Vin bio : Bourgogne, Alsace, Bordeaux...


Partager




Apparue peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, l'agriculture biologique ou l'agrobiologie devient actuellement une option que nombre d'agriculteurs choisissent. Par définition, l'agriculture biologique est une technique qui exclut l'utilisation des substances chimiques et de synthèse pendant la culture, la conservation et la transformation d'un produit. Elle se base notamment sur le respect de la terre et de l'environnement et a pour principal but de produire naturellement et sainement. Le vin bio est un exemple de produit issu de l'agriculture biologique. Sa culture touche actuellement 2,6% de vignobles en France et près de 1900 viticulteurs. Le terme vin bio fait face cependant à une certaine ambivalence puisqu'il n'est concerné par l'agrobiologie que pour sa partie viticole et non la vinification entière. C'est pourquoi, le nom de vin bio s'approche plus de l'appellation « vin issu de la viticulture biologique » que du vin bio proprement dit. En effet, le vin n'est pas produit par un procédé biologique mais la plutôt la culture du raisin qui a permis de l'obtenir.


Par ailleurs, il faut noter que vin bio ne veut pas dire vin non alcoolisé, ni que son goût est différent, il est comme tous les autres vins sauf qu'il a été juste produit à partir de raisins cultivés biologiquement. Comment une viticulture biologique est-elle réalisée ? La réponse se traduit par toute une série de contraintes résumées dans un cahier de charges qui doit être accomplie par le viticulteur.


Depuis 1980, l'agriculture biologique a acquis un caractère légal, plusieurs contraintes pèsent sur le viticulteur pour être certifié AgroBiologie plus couramment désigné sous le sigle « AB ». Une des contraintes de l'agriculture biologique est la culture sans engrais chimiques, sans pesticides, sans herbicides et sans insecticides, c'est-à- dire excluant tout produit phytosanitaire chimique empêchant la terre de développer une auto-défense maximum. Seuls l'utilisation du souffre et du cuivre, comme traitement aux différentes maladies, sont autorisés mais eux-mêmes soumis à un contrôle rigoureux très strict. Le viticulteur biologique est ainsi dans le devoir de faire venir chaque année une société certificatrice qui devra contrôler sa culture pour pouvoir obtenir la certification « AB ». C'est la société de certification seule qui est en mesure d'approuver la certification, octroyée quant à elle par le Ministère de l'Agriculture. Il existe à peu près une dizaine de sociétés de certification en France à savoir entre autres l'Agrocert, l'Ulase, la Qualité France, l'Ecocert et l'Aclave.
vin bio


Leur contrôle s'arrête pendant les vendanges puisqu'une fois le raisin biologique arrivé à maturité, il sera soumis au même traitement que tous les autres raisins lors de la vinification. Toutefois, des chartes privées, non légales, ont été créées établissant des règles dans la transformation des raisins bio en vin c'est-à-dire la vinification. Ces chartes se veulent uniquement être des garanties au consommateur quant à une vinification approchant plus le caractère biologique du raisin sans pour autant être un label légal. Il y a entre autres le « Demeter », la « Nature et Progès », la « Charte FNIVAB », le « Terra Vitis » pour ne citer qu'eux. Le label Demeter est obtenu à partir de la viticulture biodynamique qui donne une attention particulière à la qualité du sol de laquelle dépendra également celle des raisins. Concernant le label Nature et Progrès, c'est une charte définie par la Fédération Internationale d'Agriculture et d'Écobiologie. Elle revêt un caractère écologique et social. Le Terra Vitis pour sa part est un label obtenu par la viticulture raisonnée. C'est une démarche qui vise surtout à faire adopter au viticulteur le comportement de protecteur de l'environnement sans être soumis à un contrôle systématique. Si un viticulteur décide de se convertir à l'agriculture biologique après des années de viticulture conventionnelle, il lui faudra 3 années pour avoir la certification. Durant ces trois ans, la société de certification vient régulièrement pour contrôler et il n'a le droit de mettre sur l'étiquette de son produit que la mention « En cours de conversion vers l'agriculture biologique » en attendant la certification. Il faut aussi noter que les différents labels privés, autre que la certification « AB », n'ont pas un caractère légal. C'est pourquoi, des producteurs préfèrent acquérir tout d'abord le label AB avant d'opter pour une charte privée. Le prix d'un vin bio ne s'éloigne pas de celui d'un vin conventionnel, il peut aller de 5 à 130 euros selon la marque et la qualité du vin en question.

Le Vendredi 01 Janvier 2010 à 09:10
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  gastronomie, spécialités culinaires, recettes culianaires, déguster gastronomie, saveurs du terroir Gastronomie : un symbole de la diversité
culturelle d’un pays



fleche Voir les autres articles commençant par V
 
Articles précédents :
  •  Félix Faure : biographie
  •  Coliposte.net : infos et suivi de colis
  •  Adler : fondée en 1929 par les frères Adler
  •  Vétimarché : habillement homme, femme, enfant
  •  Tentes solaires : 100% nature

Articles suivants :
  •  Bose France : fabrication d'équipements sonores
  •  Elections régionales : les régions en 2010
  •  Warmelec : chauffage électrique et radiateurs
  •  Désenvoûtement : pratique de sorcellerie qui consiste à à ...
  •  Gaggenau : groupe Bosch Siemens




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   vin Vin



Apparue peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, l'agriculture biologique ou l'agrobiologie devient actuellement une option que nombre d'agriculteurs choisissent. Par définition, l'agriculture b...