Verrues génitales : traitement des condylomes pour l'homme et la femme


Partager




Verrues génitales ou condylomes, définition
Verrues génitales externes, causes et traitement
Soigner localement un condylome
Prévenir les condylomes génitaux

Symptômes des verrues génitales



Les verrues génitales ou condylomes sont classées dans la liste des infections sexuelles susceptibles de provoquer des sécrétions vaginales pathologiques. Elles sont causées par un HPV ou une infection à l'Human Papilloma Virus.



En d'autres termes, le HPV est à l'origine de l'apparition de verrues génitales. Ces dernières peuvent attaquer aussi bien les femmes que les hommes. Les verrues génitales sont des lésions très contagieuses et présentes sur la muqueuse vulvo-vaginale ou anale. Chez la femme, elles se situent notamment sur la zone de la fourchette vulvaire, au niveau du col et de l'anus. Chez l'homme, elles se localisent sur la région de l'anus et de la verge. Les condylomes peuvent prendre plusieurs formes : en crêtes de coq ou en chou-fleur. Ils ont l'aspect d'une excroissance tissulaire. Au début, les verrues génitales n'ont pas de symptômes. Elles ne provoquent pas de démangeaisons et n'émanent pas d'odeur. Lorsqu'elles se trouvent à un stade plus ou moins avancé, les verrues génitales se traduisent par la présence de liquides pruriteux ou de saignements. À cette phase, elles peuvent également se manifester par des pertes exophytiques ou des papules verruqueuses.

Symptômes des verrues génitales chez l'homme ou la femme



Ces lésions présentent alors une couleur très proche de la chair virant parfois au brun rosé ou rouge. En moyenne, la période de contraction des verrues génitales peut durer de 1 à 3 mois.


Jusqu'à l'heure actuelle, aucun traitement capable de remédier le condylome n'a été encore découvert. Toutefois, cette infection peut être éradiquée progressivement, à condition d'apporter les soins adéquats. Un traitement inapproprié peut seulement calmer les verrues génitales à un certain moment et les aggraver encore plus. L'on distingue plusieurs façons de traiter les verrues génitales. Le plus pratiqué est le traitement local, qui commence en principe par un traitement des altérations causées par l'infection, entre autres les leucorrhées.


La suppression de ces dernières constitue un excellent moyen de lutte contre la prolifération des verrues. La seconde phase du traitement consiste en une prescription médicale à base de condyline, d'imiquimod ou d'acide trichloracétique. Pour un traitement à base d'acide trichloracétique, appliquer uniquement le médicament sur les lésions, en évitant de faire déborder le produit. Une application sur une partie saine peut, en effet, causer des brûlures, voire même des lésions dans certains cas.

Verrues génitales, traitement local



Généralement, les traitements locaux se font trois fois par semaine et peuvent être réalisés par le patient lui-même. La condyline en particulier est déconseillée pour les femmes enceintes. Les substances, qu'elle contient, passent par la barrière foeto- placentaire et sont susceptibles de conduire à de sérieuses foetopathies. L'on peut également appliquer sur la zone concernée une solution à base de podofilox à raison de deux applications par jour durant au moins trois jours. Le traitement peut être rallongé jusqu'à 3 ou 4 semaines selon la gravité de l'infection. D'autres formes de traitement des verrues génitales sont la cryothérapie et le traitement au laser.
verrues genitales


Elles sont destinées principalement aux condylomes de stade avancé et de grandes tailles. Un traitement au laser nécessite bien entendu une anesthésie locale. Il entraîne souvent une ulcération artificielle, ce qui implique une hygiène stricte de la part du patient. Les femmes enceintes victimes de verrues génitales sont conseillées d'adopter le traitement au laser. Ceci afin d'éviter tout effet secondaire consécutif à la prise de médicaments. Dans le cas de lésions étendues, il importe d'effectuer une césarienne pour prévenir le risque de transmission du virus au bébé. Par ailleurs, certains remèdes découverts récemment ne luttent pas uniquement contre les infections.

Traitement des verrues génitales



Ils sont également destinés à détruire les virus qui en sont responsables. L'on trouve même des traitements qui permettent en plus une régénération massive de la peau infectée. Ce qui signifie que la zone traitée ne laissera pas de cicatrice. Comme l'on dit, « Mieux vaut prévenir que guérir », il est d'une importance capitale de pratiquer une prévention systématique des verrues génitales. Des vaccins destinés à cet effet sont désormais mis en vente auprès des spécialistes. Ils sont conseillés chez les femmes sexuellement actives et chez les adolescentes n'ayant jamais été infectées par un virus. Le meilleur moyen pour prévenir la maladie est d'effectuer le vaccin avant la première relation sexuelle. Une autre forme de prévention des verrues génitales est l'utilisation de préservatifs. Ces derniers aident à réduire les risques de contaminations éventuelles. À noter enfin que, les verrues génitales étendues ou non-traitées peuvent conduire à l'apparition d'un cancer et figurent parmi les causes de complication au moment de l'accouchement. Les risques d'aggravation de la maladie sont élevés en période de grossesse ou si le patient présente un système immunitaire assez faible.

Le Mercredi 20 Avril 2011 à 10:49
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  maladies, symptômes, traumatismes Les maladies et pathologies


fleche Voir les autres articles commençant par V
 
Articles précédents :
  •  Musée des beaux-arts de Lyon : histoire et collections
  •  Citadelles de Vauban : histoire et description
  •  Private Outlet : ventes événementielles avec beaucoup de réd...
  •  Marché aux puces de Saint-Ouen à Paris
  •  Elena Miro : collections pour femmes rondes avec des boutiqu...

Articles suivants :
  •  CNP Assurances : assurance vie, prêt immobilier...
  •  Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg
  •  Festival International de piano à La Roque d'Anthéron 2011
  •  Congé d'adoption pour un salarié : pour le père ou la mère
  •  Engagements financiers des entreprises : définition




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   dermatologie Dermatologie



Les verrues génitales ou condylomes sont classées dans la liste des infections sexuelles susceptibles de provoquer des sécrétions vaginales pathologiques. Elles sont causées par un HPV ou une infectio...