Vincent Auriol : portrait du 16ème Président de la République française


Partager




Vincent Auriol, né à Revel, en Haute-Garonne, est le fils d'un boulanger. Il obtient une licence en droit en 1905, puis un doctorat en droit, et exerce la profession d'avocat à Toulouse. En parallèle, Vincent Auriol s'engage très jeune dans la carrière politique puisqu'il rejoint les rangs des premiers militants de la Section française de l'Internationale ouvrière, SFIO, où il occupe le poste de responsable financier. Élu député de Muret, en Haute-Garonne en 1914, et réélu en 1918, il choisit de rester à la SFIO après le congrès de Tours de décembre 1920. De 1924 à 1926, sous le Cartel des gauches, Vincent Auriol préside la commission des finances de la Chambre des députés. Nommé ministre des Finances par Léon Blum dans son gouvernement de Front populaire pour une année, à partir de juin 1936, l'homme devient ensuite ministre de la Justice dans le gouvernement de Camille Chautemps jusqu'en mars 1938. Vincent Auriol fait partie des quatre vingt parlementaires qui n'ont pas voté les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940. En septembre 1940, le gouvernement de Vichy le fait incarcérer à Pellevoisin dans l'Indre puis à Vals-les-Bains en Ardèche.


Durant sa période de captivité, le prisonnier entretient une correspondance régulière avec Léon Blum, où il se montre très optimiste sur la victoire de la démocratie face au fascisme. Le gouvernement de Vichy fait mener une enquête sur lui, mais le tribunal civil de Muret prononce un non-lieu. Il est libéré pour raisons de santé en août 1941 et placé en résidence surveillée. En 1942, il passe à la clandestinité et entre dans la Résistance.


Il écrit « Hier et demain », ouvrage qui sera publié en 1944 à Alger, et dans lequel il propose des changements des institutions pour remplacer celles de la IIIème République. En 1943, il parvient à rejoindre Londres et le général de Gaulle en avion. L'année suivante, il est président de la Commission des finances de l'Assemblée consultative d'Alger. En 1945 il est nommé ministre d'État par de Gaulle. En 1946, Vincent Auriol revient à la politique et est élu président des deux Assemblées constituantes en 1945-1946. Le 16 janvier 1947, Vincent Auriol est élu président de la IVème République, devançant ses concurrents grâce au soutien des voix communistes. Peu satisfait du peu de poids que la Constitution de l'époque donne à sa position de Président, il joue néanmoins un rôle politique non négligeable. A la fin de son mandat en janvier 1954, il ne représente pas sa candidature à la présidence de la République et se retire successivement des différentes instances politiques auxquelles il appartenait. On apprend dans sa biographie qu'il a écrit et publié un « Journal du septennat » relatant son expérience.
vincent auriol


Vincent Auriol quitte la SFIO en 1958 et profite de son statut d'ancien président et de leader pour collecter des fonds auprès des partis membres de l'Internationale socialiste au profit du nouveau PSA. En 1960, il démissionne du Conseil constitutionnel, dont il était membre de droit depuis sa création en 1958, pour protester contre la politique constitutionnelle du Général de Gaulle et l'interprétation outrageusement restrictive des compétences du Conseil et du Parlement qu'a le général. Vincent Auriol revient le 6 novembre 1962 pour voter sur la constitutionnalité de la loi référendaire modifiant le mode d'élection du président de la République. Son dernier acte d'homme politique est d'appeler à voter pour François Mitterrand lors de l'élection présidentielle de décembre 1965.

Le Mardi 20 Mai 2008 à 08:30
Article écrit par regine ()




fleche Voir les autres articles commençant par V
 
Articles précédents :
  •  Conférence de Yalta : histoire ...
  •  Helvetic Airways : compagnie aérienne suisse
  •  Sandales de retour pour l'été
  •  Aéroport de Pékin international
  •  Moldavie : un petit pays entre l'Ukraine et la Roumanie

Articles suivants :
  •  Amadeus créée en 1987 par quatre compagnies aériennes euro...
  •  Nanterre : dans le quatier de la Defense, une grande ville...
  •  Nathalie Kosciusko-Morizet : portrait de l'acutel secrétai...
  •  Tchad : pays d'Afrique Centrale
  •  Alain Bernard : nageur français aux multiples records...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   personnages historiques Personnages historiques



Vincent Auriol est né en 1884 et décédé en 1966, après une carrière d’homme d’État français. Dès l’armistice signé en 1940, Vincent Auriol entre dans la Résistance et rallie le général de Gaulle en An...