Varices : comment les éviter ?


Partager




Les varices désignent des veines qui sont anormalement dilatées de façon permanente. Les veines concernées sont le plus souvent superficielles et siègent surtout au niveau des membres inférieurs. Dans les conditions physiologiques, la pression du plexus veineux de la plante des pieds (ou semelle veineuse) et les contractions des muscles du voisinage lors de la marche et en position debout, assurent un bon retour veineux. En position allongée, c'est principalement grâce au travail du diaphragme que ce retour se fait.



Ainsi, à chaque expiration, le sang est drainé par aspiration, du système veineux du membre inférieur vers le c?ur. Pour lutter contre le reflux du sang dû à l'action de la pesanteur, il existe un système de valvule à l'intérieur des veines. La physiopathologie des varices découle justement d'une anomalie de ces valvules (défaut d'affrontement ou de qualité) qui deviennent incontinentes, associée à une défaillance de la paroi de la veine. Il en résulte le reflux du sang et une stase qui provoquent une augmentation permanente du calibre de la veine. Cette dilatation est un phénomène qui s'auto-aggrave car plus la veine est dilatée, plus l'incontinence valvulaire sera importante et ainsi de suite. Les varices s'intègrent dans le cadre d'une insuffisance veineuse chronique. Leur prévalence augmente avec l'âge et il existe une nette prédominance féminine. En effet, selon les études, le sexe ratio varierait de 14 à 13. Certains terrains prédisposent à l'insuffisance veineuse et le sexe féminin est plus touché par la maladie.


La part de l'hérédité a été établie car un sujet dont un des parents souffre de cette pathologie, a deux fois plus de risque de la développer à son tour et trois fois plus si l'affection touche les deux parents. L'âge avancé est également considéré comme un facteur de risque. Pendant la grossesse, il y a un risque élevé d'apparition ou d'aggravation d'une maladie variqueuse. Cela s'expliquerait par l'effet des hormones et par la compression mécanique de l'abdomen par l'utérus gravide.


L'obésité, les professions nécessitant une station debout prolongée, la prise de pilules contraceptives et de traitement hormonal de substitution ou la sédentarité, sont autant de facteurs d'aggravation pour les sujets prédisposés. Le plus souvent, les varices se manifestent par une lourdeur des jambes. Cependant, la symptomatologie clinique peut être variée. Le patient peut se plaindre de sensations douloureuses, de crampes ou de fourmillements. Les picotements et les prurits sont fréquents mais tous les signes décrits sont non spécifiques. Les ?dèmes sont précoces mais ne sont également pas caractéristiques de la maladie. Ils se manifestent surtout la nuit pour régresser habituellement le matin. A l'examen, les varices se présentent comme des veines dilatées superficielles à trajet sinueux, de couleur bleuâtre. Secondairement, les complications comme une dermite ocre ou brunissement de la peau, une atrophie blanche (zone de peau mal drainée de couleur blanche), un eczéma variqueux très prurigineux ou un ulcère de jambe de degré variable peuvent survenir. Une phlébite superficielle avec probabilité d'extension vers le plan profond et un risque de thrombophlébite peuvent également apparaître.
varices


Le diagnostic est confirmé par l'échographie doppler qui est actuellement l'examen de référence et de première intention dans ce domaine. Chez les individus à risque, il est essentiel de prévenir l'apparition ou l'aggravation des varices pour éviter autant que possible le stade des complications. En matière de traitement, il y a la prise en charge médicale avec la prescription de veinotonique et d'anti-inflammatoires. La sclérothérapie ou infiltration dans la lumière veineuse de substance chimique qui stimule la sclérose et l'oblitération de la veine et la crénothérapie sont également envisageables. Plusieurs techniques chirurgicales sont proposées suivant la gravité de l'atteinte. La phlébectomie en ambulatoire ne nécessite pas d'hospitalisation et consiste à faire des incisions à l'aide d'instruments particuliers pour retirer les petites varices sous-cutanées. L'éveinage nécessite une hospitalisation et une convalescence de durée variable. Il s'agit de retirer le réseau veineux pathologique par abord sous-cutané. La chirurgie par endoscopie est indiquée en cas d'ulcère variqueux. D'autres techniques comme le laser et la CHIVA (chirurgie hémodynamique de l'insuffisance veineuse en ambulatoire) sont également disponibles pour le traitement des varices. Quelles sont alors les mesures préventives élémentaires ? Il faut avant tout une hygiène de vie rigoureuse pour diminuer les facteurs de risque modifiables : une alimentation saine et équilibrée, une activité physique modérée et soutenue (marche ou cyclisme par exemple) afin de combattre l'excès de poids et l'obésité. La surélévation des jambes et l'utilisation de bas de contention élastique sont également recommandées. Il est aussi nécessaire d'éviter les talons hauts et de limiter la station debout et la position assise prolongées.

Le Dimanche 18 Janvier 2009 à 09:20
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  cardiovasculaire, artères Maladies cardiovasculaires
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par V
 
Articles précédents :
  •  Peintures d'intérieur satinées : conseils et trucs...
  •  Dents de sagesse : quelles sont donc ces dents ?
  •  UltraShape : destruction des cellules graisseuses à l’aide d...
  •  Congé maternité en France : quels sont vos droits ?...
  •  Comment l’eau est-elle apparue sur Terre ?

Articles suivants :
  •  Comment devenir plaquiste pro ?
  •  Parents isolés : c'est quoi ?
  •  Kanye West : producteur et rappeur de renom
  •  Sloggi : marque de lingerie pour l'homme et la femme
  •  Pierre Richard : célèbre comédien français...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 Nicolas P a écrit [30/01/2009 - 09h31] 
Nicolas P

Bonjour,
Sujet aux varices, j'ai subi différentes interventions, scléroses, stripping de la saphène int. gauche, et puis micro-strippings sur les deux jambes il y a env. 8 ans. Depuis, pas ou très peu de veines sont réapparues. Je fais régulièrement du sport, VTT, exos. de renforcement musculaires à la maison plusieurs fois par semaine.
Dans votre article vous n'évoquez pas la stimulation électrique permettant favoriser le retour sanguin et éviter la stase et ses effets dans les jambes (lourdeur, gonflement, etc). Quel est votre avis sur cette technique ? Cela peut-il ralentir la survenue de varices ou leur dégradation ?
Merci





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé



Les varices désignent des veines qui sont anormalement dilatées de façon permanente. Les veines concernées sont le plus souvent superficielles et siègent surtout au niveau des membres inférieurs. Dans...