La vente à la criée pour la presse : c'est quoi ?


Partager




La vente à la criée est l'opération par laquelle un vendeur interpelle les clients par des descriptions des articles inclus dans les journaux à vendre. Le vendeur « crie » habituellement les titres importants étalés à la Une de son journal. La vente à la criée s'est fortement développée au lendemain de la Guerre. De nos jours cette technique de vente a pratiquement disparu, quoique certains journaux l'utilisent encore de façon ponctuelle. Comme son nom l'indique, le vendeur à la criée doit « crier » pour réussir à vendre sans trop de soucis.



C'est ce qui fait la différence avec la presse gratuite. A partir du constat que le presse quotidienne ne va pas très bien (concurrencée par les journaux gratuits et par Internet), le Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) en collaboration avec la RATP a décidé de relancer la vente à la criée dans les stations de métro parisiennes partant du principe que la vente de journaux répond aussi à la loi de l'offre et de la demande : un journal se vend facilement si le client le trouve sur son trajet quotidien. Il est alors primordial que la presse écrite aille au devant des lecteurs. La vente à la criée répond parfaitement à cette attente. Il n'est plus question que les journaux attendent seulement les acheteurs dans les kiosques. Déjà expérimentée dans 17 gares d'Ile-de-France, à Lyon Part-Dieu et au Mans entre mars et juillet, cette technique de vente fait partie du plan conçu depuis deux ans par les éditeurs et leurs partenaires dont les Nouvelles Messageries de la presse parisienne (NMPP). Mais ce n'est qu'une étape dans la volonté des éditeurs d'augmenter le nombre de points de vente dans tout le pays et de se rapprocher encore plus des lecteurs.


D'ailleurs, le plan appelé Plan Défi 2010 commence à enregistrer de réels succès : entre juillet 2006 et juillet 2008, le nombre de points de vente a augmenté de 640. C'est un véritable renversement de situation après plusieurs années de baisse des ventes. Le but est donner un nouveau souffle à la presse écrite dont le problème majeur reste la faiblesse de son réseau de distribution (un marchand de journaux pour 2000 habitants). La vente à la criée garantit aux lecteurs réguliers de trouver leur vendeur tous les jours sur leur trajet habituel.


Elle répond aussi aux achats de dernière minute ainsi qu'aux pics d'achat lors d'évènements exceptionnels. Pour une période test de quatre mois (septembre-décembre 2008), 14 quotidiens nationaux sont ainsi disponibles en vente à la criée dans 11 stations parisiennes. Désormais, il est possible de se procurer des exemplaires de France Soir, L'Equipe, Le Figaro, Le Monde ... dans certaines stations dont La Défense, Saint-Lazare, Saint-Michel-Notre-Dame...etc. L'organisation des ventes est confiée au réseau des magasins RELAY, spécialiste de la diffusion des produits d'actualité dans les lieux de transport. Les vendeurs à la criée exercent dans des endroits bien choisis pour épauler les 130 magasins RELAY déjà présents dans le métro. Les vendeurs sont recrutés et formés par la Société de Diffusion et de Vente du Parisien (SDVP), spécialiste de la distribution de la presse et de la vente multi canaux en Ile de France et Oise. La SDVP a été sollicitée par le SPQN dans ce test de vente à la criée eu égard à son savoir-faire en matière de vente par colportage. Le recrutement a commencé en mars 2008. Les vendeurs sont formés exclusivement pour le développement des ventes de la presse quotidienne nationale.
vente criee presse


Pour l'heure, ils sont une vingtaine pour assurer le service et ils sont rémunérés par une commission sur les ventes. Si dans le temps, le vendeur à la criée ne présentait qu'un journal à la vente, les vendeurs formés par SDVP représente l'ensemble des titres de Presse Quotidienne Nationale. Le premier constat est encourageant : les usagers sont ravis par l'initiative et chaque vendeur arrive à écouler plus de cent journaux par jour, chiffre qui devrait être revu à la hausse dans un prochain bilan prévu en octobre 2008. En sachant que le quotidien fait partie intégrante du voyage, le retour de la vente à la criée pour les journaux dans le métro se fixe plusieurs objectifs : satisfaire les usagers qui n'ont pas toujours le temps de passer par les kiosques, faire face à la concurrence des journaux gratuits, séduire une clientèle nouvelle, en l'occurrence les jeunes, créer un lien de convivialité entre le vendeur et ses clients ... La vente est assurée chaque matin et en fin d'après-midi du lundi au vendredi sur 9 stations, le matin seulement du lundi au vendredi sur 2 stations (Rueil-Malmaison et Saint-Germain-en-Laye) ainsi que le dimanche sur trois stations (Bastille, Saint-Michel- Notre-Dame, Chatelet-Les-Halles). Les NMPP prévoient de nouveaux prolongements après cette période d'essai.

Le Mercredi 05 Novembre 2008 à 10:48
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  journal quotidien, actualité, actu, presse, le monde, libération, le parisien, le figaro, la provence? informations, infos, le point, france soir, ,actualites,l'express, la tribune, Journaux Quotidiens : en bref ou en détails,
restez informé (e) au quotidien



fleche Voir les autres articles commençant par V
 
Articles précédents :
  •  Marie-Claire : beauté, déco, mode, psycho, cuisine... un mag...
  •  Ecrire au Père Noël : comment faire ?
  •  Le prêt relais : à quoi ça sert ?
  •  Le groupe Mac Donald's et ses implantations
  •  Les traditions de Noël dans le monde

Articles suivants :
  •  Helmut Kohl : biographie d'un ex chancelier allemand
  •  Chauffage Infrarouge : comment ça marche ?
  •  Franz Kafka : biographie d'un écrivain tchèque incontourna...
  •  Déforestation : un phénomène qui aggrave le réchauffement ...
  •  Le Char Leclerc : fleuron actuel des véhicules blindés de ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   journal Journal



La vente à la criée est l’opération par laquelle un vendeur interpelle les clients par des descriptions des articles inclus dans les journaux à vendre. Le vendeur « crie » habituellement les titres im...