence a eu lieu à La Havane entre les différents leaders de la mafia américaine. Vito Genovese y participait aussi dans le but de conquérir le pouvoir. Etant jusqu'ici un underboss (commandant en second) dans le groupe, il enviait toujours la place de Frank Costello, un grand conseiller réputé de la famille. Alors, en avril 1957, il envoie un tueur du nom de Vincent Gigante pour le supprimer dans une rue new-yorkaise. Mais ce dernier a hésité au dernier moment et pointa seulement son arme sur sa victime tout en lui criant "Frank, c'est pour toi!". Costello s'en est sorti indemne avec tout juste une blessure sur le crâne. Effrayé par cet attentat, il abandonne et laisse son poste à Genovese. Malgré tout, il n'a pas cessé de comploter sa vengeance avec Luciano. En 1959, tous les deux ont tendu un piège à Genovese dans le cadre d'une transaction d'héroïne venant d'Italie. Ce qui a directement mené ce dernier en prison. Même durant son incarcération, il parvint toujours à commanditer les affaires qui se passaient à l'extérieur. Malheureusement pour lui, il trouvera la mort en 1969 dans sa cellule de prison et n'aura donc plus jamais connu de libération.

Le Lundi 10 Novembre 2008 à 10:40
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  mafia, maffia, criminels, grand bandistisme, maffieux, cartel Noms du grand banditisme et organisations
criminelles



fleche Voir les autres articles commençant par V
 
Articles précédents :
  •  Ticketnet : réservez vos places de concerts et spectacles en...
  •  Décapeur thermique : comment bien le choisir ?
  •  Lisseur cheveux : pour des cheveux bien lisses
  •  Hilarie Burton : biographie de ''Peyton Sawyer'' dans ''Les ...
  •  Comment faire de jolies déco de noël ?

Articles suivants :
  •  Gorille : le plus grand des primates pourtant menacé par l...
  •  Piaggio : constructeur italien de moto et de cyclomoteurs
  •  AlloClips : c'est quoi ?
  •  Panneaux japonais : comment choisir ?
  •  Mikko Hirvonen : biographie de ce pilote de rallye finland...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   criminalite Criminalité



Le présent récit parle de Vito Genovese, un grand criminel qui figurait au deuxième titre des dirigeants d’un groupe mafia de son époque. Il est né en 1897 à Rosiglino, au voisinage de Naples. Ensuite...