Vidéosurveillance : IP, caméra, réglementation en France


Partager




Les caméras de surveillance posées à divers coins de la voie publique devraient tripler d'ici à la fin de l'année 2009. Ainsi, si l'on a dénombré jusqu'ici 20.000 exemplaires de ces dispositifs éparpillés à travers toute la France, ce nombre sera porté à 60.000, selon les propos de la ministre française de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie. Cette augmentation traduit le succès que rencontre la vidéosurveillance en matière de sécurité publique.



En effet, plusieurs localités de l'Hexagone ont vu considérablement diminuer le nombre de délinquances et des crimes commis sur la voie publique grâce à l'instauration de ce système. Plus de quatre villes françaises ont ainsi connu une baisse de de la criminalité de plus de 40 % selon les statistiques. Cette diminution est en premier lieu relative au caractère dissuasif que peut avoir la vidéosurveillance vis-à-vis des éventuels fauteurs de trouble. Le fait d'être dorénavant surveillé constamment constitue en effet un moyen pour décourager certains malfrats, la peur de se faire identifier par les services de police l'emportant sur la volonté de commettre leurs méfaits. La vidéosurveillance est en effet largement utilisée par les forces de l'ordre comme un moyen pour mener à bien une enquête, surtout dans les pays où cette technologie se développe de manière exponentielle. Au même titre que les États-Unis, la France et le Royaume-uni, où il y a un des plus grands nombres de caméras de surveillance publiques et privées au monde, figurent en tête de liste de ces pays à développement croissant de la surveillance par caméra.


Le système a également fait ses preuves dans d'autres domaines autres que la délinquance des rues, notamment au niveau de la sécurité routière. Il a ainsi permis un recul significatif des accidents et des excès de vitesse commis par les automobilistes à des endroits où habituellement leurs taux étaient élevés avant l'usage de la vidéo comme moyen de surveillance du flux routier.


Dans ce domaine, une fois de plus, la reconnaissance des contrevenants est possible par le biais de ces « yeux électroniques » connectés à des logiciels performants, capables de relever les numéros d'immatriculations des véhicules. Certains de ces logiciels sont même dotés d'une technologie susceptible d'identifier les caractéristiques faciales des personnes contrevenantes, de quoi dissuader davantage certaines velléités d'aller à l'encontre des règles de la sécurité routière. A titre privé, l'usage des caméras de surveillance sert d'abord à protéger les sites où ils sont implantés. La seule présence de ces matériels joue un rôle important dans la prévention contre les actes de cambriolage ou de vol dans les bâtiments ayant adopté la vidéoprotection. A l'instar des délinquants des rues, en effet, le fait de savoir que des caméras sont installés sur un site est en soi une arme de dissuasion à l'endroit des malfaiteurs. Il en est de même dans le cas des vols ou des cambriolages, en particulier dans les banques, les boutiques et les supermarchés où le système est mis en place depuis longtemps. Quoi qu'il en soit, l'implantation d'une vidéosurveillance doit suivre un certain nombre de procédures préalables.
videosurveillance


Elle doit faire l'objet d'une demande auprès d'autorités compétentes avant l'installation effective du système. Du moins en France où la préfecture du domicile du demandeur est l'autorité compétente qui devrait être approchée en premier. L'autorisation de cette institution départementale constitue en effet la première étape dans le but pouvoir bénéficier des avantages liés au système. Dans le cas où le réseau de surveillance est composé de caméras utilisant des adresses IP, un autre organisme public doit être consulté : la CNIL. La CNIL ou Commission nationale de l'informatique et des libertés tient en effet un rôle de premier plan quand il s'agit de donner l'autorisation à l'installation de tel ou tel système utilisant le réseau informatique et les stockages de données des individus. Elle joue le rôle de « balise » pour éviter d'éventuelles dérives sur l'utilisation des données. C'est dans ce même ordre d'idée que la dernière entité doit éventuellement être consultée préalablement à la mise en place de la vidéosurveillance en entreprise : le regroupement représentant le personnel. Cette mesure vise à ne pas se mettre à dos l'ensemble des salariés qui vont être surveillés en permanence par les caméras. Il convient de noter enfin que la vidéosurveillance peut se faire de deux manières distinctes : soit en étant sur le site où est implanté le réseau de caméras, soit à distance. Dans le deuxième cas, le système fera appel à la visiomobilité, une technologie qui permettra à son bénéficiaire de surveiller les endroits voulus par l'intermédiaire de son téléphone portable à adresse IP. Cet appareil supportant la technologie 3G donnera une visualisation quasi en temps réel des différents angles d'installations des caméras... tout en étant éloigné du site.

Le Jeudi 16 Juillet 2009 à 09:35
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  nouvelles technologies, informatique, electronique, electroménager Nouvelles technologies : des progrès qui nous
facilitent la vie



fleche Voir les autres articles commençant par V
 
Articles précédents :
  •  Géolocalisation : via portable, IP etc.
  •  Naturopathie : définition et formation en France
  •  Labrador retriever : caractère et particulatités...
  •  WorMee : la musique en ligne par Orange
  •  Galileo : une meilleure alternative européenne

Articles suivants :
  •  Crédit bail mobilier : définition
  •  Search marketing : définition d'un outil en expansion...
  •  Viadeo : plus qu'un réseau professionnel
  •  Business angels : aide à la création d'entreprise...
  •  Stéphane Guillon : biographe comédien français...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 CISDEC a écrit [22/07/2009 - 14h49] 
CISDEC

Bonjour,
en tant qu'installateur professionnel, http://www.cisdec.com , j'ai trouvé cet article intéressant et complet.
A noter que la reconnaissance faciale donne pour le moment des résultats encore insuffisants (inférieur à 60% en conditions réelles sur un faible échantillon de personnes).





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   securite Sécurité
   securite alarmes Sécurité alarmes
   securite Sécurité



Les caméras de surveillance posées à divers coins de la voie publique devraient tripler d'ici à la fin de l'année 2009. Ainsi, si l'on a dénombré jusqu'ici 20.000 exemplaires de ces dispositifs éparpi...